Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 07:42

Yann Monplaisir annonce Sarko aux Antilles avant le 1er tour

Candidat investi par l’UMP dans la 2e circonscription de la Martinique, le chef d’entreprise Yann Monplaisir a été reçu par la ministre de l’Outre-mer, jeudi en fin de matinée à Paris. Une rencontre qui devait porter sur des questions économiques, mais aussi politiques. Yann Monplaisir a d’abord fait part de son inquiétude sur le nouveau dispositif fiscal de la TVA sur le rhum. « C’est un sujet d’inquiétude auquel la ministre est attentive. ». Puis il a évoqué le risque de sortir de l’objectif numéro 1 sur le plan européen. Avec Mme Penchard, il considère que « la situation, comme celle de la Réunion avec son actualité émeutière, justifie un « regard attentif et spécifique » de l’Europe parce que « le chômage ne relève pas en outre-mer d’une situation conjoncturelle ». La ministre et l’homme d’affaires ayant aussi des ambitions électorales, ils ont imaginé des propositions pour l’emploi des jeunes. « Certains dispositifs spécifiques dans certains secteurs doivent permettre la mise en activité de nombreux jeunes », avance M. Monplaisir en évoquant brièvement « la formation et l’intégration des jeunes dans les dispositifs de formation et d’apprentissage existants mais peu attractifs ». Dans l’hôtellerie, cela pourrait concerner « 2 à 300 emplois ». Mais c’est sur le point strictement politique qu’on surveillait cette rencontre tant l’effort de l’UMP en Martinique doit être puissant pour garder à  l’UMP, le seul siège de député dont elle dispose encore. « Mme Penchard m’a rappelé qu’Alfred Almont l’avait avisé de son intention de m’apporter son soutien. Il n’est pas encore actif, j’espère que ça viendra. » Le futur candidat a trouvé la ministre « déterminée et confiante » : « Le travail accompli par elle-même et le président de la République devrait l’assurer de son succès. » Selon lui, elle n’a qu’à défendre son bilan. La ministre a aussi évoqué « la probable visite du président de la République, avant le 1er tour de la présidentielle ».

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 06:48

Une employée de l’URSAFF attaquée pour dénonciation calomnieuse

Siar-et-Anita-Boecasse.jpgAnita Boecasse est arrivée au palais de justice de Paris, hier, accompagnée d’un large comité de soutien parmi lesquels ses enfants, le délégué interministériel Claudy Siar et son directeur de cabinet, Paul Laville. Cette guadeloupéenne, jeune sexagénaire, comparaissait devant la cour parce qu’elle a fait appel d’un jugement du 26 janvier 2010 la condamnant à trois mois de prison avec sursis et 1 € de dommages-inrérêts pour délit de dénonciation calomnieuse. Les faits remontent à 2006 alors qu’Anita Boecasse est employée comme conseiller cotisant au centre d’accueil de l’URSSAFF de Paris Nord. Entre février et juillet 2006, Mme Boecasse lance quatre plaintes contre son supérieur. Les premières auprès de son administration, pour malversations, la dernière devant le parquet pour harcèlement moral. Des enquêtes sont ordonnées. L’administration de l’URSSAFF conclut à l’absence de réalité des faits dénoncés. L’enquête de police ne démontre pas non plus de traces de harcèlement caractérisé. Le 27 octobre 2007, Philippe Bruscolini, le supérieur hiérarchique de Mme Boecasse, l’attaque pour dénonciation calomnieuse. Les experts médicaux qui examinent Anita Boecasse estiment qu’elle a « vécu une déception dans ses ambitions à la suite d’un échec lors d’un stage devant déboucher sur une promotion » ; ils parlent de « vulnérabilité narcissique, de susceptibilité et de psychorigidité ». Ils pensent même qu’elle avait un trouble du comportement au moment des faits. Le jugement de 1ère instance a jugé faux les faits dénoncés mais a aussi retenu comme élément intentionnel la connaissance par Mme Boecasse de la fausseté de ces faits. « Je suis toujours en place avec la confiance de ma direction ! Je ne veux qu’un euro pour réparer le préjudice moral que j’ai subi. Je vis avec cette affaire depuis six ans ! », a déclaré Philippe Bruscolini à la barre. Il évoque les enquêtes dont il a été l’objet, jusqu’à l’humiliation vécue avec la police. « On m’a accusé d’étaler des excréments sur son bureau, de pirater son système informatique, d’avoir envoyer un cercueil à son domicile, de l’avoir fait suivre… Alors, j’ai déposé plainte. » Anita-Boecasse--son-fils-et-son-avocate.jpgAnita Boecasse raconte d’abord comment elle devait envoyer les dossiers suspects au contrôle avant de fondre en larmes… « Il me dénigrait devant les cotisants me traitait de folle et ingérable… Ca m’a fait mal. » L’avocat de la partie civile veut que ça cesse : « Il lui faut une épée de Damoclès sur la tête ! » L’avocat général partage son point de vue et réclame trois mois de prison avec sursis et 10 000 € d’amende avec sursis. « C’est le signe que trop c’est trop et qu’elle devient insupportable à la partie civile et aux autorités civiles qui ont autre chose à faire que de s’occuper des délires de l’imagination de Mme Boecasse. » Me Aline Atiback s’est efforcée de s’attacher au vécu de sa cliente, rappelant ses deux ans d’arrêt maladie, son état moral difficile. « Il la traitait de folle devant les cotisants… Non, elle ne s’est pas acharnée, c’est M. Bruscolini qui a poursuivi l’affaire. » Elle défend surtout la bonne foi de Mme Boecasse : « Elle avait vu deux chèques écrits au crayon, des attestations douteuses, une photo de son chef avec un cotisant contrôlé et encore l’emploi de la fille de son chef dans le restaurant d’un cotisant à qui il avait accordé une remise… » L’avocate a demandé la relaxe car, a-t-elle conclu, « l’enjeu de M. Bruscolini est de produire un arrêt à l’instance prud’homale… » Il y a quelques semaines, le tribunal des prud’hommes de Paris, ayant à juger le licenciement d’Anita Boecasse par l’URSSAFF, a renvoyé l’affaire devant un juge départiteur, au tribunal d’instance. La cour d’appel rendra son arrêt le 29 mars prochain.

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 06:44

Vie chère et zone économique exclusive au cœur du travail de la délégation sénatoriale à l’Outre-mer

La délégation sénatoriale à l’outre-mer s’est réunie jeudi, sous la présidence de Serge Larcher (Soc. App. – Martinique). La délégation a choisi deux thèmes d’étude principaux, emblématiques de la situation contrastée des outre-mer. Le premier est « La vie chère outre-mer : une fatalité ? ». Le second, « La zone économique exclusive : quels enjeux ? » met en évidence l’atout majeur que représente l’outre-mer pour la France et pour l’Europe, avec le formidable potentiel, en termes de ressources et de géostratégie, offert par cette zone maritime de près de 10 millions de km2 sur tous les océans du globe. La délégation sénatoriale à l’outre-mer a également décidé, dans la perspective de la réforme de la politique commune de la pêche, d’élaborer une proposition de résolution européenne afin d’obtenir la prise en compte de ses besoins propres dans un secteur clé de son développement économique.

Afin d’entamer rapidement ses travaux, la délégation a désigné comme rapporteurs Éric Doligé (UMP -  Loiret) et Michel Vergoz (Soc – La Réunion) pour la vie chère ; Jean-Étienne Antoinette (Soc. App. – Guyane), Jean-Marie Bockel (UCR – Haut-Rhin) et Richard Tuheiava (Soc. App. – Polynésie française) pour les enjeux de la zone économique exclusive ; et Maurice Antiste (Soc. App. – Martinique) et Charles Revet (UMP – Seine-Maritime) pour l’élaboration d’une proposition de résolution européenne sur le volet ultramarin de la réforme de la politique commune de la pêche. Comme elle l’avait fait au mois de janvier pour les six autres commissions permanentes et la commission des affaires européennes, la délégation a enfin désigné un binôme référent pour la commission du développement durable constituée cette semaine : Jacques Cornano (Soc. App. – Guadeloupe) et Charles Revet (UMP - Seine-Maritime).

Agence de presse GHM

Partager cet article

Repost0
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 05:37

Deux Skylander SK-105 pour Air Antilles Express

 sk105_StbartDEF_2011.jpgLa Compagnie Aérienne Inter-Régionale Express (CAIRE) de MM. Marchand et Koury, plus connue sous le nom d’Air Antilles Express (et donc Air Guyane), a signé un « memorandum of Understanding » (MoU), portant sur l'acquisition de deux Skylander SK-105 en version passagers avec une première livraison planifiée pour 2014. La signature du contrat est prévue pour avril 2012.

Le Skylander a été sélectionné pour succéder aux Twin Otter et Let 410 de la compagnie, qui a fait le choix de l'avion le plus adapté à ses opérations, en particulier, performances, espace, flexibilité, autonomie et coûts d'exploitation. Les performances du SK-105 sont particulièrement adaptées pour le transport régional inter-îles avec notamment des capacités de desservir des pistes courtes et difficiles d'accès.

Conçu pour opérer dans des environnements extrêmes, le Skylander affiche des performances de décollage, d'atterrissage, de vitesse de montée exceptionnelles, lui permettant d'accéder à des aéroports réputés difficiles d'accès comme celui de Saint-Barthélemy et de transporter jusqu'à 19 passagers avec un rayon d'action « longue mission ». De plus, le Skylander, avec son traitement spécifique anti-corrosion est particulièrement adapté à un environnement salin et humide tel que rencontré dans les transports inter-îles et bien évidemment aux Antilles et Guyane.

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 06:53

De-Socrate-a-Cesaire-.jpgLes Neuf Piliers de la sagesse, de Jean-Pierre Maurice

Une bonne partie de la jeunesse du Martiniquais Jean-Pierre Maurice a été enchantée par les humanités grecques et latines et par l’Odyssée d’Homère. « Cette fabuleuse histoire du long voyage de retour d’Ulysse vers  son île est toujours pour moi le plus beau des récits humains. » Il y a quelques années, riche de cette culture classique, Jean-Pierre Maurice a réalisé un recueil de citations de sagesse. JP-Maurice.jpg« L’âge venant, j’ai compris que  ces fragments du monde étaient autant de petits cailloux qui matérialisaient en quelque sorte la marche de l’humanité toujours à la recherche d’un monde meilleur. » Il a alors rassemblé ces citations de sages de manière à « faire gravir à ses lecteurs les marches pour accéder aux neuf piliers de la Sagesse ». « De Socrate à Aimé Césaire, de Jésus à Mahomet, de Bouddha à Abraham Lincoln ou de Shakespeare à Goethe, bien des sages d’hier ont laissé à l’humanité un précieux héritage, jetant ainsi les bases d’un humanisme universel. » C’est le digest qu’il fait de ces auteurs que Jean-Pierre Maurice propose comme une forme dassurance philosophique « dans le chaos actuel »…

Edité par la Société des écrivains

FXG

http://www.societedesecrivains.com/librairie/livre.php?isbn=9782748372700

Partager cet article

Repost0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 07:58

Un forum national pour l’égalité des chances entrepre­neurialestribune-forum.jpg

Echelle Humaine, le Do Tank indépendant présidé par Alain Dolium (également entrepre­neur et Membre auditeur 2012 du Centre des Hautes Etudes pour le Développement Economique) et la Délégation interministérielle pour l’égalité des chances des français d’outre-mer ont lancé le 1er Forum national pour l’égalité des chances entrepre­neuriales des très petites et moyennes entreprises (TPME) innovantes, mardi 21 février au Lutétia, à Paris. De nombreux acteurs nationaux et internationaux, publics et privés, ont accompagné cette initia­tive, parmi lesquels : AELIOS Finance, La Banque Postale, la BDAF, Citizen Capital, Parrainez la Croissance, Outre-mer Network, l’incubateur de la CCIP Novancia, le ministère de l’Outre-mer, le ministère de la Ville, l’ACSE, l’ambassade des Etats-Unis, la Chambre de commerce franco-britannique, l’Etat de Bahia au Brésil, Pacte PME, la chaîne de télévision Demain, Respect Magazine, Graine De France, Nos Quartiers Ont Des Talents… 1 200 personnes étaient attendues dans le cours de la journée dont 500 entrepreneurs TPME inscrits et plus de 70 intervenants répartis entre plénières, ateliers interactifs et networking international (invités du Brésil, de la Sillicon Valley, Inde, Canada etc…)

Forum-rencontres.jpgEchelle Humaine et ses partenaires sont convaincus que de très nombreuses TPME n’ont pas vocation à rester de jeunes pousses vouées à une mortalité infantile ou, dans le meilleur des cas, à être rachetées par des grands groupes, mais bien au contraire à devenir de futurs Google, Free ou Veolia.  A la suite du Forum, un programme d’incubation national baptisé « Emerging Leaders » mis en place par Echelle Humaine, permettra à une large sélec­tion d’entrepreneurs, issus des territoires de France continentale et d’Outre-mer, d’être accompa­gnés dans leur financement et le développement de leur activité sur le marché domestique mais aussi à l’international avec le soutien de partenaires stratégiques.

FXG (agence de presse GHM)


3 questions à Alain Dolium, président de Do Tank

Alain-Dolium.jpg« Nous voudrions 1 000 entrepreneurs »

Quel est l’esprit de ce forum ?

Aujourd’hui on sait qu’il faut élargir le vivier des entrepreneurs. Il faut pouvoir identifier les talents, qu’ils soient en outre-mer ou en France continentale et de les mettre en capacité de créer ces TPE dont on a besoin et qui deviendront probablement pour certaines d’entre elles les futures Véolia ou Google de demain.

Comment procédez-vous ? Par de la mise en réseau, de l’apport de ressources ?

C’est tout cela à la fois. On a des entrepreneurs qui accèdent à des structures d’investissement privées d’ordre bancaire ou de fonds d’investissement. On a aussi des entrepreneurs qui ont accès à de grands services achat pour comprendre les règles de l’art pour être référencés comme sous-traitants au sein de grandes entreprises. Et puis pour ceux qui travaillent avec l’Afrique, l’Inde ou le Brésil, nous faisons en sorte qu’ils rencontrent des personnalités du business. Nous avons reçu lors du forum Plinio Netto, directeur du département management stratégique de la ville de San Francisco de Conde, dans l’état de Bahia au Brésil, qui est prêt à faciliter l’entrée du marché brésilien à nos entrepreneurs grâce à une convention passée avec nous. C’est une démarche très pragmatique, très concrète.

Quel est votre objectif ?

Nous voudrions incuber cette année sur tout le territoire (et je viendrai présenter le dispositif aux Antilles) 1 000 entrepreneurs, de les mettre en capacité et de les accompagner. Ils devront chacun, dès la première année d’entrée dans le dispositif, créer deux emplois (dont le leur) dans les territoires dans lesquels ils sont installés, que ce soit à Saint-Denis (93) ou à Saint-Denis de la Réunion !

Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 07:38

Claude Ribbe, le général Dumas, l’Elysée et le FN, suite

« Si elle ne l’a pas fait le 1er février, Marine Le Pen, a bien annoncé publiquement, deux jours plus tard, son intention de faire entrer le général Dumas dans l’ordre national de la Légion d’honneur au cas où elle serait élue », a précisé Claude Ribbe. La déclaration de la candidate du FN aura donc été faite le 3 février 2012, lors de la présentation de son comité de soutien, en présence de Charles Dagnet. Par ailleurs, outre Nicolas Sarkozy, François Hollande a été relancé récemment par l’association des Amis du général Dumas que préside Claude Ribbe quant à son entrée dans l’ordre de la légion d’Honneur à titre posthume. « Pour l’instant, il n’a pas fait connaître son point de vue. Pas plus que Nicolas Sarkozy en fait, puisque le chef de cabinet du Président n’a pas exclu que le candidat puisse se prononcer après son entrée en campagne. » Quoiqu’on pense de la méthode employé par Claude Ribbe, celui-ci rétorque : « Le moment est propice pour poser ce genre de question ! »

FXG

 

Partager cet article

Repost0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 06:52

Stage de créole au lycée de Savigny-le-Temple

en-classe-de-creole-photo-Alfred-Jocksan.jpgLe Guadeloupéen Patrick Arnolin, proviseur du lycée Pierre-Mendès-France à Savigny-le-Temple (77), a mis le créole au programme dans le cadre de « l’Ecole ouverte ». Pendant la première semaine des vacances de février, il a ouvert un stage gratuit ouvert à tous les élèves de 1ère et de terminale de la région Ile de France. Une volonté de l’équipe pédagogique qu’il dirige pour mieux faire connaitre la richesse de la langue et des cultures créoles des pays d’outre-mer. « En faisant cela, on aide les gamins à se faire confiance et on leur donne des outils pour se connaitre », assure le proviseur.

le-prof-de-creole-Chimene-Baptista-Lapitre-photo-Alfred-J.jpgDans la salle de cours, sur un tableau blanc, est accrochée une carte du monde. Elle délimite les zones où la langue créole à base lexicale est parlée : Louisiane, Maurice, Guyane, Martinique, Guadeloupe, Réunion, Seychelles, Haïti, Santiago du Cuba, Trinidad, Suriname, Sainte-Lucie, la Dominique ou Rodrigue. Ils sont une quinzaine de jeunes de 15 à 18 ans, venus, de Tremblay-en-France (93), de  Savigny-le-Temple ou de Touquin, petit village rural du département de la Seine-et-Marne. Deux heures de route pour Jonathan qui ne renoncerait pour rien au monde : « Je veux apprendre la langue de mes parents pour mieux communiquer quand je retourne là-bas et l’écrire ! » Chimène Baptista-Lapitre, leur formatrice linguiste, leur apprend le b-a-ba du créole après les présentations d’usage. « C’est une manière de leur redonner l’envie de se découvrir, de se retrouver à travers les mots », argumente le formateur. « Parler créole à ma mère, ce n’était pas la respecter », lance la jeune Stacy qui n’habite en France continentale que depuis cinq ans… Pour le professeure Baptista-Lapitre, « il y a un travail qui a été fait dans un sens et qu’il faut défaire ».

Cours-de-creole-photo-Alfred-Jocksan.jpgCe programme  a été mis sur pied avec la collaboration de la comédienne Sourya Adèle et de Jean-Pierre Chaville. Deux formateurs ont été recrutés. En plus de Chimène, professeur de mathématique et gardienne de la langue créole, Malik Ferdinand, titulaire d’un CAPES créole. « C’est une langue qu’on interdisait sans raison, relate Chimène. Le créole doit retrouver sa  place. La mathématique est importante, l’anglais, le français et les sciences sont importants pour notre jeunesse. E kréyol la, lang matenel a yo, impotan ba yo. Sé pou yo pa maché cochon.  » Pour conclure ce premier jour de cours, les élèves ont eu doit à une petite dictée et un devoir à rendre le lendemain. Depuis quelques années, deux lycées d’Ile de France offre l’option créole et les étudiants ont la possibilité de passer leur CAPES de langue créole. Ce qui ouvre la porte à l’enseignement et au poste de traducteur. Cette opération « Ecole ouverte » est la plus importante de la région Ile de France avec des ateliers culturels, gastronomiques, linguistiques et environnementaux. Le matin, les élèves s’instruisent de culture générale et l’après-midi est consacré à une sortie. La prochaine cession est prévue du 16 au 21 avril.

Alfred Jocksan (agence de presse GHM)

Pour toute demande de renseignement, s’adresser à Mme Blancard, Lycée Pierre-Mendès-France, 11 avenue de l’Europe, 77176 Savigny le Temple. Tel :01.64.41.09.20.


3 questions à Patrick Arnolin

Patrick-Arnolin-photo-Alfred-Jocksan.jpg« Un signe fait à tout l’outre-mer »

Pourquoi cette « Ecole ouverte » consacrée au créole ?

C’est un signe fait à tout l’outre-mer. Nous avons mis en place ces ateliers pour faire découvrir une partie de l’identité française qui est l’outre-mer et qui fait partie de la richesse de cet ensemble national. Ce sont les jeunes de l’établissement qui ont demandé des cours de créole. Ici, ils font du gwo ka, du bèlè, et pour parachever le dispositif, ils ont demandé des cours de créoles. C’est une double demande, une demande de l’établissement pour fêter l’année de l’outre-mer et une demande des jeunes pour retrouver leur racine.

Ressentez-vous l’apport particulier de cet apprentissage chez les élèves ?

Chez nous, il y a beaucoup des jeunes d’origine antillaise qui n’ont jamais mis les pieds sur la terre maternelle. C’est une envie, chez eux, de retrouver quelque chose qu’ils ont perdu. Pour moi, faire confiance aux gamins, c’est leur donner des outils pour régler pacifiquement les conflits.

Quinze volontaires pendant les vacances scolaires, est-ce un succès ?

Quand vous démarrez une action, les jeunes sont incrédules, ils se disent : quand ça marchera, on viendra… Une quinzaine de jeunes pour un démarrage, c’est bien. Dans l’établissement, ils sont une trentaine de jeunes d’origine antillaise et réunionnaise. Nous avons aussi ceux qui arrivent de l’extérieur. Je peux vous dire que nous auront, au mois d’avril, plus d’une vingtaine de gamins. Je suis très content de ce démarrage car pour cette opération  « Ecole ouverte », nous recevons plus de  240 jeunes.  La plupart prépare les examens du bac et d’autres sont là pour des révisions et des approfondissements. En avril traditionnellement, on a beaucoup plus de jeunes, environ 450. Automatiquement le groupe de créole va augmenter.

Propos recueilli par Alfred Jocksan

Partager cet article

Repost0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 06:51

«Toussaint Louverture» récompensé à Los Angeles

Le téléfilm de Philippe Niang, « Toussaint Louverture », a été primé à Los Angeles au cours du 20e festival de cinéma Panamerican Pan African Film. La fiction de 2x90’ a reçu les trois prix les plus prestigieux : Prix du meilleur film ; Prix du public ; Prix du meilleur acteur pour Jimmy Jean-Louis qui interprète Toussaint Louverture.

Voilà qui devrait mettre du baume au cœur des auteurs même s’ils divergent dans leur façon d’aborder Histoire et dramaturgie !

Plus de 3 millions de téléspectateurs avaient regardé en moyenne les deux volets de « Toussaint Louverture », diffusés les 14 et 15 février sur France 2. Soit près de 4 millions de téléspectateurs au total qui avaient regardé au moins un des deux volets.

Le dvd sortira le 4 avril chez FTD.

Les deux épisodes sont d’ores et déjà disponibles en VOD.

Partager cet article

Repost0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 05:38

Bayrou aux Antilles et en Guyane à la mi-mars

François Bayou, candidat du Modem à la présidentielle, sera aux Antilles et en Guyane du 16 au 18 mars prochains. Il se rend, selon son service de presse, « à la rencontre de nos compatriotes » d’outre-mer. Il profitera de ce déplacement pour présenter l’ensemble de ses propositions pour l’Outre-mer.

FXG

Partager cet article

Repost0

Articles Récents