Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 16:13

Continuité territoriale : la Corse et les Outre-mer sur un pied d’inégalité

Michel Vergoz, sénateur PS de la Réunion dénonce dans son rapport concernant la mission Outre-mer devant la commission des affaires sociales du Sénat, « l’écart énorme existant entre l'effort budgétaire de l'Etat vers la Corse (187 millions pour 300 000 habitants à 200 km du continent) et celui fait vers les Outremers (100 millions, toutes mesures confondues, pour 2,5 millions habitants dont le territoire le plus proche est situé à 8000 km de l'hexagone). Selon lui, « une véritable continuité territoriale doit reposer sur trois éléments : un nombre de siège disponible toute l'année garantissant la libre circulation des ultramarins vers l'Hexagone, un prix du transport acceptable confortant cette libre circulation et un coût du fret maîtrisé garantissant l'égalité économique avec l'Hexagone. »

 

 

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 05:06

Les fonctionnaires de l’Outre-mer ne seraient pas très responsables

Suite à l’annonce du gouvernement de se financer en supprimant le paiement d’une journée d’indemnité maladie (une 1ère pour les fonctionnaires et une 4e pour les salariés du privés !), les réactions ne se sont pas faites attendre, surtout après la sortie saillante du représentant de la droite sociale, le ministre Laurent Wauquiez. Ce dernier a dit qu’être payé quand on est malade « n’est pas très responsabilisant ». Et si l’on doit chercher les boucs émissaires, allons chez les fonctionnaires ! Le Monde nous les donne dans un article paru le 16 novembre, indiquant des chiffres valables pour 2003 (http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/11/16/arret-maladie-quelles-sont-les-differences-entre-public-et-prive_1604427_3224.html) : « Le nombre de jours d'arrêt maladie est de 13 jours par an en moyenne par agent. Les chiffres varient de 6 à la jeunesse et aux sports à 23 au ministère de l'outre-mer, en passant par 19 dans la police nationale. Dans la fonction publique hospitalière, le nombre d'arrêts par agent est de 14,2 en 2008. Dans la fonction publique territoriale, c'est 18 jours par an et par agent. » Et bien si l’on en croit M. Wauquiez, on n’est pas très responsables au ministère de l’Outre-mer…

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 15:25

Les zoos humains ne tomberont pas dans l’oubli

La ministre chargée de l’outre-mer s’est engagée, hier, à répondre aux préconisations de François Vergès sur la mémoire des expositions ethnographiques et coloniales.

MLP-FV.jpgEn février dernier, naissait une polémique. Des élus guyanais demandaient de renoncer à une manifestation organisée au Jardin d’acclimatation du bois de Boulogne dans le cadre de l’Année des Outre-mer au motif qu’il fut le théâtre de zoos humains. Elle ne fut pas annulée, mais deux mois plus tard, la ministre chargée de l’Outre-mer, Marie-Luce Penchard, confiait à François Vergès une mission sur la mémoire des expositions ethnographiques et coloniales.

La présidente du Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage a rendu six préconisations, hier. Elle propose l’inscription mémorielle au Jardin d’acclimatation, la signalisation dans l’espace public des lieux liés à l’histoire ultramarine et coloniale, la valorisation des archives autour des expositions coloniales et des spectacles ethnographiques, la protection du patrimoine immatériel des Outre-mer par la mise en place d’un programme de collecte des mémoires orales, l’élaboration d’une doctrine et d’un code de bonnes pratiques sur la question de l’identification et de la restitution éventuelle des restes humains des collections patrimoniales, et, enfin, la protection de la diversité des populations dans les Outre-mer et en particulier des populations autochtones et tribales.
Maie-Luce Penchard a, notamment, pris note de l’inscription mémorielle au Jardin d’acclimatation et en Guyane. Elle a indiqué qu’elle « souhaite que les acteurs concernés finalisent ce projet avec le ministère de la culture en 2012, en lien avec les Amérindiens de Guyane et les communautés Kanaks ».

Agence de presse GHM

 


 

PARUTION DE L'OUVRAGE

Zoos humains et exhibitions coloniales

150 ans d'inventions de l'Autre

En amont de l'exposition Exhibitions. L'invention du sauvage qui se tiendra du 29 novembre 2011 au 3 juin 2012 au musée du quai Branly, parait l'ouvrage Zoos humains et exhibitions coloniales. 150 ans d'inventions de l'Autre, véritable synthèse et ouvrage de référence sur la question, rassemblant les  meilleurs spécialistes internationaux, sous la direction de Pascal Blanchard, Nicolas Bancel, Gilles Boëtsch, Eric Deroo et Sandrine Lemaire aux éditions La Découverte. Cet ouvrage rassemble plus de 40 contributions.

Les « zoos humains », symboles oubliés de l’histoire contemporaine, ont été totalement refoulés de notre mémoire collective. Ces exhibitions des « sauvages », aussi bien des « exotiques » que des « monstres », ont pourtant été, en Europe, aux États-Unis et au Japon, une étape majeure du passage progressif d’un racisme scientifique à un racisme populaire. Au carrefour du discours savant, des cultures de masse et de l’intérêt des puissances coloniales, ces exhibitions ont touché plus d’un milliard quatre cent millions de visiteurs depuis l’exhibition en Europe de la Vénus hottentote, au début du XIXe siècle. Ces exhibitions, peuplées d’êtres difformes et de personnes en provenance des espaces coloniaux d’Afrique, d’Amérique, d’Océanie ou d’Asie, comme appartenant à un univers de l’anormalité, disparaîtront progressivement avec les années 1930, mais elles avaient fait alors leur œuvre : bâtir deux humanités.

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 11:17

La Ville de Paris met en lumière l’histoire des Noirs en France

Plusieurs commémorations rythment l’année 2011, qui a été déclarée « l’année des Outremer » : le 50e anniversaire des indépendances africaines (1960), le 65e anniversaire de la départementalisation (1946) des « vieilles colonies » (Antilles, Guyane et Réunion), le 80e anniversaire de l’exposition coloniale (1931) ou encore le 10e anniversaire de la loi Taubira (2001). L’histoire des Noirs en France, au centre des enjeux de notre République, apparaît plus que jamais comme devant être inscrite dans nos mémoires. Aussi la Ville de Paris, qui a vu se succéder des femmes et des hommes en provenance d’Afrique, des Antilles, d’Haïti, des Comores, des Etats-Unis, de la Réunion, de Nouvelle-Calédonie ou de Guyane, propose de faire découvrir l’histoire des Noirs en France, à l’initiative de Pascale Boistard, adjointe chargée de l’intégration et des Etrangers non communautaires, avec notamment :

Vendredi 18 novembre à 14h45 à l’Hôtel de Ville :

- la projection en avant-première des 2 premiers films de la série documentaire « Noirs de France » (réalisée par Pascal Blanchard et Jean Gélas du Groupe ACHAC) : Le temps des pionniers (1889-1939) et Le temps des migrations (1940-1974) ;

- l’exposition « l’histoire des Afro-Antillais en France », qui sera également mise en ligne sur le site paris.fr.

Lundi 21 novembre à 19h45 à la Flèche d’Or :

- la projection en avant-première du 3ème film de la série « Noirs de France » : le temps des passions (1975-2011) ;

- suivie d’une table-ronde animée par Pascale Boistard et Pascal Blanchard et regroupant les meilleurs spécialistes de la question ;

- l’exposition « l’histoire des Afro-Antillais en France ».

La Ville de Paris continuera de faire découvrir l’histoire des Noirs de France en 2012, avec la circulation de l’exposition accompagnée de l’organisation de temps d’échanges dans les mairies d’arrondissements, les établissements scolaires et les associations parisiennes.

A noter : l’exposition « l’histoire des Afro-Antillais en France » et la série documentaire « Noirs de France » réalisées par le Groupe ACHAC témoignent du long cheminement des populations afro-caribéenne, afro-américaine et de l’océan indien sur le sol français, d’une soumission au code noir au statut de citoyens à part entière en passant par le statut d’indigènes.

Sources : mairie de Paris

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 10:38

Encore 10 millions en moins pour l’outre-mer

L’outre-mer participera à hauteur de 10 millions d’euros supplémentaires à l’effort d’économies exigé par l’Etat. Cette somme sera prélevée sur le remboursement des exonérations de charges sociales reversé par l’Etat aux caisses de sécurité sociale des DOM.

Ces économies correspondent au deuxième plan de rigueur de 500 millions d’euros annoncé la semaine dernière par François Fillon. 120 millions proviendront de la journée de carence supplémentaire pour les fonctionnaires en cas d’arrêt maladie, 36 millions des dépenses de communication du gouvernement et 344 millions des ministères (dont les 10 millions).

La semaine dernière, le budget consacré à l’outre-mer avait déjà été amputé de 56 millions d’euros, suite à l’annonce du premier plan de rigueur.

DM (Agence de presse GHM)

 

 

 

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 09:52

L’incendie du Maïdo a-t-il fait chuter le chef de cabinet de Guéant ?

Philippe Deschamps était adjoint au sous-directeur des sapeurs-pompiers et des acteurs du secours à la direction de la sécurité civile jusqu’à sa nomination comme chef de cabinet de Claude Guéant en août dernier. Il a été remercié le 10 novembre et remplacé par Nathalie Gonzales-Prado assistée d’un adjoint, Maxime Costilhes. Selon des indiscrétions, il aurait payé la gestion de l’envoi tardif des avions bombardiers d’eau, Dash 8, à la Réunion, au moment de l’incendie du Maïdo. Rien au sujet des trois jours de réflexion pris par la ministre de l’Outre-mer avant dse se rendre sur place.

 

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 07:15

Toto, GPL et Taubira unis derrière Hollande

Pierre Moscovici, directeur de Campagne de François Hollande, a présenté l’équipe du candidat.

Parmi eux, Christiane Taubira, George Pau-Langevin et victorin Lurel.equipe-hollande.jpg

« Nous sommes à l’heure.. » Par ces mots, Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande, a voulu rappeler qu’après la primaire et l’investiture du candidat du parti socialiste, est venu le temps de présenter son équipe de campagne. Autour du directeur de campagne, une quarantaine de poids lourds du PS étaient réunis, hier matin à la Maison de l’Amérique latine. Parmi ceux-là, Manuel Valls (cellule communication), Jean-Marc Ayrault (conseiller spécial), Michel Sapin (projet présidentiel), François Lamy (relations avec le PS), Daniel Vaillant (mandataire), Michel Sapin (projet présidentiel)… Et puis les 22 chargés de pôles thématiques au nombre desquels Vincent Peillon (Education), Marisol Touraine (Santé, social), Aurélie Filippetti (culture, médias), Catherine Trautmann (Europe),  Jérôme Cahuzac (budget, finances), George Pau-Langevin (questions sociétales), Victorin Lurel (Outre-mer)… La liste complète est consultable sur le site francoishollande.fr. La présence de Victorin Lurel et de George Pau-Langevin, hier matin, montre l’ouverture faite par le candidat du PS aux personnalités issues de l’Outre-mer. Car même au-delà du PS, François Hollande, s’est voulu rassembleur. Ainsi, et cela peut étonner quand on sait ce qu’elle disait de la candidature de François Hollande avant la primaire, on retrouve dans l’organigramme de campagne le nom de Christiane Taubira. Elle fait partie des « représentants particuliers » au même titre que Jack Lang, Gérard Colomb, le maire de Lyon, et Anne Hidalgo, 1re adjointe au maire de Paris. Cela s’explique par la volonté de réunir tous ceux qui se sont impliqués autour des candidats à la primaire socialiste.

« Parité, diversité, rajeunissement »

Voilà l’équipe réunie par François Hollande pour soutenir « sa conviction et changer l’exercice de pouvoir et le contenu de la politique ». « Toutes les sensibilités, les personnalités, les talents, les générations du PS et du PRG sont présents dans son équipe », s’est félicité Pierre Moscovici citant les trois mots magiques : « Parité, diversité, rajeunissement. » Au premier étage, auprès du candidat, il y a un conseil politique présidé par Martine Aubry, un conseil des élus (Marylise Lebranchu), les « représentants particuliers » et des personnalités comme Laurent Fabius (chargé delà préparation de la première année du quinquennat), Lionel Jospin, Arnaud Montebourg, Bertrand Delanoë, Ségolène Royal… L’équipe s’est adjointe deux préfets pour tenir son secrétariat général dont l’ancien camarade de la Cour des comptes d’Henri Guaino et ancien préfet de la Seine-Saint-Denis, Nacer Meddah. Viennent ensuite, les patrons de pôles dont les deux parlementaires Lurel et Pau-Langevin. « Nous sommes en campagne, a conclu Pierre Moscovici. Cette semaine, un cap a été franchi par l’accord avec les écologistes et la présentation de cette équipe. » L’équipe installera son local de campagne, « proche de l’Assemblée et du siège du Parti », au 103, rue de Grenelle.

FXG (agence de presse GHM)

 


ITW Victorin Lurel

 

lurel.jpg« Organiser la campagne sur trois océans »

En quoi consiste le rôle de représentant de pôle ?

Il faut organiser la campagne sur trois océans ; il faut être unis dans la diversité.

Est-ce un rôle uniquement consacré à l’organisation ou bien cela comporte aussi les aspects du contenu du programme pour l’Outre-mer ?

Nous sommes en charge des fiches thématiques du programme lui-même, de l’organisation de la campagne, des déplacements du candidat en outre-mer. L’outre-mer a cette spécificité qu’il faut allier l’organisationnel et le programme ainsi que les thématiques.

Pour reprendre les mots de Moscovici, vous êtes prêts à riposter, argumenter et proposer ?

Absolument. D’ailleurs, on a commencé. Une proposition de sous-organigramme a déjà été faite. Elle va être peaufinée et finalisée.  Mais c’est une tâche bien engagée (les chefs de pôle devraient être connus dès vendredi, selon Pierre Moscovici, NDLR). Il nous reste à connaître le calendrier du candidat.

Vous êtes conseiller pour l’Outre-mer de François Hollande depuis son entrée en campagne après les cantonales, et viennent vous rejoindre, à d’autres fonctions, George-Pau Langevin, votre compatriote députée de Paris, et Christiane Taubira qu’on attendait moins…

Non, c’était acquis, je crois puisque, les primaires ayant eu lieu, il faut rassembler. C’est ce qui a été fait. On a discuté en comité stratégique, dimanche, L’équipe était rassemblée par pôles pour présenter l’architecture de la direction de campagne. On attendait Christiane Taubira, Marjan Belkacem, George-Pau langevin, Ali Soumaré… On attendait un certain nombre de personnes et elles sont toutes là.

Propos recueillis par FXG

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 06:27

Influences Caraïbes, 6e édition

Véronique Hermann et David Gumbs, guests à la Goutte d'Or

Visuel-influences-caraibes.jpgL’association Le Cri du Peuple réédite pour la 6e année le festival Influences Caraïbes.

Cette année, le festival prend un format « forum », le temps du week-end des 26 et 27 novembre au Centre Fleury Barbara Goutte d’Or (Paris 18).

Au menu : la mémoire, la technologie, la modernité.

Le collectif « Rasinovan », mené par la chanteuse guadeloupéenne Hermann et Sébastien Drumeaux, vient apporter sa contribution. « L'outre-mer n'a pas de frontière, pas de nationalité, pas de carte d'identité, seulement des influences. Cette année elles sont résolument électro-poétiques… », avance l’équipe organisatrice. Rasinovan avance en un périple électro-poétique, sur des terres créoles. Musiciens, poètes et paroliers présentent un spectacle audacieux où l’on déracine, on déflore, on explore des poèmes et des textes pour les repiquer dans un nouveau décor. « J’avais envie d’insuffler de la matière de mots et des histoires substantielles au coeur de la musique, en ayant pour contrainte de faire de la chanson, et pas seulement de l’expérimental », confie la chanteuse Véronique Hermann Sambin, initiatrice du projet Rasinovan. Avec elle, trois musiciens (Jean-Rémy Guédon, Patrick Nupert, Sébastien Drumeaux), deux auteurs (Simone et Jimmy Apourou) et une illustratrice numérique (Aissatel Amet) ont travaillé sur une création originale qui sera programmée pour la première fois dans le cadre du Festival Influences Caraïbes.

Oeuvres numériques

Le weekend sera marqué par la présence des oeuvres numériques de David Gumbs, artiste plasticien qui a fait du multimédia un outil de création. « Mon errance du geste raturé qui révèle la forme, coïncide avec une errance de vie. Elle est habitée par un questionnement autour du visible et de l’invisible, du sacré, et de la phénoménologie de la perception. Je quitte Saint-Martin, en quête spirituelle à l’écoute des signes portés par les arbres anthropomorphes. » David Gumbs vit depuis peu en Martinique où il enseigne le multimédia et le motion design aux beaux-arts de Fort-de-France.

Le festival Influences Caraïbes ouvre aussi une scène aux accents caribéens ! Pawòlakafèt, transportée depuis la Martinique par Simone ! Ce sera dimanche 27 novembre de 15 h30 à 19h30 au Centre Fleury Barbara, La Goutte d'or (Paris 18e). Le thème proposé, mais pas imposé, est : « Politique-art : ménage étroit ? » Parole, slam, musique, chant, danse, performance graphique... Toutes les expressions sont les bienvenues.

Agence de presse GHM


Centre Barbara Fleury Goutte d'Or

1 rue de Fleury 75018 Paris

Métro : Barbès-Rochechouart (ligne 2, 4)

Bus : 30, 31, 54, 56, 65

RER : Gare du Nord

Samedi 26 novembre

15 heures :

Ouverture du forum - Début de l'exposition/projection de David Gumbs

15 h 30 :

Rencontre-Débat : « Numérique et Arts: quels enjeux pour la création caribéenne? »

Et Présentation de la Villa-Magma et du Guide de la Caraïbe Culturelle

20 heures :

Concert création Rasinovan

Dimanche 27 novembre

15 heures :

Scène ouverte aux accents Caribéens

19heures

Jam pour conclure en musique le forum 2011 !

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 06:16

Nicolas Sarkozy cravate Bernard HayotSarko-VIP-Hayot.jpg

Bernard Hayot a reçu des mains du président de la République la cravate de commandeur de la légion d’Honneur, hier soir au palais de l’Elysée. Sarko-Hayot-1.jpg« Bernard Hayot est un entrepreneur qui a construit un groupe de dimension mondiale enracinée dans sa Martinique natale », a déclaré Nicolas Sarkozy en entame de son éloge au récipiendaire. 6000 emplois, 2 milliards de chiffre d’affaires et une présence dans les secteurs de l’automobile, la grande distribution, l’agro-alimentaire et les matériaux de construction partout dans le monde (Antilles-Guyane, Nouvelle-Calédonie, Réunion, Chine, Maroc, saint-Domingue…). Le président a salué aussi bien l’entrepreneur « issu d’une famille qui était dans l’industrie sucrière et qui a su trouver de nouvelles valeurs de croissance, un modèle de développement ancré outre-mer » que « sa réussite au service de sa terre ». Guigneraye-petits-enfants-Delphine-Hayot.jpgIl a mis en avant son action dans la banane, l’environnement, l’informatique et la formation de la jeunesse. Le président a encore rendu hommage à « l’homme de dialogue », fondateur il y a 25 ans de la fondation Clément dont le siège, l’habitation éponyme a reçu le label de Maison de illustres. Nicolas Sarkozy s’est plu à rappeler que c’est là qu’Aimé Césaire avait été invité à planter un courbaril… Pour assister à cette remise, beaucoup de ministres étaient présents dont Mme Penchard, et même l'ex-socialiste, membre du Conseil constitutionnel, Michel Charasse, mais aussi les anciens préfets de Martinique, Yves Dassonville et Ange Mancini (qui a désormais son bureau à l'Elysée), le conseiller économique et social Marcel Osenat et, bien sûr, la grande famille de Bernard Hayot. Il y avait ses deux filles Delphine et Dorothée et leurs époux, les deux fils, Stéphane et Rodolphe, son neveu, Dominique de la Guigneraye, et tous ses petits enfants ! Seul commandeur de cette promotion avec André Trigano, Bernard Hayot s’est retrouvé avec le gratin de la finance et de l’industrie françaises.les-decores-et-Sarkozy.jpg

Parmi ses co-récipiendaires, il y avait l’ancien directeur du Trésor, gouverneur de la banque de France et directeur général du FMI, Michel Campdessus, le créateur italien Gilberto Benetton, un autre directeur du Trésor, Ramon Fernandez, fils de l’académicien et petit-fils du secrétaire général de la NRF pendant la guerre, ou encore Laurence Parisot, patronne du Medef dont on a appris, de la bouche du président, qu’elle avait entrepris dans sa jeunesse une thèse sur les lobbyings patronaux… La cérémonie s’est prolongée autour d’un cocktail dans la grande salle des fêtes de l’Elysée, mais sans la presse.

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 06:47

La Cour de justice de la République classe la plainte de Teddy Valcy

Teddy Valcy et son avocat, Me Arneton, auront attaqué vainement, le 27 septembre dernier, le ministre de la Justice devant la Cour de justice de la République, pour protester contre des mesures répétitives de mise à l’isolement carcéral. Le plaignant, un Guadeloupéen au casier judiciaire de droit commun bien garni, qui fait l’objet d’une instruction dans le cadre d’un dossier terroriste, a donc voulu dénoncer par cet acte la prolongation, ordonnée le 17 mai 2011, de la mesure d'isolement carcéral dont il faisait l'objet (et qui a été levée depuis).

Mais la Cour de justice de la République estimant que « cette mesure, prononcée par décision motivée et par délégation du ministre de la justice, est prévue par l'article R-57-7-68 du code de procédure pénale ; que, si une telle décision peut-être soumise à la juridiction administrative, elle ne peut en elle même caractériser, à la charge du ministre, les délits de

violence, d'abus d'autorité ou tout autre infraction ». Fin de la péripétie juridique en attendant le procès sur le fond de l’affaire.

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0

Articles Récents