Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 07:59
Lucille Le Renard et Eric Lauret sont jusqu'au 30 juillet sur la scène du théâtre de la chapelle du Verbe incarné

Lucille Le Renard et Eric Lauret sont jusqu'au 30 juillet sur la scène du théâtre de la chapelle du Verbe incarné

Le dodo fait son show à Avignon

Sur scène, Eric Lauret est assis sur son fauteuil roulant avec une guitarelélé en main. Lucille Le Renard se tient debout à ses côtés. Ils jouent et chantent, joue contre joue. Sur un écran, un enfant marche sur la plage.... Il était une fois l'histoire de Gustave, leur fils... Ainsi commence "En attendant dodo", la dernière création de la compagnie Karanbolaz. Gustave voit des dodos partout et, surtout, il en veut un ! Mais, les dodos, on les a tous bouffés, "à la broche, en rougail ou en gigot"... Gustave est comme le dodo, au grand dam de ses parents, mais aussi à leur grande fierté : inadapté, rêveur, curieux, encombrant et disparu...

Sergio Grondin a écrit cette pièce "tout public" avec ses deux comédiens comme une allégorie de la différence... "Au début, nous voulions parler des oiseaux disparus, explique Lucille Le Renard, parce qu'il n'y a pas que le dodo qui s'est éteint !" Mais pas question de se transformer en ornithologues du dimanche ! Ils ont préféré s'arrêter sur l'image du dodo, "un oiseau trop lourd, trop bête, trop naïf et trop maladroit"... Et très vite, voilà un Gustave à l'image du dodo, "différent, inadapté et malhabile". Et cet enfant, omniprésent dans la pièce comme dans la tête de ses parents, joue l'Arlésienne, à la manière du Godot de Becket, parce qu'à la différence du dodo, Gustave a pris son envol ! "Gustave a suivi son rêve, raconte son père, son rêve l'a aidé à voler, mais il est parti dedans les deux pieds joints !" L'ensemble donne une pièce burlesque, hilarante et touchante que les deux comédiens jouent chaque jour avec le même plaisir depuis le 6 juillet, jusqu'au 30, à la chapelle du Verbe incarné, théâtre des outre-mer en Avignon.

Un exercice rare pour ces comédiens habitués à jouer à la Réunion. "On n'a jamais eu l'occasion de jouer un spectacle pendant un mois", explique Lucille. Mais au-delà de ce travail d'acteur, l'enjeu à Avignon, est de montrer la pièce à des programmateurs, des acheteurs. Certains sont déjà venus. Pour autant, ils restent mystérieux sur le choix final. "On sait qui est venu, poursuit Lucille, mais pour l'instant on n'en sait pas plus...." "Certains ont osé nous dire qu'ils avaient beaucoup aimé la pièce, confie Eric. C'est déjà pas mal !" Coproduite par le théâtre de la chapelle du Verbe incarné et la compagnie Karanbolaz, "En attendant dodo" pourrait donc rencontrer bientôt d'autres publics dans l'Hexagone et gagnerait à être filmée pour Multiscénik, l'émission théâtrale de France Ô, mais en attendant, c'est Eric Lauret qui le dit : "On est comme des papes à Avignon !"

FXG, à Paris

Repost 0
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 07:16

Egalité réelle Outre-mer : rien n'est encore plié

La secrétaire d'Etat à l'Egalité réelle, Ericka Bareigts, a réagi aux critiques, dont l'avis négatif du Conseil économique et social régional de la Réunion, sur le projet de loi qu'elle porte avec la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin. A ceux qui reproche au gouvernement de ne pas encore avoir dévoilé les titres 2 et 3 de la loi (les mesures sociales et les mesures économiques), le cabinet de Mme Bareigts fait savoir que ces textes sont actuellement encore en consultation au Conseil d'Etat et que les discussions avec les parlementaires sont incessantes ces jours-ci. Son conseiller économique et Outre-mer, Philippe Mouchard (passé récemment par la Fédération des entreprises d'Outre-mer, première organisation à critiquer ce texte), enchaîne les rendez-vous... "La concertation durera autant que nécessaire d'ici la présentation du projet de loi en conseil des ministres, explique le cabinet de la secrétaire d'Etat, mais elle se prolongera aussi d'ici la rentrée parlementaire." Loin d'être la "coquille vide" que d'aucuns veulent voir dans ce projet, Ericka Bareigts veut y voir vrai un marqueur de gauche de la politique du gouvernement pour les Outre-mer. Rendez-vous le 3 août.

FXG, à Paris

Repost 0
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 06:36

Tati en Martinique le 23 juillet

Tati (groupe Eram) ouvrira le 23 juillet prochain un nouveau magasin à Fort-de-France. Après 15 ouvertures à l’international depuis deux ans, notamment à Dubaï, mais aussi à Téhéran et Tunis, et 150 magasins en France, la célèbre enseigne de Barbès ouvrira sur une surface de 1800 m², au centre commercial de Dillon à Fort-de-France à la place de l’ancien M. Bricolage. Il proposera à sa clientèle le plus large choix de produits dans les univers mode, maison et beauté. Tati dont la franchise en Martinique a été confiée à Modeva SARL et son gérant Eloi Arminjon (qui a nommé Fréderic Belval responsable du magasin), promet "90% des articles vendus à moins de 10 euros et 200 nouvelles références toutes les 3 semaines".

20 nouvelles ouvertures Tati devraient intervenir d'ici la fin 2016 avec Casablanca et Le Caire en septembre, puis la Jordanie et Oman, ainsi que Les Antilles, Mayotte et l'île Maurice.

FXG, à Paris

Repost 0
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 06:35
Yves Milôme, Fabien Edmond et Jean-Pierre Lissoir devant la chapelle du Verbe incarné le 18 juillet 2016

Yves Milôme, Fabien Edmond et Jean-Pierre Lissoir devant la chapelle du Verbe incarné le 18 juillet 2016

Lion noir

Yves Milôme, chorégraphe, Fabien Edmond, danseur, et leur éclairagiste, Jean-Pierre Lissoir, sont venus passer cinq jours au festival d'Avignon pour présenter leur chorégraphie, "Lion Noir", au théâtre de la Chapelle du Verve incarné. Juste avant, ils étaient au Sénégal, mais c'est pour Avignon qu'ils ont créé ce spectacle. La compagnie Real squad, installée à l'ancien collège Campenon de Basse-Terre, a conçu ce spectacle pour Avignon. "On a voulu ce spectacle pour parler de nous, raconte Yves Milôme et la meilleure façon de parler de nous, c'est de parler de la façon d'être des danseurs hip hop, mais pas que des danseurs, du monde du hip hop, de ses pionniers... Au début, c'étaient des groupes organisés avec un chef qui menait son crew, le torse bombé, fier et digne, défendant ses couleurs... On a eu l'image du lion défendant sa horde, son clan, ses couleurs... Alors l'image fantasmée du lion noir s'est imposée."

En cinq jours, la compagnie a pu, grâce à l'agence de promotion et de diffusion des cultures d'outre-mer, rencontrer une poignée de programmateurs de spectacle ! Le 31 juillet, ils seront de retour à Goyave pour un nouveau show ! Et puis, en octobre prochain, ils seront en Martinique au festival Carahip hop, avant de partir sur une nouvelle saison avec une création qu'ils promettent riche en percussion.

FXG, à Paris

Repost 0
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 06:31
Greg Germain revient sur les planches du Off dans un spectacle très personnel et très touchant

Greg Germain revient sur les planches du Off dans un spectacle très personnel et très touchant

Greg Germain, comédien, revient sur les planches de théâtre au festival d'Avignon avec un spectacle très personnel... Interview.

"Les outre-mer savent aussi faire du théâtre"

Comment est née cette pièce ?

Je me balade dans ma mémoire, mais également celle des autres aussi puisque, comme dit Edouard Glissant, "l'étendue du poème n'est pas infinie, il rejoint très vite les autres poèmes du monde que nous apprendrons" et c'est une façon pour moi de faire un parcours poétique dans ce que je suis, ce qui m'a constitué, ce qui fait la poétique de ma relation avec le reste du monde. J'explique aussi, c'est vrai, comment un petit Guadeloupéen a voulu un jour faire du théâtre, de la télévision, du cinéma... Pourquoi ça s'arrête, pour ça recommence...

Ca faisait longtemps qu'on n'avait vu Greg Germain au théâtre...

Le théâtre est un travail beaucoup plus prenant et c'est précisément ce retour que je voulais faire, me reconcentrer sur ce que je suis vraiment... Homme d'institution, je ne le suis pas décidément ! Et j'ai pourtant essayé ; j'ai été président du festival Off pendant dix ans et je suis encore le président de cette association pour la préfiguration de l'agence de promotion et de diffusion des cultures d'Outre-mer (même si je n'avais pas besoin de l'être !). Je dirige le théâtre de la chapelle du Verbe incarné depuis dix-huit ans et j'ai fait ce travail pour des gens comme moi qui ont moins la chance que d'autres parce qu'ils sont nés loin, d'exercer ce métier d'acteur, de théâtre, du cinéma de télévision...

Cette année la programmation ultramarine à Avignon, c'est quinze compagnies et dix-huit spectacles. Quel rôle a joué l'agence de promotion et de diffusion des cultures d'Outre-mer ?

L'agence accompagne ces quinze compagnies et leur permet de rencontrer des diffuseurs, des programmateurs, de se faire mieux connaître. Le rôle de l'agence, puisque j'en avais écrit le projet, je l'ai joué pendant quinze ans à la chapelle du Verbe incarné en essayant de faire en sorte que les compagnies d'outre-mer non seulement voient le monde, mais que le monde les voie ! Le festival Off est un lieu idéal qui permet à des compagnies d'outre-mer qui ne jouent que deux ou trois fois un spectacle à cause de l'étroitesse du territoire de le jouer 23 fois dans la durée. On professionnalise ainsi un spectacle, une mise en scène, un rôle, un acteur ! Et ce festival Off d'Avignon permet à nos créateurs, nos artistes d'être face à un public différent et ils s'aperçoivent qu'ils savent aussi faire du bon théâtre ! Enfin, ça leur permet aussi de voir ce font les autres, de ne pas rester à tourner entre nous dans nos îles ! Ils voient ainsi que les autres peuvent créer de belles choses, mais également des choses pas toujours formidables. Il y a 1465 spectacles tous les jours dans le Off et ce n'est pas 1465 chefs d'oeuvre ! Les outre-mer ont toute leur place à Avignon et elles y sont les bienvenues !

Nombre de ces pièces sont filmées pour la télévision et l'émission Multiscénik que vous animez. Un programme de rattrapage pour ceux qui n'ont pu venir...

Multiscenik est la seule émission du paysage audiovisuel français consacré au théâtre. Elle est la seule émission à travers laquelle, nous pouvons faire connaître les pièces des créateurs d'Outre-mer, nous pouvons voir sur scène des acteurs qu'on ne voit pas assez souvent sur les scènes de l'Hexagone ! Multiscénik a été conforté par le nouveau directeur de France Ô, Wallès Kotra, et la nouvelle présidente de France télévisions, Delphine Ernotte/. Nous continuerons donc encore quelques années, je l'espère, à montrer au public de France Télévisions (France Ô et Culture box) que les outre-mer savent aussi faire du théâtre.

Propos recueillis par FXG, à Avignon

Repost 0
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 01:37

La loi égalité réelle outre-mer déçoit déjà la FEDOM mais pas le CESE (qui n'a été consulté pour un tiers de la loi)

Le Conseil économique social et environnemental (CESE) a adopté à une très large majorité le 12 juillet après-midi l'avis que lui a demandé le Premier ministre sur le titre 1 (et pas les titres 2 et 3) et l'étude d'impact de l'avant-projet de loi de programmation en faveur de l'égalité réelle outre-mer. Ce projet de loi devrait être le dernier grand chantier législatif du quinquennat pour l'outre-mer. Voulu par le CReFOM, revendiqué par le PS, promis par le chef de l'Etat, nourri par la Fedom et le rapport Lurel, porté par deux ministres, George Pau-Langevin et Ericka Bareigts, ce projet de loi vise à faire faire établir par chaque territoire son plan de convergence pour atteindre selon une série d'indicateurs l'égalité réelle et non formelle avec l'Hexagone. Las, dès l'avant-projet, la Fédération des entreprises d'Outre-mer le trouve "décevant par la faiblesse de son contenu, plus fait de déclarations solennelles que de vraies mesures pourtant indispensables". La fédé des patrons ultramarins regrette la faiblesse des aspects économiques de la loi quand il faudrait qu'elle prenne la relève de la loi de développement économique pour l'outre-mer (LODEOM) prolongée jusqu'en 2018... Il semble que les mesures contenues dans les titres 2 et 3 ("mesures pour l'égalité sociale" et "opportunités économiques et initiative entrepreneuriale") soient encore en navette interministérielle avant arbitrage. D'où ce tiers d'avis du CESE, pourtant très favorable...

Une appellation nouvelle des contrats de plan

Pour être efficace, estime le CESE, il faut d'abord un diagnostic partagé des 11 collectvités d'outre-mer, puis que chacune construise son projet de société, envisage sa communauté de destin et dresse son plan stratégique de développemement. A partir de là, c'est la contractualisation, c'est-à-dire la négociation entre les collectivités et l'Etat pour les plans de convergence, puis l'évaluation de la convergence... Le CESE préconise de retenir les dix indicateurs de richesse élaborés par France stratégie et dont le CESE s'est servi pour établir son rapport sur l'état de la France.

"Ces contrats de convergence ne sont qu'une appellation nouvelle des contrats de plan Etat/Région", moque la Fedom. Christian Vernaudon le rapporteur du CESE, rappelait que depuis 1946, il avait existé des politiques publiques pour réduire les écarts de développement entre l'Outre-mer et l'Hexagone. Il a aussi rappelé que les contrats de plan Etat/Région ont été mis en place par Michel Rocard alors ministre de la Planification. Il s'agissait, disait-il en 1982, de "décoloniser la province". La loi égalité réelle outre-mer aura-t-elle pour ambition de décoloniser les outre-mer ? "Ce projet de loi, critique la Fedom, n’affiche de la part de l’Etat ni engagement, ni vraie ambition..." Donc ni décolonisation, ni budget ! En attendant de savoir ce que nois parlementaires feront de ce texte....

FXG, à Paris

 

Repost 0
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 08:00
Les artistes de la chapelle du Verbe incarné le 6 juillet

Les artistes de la chapelle du Verbe incarné le 6 juillet

15 compagnies, 18 spectacles ultramarins à Avignon

"Les compagnies des Outre-Mer maintiennent une présence affirmée d'année en année dans le Off d'Avignon." Cette fois, ce n'est plus en tant que président du festival de théâtre Off (son mandat s'est achevé l'an passé), mais dans celui de président de l'Agence de promotion et de diffusion des cultures d'Outre-mer que Greg Germain salue une "belle opportunité pour découvrir la singularité de leurs créations et la richesse de leurs imaginaires nourris par le brassage des cultures". L'agence dirigée par le Réunionnais Daniel Carcel a activement participé par son rôle d'animateur de réseaux à cette forte présence ultramarine dans ce qui est avant tout le grand marché du théâtre en France.

Si Greg Germain, en tant que directeur et programmateur du théâtre des outre-mer en Avignon (TOMA) a été le pionnier pour accueillir les créations venues d'Outre-mer, ils sont désormais une dizaine, ces théâtres éphémères de la cité des papes, à s'intéresser aux créations issues des trois océans.

Guadeloupe

Pour la Guadeloupe, on ne compte pas moins de trois propositions. Greg Germain revient sur scène dans "Voyage dans une mémoire" jusqu'au 30 juillet à 13h15 (relâche les 13, 20 et 27 juillet). L'acteur se promène dans les textes de Glissant, Vigny, Césaire, Hugo, Chamoiseau, Rostand, Racine, Walcott et d’autres... Ils ont marqué sa vie depuis son enfance, peuplé son imaginaire et probablement déterminé sa vocation d’acteur. "Ils n’ont pas de frontières et sillonnent ce spectacle au gré de la musique des mots..."

Au même endroit, Lion Noir, une chorégraphie de Yves Milôme de la compagnie Real Squadest a été invitée quatre jours (15 au 19 juillet à 12h00). Côté café-théâtre, "Domino" de Laurence Joseph et Laurent Tanguy (Compagnie 2L PROD) sera donné jusqu'au 30 juillet à 17h15 au Théâtre B0 Avignon. Cascades de fous rire garanties !

Réunion/Mayotte

Pour la Réunion, on ne compte pas moins de cinq propositions avec les marionnettes de la compagnie Acta à l'Albatros Théâtre, "Juliette et Roméo, petite tragédie portative", d’après Shakespeare, de Christine Roget, jusqu'au au 30 juillet à 16h30, celles de la compagnie ThéâtrEnfance, à la Maison du Théâtre pour enfants, "Love me s’il te plaît", de Catherine Saget jusqu'au 27 juillet à 15h15 — relâche les 17 et 24 juillet, le blues maloya de Christine Salem et Seb Martel, au collège Joseph Vernet, le 18 juillet à 11h00 et 18h00 dans le cadre du festival "Là, c’est de la musique"), ou le conte musical de Serge Grondin (Compagnie Karanbolaz, "En Attendant Dodo", jusqu'au 30 juillet à 18h25 — relâche les 13, 20 et 27 juillet­ — à la chapelle du Verbe incarné.

Il y a même deux spectacles mahorais à l'affiche de la TOMA : "Kaaro", une chorégraphie de Maud Marquet et Jeff Ridjali (jusqu'au 26 juillet à 12h00) et "Les dits du bout de l’île", une pièce de Nassuf Djailani de la compagnie Ariart-Théâtre, jusqu'au 30 juillet à 19h45 (relâche les 13, 20 et 27 juillet).

Martinique

Pour la Martinique, on ne compte pas moins de six propositions dont quatre pour la seule Scène nationale, Tropique Atrium. Ainsi l'Espace Roseau (8, rue Pétramale) donne "Le Bel Indifférent" de Jean Cocteau jusqu'au 30 juillet les jours pairs en alternance avec "L’Orchidée violée" de Bernard Lagier, à 14h10 (relâche les lundis). On retrouve Tropiques Atrium à l'Espace Roseau Teinturiers (45, rue des Teinturiers), "4 Heures du matin", d’après le roman d’E. J. Gaines par la troupe du Tropiques Atrium, jusqu' au 30 juillet à 16h30 (relâche les lundis). Au Théâtre du Balcon (38, rue Guillaume Puy), pleins feux sur "Suzanne Césaire, Fontaine solaire" (photo), une adaptation de Daniel Maximin d’après les écrits de dissidence de Suzanne Césaire publiés dans la revue Tropiques de 1941 à 1945, jusqu'au 27 juillet à 12h10 (relâche les lundis). L'Albatros Théâtre (29, rue des Teinturiers) accueille Sourya Adèle dans une mise en scène d'Alex Descas désormais fameuse, Mary Prince (le récit autobiographique d’une esclave antillaise - Compagnie Man Lala - Ile-de-France/Martinique), jusqu'au 30 juillet à 12h30. La Chapelle du Verbe incarné a invité pour quelques jours (8 au 12 juillet) la chorégraphie de Marie Agnès Dru, "Balansé" (Adcompagnie Guyane/Martinique).

Guyane

Au Théâtre du Centre, à partir du 19 juillet (tous les soirs à 22h15), la compagnie Sur les Rives et le théâtre de Macouria présentent "Dis à ma fille que je pars en voyage", une pièce de Denise Chalem. De nos jours, dans une prison pour femmes dans la Guyane française, les comédiennes Graziella Florimond et Anne-Laure Allègre interprètent deux codétenues : Caroline a de l’éducation et de l’instruction ; Dominique a les manières rudes d’une mère de famille dont l’existence a toujours été pénible... Sylvie Guelle signe la mise en scène. Ajoutée à cela une pièce de Nouvelle-Calédonie, "Wanamat Show" de Maïté Siwéné, jusqu'au 30 juillet, à 16h45 (relâche les mercredis)

"Rendez vous avec les imaginaires des grands larges", invite Greg Germain.... Y a plus qu'à sauter dans un avion !

FXG

Repost 0
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 07:03

Loïc Korval définitivement hors Jeux de Rio

Le Conseil d'Etat a refusé hier d'annuler l'interdiction prononcée par l'agence française de lutte contre le dopage (AFLD) à l'encontre du judoka guadeloupéen Loïc Korval de participer à des compétitions sportives, donc aux JO de Rio ! En 2013 et 2014, Loïc Korval avait posé des lapins à des contrôleurs de l'AFLD. Tout en reconnaissant sa bonne foi, l'AFLD le suspendait. Le 16 avril dernier, le Conseil d'Etat a réduit la durée de sa sanction de deux années à une. Le 2& avril, l'AFLD prenait une nouvelle décision pour constater que Loïc Korval avait déjà purgé 5 mois et 17 jours et que le reliquat de sa peine était de six mois et 13 jours.

Aussitôt Loïc Korval demandait au Conseil d'Etat de valider le décompte de la Fédération française de judo qui faisait mention de dix-huit jours restant à purger par l’athlète. Refus du Conseil d'Etat. Loïc tirait alors sa révérence avec ce post sur facebook : « Merci à tous pour votre énorme soutien (...) Le rêve olympique s'arrête donc pour moi aujourd'hui. Je voulais vous l'apprendre moi-même. »

Le 27 juin, Loïc a tenté une ultime démarche en déférant la décision du 21 avril 2016 de l'AFLD devant le juge administratif suprême. Ce dernier a considéré que la délibération contestée n'avait pas pour objet une nouvelle sanction, mais la simple computation des périodes de suspension effective de Loïc Korval pour permettre l'exécution de la décision du Conseil d'Etat, soit six mois et 13 jours, ce qui met définitivement Loïc hors Jeux de Rio.

FXG, à Paris

 

Repost 0
9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 06:41
Mister Guyane, 3e dauphin de Mister national France à Mister Caribbean international

Mister Guyane sur le chemin de mister Monde

Marvin Saminadin, mister Guyane, troisième dauphin de mister national France s'apprête à la partir à la conquête du titre de mister caribean international. Cette compétition se déroule ce 9 juillet en Guadeloupe. L'étape suivante, il ose le dire, c'est mister Monde ! "C'est un rêve d'enfant que je vis actuellement !" Ces titres viennent récompenser, dit-il, "des hommes qui prennent soin d'eux, c'est le charisme" ! Quand il ne défile pas, Marvin étudie le commerce marketing et travaille comme agent de comptoir pour un loueur de voitures. Il envisage l'an prochain une formation de stewart. Il aime voyager, mais, assure-t-il, "ce ne sera pas du tout mon futur métier"... Il n'en dira pas plus. Pour l'heure, il est fortement soutenu par sa mère, ses deux soeurs et son père. "J'ai porté haut et fort les couleurs de la Guyane en métropole et là, je vais les porter deux fois plus haut, je vais montrer ce que c'est la culture guyanaise et montrer que nous sommes unis en Guyane !"

Marvin a quitté la Guyane en 2012 pour poursuivre ses études en région parisienne. A 23 ans, le jeune homme de Macouria ne semblait pas du tout prédestiné à un tel parcours ! Son inscription à mister Guyane, ce sont des amis qui l'ont fait à son insu. "Ca te ressemble'", lui ont-ils dit un soir où ils étaient alors tous réunis chez Marvin. "J'ai protesté..." L'un de ses amis a fait une photo et c'est avec celle-ci qu'ils ont l'inscrit. "Un jour, j'ai reçu un appel : vous êtes sélectionnés." Marvin n'a pas hésité longtemps. La suite, c'est 2015 et son titre de mister Guyane, puis son titre de troisième dauphin de mister national France avec le coup de coeur du jury et celui des dauphins, c'était début juin à Paris. Depuis ce sacre, c'est la course (photos, essais, presse) puisque c'est son titre de dauphin qui l'a mis dans la compétition caribéenne. Il est soutenu à la fois par le comité Guyane et par le comité France. L'élection de mister Caribean international sera retransmise à la télévision.

FXG, à Paris

Repost 0
9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 06:40
Mormeck à Lille

Jean-Marc Mormeck avec les ultramarins de Lille

La rencontre du délégué interminstériel Jean-Marc Mormeck avec les acteurs ultramarins de la région lilloise, lundi, s'est déroulée en perésence de sa prédécessuse, Sophie Elizéon, préfète déléguée à l'égalité des chances de cette région. Environ 70 à 80 personnes avaient répondu à l'invitation du délégué. Cette réunion a été l'occasion d'un échange direct entre les associations et les pouvoirs publics (DIECFOM, préfecture, LADOM, AFPA, mais également mairie de Lille) pour trouver des solutions cocnrètes aux problèmes rencontrés. Tout particulièrement, LADOM a ainsi pu échanger avec un grand nombre d'acteurs associatifs sur les lesquels elle pourra s'appuyer pour accompagner les jeunes qu'elle gère sur Lille.

Naturellement, la visite au club de boxe a été un grand moment pour tous les jeunes présents à l'occasion de la rencontre, en compagnie du Ministre Kanner mardi matin, avec des associations impliquées dans la prévention spécialisée. Les échanges ont été centrés sur "le mal-être identitaire" : "Chacun doit comprendre son passé, son histoire pour se sentir pleinement acteur de la République", a rappelé Jean-Marc Mormeck qui a assisté à la projection de très courts métrages réalisés à partir des mots des gamins.

Hier le délégué interministériel à l'égalité des chances des Français d'Outre-mer a salué l'adoption du projet de loi égalité citoyenneté qui dans son article 41 renforce le caractère discriminatoire du refus de caution locative ou d’accès à des services bancaires en raison d’une domiciliation bancaire outre-mer.

FXG à Paris

Repost 0

Articles Récents