Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 19:05

Lancement d'ateliers et contes pour enfants à la Villa Magma

Hermann--guitare.jpgLa chanteuse d’origine guadeloupéenne, Véronique Hermann Sambin, a créé la Villa Magma (www.villamagma.com), une plateforme internet conçue comme « une résidence culturelle qui initie, promeut et diffuse des créations artistiques  pluridisciplinaires et multiculturelles ». Le public est invité à découvrir six pièces de la Villa Magma dans lesquelles sont présentées des expositions et visites guidées, des rencontres avec les acteurs culturels, des projections de court et longs métrages, une passerelle de transmission et d’échanges, des spectacles vivants et des ateliers culturels.  Hors les murs virtuels, la Villa propose à ses membres des rendez-vous réguliers à Paris. Parmi ces rendez-vous, des ateliers pour enfants animés par Audrey Smith (Audrey Smith est conteuse et animatrice d'ateliers pour la petite enfance. Elle est membre de l'association Ti Woch, collectif de conteurs et diseurs de paroles de la Caraïbe).
Les ateliers « L'île aux livres » font cap sur un monde de récits sous différentes formes : lus, contés, chantés, inventés dans le silence avec les mains, ou aux sons d'instruments de musique. Autour du livre et de la parole, ces ateliers sont pensés comme des temps de découvertes et d'expérimentations sensorielles et tactiles. Ils s'adressent aux enfants, les emmènent en voyage, sans oublier les adultes qui les accompagnent.

Le premier atelier a lieu ce mercredi 26 janvier à 15 heures pour les 0-3 ans et à 16 h 30 pour les 4-8 ans. Les suivants auront lieu le 23 février et le 23 mars au Paname Soul - 1 bis rue de la Forge Royale 75011 Paris. Entrée libre et uniquement sur réservation au 06 83 96 09 89 ou par mail (contact@villamagma.com)




Partager cet article

Repost0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 09:55

 

Hommage à Jenny Alpha à la mairie du 15e Nicole-Alpha-photo-A-Jocksan.jpg

Quatre cents personnes  se sont retrouvées à la mairie du 15e  arrondissement de paris, celui où a vécu Jenny Alpha pendant plus de trente ans, en compagnie du maire  Philippe Goujon, du délégué interministériel Patrick Karam et du président du groupe UMP à la mairie de Paris, Jean- François Lamour, pour rendre un hommage à la doyenne des comédiennes françaises décédée en septembre dernier. Celle qui avait fait de l’art sa vie, est venue au monde à Fort-de-France le 22 avril 1910, et décédée à Paris le 8 septembre 2010. Le public a été accueilli par la Sérénade du muguet dans une immense salle où trônaient deux portraits  de la comédienne. Simplement pour dire : « Je suis toujours à vos cotés… »

hommage photo A JocksanVéritable légende de la chanson, du théâtre et du cinéma, Jenny est devenue au fil du temps une personnalité familière de sa communauté, une femme poto mitan du monde antillais à Paris. Jenny était une femme active qui ne s’est jamais résolue à prendre sa retraite.

Le maire de l’arrondissement, Philippe Goujon, avec sa voix éraillée, a ouvert les discours : « L’existence de Jenny Alpha pourra se raconter comme l’histoire d’un engagement perpétuellement renouvelé, reflet de son caractère. »  Goujon-avec-JF-Lamour-et-P--Karam-photo-A--Jocksan-copie-1.jpgUn tonnerre d’applaudissement a envahi la salle quand le maire a annoncé qu’une plaque serait apposée au 39 rue de l’Abbé Groult, lieu où la comédienne a résidé durant 37 ans, « dès qu’on aura l’accord des propriétaires ». Philippe Goujon proposera un vœu au prochain conseil d’arrondissement, le 31 janvier, afin qu’une place (elle serait déjà localisée) soit baptisée de son nom. « C’est l’hommage tout à fait naturel du 15e  à son talent et à son engagement. »

Georges Siron neveu Jenny A JocksanJean-François Lamour évoqué « l’enfant chérie de Fort-de-France, devenue la référence incontestable de toute la communauté antillaise et un exemple authentique du rayonnement culturel de le France ». Il   a conclu son discours en créole : «  Mèsi,  mwen kontan ke zot la pou nou pé rann on bèl omaj a Jeny. »

Patrick Karam, l’initiateur de la soirée, a rencontré l’artiste à plusieurs reprises et, dans sa voix, en sentait un peu de tristesse. Philippe Goujon, Patrick Karam Jean-Francois Lamour et Geo« Elle est devenue  grâce à vous, monsieur le maire, immortelle par cette plaque que vous allez déposer sur son mur ». Nicole Alpha, sa nièce, est venue présenter la vie de Jenny à travers une projection d’image retraçant son parcours. « Elle vivait intensément la vie qu’elle trouvait miraculeuse. »

Projection d’images, musique, des extraits radiophoniques... Le représentant de la famille, Georges Siron, a brossé un portrait de l’artiste. « Cette femme intemporelle avait bien des tiroirs. » Il a apporté une vision plus familiale, plus personnelle de sa vie tant en Martinique qu’en Hexagone…

Jenny habitait le quartier à quelques pas de la mairie, juste à quelques encablures de la fameuse salle de la rue Blomet, le bal nègre…

Alfred Jocksan (agence de presse GHM)

 


En images (Photos alfred Jocksan)docteur Bibas, Georges Siron et Georges Dorion photo A JocLe docteur Bibas, Georges Siron et Georges DorionEmilie Benoit, Nicole Alpha, Miryan Matheus , Marie-Noélle

Alain guédé, Emilie Benoit, Nicole Alpha, Mariann Mathéus, Marie-Noëlle Eusèbe...epoux Lafontaine, Jean Camille Sormain et le docteur LacombLes époux Lafontaine de la communauté d'agglomération de Portes d'Isère, Jean-Camille Sormain et Marie-Thérès LacombeGeorges Siron et Nicole Alpha photo A JocksanGeorges Siron et Nicole AlphaJean Francois Lamour Dominique de la Guigneraye A JocksanJean-François Lamour et Dominique de la GuignerayeJean-Pierre Meunier et Pierre Charles photo A JocksanLe musicologue Jean-Pierre Meunier et Roland Pierre-Charles, le Chaben fondamentalLeo-et-sa-mere-Marie-Helene-Eusebe-Pierre-Charle-copie-1.jpgLéo et sa mere, Marie-Hélène Eusèbe, Roland Pierre-Charles et Mariann MatheusNicole Alpha et Fabrice Di Falco photo A JocksanNicole Alpha et Fabrice di FalcoPascal Tresfiélo, Marie José Monnet et P Karam photo A JoPascal Tresfiélo, Marie-Josée Monnet et Patrick KaramSophie de la Touche et Lilianne Almanzor photo A JocksanSophie de la Touche et Lilianne AlmanzorSylvie Bouras et Brice Ahoumou photo A JocksanSylvie Bouras et Brice Ahoumou, jus d'orange et Sérénade...trio Odile Rhino, Nicolaï Managadze et Mylene Alexie-GarelLe trio musical avec Odile Rhino, Nicolaï Managadze et Mylène Alexis-Garel

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 07:33

Les vœux de Marie-Luce Penchard au salon Delgrès

Quelque 200 personnes ont répondu présent à l’invitation de la ministre de l’Outre-mer, jeudi dernier, à l’occasion de ses vœux aux personnalités. Reportage en images (Photos : Régis Durand de Girard)MLP-voeux.jpg

MLP prononce ses vœuxgroupe-3.jpg

Les personnalités

Neret-Ambrosio-Verges-Mayotte-Laventure-Biancarelli-Veau.jpg

Chantal Neret de France TV, Jacques Ambrosio d’Accolade, Françoise Verges, du CPMHE, le sénateur de Mayotte, Adrien Giraud, Luc Laventure de France Ô, Olivier Biancarelli, de l'Elysée, et Frédéric Veau, de Matignon.MLP-Maximin-Rotsen-Martial.jpg

MLP, Daniel Maximin et Jean-Baptise Rotsen, le chef de cabinet de la ministre, et Jacques Martial

groupe-avec-jaque-martiel-et-lu.jpg

Claude-Marie Valentin, Paul Luu, Serge Larcher, Nathalie Fanfant et Jacques Martialmaximin-et-x.jpg

Daniel Maximin et Henriette Sebelouémarie-jose-larcher-neret.jpgMarijosée Allie, Serge Larcher et Chantal Neretguede-socio-mondaine--X.jpgAlain guédé, de l'orchestre de M. de Saint-George (et accessoirement journaliste au Canard Enchaîné) avec Juliette Jean-Baptiste et François-Xavier Bieuville de LADOM

Shadid-Contout-Lobeau.jpg

Salim Shadid de l’Assemblée permanente des chambres de métiers, Harry Contout et Joël Lobeau, présidents des chambres de métiers de la Guyane et de la Guadeloupe.bianca-et-Veronique-Polomat-.jpg

Olivier Biancarelli et Veronique Polomat de France ÔMJA-Larcher-Sebeloue-Maximin.jpg

MJA, le sénateur de Martinique Serge Larcher, Henriette Dorion-Sébéloué, présidente de l’association des Guyanais et amis de la Guyane, le commissaire Daniel Maximin.mlp-senateur-Mayotte.jpg

MLP et le sénateur mahorais Adrien GiraudFXG-JJB.jpg

FXG et l’élue UMP de Maison-Alfort qui confie qu’elle va faire de la figuration dans le prochain film de son frère, Lucien Jean-Baptistemlp-et-Sebelouee.jpg

MLP et Henriette Dorion-SébélouéBiancarelli-Fanfant-et-Greg-Germain.jpg

Olivier Biancarelli, Nathalie Fanfant et Greg Germain3-militaires.jpg

Le général Got, attaché à l'état-major du chef d'état-major des armées, le directeur adjoint des personnels de gendarmerie, M. Soubelet, et le général Marvillet, directeur opérationnel de la gendarmerie.

Pdt CCIM et Eric Koury

Manuel Beaudouin, président de la CCI de la Martinique et Eric Koury, de la CCI de la Guadeloupe (et derrière, un des derniers preneurs de son de la télévision publique !)mlp et Anglo

MLP et Georges Mélanefx--x-x.jpg

Georges et Daniel Marival de RCI et FXG

vue-d-ensemble-panoramique.jpg

 

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 07:25

Les vœux de MLP en guise de feuille de routeMLP-3.jpg

Le ban et l’arrière-ban de la communauté ultramarine de Paris était rue Oudinot,  jeudi soir, à l’occasion dfes vœux de la ministre de l’Outre-mer aux personnalités. Alors bien sûr, ces vœux ont été axés autour de l’événement de 2011, l’année des Outre-mer français. Mais d’abord, Marie-Luce Penchard a rappelé les principaux acquis de l’année 2010 : 24 décrets d’application pour la LODEOM. « J’ai eu beaucoup de questions d’actualité à  ce sujet… », a-t-elle indiqué avant d’évoquer la prime bagasse qui a, selon elle, augmenté le revenu des planteurs de cannes réunionnais de 17 %. MLP-1.jpgElle a aussi rappelé les 200 millions € du fonds exceptionnel d’investissement depuis 2008, les 20 millions € du fonds de garantie en faveur de l’agriculture et de la pêche sur la période 2010-2012, les 30 millions € accordés en prêts par l’AFD pour les PME ou encore les 10 millions € pour les équipements scolaires à Mayotte. MLP est évidemment revenue sur le CIOM et ses 137 mesures. « 100 sont aujourd’hui opérationnelles ou en voie de l’être. » Sur le logement social, la ministre a rappelé que « les autorisations d’engagement sont sanctuarisées de 2011 à 2013 à hauteur de 274,5 millions € »… Et, avertit-elle, « 2011 ne sera pas de tout repos ». Mayotte, 101e département, loi organique en Guyane et Martinique, loi électorale en Polynésie française, nouveaux transferts de compétence en Nouvelle-Calédonie (ça va être dur pour la sécurité civile ! NDLR), réforme territoriale en Guadeloupe avec une réunion à l’Elysée pour la saint Valentin  (là aussi, ça va être dur pour les Guadeloupéens !). MLP-4.jpgMais « l’Etat sera aux côtés des collectivités » avec 180,76 millions € pour les contrats de projet… MLP est revenu avec insistance sur le budget de la mission Outre-mer : de 2008 à 2011, les autorisations d’engagement ont cru de 22.9 % et les autorisations de paiement de 15 %. « La vérité, c’est que jamais un gouvernement ne s’est tant préoccupé de l’Outre-mer ! » Mais c’est sur le volet international et européen que la ministre s’est voulue innovatrice. Il y aura donc deux grandes conférences régionales (Antilles et océan Indien) axées sur le développement économique et l’accès aux marchés régionaux, mais aussi des projets bilatéraux, notamment entre les deux parties de Saint-Martin. En conclusion, MLP a vanté cette France « à deux pas de la Chine, à quelques kilomètres du Canada, avec ses 700 km de frontière brésilienne »… « Voilà pourquoi, nous sommes aussi une chance pour l’Europe ! »

FXG (agence de presse GHM)

Photos : Régis Durand de Girard

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 06:56

Le conseil d’Etat valide la date de 2012 pour les nouvelles collectivités de Guyane et de Martinique

 Le conseil d’Etat a rendu son avis au gouvernement concernant le projet de loi d’évolution institutionnelle en Martinique et en Guyane. L’avis du rapporteur Jean-Eric Schoettl valide le projet du gouvernement et considère donc possible l’installation des nouvelles institutions dès juillet 2012. Cependant, il préconise l’assouplissement de cette date en renvoyant le délai à fin décembre 2012 pour tenir compte du calendrier électoral du premier semestre 2012. Pour l’heure le gouvernement n’a pas communiqué sur ce point, il se réserve pour cela le conseil des ministres du 26 janvier lors duquel le projet de loi sera présenté.

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 07:24

 

Une coiffeuse guadeloupéenne discriminée à l’emploi

Face à un acas de discrimination avérée, la HALDE a proposé une transaction financière. Patrick Karam et la plaignante réclament un procès.

Myrianne S., coiffeuse martiniquaise installée en région parisienne, a été victime d’une discrimination à l’embauche en avril dernier. Selon l’enquête de la Haute autorité de lutte contre les discriminations (HALDE), saisie sur cette affaire par le délégué Patrick Karam, la jeune femme se serait vu refuser un poste chez Apoline coiffure, 75 rue de Javel dans le 15e arrondissement de la capitale, « bien qu’elle présente très bien et a un très bon CV » aux dires mêmes d’Edouard Chaulet, gérant du salon, au seul motif qu’elle était noire et que sa couleur de peau allait « chasser sa clientèle ». La Haute autorité a considéré « que les éléments du délit de refus d’embauche à raison de l’origine tel que prévu et réprimé par les articles 225-1 et 225-2 du code pénal sont établis ». Mais là où le bât blesse, c’est quand la HALDE a proposé à la plaignante une transaction financière plutôt qu’une sanction pénale. Myrianne S. comme Patrick Karam s’opposent à la transaction pénale. Selon le délégué, « les faits de discrimination apparaissent clairement établis et justifient une convocation du gérant du salon de coiffure devant un tribunal correctionnel ». Patrick Karam considère qu’on ne saurait combattre les discriminations en évacuant les sanctions pénales qui sont pédagogiques et dissuasives. Le délégué interministériel indique qu’à sa demande SOS Racisme et La Maison des Potes viennent de déposer une plainte pénale et il souhaite que la HALDE s’associe à cette procédure. « Au moment où l’on oppose aux discriminations, la liberté de choix (la référence à Eric Zemour est nette), y compris sur des critères illégaux, liés à l’origine, la couleur, l’orientation sexuelle, l‘apparence physique, l’âge, la santé, le lieu de résidence, la tolérance zéro demeure la seule option valable pour faire progresser l’égalité entre tous les Français », estime Patrick Karam.

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 07:03

France TV s’associe à l’année des Outre-mer français

Rémy Pfimlin, président de France TV, et Marie-Luce Penchard ont signé, hier midi à Paris, une convention dans le cadre de l’Année des Outre-mer français.

Remy-Pfimlin-Marie-Luce-Penchard-Daniel-Maximin--fxg-.jpgCette convention a pour objectif de promouvoir tout au long de l’année 2011 les Outre-mer au sein de toutes les chaînes du groupe France Télévisions. Cinq types de programmes seront proposés aux téléspectateurs. Des émissions thématisées, des émissions délocalisées en outre-mer, des émissions événementielles dédiées aux Outre-mer dans le domaine de la culture notamment et enfin des programmes courts et des documentaires dédiés au vivre-ensemble en Outre-mer qui constitueront une collection.

Robert-Moy-Marijosee-Allie-Claude-Esclatine-Gora-Patel-d-O.jpgSur France 2, on aura un « Vivement Dimanche " spécial Outre-mer et Télématin en direct pendant une semaine d’un Dom ou Tom (en fonction des impératifs de décalage horaire). Sur France 3, deux émissions « Thalassa » seront émises depuis la Martinique et La Réunion, « Des Racines et des Ailes » depuis la Guadeloupe et La Guyane. Il y aura aussi un « Chabada » spécial musiques d’outre-mer. Sur France 5, « Echappées belles » (qui le fait déjà) s’intéressera encore à nos outre-mer, et Christiane Succab a réalisé « L’Histoire des Dom-Tom » (trois documentaires de 52’).

Sur France Ô, il y aura une « Studio M » spéciale Papeete, et encore  « 24 heures avec les outre-mer »… Ces programmes déclinés sur les chaînes, tout en respectant leur ligne éditoriale respective, permettront à tous les publics d’appréhender les Outre-mer dans tous les domaines.

FXG (agence de presse GHM)


Marijosee-Allie.jpg3 questions à Marie-Josée Allie-Monthieux, déléguée générale à France TV pour l’année des Outre-mer français.

« Défolkloriser la vision des gens sur l’outre-mer »

Quelle est la philosophe retenue par France TV pour s’impliquer dans cette année des Outre-mer français ?

Il nous faut nourrir les chaînes historiques qui n’ont pas l’habitude de pratiquer l’outre-mer pour que leurs émissions historiques et récurrentes puissent s’ouvrir à l’outre-mer. Ca peut être du documentaire, mais ca sera aussi un vivement dimanche spécial. Il y a un capital de volontariat mais surtout éditorial. Il faudra aussi défolkloriser la vision qu’ont les gens sur l’outre-mer, une vision à la superficie des choses. Et j’ai la chance d’avoir des collaborateurs à France TV qui me font confiance pour donner de la densité à tout ça et avoir un prisme suffisamment large pour que le regard du téléspectateur soit libre et non enfermé dans le folklore.

Qu’avez-vous prévu en matière de fiction ?

Le problème de la fiction, c’est que ce qui va se mettre en route maintenant ne sera pas diffusé avant deux ans, mais en même temps, ça veut dire que ce qu’on est en train de faire aujourd’hui, ce n’est pas juste un coup, mais ce sont des points d’entrée sur le futur. A partir du moment où on facilite l’accès aux cultures, à la densité de l’outre-mer et où l’on va se rendre compte que c’est beaucoup moins difficile de travailler en outre-mer pour faire des magazines, des émissions de flux, on aura montré que cette envie-là, elle existe.

Vous avez évoqué un projet de collection documentaire ?

Ce sera sur France 5 avec une série sur l’histoire des Outre-mer par une réalisatrice guadeloupéenne, Christiane Succab-Goldmann. Elle offre une vision transversale des outre-mer éclairée de l’intérieur.

Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)

 

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 06:53

 

Beblack TV, une nouvelle chaine sur Mediaserv, Alicebox et la FreeboxBBLK-TV-dimension-totale-photo-A--Jocksan.jpg

Le Guadeloupéen natif de la Guyane, Sébastien Gadjard, 30 ans, a réuni ses partenaires et amis, mercredi soir au Mint, un club parisien, pour présenter son équipe et sa chaîne de télévision dédiée aux art et culture noires, BeBLack TV (BBlk). Elle a été lancée jeudi soir à 20 h 45 sur Alicebox et Freebox dans l’Hexagone et sur Mediaserv aux Antilles, Guyane et Réunion. le-decompte-photo-A-Jocksan.jpg« Ce média, attendu par tous, va montrer à l’écran une représentation ambitieuse et moderne pour tous les amoureux de la culture black, pour tous ceux qui ont soif de découverte et d’ouverture au monde. Ils pourront se retrouver dans BBLk », promet Sébastien Gadjard (photo). La chaîne a  la prétention de s’adresser à la famille et aux jeunes adultes dans la nouvelle offre de télévision numérique « avec une exigence de ton et  d’esthétique ».

Laurence Maquiaba, chargée de la promotion, des partenariats et des relations extérieures a pris le micro pour présenter les animateurs. Maud est journaliste présentatrice  pour la culture et les hits musicaux du samedi matin. Johan Daijardin (photo) est un présentateur qui fait la fouine dans les coulisses des événements culturels ou sportifs pour l’émission Backstage. Benali Mounir présente BBlk ciné et BBlk movies, des soirées  pailletées. Johann-Burel-de-Backstage-photo-A-Jocksan.jpgPascal, l’homme des défis, absent de la soirée de lancement, ne sera visible qu’à l’écran avec Pascal contre tous. Le video jockey, VJ Lou, anime Vidéo mix, avec Tropical mix party et Friday night pour se préparer avant la sortie en boite de nuit...  L’identité sonore de la chaîne  a été confiée au chanteur guadeloupéen Freepon. BBlk est une chaine sans star qui veut être portée par son public. L’équipe de production est dirigée par Ingrid Cesto et Benjamin, le beau gosse, ainsi que Marvel. L’équipe des diffuseurs est conduite par Hervé Sales et Sylvain Renard de SAV Broadcast et Jaleh Bradea de Mediaserv, partenaires et conseils.

La nouvelle chaine est à découvrir sur la Freebox et sur les canaux 78 et 145 de la AliceBOX dans l’Hexagone, et sur le canal 33 de Mediaserv en outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion).

Alfred Jocksan (agence de Presse GHM)

 


Sebastien-Gadjar-photo-A--Jocksan.jpgITW Sébastien Gadjard

" Une télévision francophone qui revendique une culture black "

Quels sont vos ambitions pour imposer votre média dans le paysage audiovisuel  aujourd’hui ?

Ma seule envie est de montrer ce que mes compatriotes savent faire. Dans cette fenêtre ouverte, nous allons parler de cultures, d’échange, de partage, c’est ca toute l’ambition de BBlk. C’est ni plus ni moins une fenêtre qui s’ouvre aujourd’hui pour tout le temps. Je lance un appel à tout le monde, tous  ceux qui ont une connaissance, un savoir-faire économique, financier, marketing, artistique. Ils ont leur place sur cette chaine. Nous sommes là pour révolutionner le PAF.  Il faut y aller fort.

Comment allez-vous vous positionner ?

Evidement, c’est un format qui n’existe pas. Nous arrivons sur un marché qui est vierge. On arrive sur un paysage audiovisuel qui n’a pas eu, jusqu’à ce jour, cette fenêtre ouverte. Notre défi est de nous imposer comme une télévision plus que nationale, une télévision francophone qui revendique une culture black. On a tous quelque chose de métissé… Tout le monde à sa place sur BBlk, qu’il soit Chinois, Suédois… Ce qui est important, c’est de se diriger vers l’avant, vers l’avenir.  Le passé est le passé, malheureusement on ne peut pas le refaire. La télévision est une passerelle et un chemin qu’on indique.

Une passerelle pour qui et pour quoi ?

Ce n’est qu’un biais. Ça rentre dans un schéma qui est beaucoup plus grand qu’une simple télévision. Mais, il fallait un début… Commençons déjà par là, entrons dans les  foyers, entrons dans la vie de tous les jours, montrons ce que nous savons faire. Car nous savons faire des choses.

Le choix du lancement de votre télévision concorde avec l’année des Outre-mer français. Est-ce quelque chose de pensé, de réfléchi ?

C’est une pure coïncidence, mais qui tombe bien.  Nous avons un peu précipité les choses pour que ca tombe dans ce créneau. Nous ouvrons l’année et c’est l’année des outre-mer en France, il fallait ça et ça tombe à pic.

Propos recueillis par Alfred Jocksan (agence de presse GHM)

 


Alex J. Uri  de France TV

  « La  télévision publique a laissé du champ libre et ces jeunes répondent à une demande. La culture noire est une pate feuilletée avec des rameaux différents qui ne sont pas uniques, afro-américaine, afro-indienne...  A mon avis, ces jeunes ont un créneau qui ne peut déranger personne.  C’est un créneau qui a été laissé libre par la télévision publique. Ils vont dynamiser le PAF et ca va stimuler la télévision publique qui aujourd’hui essaie de répondre à ce type de demande. »

 


En images (Photos Alfred Jocksan)Dominique-Panol-S-Gadjar-photo-A--Jocksan.jpg

Sébastien Gadjard et Dominik PanolFreepon-Laurence-Maquiaba-et-Florence-Naprix-qui-sera-a-la.jpg

Freepon, Laurence Maquiaba et Florence Naprix (qui est ce vendredi à la Scène Bastille)Alex-Uri-et-Franck-Zami-d-Espace-FM-photo-A-Jocksan.jpgAlex Uri de France TV et Franck Zami d'Espace FMBarbara-et-ses-amies-photo-A--Jocksan.jpgBarbara Jean-Elie et ses amiesFatou-NDiaye-redactrice-en-chef-de-Ghubar-Eningel-cartooni.jpgFatou N'Diaye, rédactrice en chef de Ghubar, Eningel, cartoonizer, et SadioJohann-Burel-et-Sebastien-Gadjar-photo-A-Jocksan.jpgYYohan Daijardin et Sébastien GadjardJuliette-de-rfi-et-maud-de-BBLK-TV-photo-A-Jocksan.jpgJuliette de RFI et Tropiques FM et Maud de BeblackLe-monsieur-cinema-de-BBLK-TV-Benali-Mounir-et-la-chanteu.jpgLe monsieur cinéma de BBlk TV, Bénali Mounir, et la chanteuse Joby SmithLeilla-et-Cindy-les-photographes--photo-A--Jocksan.jpgLeïla et Cindy, les photographes de la soiréeLynnsha-et-Sebastien-Gadjar-photo-A--Jocksan.jpgLynnsha et Sébastien GadjardSandra-Bisson-et-Florence-Naprix-photo-A--Jocksan.jpgSandra Bisson et Florence NaprixRhodnay--Thomas-Pinet-FXG-et-Regis-dyrand--photo-A--Jocksa.jpgRodney, Thomas Pinet, FXG et RDGLynnsha--Sebastien-Gadjar--Dominique-Panol-et-Laurence-Maq.jpgLynnsha, Sébastien Gadjard, Dominik Panol et Laurence MaquiabaL-equipe-de-diffuseurs-SAV--Sylvain--Audry--Sylvain-Renard.jpgL'équipe de diffuseurs de SAV, Sylvain, Audry, Sylvain Renard et Hervé SalesSir-Wesley-avec-son-producteur-et-son-manager-thomas-pinet-.jpgSir Wesley entre son producteur et son manager Thomas PinetSebastien-Gadjar-et-Jalen-Bradea-photo-A--Jocksan.jpgSébastien Gadjard et Jaleh Bradea de Mediaserv

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 06:29

Le parquet de Nanterre fait suite à la plainte de Freddy Loyson

Par un courrier du 13 janvier, alors même que Freddy Loyson comparaissait devant la cour d’appel de Versailles dans l’affaire de la Maison de l’outre-mer des Hauts-de-Seine (MDOM), le substitut du procureur de Nanterre, Benjamin Blanchet, a informé Freddy Loyson qu’il donnait suite à sa plainte déposée pour faux intellectuel dans le cadre de cette même affaire de la MDOM. La parquet a confié l’enquête à la brigade de répression de la délinquance économique. La plainte reçue le 14 décembre dernier met en cause le contenu de l’audit financier qui avait conduit le conseil général des Hauts-de-Seine à saisir la justice et à renvoyer Freddy Loyson devant le tribunal. Celui-ci avait été condamné en mars 2010 à deux ans de prison avec sursis, 157 000 euros de réparation et deux ans d’interdiction de gérer. La cour d’appel infirmera ou confirmera cette peine le 3 mars. Si l’enquête devait aboutir dans un sens favorable à Freddy Loyson, celui-ci devrait s’en saisir pour justifier un pourvoi en cassation.

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 08:06

L’Europe inquiète les sénateurs

Les sénateurs ultramarins s’inquiètent du peu de prise en compte de leurs territoires par l’Union européenne. Ils l’ont fait savoir, mardi, lors d’une séance de questions à Marie-Luce Penchard sur l’outre-mer et l’Europe.

Le sujet est d’autant plus sensible que « 2011 est une année charnière », a souligné la ministre. Elle est celle de la renégociation du budget consacré à l’outre-mer, de la redéfinition des politiques envers les territoires, de la renégociation de l’octroi de mer, de l’accompagnement de Mayotte pour son changement de statut et de la prise en compte de celui de Saint-Barthélemy.

Daniel Marsin (RDSE, Guadeloupe) et Serge Larcher (PS, Martinique) ont critiqué les signatures de conventions de libre échange entre l’Europe et la Colombie et le Pérou. « Si elles sont entérinées ce sera un coup de grâce pour l’agriculture ultramarine », a alerté le sénateur de Guadeloupe. George Patient (PS Guyane) a critiqué l’application « aveugle » des normes européennes. Il a notamment cité le cas des carburants, dont l’approvisionnement passe par l’Amérique du Nord alors qu’ils sont moins chers dans la région, et de l’interdiction de subventionner la construction de bateaux de pêche.

Anne-Marie Payet (UC La Réunion) a, quant à elle, demandé un assouplissement pour les visas et Eric Doligé (Loiret UMP) s’est inquiété de la reconduction de l’octroi de mer après juillet 2014.

Sur tous ces points la ministre chargée de l’Outre-mer a tenté de rassurer les sénateurs en indiquant que le gouvernement travaille sur tous ces sujets et plaide la cause de l’outre-mer à Bruxelles.

Agence de presse GHM

Partager cet article

Repost0

Articles Récents