Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice
  • Contact

Recherche

23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 06:37

Thierry Dol dépose plainte contre AREVA

Thierry Dol a été auditionné quelques heures, la semaine dernière par Nathalie Poux, juge d'instruction au pôle antiterroriste de Paris. Trois jours plus tard, son avocat a déposé deux plaintes contre la société AREVA pour non assistance à personne en danger. L'ancien otage d'AQMI souhaite les voir joindre à celles déposées en 2013 par la famille de Pierre Legrand pour "enlèvement et séquestration aggravés en relation avec un acte terroriste, d’association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, de coups et blessures involontaires et de mise en danger de la vie d’autrui". La juge Poux est en charge de cette enquête depuis le 22 septembre 2010.

"Ce n'est que la première étape, explique son conseil, Me Ursulet, avant l'assignation de l'Etat au civil." Thierry Dol qui a commencé à se livrer récemment dans Le Parisien sur ses trois années de captivité, a révélé aussi ce que le fonds d'indemnisation des victimes d'actes terroristes lui avait proposé : 29 euros par jour de détention. Voilà pourquoi il entend assigner l'Etat. Ceci intervient encore après la révélation par RCI Martinique, le 11 décembre dernier, d'un courrier signé de la ministre de la Justice expliquant que la situation de Thierry Dol était enfin réglée. N'ayant jamais reçu un tel courrier, Thierry Dol a dès lors écrit à la garde des Sceaux. "L'éclaircissement ce cette curieuse situation va conditionner la suite de notre action en justice", a prévenu son conseil.

FXG à Paris

 

Repost 0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 06:22

Eric Jalton défend son action à l'Assemblée nationale

Eric Jalton est visé par une attaque en règle de l'association Contribuables associés qui taxe son travail de député d'"emploi fictif".

L'association se base sur le site nosdeputes.fr pour affirmer que le député Eric Jalton n’est jamais venu à l’Assemblée nationale sur toute l’année 2015. "Il est le triste recordman de l’absentéisme", dénonce l'association qui "milite pour un bon usage de l’argent public". Le salaire net mensuel d'un député est de 5045 euros, avec une indemnité de réserve de frais de mandat de 5770 euros, un crédit collaborateur de 9504 euros et 80 allers-retours Paris Guadeloupe. Eudes Baufreton, délégué général de l’association Contribuables Associés ironise en affirmant : « Eric Jalton est en quasi-situation d’emploi fictif ! »

L'entourage du député maire des Abymes estime, de son côté, que "les statistiques du site nosdeputes.fr, sur lesquels se base l'association, ne peuvent constituer le seul axe d’étude de l’action parlementaire qui compte également les interventions, en direction des particuliers, des associations, des entreprises, discrètes par définition, les relations directes avec les ministères sur les dossiers importants de la ville, la communauté d’agglomération, la Guadeloupe et les ultramarins plus généralement…"

"Un député se doit de travailler activement au vote la loi, au contrôle de l'action du Gouvernement et à l’évaluation des politiques publique, poursuit la critique de l'association. "Le député, fait répondre Eric Jalton, a à son bilan 462 amendements dont 93 adoptés, , il a cosigné 48 propositions de loi et déposé 95 questions écrites sur la législature, dont 25 pour 2015-2016."

L'équipe du député regrette que dans sa critique, l'association Contribuables associés ne fasse état question de sa réserve parlementaire (pour soutenir Nos quartiers ont du talent et son action désormais régionale, pour Gwalabel, organisatrice de Kalo Lari, le premier salon de culture urbaine kreyol en juin dernier), "ni de la possibilité offerte aux scolaires de couvrir les arcanes de l’institution malheureusement…"

FXG, à Paris

Repost 0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 05:50

La commission européenne promet le retrait de l'interdiction des filets dérivants aux Antilles Guyane

Le commissaire européen à la pêche et l'Environnement, Karmenu Vella, a indiqué, le 19 janvier, à une délégation de députés ultramarins dont le Martiniquais Louis-Joseph Manscour, le retrait de la proposition faite en mai 2014 d'interdire l'utilisation des filets dérivants. Cette nouvelle avait provoqué une levée de boucliers chez les professionnels de la filière pêche aux Antilles-Guyane et les eurodéputés ne se sont pas gênés pour en parler au commissaire Vella. "Les mesures décidées à Bruxelles en matière de pêche vont souvent à l'encontre des intérêts ultramarins, a indiqué le député Manscour (...) Les conséquences socio-économiques d'une telle interdiction seraient catastrophiques." Malgré les assurances données par Karmenu Vella, M. Manscour indique rester "vigilant et attentif, afin que cette mesure ne soit pas réintroduite par l'intermédiaire d'un autre véhicule législatif."

FXG, à Paris

Repost 0
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 05:53
Mme Orville de la ville de Gros-Morne, Dominique Destin de la CAP Nord (partenaire du projet), André-René Corail, président de CAID Patrimoine, Bruno Sorel, chargé de développement, sont venus à Paris chercher leur prix

Mme Orville de la ville de Gros-Morne, Dominique Destin de la CAP Nord (partenaire du projet), André-René Corail, président de CAID Patrimoine, Bruno Sorel, chargé de développement, sont venus à Paris chercher leur prix

"Les jardins de Gros-Morne" reconnus pôle technique de coopération économique

Martine Pinville, secrétaire d'Etat au Commerce, Artisanat et Economie sociale et solidaire, et George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, ont décerné jeudi à Bercy leur diplômes aux 14 lauréats nationaux des pôles techniques de coopération économique. Parmi eux, l'équipe d'Animation Démocratie Nature (ADN) et de l'association CAID Patrimoine pour son projet des "Jardins de Gros-Morne". Mme Orville de la ville de Gros-Morne, Dominique Destin de la CAP Nord (partenaire du projet), André-René Corail, président de CAID Patrimoine, Bruno Sorel, chargé de développement, sont venus à Paris chercher leur prix. La labellisation obtenue signifie un accompagnement financier de 288 600 euros, soit 23 % du montant total de leur budget sur trois ans. Les fonds ont été versés par la Caisse des dépôts et le ministère des Outre-mer.

La commune de Gros-morne a mis à la disposition de CAID Patrimoine un terrain en friche de 7 hectares. En partenariat avec les entreprises de production agricole, artisanale, culturelle et des commerçants de l'agglomération, il s'agit de créer un espace commercial ouvert, un lieu de mutualisation des outillages, une pépinière tournée vers l'économie sociale et solidaire.

L'aide perçue va permettre de lancer les travaux de réhabilitation du terrain et de créer quinze emplois. Une fois l'activité lancée, ADN vise les quarante emplois.

FXG, à Paris

Ecopal à la Réunion aussi

L'équipe de Franck Dasilva, président de l'association Initiatives OI à Saint-Paul, a aussi été labellisée. ils ont monté Ecopal, une une filière de recyclage des palettes : une entreprise est spécialisée dans la réparation et fabrication de palettes, une association fabrique des meubles à partir de palettes, "Les palettes de Marguerite" et un organisme de formation. Il en ressort des créations intéressantes en matière de mobilier, mais surtout des composteurs ou du mobilier urbain. "La structuration de filière qui est au coeur du projet, explique Franck Dasilva, répond à un besoin fort du territoire autour du traitement des déchets. Le PTCE vient conforter une démarche et de mutualisation déjà aorcée depuis quelsques mois." L'aide obtenue avec cette labellisation PTCE s'élève à 83 232 euros pour un budget triennal de 206 000 euros. Les fonds ont été versés par la Caisse des dépôts et le ministère des Outre-mer.

Repost 0
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 03:49
Tournée Chiré Douvan pour Kassav

Une tournée, trois Zénith, un album et un film pour Kassav en 2016

Les cinq artistes de Kassav ont lâché le morceau le 26 décembre dernier à Brazzaville : leur tournée internationale 2016, "Chiré Douvan", comprendra trois dates au Zénith de Paris, le 27,28 et 29 mai, trente ans après leur premier Zénith en 1986. Le Zénith, malgré leurs nombreux succès à Bercy ou au stade de France (qu'ils ont été les premiers artistes français à remplir à l'occasion de leur trente ans), reste leur salle fétiche. Kassav y a donné près de soixante concerts et détient le record d'occupation de cette scène. D'ores et déjà la tournée "Chiré Douvan"et ces trois dates au Zénith s'annoncent comme "la tournée des années d'or - le début de la légende"... Jocelyne Beroard, Jacob Desvarieux, Jean-Philippe Martély dit Pipo, Jean-Claude Naimro et Georges Décimus promettent de reprendre leurs plus grands titres et de faire la part belle aux compositions des années 1980 (Syé Bwa, Zouk la sé sèl médikaman nou ni, ou encore Kolé Séré...).

La tournée "Chiré Douvan" passera en Caraibe avec le Jazz festival de Sainte-Lucie le 7 mai, et par l'océan Indien et la Réunion en juin. Ils enchaîneront par les principaux festivals d'été en Europe avant de revenir dans la Caraïbe au North Sea Jazz de Curaçao le 1er septembre, mais également aux Antilles françaises avant l'Amérique du Nord au dernier trimestre 2016. La tournée se poursuivra en 2017 en Afrique.

Actuellement le groupe est en répétition en Martinique. Kassav prépare dans le même temps la réédition de tous ses albums majeurs en vinyle chez Wagram. Puis, le 29 mai, ce sera la sortie de la compilation "Chiré Douvan" avec des titres inédits dont un remix d'un des titres phare de Jocelyne Béroard avec le célèbre producteur nigérian, Jay Martin.

C'est la manière de Kassav de souhaiter la bonne année !

FXG, à Paris

Un documentaire sur les pères du zouk

Alain Gardinier (M6, Rock'n'Folk, Canal +, VSD) et Olivier Bas (F2, D8, Les Inrocks) réalisent actuellement un documentaire qui retrace la carrière de Kassav. Les réalisateurs veulent montrer l'impact du groupe à travers le monde : "Ils sont partis de deux îles de 400 000 habitants en chantant en créole !" Le film devrait faire la part belle aux témoignages de musiciens qui ont collaboré avec Kassav comme Steevie Wonder, Wylclef Jean, Nile Rodgers, ainsi qu'un témoignage posthume de Mile Davis !

Repost 0
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 11:07
Depuis, le 13 janvier, Greg Germain n'est plus président de Festival et Compagnie, l'association qui gère le festival off d'Avignon

Depuis, le 13 janvier, Greg Germain n'est plus président de Festival et Compagnie, l'association qui gère le festival off d'Avignon

Greg Germain quitte la présidence du Off

Le conseil d’administration d'Avignon Festival & Compagnies (AF&C), réuni le 13 janvier, a procédé au renouvellement partiel du bureau et à l’élection de son nouveau président. Raymond Yana succède à Greg Germain à la tête du festival Off. Greg Germain avait pris la tête du Off après le décès d'André Benedetto, fondateur d'Avignon Festival et Cie en plein festival en 2009. Il relance la grande parade du Off avant de la remplacer en 2014 par une marche silencieuse en soutien aux intermittents du spectacle, puis en 2015 par une parade à caractère écologique cinq mois avant la COP 21.

Tout en "reconnaissant le travail important accompli par le précédent conseil d’administration et son président Greg Germain", la nouvelle équipe annonce vouloir "impulser un nouveau souffle et rechercher les bonnes pratiques où la mutualisation des compétences et l’échange d’idées seront la norme". Reste que la diversité ne semble plus représentée dans les instances du Off.

Greg Germain pousuit son travail de directeur artistique au théâtre de la Chapelle du Verbe incarné, de comédien (le 1er épisode de la saison 3 de la série Cherif, dans laquelle il joue un patron de la police lyonnaise, a réuni 4,2 millions de téléspectateurs le 8 janvier dernier), de producteur et réalisateur chez Axe sud, et celui de président de l'agence de promotion et diffusion des cultures d'Outre-mer.

FXG, à Paris

Repost 0
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 03:32

Florus Nestar, nouveau directeur général de LADOM

La nomination de Florus Nestar à Ladom était attendue depuis novembre, même si le nom de ce sous-préfet originaire de Petit-Bourg (Guadeloupe) et jusqu'alors coordonnateur du chantier de l'EPR à Flamanville (Manche), avait déjà été évoqué en 2014 pour remplacer Jean-Claude Cadenet. Cette fois, c'est fait. M. Cadenet qui est resté en charge de LADOM de juillet 2013 à décembre 2015 a tenu son dernier conseil d'administration fin novembre et a remis ses compétences à la disposition de la République. Pour l'heure, il ne semble pas avoir été encore reclassé malgré des promesses du Château.

Jean-Claude Cadenet avait repris Ladom qui gère 110 millions d'euros financements public et, 131 personnes, dans un piètre état, avec des finances dans le rouge (5 millions d'euros non recouvrés), un directeur financier indélicat et poursuivi pour un détournement de 300 000 euros et des habitudes indignes d'un service public (vols en classe affaire systématiques, frais de bouche remboursés capiteusement, PV des chauffeurs payés par Ladom...).

Pendant deux ans et demi, épaulé par l'inspection générales de l'administration, Jean-Claude Cadenet a réorganisé l'agence, changé son équipe de direction, préparé le changement de statut, mis en place le décret sur la gestion budgétaire et comptable publique et déménagé le siège de Saint-Denis au ministère des Outre-mer.

La remise en marche de l'agence lui a causé quelques inimitiés notamment au niveau de certains agents mécontents de perdre certains avantages. Ce sont eux qui sont allés se plaindre à leur ancienne patronne (GPL a été directrice de Ladom quand celle-ci s'appelait l'ANT). Ils semblent avoir eu gain de cause, même si M. Cadenet a eu un mois pour faire ses cartons.

FXG, à Paris

Repost 0
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 04:35

Alfred Marie-Jeanne fait capoter un épisode de Toute une histoire (F2)

Sophie Davant anime sur France 2 l'émission Tout une histoire. Pour tonifier et dynamiser l'émission en cette nouvelle année, Réservoir prod a révisé tout le concept : désormais il n'y aura plus plusieurs histoire mais une seule par émission. Et pour inaugurer la formule, on propose un nom, celui du Martiniquais Alex Ursulet, eu égard à la sortie de son livre, "L'indéfendable", chez l'Archipel, le livre dans lequel il témoigne de son métier d'avocat pénaliste. L'émission qui devait être enregistrée le 14 janvier permet à l'invité de choisir quatre ou cinq personnes qui vont être interviewées en amont pour parler de lui. Alex Ursulet propose d'abord son maître du barreau, le très distingué François Gibault, exécuteur testamentaire de l'écrivain brillant mais controversé Louis-Ferdinand Céline, son ami le cinéaste Elie Chouraqui, et sa compagne, la princesse Anne de Bourbon-Sicile, descendante directe de Louis XIV. A chaque fois la production prend contact avec ces personnes pour organiser l'interview nécessaire. Enfin, la production demande à l'avocat de lui désigner une personne apte à pouvoir parler de lui aussi bien comme l'avocat que comme le Martiniquais qu'il est. Ursulet donne le nom du nouveau président de la collectivité de Martinique, Alfred Marie-Jeanne. La production refuse. Et là, patatra ! Toute la savante organisation déployée par Réservoir prod s'effondre. Alex Ursulet répond qu'il préfère renoncer à l'émission plutôt qu'à son amitié avec Alfred Marie-Jeanne. La production a prévenu les autres acteurs de cette émission que les tournages étaient différés. Alfred Marie-Jeanne qui avait pris ses dispositions pour venir à Paris a maintenu son déplacement (c'est la rentrée parlementaire), mais il est atterré d'apprendre que c'est lui qui gène le bon déroulement des choses. Est-ce son accent créole à couper à la machette qui effraie les producteurs ? Ont-ils peur des indépendantistes martiniquais à France 2 ? Alex Ursulet a écrit au CSA et au directeur général de Réservoir prod pour connaître le fin mot. Jusque-là sans réponse.

FXG, à Paris

La réaction de Chaben

Alfred Marie-Jeanne a réagi au fait que la société de production Réservoir Prod lui a fermé les portes de l'émission "Toute une histoire" que Sophie Davant devait enregistrer avec Alex Ursulet le 14 janvier. "Je suis particulièrement étonné parce que ce n'est pas moi qui était demandeur. Par conséquent, dans le cadre de la sortie d'un livre publié par Alex Ursulet, on m'invite et ici (à Paris, NDLR), on me dit : Tout sauf Marie-Jeanne Alfred !. Je n'avais pas l'intention de faire de polémique, il était simplement intéressant de pouvoir expliquer un parcours. Je crois que l'émission s'appelle Toute une histoire et on crée un tas d'histoires inattendues !" Le président de la collectivité de Martinique a même préconisé à Me Ursulet de faire sans lui. "J'étais prêt à me retirer pour ne pas gêner..." Mais dans le fond, Alfred Marie-Jeanne semble avoir été blessé de cet ostracisme. "Je trouve tout cela ridicule et déshonorant pour la France." Alors, est-ce son étiquette indépendantiste ou son accent créole qui dérangent ? "je ne sais pas si c'est l'accent créole, parce que je ne suis pas le seul. Généralement à l'Assemblée, on glisse un mot en créole... Je pense que ce n'est pas un sous-fifre qui est intervenu ; je pense que c'est une action qui vient d'un haut lieu. Cela me désole, m'attriste pour la France qui se réclame pays démocratique."

Repost 0
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 03:34

Un projet d'EPIDE pour la Guadeloupe

Pour sa première intervention à l'Assemblée nationale depuis qu'il est président de Région, Ary Chalus (Groupe radical, républicain, démocrate et progressiste) a réclamé un établissement public d'insertion de la Défense (EPIDE). "Le gouvernement souhaite-t-il nous accompagner pour mettre en place un dispositif visant l’encadrement militaire des mineurs délinquants afin qu’en outre-mer, on puisse mieux répondre aux besoins des jeunes en voie de marginalisation ?" Il y a actuellement 3500 places (1000 de plus en 2016) dans l'Hexagone pour les mineurs délinquants âgés de seize à dix-huit ans, à titre d’alternative à une peine d’incarcération et sur la base du volontariat, pour accomplir un contrat de service en EPIDE. Le premier d'entre eux a été ouvert en 2005 en région parisienne, sur le modèle du Service militaire adapté tel qu'il existe outre-mer.

S'appuyant sur les chiffres alarmants de la délinquance en Guadeloupe, les crimes de sang, les braquages et la circulation des armes, le parlementaire s'interroge "sur le sens des condamnations et des peines prononcées pour prévenir le fléau de la récidive, en favorisant une réelle insertion à la fois citoyenne et professionnelle". Il a donc demandé le soutien du gouvernement. "Une mesure ciblée en milieu ouvert et non plus en prison est surtout un excellent moyen de prévenir la récidive", a insisté Ary Chalus qui a rappelé que le 11 mai dernier au camp de la Jaille, il s'en était entretenu avec François Hollande : "Le colonel lui a dit qu'il y avait de la place depuis que le BIMa est parti et le président a dit que l'on pouvait mettre ça en place." La question d'Ary Chalus intervient alors que la France vient de se doter d'un 3e EPIDE dans l'Hexagone et qu'elle en annonce deux à venir à Toulouse et à Nîmes en 2016. Myriam El Khomri, ministre du Travail s'est montrée dubitative dans sa réponse, rappelant qu'une expérience avait été menée pendant un an, sans suite. Il y a eu des "difficultés d’encadrement, en termes de mixité, mineurs et majeurs, pour des activités en direction des entreprises.", a-t-elle expliqué succintement. La ministre a aussi évoqué la difficulté que peut poser aux mineurs délinquants la nécessité du volontariat. Myriam El Khomri a tout de même conclu en confirmant être ouverte pour "travailler avec vous, avec le ministère de la Justice, celui de l’Outre-mer et celui de la Défense, sur un nouveau dispositif.". Ary Chalus est d'ores et déjà prêt avec la communauté d'agglomérations et le département. "En tant que parlementaire et président de Région, je vais pousser l'Etat à nous accompagner."

FXG, à Paris

L'EPIDE se signale

Magali Duthuit, la conseillère en communication de la Direction générale de l'EPIDE nous signale  : "Notre acronyme se développe ainsi : Etablissement Pour l'Insertion dans l'Emploi. De plus, les jeunes accueillis au sein de nos 18 établissements répartis sur la France metropolitaine, sont des jeunes adultes de 18 à 25 ans. Ils signent un contrat de volontariat pour suivre un parcours de 8 à 10 mois au cours duquel ils construisent un projet professionnelle qui les mènera vers une insertion professionnelle réussie. Leur intégration n'a aucun lien avec une alternative à une peine d'incarcération." Il n'empêche, le projet du président Chalus en Guadeloupe vise bien ces publics de jeunes délinquants.

Repost 0
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 03:29

Le gouvernement accompagnera la reconstruction de l'hôpital de Cayenne

Gabriel Serville (Groupe gauche démocrate et républicaine) a profité de la séance de questions au gouvernement mercredi pour tirer la sonnette d'alarme sanitaire : " Après le chikungunya qui a touché plus de 15 000 personnes en deux ans, a-t-il lancé, et face à la menace du virus zika qui a déjà affecté plus d’un million de personnes chez notre voisin brésilien, les finances des centres hospitaliers locaux sont au plus mal."

Le député a chiffré à 11 millions d’euros le déficit du Centre hospitalier de Cayenne, "doublé d’un handicap de 25 millions d’euros de dettes impayées auprès des fournisseurs". Le centre médico-chirurgical de Kourou a un déficit estimé à plus de 8 millions d’euros. Une pétition en ligne pour sauver le centre médico-chirurgical de Kourou a même été lancée... Et par dessus tout, des cadres supérieurs de santé du centre hospitalier de Cayenne mettent directement en cause la gestion de l’actuel directeur de leur établissement...

Marisol Touraine a convenu qu'elle avait besoin de l’engagement des centres hospitaliers de Kourou et de Cayenne alors que le Zika est là. Elle a consenti une aide exceptionnelle de près de 9 millions d’euros à celui de Cayenne pour l’exercice 2015, et de 1,5 million d’euros à celui de Kourou. "Cette aide se poursuivra à travers le financement de l’investissement, ces hôpitaux – en particulier celui de Cayenne – ayant aussi besoin d’une rénovation de leurs bâtiments. Le gouvernement accompagnera ce projet de reconstruction." Dont acte.

FXG, à Paris

Repost 0

Articles Récents