Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 06:59

Le parquet poursuit les supporters racistes du Chelsea FC

Le 17 février dernier, un homme se faisait sortir d'une rame du métro parisien manu militari par des supporters du club de football Chelsea FC au seul prétexte de la couleur de sa peau. Relayée par les réseaux sociaux, l'affaire avait alors fait grand bruit. L'homme agressé, Souleymane Sylla, avait bien entendu porté plainte et confié la défense de ses intérêts à l'avocat guadeloupéen Jim Michel-Gabriel. Celui-ci nous informe que le parquet de Paris a décidé d’engager des poursuites par voie de citation directe à l’encontre de quatre protagonistes de cette affaire.

Ces derniers sont poursuivis des chefs de violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours avec les circonstances aggravantes que ces faits ont été commis en réunion, dans un moyen de transport collectif de voyageurs et constituent un acte raciste.

FXG, à Paris

Repost 0
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 06:55
De Camopi au château

Les élèves de Taluen et Camopi lauréats à l'Elysée

Les quatre représentants des élèves de Taluen et Camopi sont arrivés hier matin à l'Elysée parmi quinze équipes finalistes du prix de l’Audace artistique et culturelle et en sont repartis lauréats après avoir gravi la deuxième marche du podium. 

Au nom de la fondation Culture et diversité, organisatrice du concours, Géorge Pau-Langevin, ministre des Outre-mer a remis aux jeunes guyanais leur prix devant le président de la République, la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, et le comédien Denis Podalydès. Peu après la photo de famille, côté jardin de l'Elysée, les enfants ont remis en main propre au président deux courriers demandant la création d’un collège dans leur village. Le premier courrier est signé par Aiku Alemin, porte-parole Wayana, le second par Chantal Berthelot.

 
Repost 0
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 06:30

Lurel dans le Canard enchaîné

Avec une dizaine d'autres députés, tous anciens ministres, Victorin Lurel est épinglé par le Canard enchaîné du 8 juin.. Le trésorier du groupe PS à l'Assemblée nationale leur réclame à chacun une ardoise de cotisations "considérable", selon le député de la Guadeloupe. Victorin Lurel se défend de toute faute : "J'ai toujours été à jour des mes cotisations avec le PS depuis trente ans, mais là, j'ai un vrai conflit avec le groupe." Le groupe PS réclame aux anciens ministres leurs cotisations de députés alors qu'ils étaient au gouvernement et que leurs suppléants acquittaient déjà les leurs. A compter de ce moment, Victorin Lurel a gelé ses versements au groupe et maintenant, ce dernier lui présente l'addition. Toto n'était pas très content de voir ça étalé dans le Canard, mais il est persuadé qu'un compromis saura vite être trouvé et qu'il inversera la courbe de sa dette avant 2017 !

FXG, à Paris

Repost 0
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 06:09

Un deuxième trophée pour le CTIG

Pour la deuxième année consécutive, le CTIG a reçu les Victoires du tourisme de la meilleure collectivité territoriale. La cérémonie a eu lieu hier soir dans un palace parisen en présence du ministre des Affaires étrangères et son secrétaire d'Etat au oiurisme. L'archipel guadeloupéen était finaliste avec le Finistère et l'île de la Réunion. Avec ces deux prix qui saluent le travail de l'équipe de Willy Rozier, directeur du CTIG,, la motivation est grande pour la nouvelle équipe du nouveau président Louis Molinié d'aller plus loin. "Nous allons créer une véritable marque encore plus forte, plus cohérente pour se différencier des autres... Une marque qui a vocation à devenir une marque internationale."

Alors le slogan "cinq îles en elles", c'était bien, mais il fait aller plus loin que l'image. "Avec le président Chalus, avance Louis Molinié, nous sommes en train de préparer une nouvelle stratégie de fond avec une plateforme que devra fédérer le CTIG... Ca se prépare, car avec la nouvelle gouvernance, nous avons de très belles ambitions pour le tourisme en Guadeloupe."

"Une marque, explique Willy Rozier, ça implique d'être cohérent, de rassembler tous les acteurs et d'être partout présents sur le terrain... Une marque, c'est l'identité de la Guadeloupe, c'est ce qui relie chacune des îles... Ce travail ne signifiera pas seulement une politique de promotion, mais également des poloitiques d'investissement et d'aménagement basées sur l'identité de la Guadeloupe."

Ppur l'heure, ce qui a distingué la destination par ce prix, c'est une image, celle des îles et c'est cette image qui a été plebiscitée par les lecteurs du Quotidien du Tourisme, les agents de voyages, les tour opérateurs, les transporteurs, ceux qui font le business.

Car ces Victoires du tourisme ne sont pas que des paillettes, elles sont un prescripteur de voyages, car elles sont attribuées par des professionnels du tourisme qui reconnaissent que la Guadeloupe, malgré certaines difficultés, reste une destination fiable. "Ce prix, poursuit M. Molinié, c'est le fruit du travail des Guadeloupéens, celui du CTIG, des socioprofessionnels, des hôteliers qui ont réagi, qui ont innové. C'est un ensemble, la population guadeloupéenne qui se sent plus concernée par le développement touristique." Et c'est vrai, souligne Willy Rozier, que beaucoup de Guadeloupéens ont pris part au vote pour soutenir le CTIG ! "

L'année 2016 a bien démarré avec plus 10 % sur les trois premiers mois, répartis pour moitié sur le marché France et l'autre moitié le marché Amérique du Nord. "Ce sont des moteurs de développement efficaces", conclut Willy Rozier, paré pour revenir l'an prochain avec Louis Molinié aux Victoires du Tourisme.

FXG, à Paris

 

Repost 0
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 05:13

AFD

Rémi Rioux a pris ses fonctions à l'AFED jeudi 2 juin

Rémi Rioux a pris ses fonctions à l'AFED jeudi 2 juin

Rémi Rioux, nouveau directeur général de l'AFD

L'ancien secrétaire général adjoint du quai d'Orsay, Rémi Rioux, qui avait été chargé de préfigurer la fusion avortée depuis de l'Agence française de développement (AFD) et de la Caisse des dépôts (CDC), a succédé jeudi dernier à Anne Paugham qui avait été nommée en 2013 à la tête de l'AFD.

La fusion AFD/CDC a été enterrée, mais Rémi Rioux et Pierre-René Lemas (CDC) doivent ce voir cette semaine pour préparer la convention qui doit lier leurs deux groupes.

Si Rémi Rioux a l'air de savoir où va l'AFD en matière de développement international en multipliant par deux d'ici 2010 son enveloppe, tout reste imprécis concernant l'outre-mer. Pas question pour autant de s'y désengager (elle y a investi 1,5 milliards l'an passé), Rémi Rioux a même parlé de "renforcement financier et institutionnel", avant de préciser : "Il faut arriver à un meilleur financement des outre-mer. On se sent responsable et le domaine ultramarin doit être pris en compte et amélioré. Ces territoires ont une valeur, une capacité, on peut s'en servir, mais aujourd'hui dans l'agenda de l'AFD, nous aurons une feuille de route fin 2016." Il la promet "très dynamique" et dans le cadre élaboré avec la CDC.

Concernant les parts que l'AFD détient aux côtés de l'Etat dans les sociétés immobilières d'outre-mer (SIDOM) et dont la SNI pourrait être le repreneur, Rémi Rioux renvoie au débat parlementaire de la loi Sapin 2 qui vient en juin ou juillet à l'Assemblée nationale.

Rémi Rioux a d'ores et déjà un agenda de déplacements chargé avec le Sénégal, la Côte d'Ivoire et le Cameroun. Pour autant, il n'oublie pas l'Outre-mer puisqu'il a annoncé qu'il s'y rendrait également "rapidement". Ce sera la Réunion.

FXG, à Paris

Repost 0
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 04:32
Festival de Gwo ka de Paris Marne-la-Vallée

Gwo ka à Pontault-Combault

Le 2e Festival de gwoka de Paris Marne La Vallée a lieu ce week-end à Pontault-Combault. A l'affiche, Erick Cosaque, Teddy Pelissier, Somnanbil, Ka Fraternité, Afro Kreol Mouv, Choukaj, Bel Ka Press côté tanbouyés, et CMKF Couture, Gerty Creation et Force Antillaise pour les danses traditionnelles et les tenues créoles.

Pour cette deuxième édition, les associations culturelles qui participent à ce festival attendent 3000 visiteurs.

107 avenue de la République 77340 Pontault Combault les 11 et 12 Juin 2016. Entrée libre et gratuite pour tous à partir de 10 heures jusqu'à minuit le samedi et jusqu'à 20 heure le dimanche.

Repost 0
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 05:18
Le jury, la maire et la ministre devant une danseuse du groupe Bloco de Paris

Le jury, la maire et la ministre devant une danseuse du groupe Bloco de Paris

15e carnaval tropical de Paris dans l'état d'urgence

Le défilé du carnaval tropical de Paris s'est déroulé samedi entre l'hôtel de Ville et le cirque d'Hiver avec un passage par la place de la République. La crue de la Seine a bien failli tout remettre en cause, mais la manifestation est bien partie des bords de Seine. Le jury attendait les 27 groupes en fin de parcours. Aux première loges, Maureen Nisima, Patrick Marie-Joseph, Euzhan Palcy, la présidente, Fabrice di Falco, Marie-Laure Pinheira-Horth, maire de Cayenne, Anne Hidalgo, maire de Paris et encore George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer...

Ouvert par le groupe à mas Choukaj escorté de solides mamblos, le défilé s'est écoulé durant trois heures mais à bon rythme et chaque groupe a pu présenter sa chorégraphie sans précipitation. Un thème était proposé : sport et cultures du monde. Le jury note la chorégraphie, la musique, les costumes et le respect du thème.

La Martinique avait notamment envoyé le groupe Bagay ka brennen, la Guyane, Tchimbé Tcho et la Guadeloupe, Pikan. La Bolivie, l'Indonésie, le Brésil également.

Un petit incident a eu lieu quand la tête du défilé est arrivée place de la République. Les cars de gendarmes mobiles, jusqu'alors stationnés juste avant la tribune du jury, sont repartis vers République. Selon les organisateurs de la fédération du carnaval tropical de Paris et d'Ile de France, "des anars" ont lâché des bombes lacrymogènes sur le parcours. Et quoique que le parcours soit entièrement sécurisé par des barrières anti-émeute, les gendarmes mobiles sont intervenus pour chasser les auteurs de ces jets et sécuriser les carnavaliers.

A la fin du défilé, derrière le groupe Hibiscus Haïti, des gendarmes mobiles refermaient ce 15e carnaval dans un Paris innondé et en état d'urgence.

FXG, à Paris

Les danseuses du groupe Azulinha se rapprochent de la République

Les danseuses du groupe Azulinha se rapprochent de la République

Le groupe Alizé 78 devant la tribune du jury au cirque d'hiver

Le groupe Alizé 78 devant la tribune du jury au cirque d'hiver

Le groupe martiniquais des yoleurs, Bagay ka brennen, BKB

Le groupe martiniquais des yoleurs, Bagay ka brennen, BKB

Les Boliviens

Les Boliviens

Brasis

Brasis

Ethnik 97

Ethnik 97

Femmes du groupe Pikan de la Guadeloupe

Femmes du groupe Pikan de la Guadeloupe

Et derrière le groupe Hibiscus Haïti, le groupe gendarmerie mobile clôture le carnaval

Et derrière le groupe Hibiscus Haïti, le groupe gendarmerie mobile clôture le carnaval

Le groupe de l'Indonésie devant le public de Nuit debout à Répu

Le groupe de l'Indonésie devant le public de Nuit debout à Répu

Karaib Vibe en représentation devant le jury

Karaib Vibe en représentation devant le jury

Karaib de Gagny avant d'affronter le jury

Karaib de Gagny avant d'affronter le jury

Karayb mas patiente entre République et Filles du Calvaire

Karayb mas patiente entre République et Filles du Calvaire

Un nouveau groupe qui a fait forte impression pour son sens du détail, Lanmen kreyol

Un nouveau groupe qui a fait forte impression pour son sens du détail, Lanmen kreyol

Les danseuses de Misto Quente

Les danseuses de Misto Quente

Les féliniennes Malaka sisters

Les féliniennes Malaka sisters

La reine, la mini-reine et la reine-mère du carnaval tropical 2016

La reine, la mini-reine et la reine-mère du carnaval tropical 2016

Carnaval is beautifull

Carnaval is beautifull

Le groupe de Cayenne Tchimbé tcho

Le groupe de Cayenne Tchimbé tcho

Ti Mas Paname, version Roland Garros

Ti Mas Paname, version Roland Garros

Tropikana

Tropikana

Vibration a mas

Vibration a mas

Ethnik 97

Ethnik 97

Le groupe Choukaj, mouvman kiltirel proche d'Akiyo en Guadeloupe et du LKP, se fait ouvrir la voie par une escadre de mamblos...Image pour le moins carnavalesque !

Le groupe Choukaj, mouvman kiltirel proche d'Akiyo en Guadeloupe et du LKP, se fait ouvrir la voie par une escadre de mamblos...Image pour le moins carnavalesque !

Wilma des délices de Wiwi à Cayenne et le DGOM de la ville de Paris. C'est grâce à lui qu'elle a eu le marché traiteur pour le buffets des VIP pendant le défilé.

Wilma des délices de Wiwi à Cayenne et le DGOM de la ville de Paris. C'est grâce à lui qu'elle a eu le marché traiteur pour le buffets des VIP pendant le défilé.

Marie-Laure Pinheira-Horth, maire de Cayenne, et Anne Hidalgo, maire de Paris

Marie-Laure Pinheira-Horth, maire de Cayenne, et Anne Hidalgo, maire de Paris

Repost 0
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 05:44
François Hollande au congrès de l'AMF le 2 juin

François Hollande au congrès de l'AMF le 2 juin

Les maires d'Outre-mer remettent en cause la constitutionnalité de la dotation d'aménagement outre-mer

Face à la baisse triennale des dotations d'Etat aux communes, les maires et élus d’outre‐mer, réunis à Paris en marge du 99ème congrès des maires, posent la question de la constitutionnalité de la dotation d’aménagement des communes et circonscriptions territoriales d’outre‐mer (DACOM) à travers ses quote-parts sous-dimensionnées et fondées sur un critère non péréquateur. "Si la loi dispose, écrit le sénateur Georges Patient, maire de Mana (Guyane) et président de l'intergroupe parlementaire de l'Outre-mer, que la hausse de la péréquation nationale doit compenser de manière significative les pertes des communes les plus pauvres au titre de la contribution au redressement des finances publiques (CRFP), nous constatons que cette disposition a été appliquée à la lettre pour les 10 280 communes éligibles à la dotation de solidarité urbaine et à la dotation de solidarité rurale, deux mécanismes de péréquation de la dotation globale de fonctionnement, contrairement aux 112 communes des DROM qui supportent l’essentiel de leurs pertes."

En vertu de ce constat, ils exigent la compensation de la perte des communes et collectivités d’outre‐mer dès 2016, la remise à plat de la péréquation pour l’Outre‐mer dans la réforme de la dotation globale de fonctionnement et la désignation d’un élu ultramarin au sein de l’Observatoire des finances et de la gestion publique locales pour une meilleure prise en compte des réalités et enjeux des communes et collectivités d’outre‐mer. Et la QPC, c'est pour quand ?

FXG, à Paris

Hollande donne des gages

A l'issue du 99e congrès des maires de France, le président de la République s'est adressé aux mauires de France et à ceux d'Outre-mer. Il semble que le message de ces derniers soient déjà arrivé à l'Elysée. François Hollande leur a dit en faisant une allusion directe à l"l'égalité réelle" : "Je sais ce que les Outre-mer supportent aujourd’hui, car les difficultés sont toujours plus grandes en Outre-mer. La départementalisation a été décidée il y a 70 ans et il y a encore beaucoup de chemin à faire pour atteindre l’égalité. Les travaux sont en cours, avec Victorin Lurel, Georges Patient, le président de l’intergroupe des parlementaires d’Outre-mer, pour que nous puissions avancer encore pour la péréquation de la DGF et mettre en place des dispositifs spécifiques pour l’Outre-mer. Je tiendrai le plus grand compte de leurs propositions."

Repost 0
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 06:48
La 2e promotion d'élèves du TEK devant le théâtre Célestins

La 2e promotion d'élèves du TEK devant le théâtre Célestins

Les théâtreux de Saint-Laurent en résidence à Lyon

Les élèves de la deuxième promotion du théâtre école Kokolampoe (TEK) de Saint-Laurent ont passé une semaine début mai à Lyon pour une résidence de création à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT).

Ce séjour a aussi été l'occasion de visites culturelles au musée des Confluences et au théâtre des Célestins, ou la représentation du spectacle Liliom au Théâtre National Populaire.

Mais avant tout, il s'agissait d'amorcer la création du spectacle tremplin professionnel La Nuit des Rois de William Shakespeare, mise en scène par Delphine Cottu. Aux dix stagiaires guyanais s'ajoutent pour cette création deux comédiens professionnels, le Martiniquais Marc-Julien Louka et Virgil Venance, et deux comédiens professionnels diplômés de l'ENSATT.

Cette semaine d'immersion à l'ENSATT a permis aux stagiaires du TEK de se mêler et se confronter aux élèves de l'ENSATT, tout en se plaçant dans une dynamique de création. A Lyon, ils ont pu faire emerger la première mouture de leur spectacle de fin de cursus. Deux autres résidences sont à venir, en octobre et en février, cette fois à Saint Laurent du Maroni, au camp de la transportation.

La première représentation de ce spectacle est prévue en Avril 2017, lors du festival des tréteaux du Maroni, avant chuchote-t-on, le festival d'Avignon, à l'affiche du In.

FXG, à Paris

Repost 0
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 06:40
Eau de Guadeloupe
Eau de Guadeloupe

Un accord pour le syndicat unique "Eau de Guadeloupe"

A Paris, les principaux dirigeants d'agglomérations de communes de Guadeloupe, à l'exception notoire de la Communauté d'agglomération du sud Basse-Terre (CASBT), sont parvenus à signer jeudi 2 juin un accord pour reprendre "le processus en vue de concrétiser un syndicat unique Eau de Guadeloupe". Ce syndicat serait créé ex-nihilo afin que l'éventuel passif du SIEAEG ne vienne tout compromettre. Le SIEAEG y adhérerait de même que les communautés d'agglos qui n'adhèrent pas au SIEAEG. Cette construction permettrait de pouvoir envisager ultérieurement le règlement des problèmes du SIEAEG. Outre la communauté d'agglomérations du Nord Basse-Terre (CANBT), Cap Excellence, Riviera du Levant et la communauté d'agglos du Nord Grande-Terre, l'accord a été signé par Josette Borel-Lincertin, présidente du Département, Guy Losbar, premier vice président de Région, le député Victorin Lurel, le sénateur Jacques Cornano et le président de l'association des maires, Jean-Claude Pioche.

Les élus de Guadeloupe qui ont eu besoin de la médiation de la ministre des Outre-mer pour signer cet accord alors qu'ils sont seuls compétents sur ce sujet, reviennent à la case où ils en étaient en décembre, c'est-à-dire le syndicat mixte ouvert. Le problème qui s'est alors posé était juridique. A savoir en particulier le refus de la CASBT, autant dire de sa présidente, Lucette Michaux-Chevry, qui condamnait la structure d'avance. Ce projet visait pourtant à confier à ce syndicat unique la production d'eau, mais aussi et selon les desiderata des communautés de communes, sa distribution, sa facturation... Certes, Ary Chalus avait dit pendant sa campagne électorale qu'il convaincrait Lucette Michaux-Chevry. Que s'est-il passé ? Un axe noué entre Cap Excellence, la CASBT et la CANBT a révélé un clivage entre les anti SIEAEG et les pro SIEAEG. Josette Borel-Lincertin qui préside aussi l'office de l'eau, a déclaré : "Je ne cesse de répéter que la solution est sur la table depuis un moment et qu’il revient aux élus de prendre leurs responsabilités dans l’intérêt de la Guadeloupe. Cette solution c’est le syndicat mixte ouvert « Eau de Guadeloupe » que nous avons été tellement proches de constituer il y a quelques mois et qui est dans l’impasse depuis janvier. C’est la seule solution viable nous permettant très rapidement de garantir la fourniture de l’eau aux Guadeloupéens tout en rassurant les salariés qui sont aujourd’hui inquiets et mobilisés pour l’avenir de leur structure." George Pau-Langevin a été plus âpre en rappelant que désormais la Guadeloupe vivait une nouvelle crise sociale et des coupures d'eau, nuisibles à un tourisme qui repart bien... C'est ainsi que c'est dans l'urgence et parce qu'ils sont tous réunis à Paris à l'occasion du congrès des maires que le processus est relancé, toujours sans la CASBT, mais avec des dispositions juridiques autres qui écarteraient tout blocage né du refus d'une communauté d'agglos de s'intégrer.

Ce qui a été signé hier n'est encore qu'un relevé de conclusions. Il reste désormais à tout régler d'un point de vue pratique. Ca peut prendre un peu de temps, pourvu que l'eau coule dans les robinets !

FXG, à Paris

Repost 0

Articles Récents