Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 16:20
Affaire Falla/Sargenti... en attente
En juin dernier, se plaidait devant la 7e chambre du pôle de la cour d'appel de Paris, le procès en diffamation de l'avocat guadeloupéen René Falla sur une plainte de la juge guadeloupéenne Catherine sargenti. Condamné en première instance à 1 500 euros d'amende, 1500 euros de dommages-intérêts et à 4000 euros pour les dépens, René Falla avait fait appel. La décision devait être rendue le 30 septembre. La cour a renvoyé sa décision au 4 novembre.

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 16:17

Les DOM ont leurs agences régionales de santé

A l’issue du conseil de ministres de ce mercredi, Xavier Darcos et Roselyne Bachelot ont réuni les 26 préfigurateurs des agences régionales de santé (ARS), créés par la loi du 21 juillet dernier. Ces hauts fonctionnaires seront chargés de prendre, à leur création, créer la direction de ces ARS. En Martinique, le poste échoit à Christian Ursulet (58 ans), jusqu’alors directeur de la DDASS Martinique (et auparavant de la Haute-Loire). En Guyane, c’est Philippe Damie (52 ans), jusqu’alors directeur de l’agence régionale d’hospitalisation de Guyane). En Guadeloupe, c’est Mireille Wuillaume (57 ans), jusqu’alors directrice régionale des affaires sanitaires et sociales de Lorraine. A la Réunion, c’est Chantal de Singly (60 ans), jusqu’alors directrice des études à l’Ecole de hautes études de santé publiques et qui a dirigé de nombreux hôpitaux notamment à Paris. Les 26 agences régionales mettront en œuvre la politique de santé publique. Leurs missions sont l’organisation de la veille et de la sécurité sanitaire, l’observation de la santé ; définir, financer et évaluer les actions préventives et de promotion de la santé ; contribuer à l’anticipation, la préparation et la gestion des crises sanitaires en liaison avec les préfets ; et réguler l’offre de santé en région. A l’issue d’un séminaire qui aura lieu à Paris du 8 au 10 octobre, les préfigurateurs prendront leur pose en région.

FXG, agence de presse GHM

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 10:49
Le pourvoi de Basse-Terre contre la Région rejeté par le Conseil d’Etat

L’affaire avait été plaidée le 3 septembre devant la 10e sous-section du contentieux au Conseil d’Etat. Le 23, le Conseil d’Etat indiquait que « le pourvoi de la commune de Basse-Terre n’était pas admis ». La commune de Basse-Terre, déjà déboutée par le tribunal administratif le 5 mai 2009, avait interjeté un pourvoi. Elle souhaitait que le juge administratif ordonne au Conseil régional « de cesser sous peine d’astreinte de 4000 euros par jour de retard, les travaux en cours sur le Champ d’Arbaud et de remettre le site dans l’état où il se trouvait avant le début des travaux ». Les travaux pourront donc s’achever, n’en déplaise à Mme le maire.

FXG, agence de presse GHM

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 12:54

Les Antilles photographiées par Denise Colomb

Une exposition à l’hôtel de Sully à Paris présente les deux reportages ethnographiques de Denis Colomb aux Antilles en 1948 et 1958. A voir jusqu’au 27 décembre.

Denise Colomb est une photographe morte centenaire en 2004. Son travail est connu avant tout parce qu’elle a photographié Nicolas de Stael et Antonin Artaud peu de temps avant leur suicide. Mais peu de monde connaît le travail qu’elle a effectué aux Antilles en 1948 et 1958. La première fois, c’est Aimé Césaire lui-même qui l’a recommandée à Michel Leiris qui s’apprêtait à aller à la pêche au matériau pour son livre Contact de civilisation en Martinique et en Guadeloupe qui paraîtra chez Gallimard en 1955. Mais en fait Leiris rejettera cette femme qu’il juge trop débutante et dont les photos pourraient faire de l’ombre à ses écrits… Qu’importe, elle en ramènera une série de plusieurs milliers de clichés. Dix ans plus tard, elle y revient, cette fois, à la demande la Compagnie générale transatlantique. Elle en rapportera des kodachromes. C’est ce travail qu’a choisi de mettre en valeur Noël Bourier, commissaire de l’exposition. « Nous lui avions consacré une rétrospective qui faisait la part belle au Paris des années 1950, à ses portraits d’artistes, à ses reportages en Indochine, Norvège, Espagne, Antilles… Les Antilles ont été sous-traitées et nous avons voulu rétablir cet oubli en collectant ses récits et ses photos couleur. » Aimé Césaire utilisera le premier le travail de Denise Colomb pour illustrer un article au titre évocateur, « Martinique, de la légende à la réalité » publié en 1950 par la revue Regard où il dénonce, au lendemain de la départementalisation, « l’oligarchie de dix familles », « une administration plus raciste que jamais », bref « le paradis absurdement raté »… Pourtant, le reportage de Denis Colomb n’est pas engagé, elle se situe dans l’esthétique humaniste. « Elle n’a pas de vision idéalisée mais elle réagit par rapport à l’influence de l’économie dans le paysage, explique Noël Bourrier. André Breton aimait dans les Antilles le retour à l’Eden primitif… Là, les paysages (bananeraies, de cannes à sucre, lessive à la rivière) montrent cette nature exubérante aussi mais illustrent une économie coloniale avec sa dépendance économique, l’enfermement dans la ruralité plutôt que le développement de l’industrie ou de l’intelligence. » Alors ?  Une exposition pour mettre en perspective les événements du début 2009 aux Antilles ? « Non, assure le commissaire, l’idée a été lancée il y a trois ou quatre ans ! »

FXG, agence de presse GHM

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 11:14

Tiberi reste maire du Ve arrondissement

La liste socialiste aux municipales de 2008 dans le 5e arrondissement de Paris a vu sa requête tendant à l’annulation du scrutin des 9 et 16 mars 2008 rejetée par le Conseil d’Etat le 18 septembre dernier. Comme l’avait déjà fait le tribunal administratif de Paris, le 24 septembre 2008. Le maire de l’arrondissement, Jean Tibéri, élu depuis 1965, avait été réélu en mars 2008 d’une très courte tête face aux socialistes emmenés par Lyne Cohen-Solal. Le recours des candidats socialistes était motivé en raison du très faible écart de voix séparant les deux listes et du nombre important de procurations. Le Conseil d’Etat a considéré que « le nombre relativement élevé de votes par procuration n’est pas à lui seul de nature à faire présumer l’existence de manœuvres destinées à altérer la sincérité du scrutin », même si « au second tour, trois électeurs du bureau n°8 ont laissé leur mandataire voter en leur nom tout en se présentant personnellement pour voter comme mandataires de tiers »… Commentaire de Pierre Dubreuil, le numéro 2 de la liste socialiste : « Ce recours était perdu d'avance. Le Conseil d'Etat n'annule jamais une élection pour un nombre de procurations (même douteuses) trop élevé...  Les requérants dont j'étais le savaient mais, pour la forme et pour l'honneur, il fallait le faire. Par contre, j'attends avec sérénité le jugement en appel dans l'affaire des faux électeurs… »

FXG, agence de presse GHM

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 17:51

Le plan Caraïbe de la fédération française d’athlétisme

Marie-José Pérec a présenté, vendredi dernier à Paris, le plan Caraïbe de la fédération française d’athlétisme. La championne, timide de son propre aveu, a fait une intervention brève alors que la commission sport des états généraux de l’Outre-mer en Hexagone devait présenter ses résolutions. En  préalable, Patrick Karam, délégué interministériel et coordonateur des EGOM dans l’Hexagone, a d’abord rappelé que 16 % des médailles sportives sont remportées par des athlètes ultramarins, mais que la part des ultra-marins des territoires a baissé. Comment expliquer cela alors même que nos voisins caribéens voient leur part de médailles en hausse ? « Il faut remobiliser les acteurs de l’athlétisme, a répondu la Gazelle, c’est-à-dire les athlètes, l’encadrement et les institutions pour arriver à un meilleur niveau sans s’expatrier. » Pour cela, le plan Caraïbe de la fédération française d’athlétisme propose de développer les échanges avec les pays de la Caraïbe aussi bien pour des stages d’entraînement que pour la compétition, de faciliter l’accès aux formations, notamment pour les encadrants. Marie-José Pérec a insisté sur « l’optimisation et le développement des structures locales comme le CREPS », mais aussi sur la nécessité de « créer de l’émulation, donc des groupes ». Enfin, elle a plaidé pour « des infrastructures adaptées et d’ « une grande technicité ». La finalisation de ce plan doit passer par des conventions à signer avec des Etats caribéens comme la Jamaïque ou Cuba, par exemple. Ce plan initié par la FFA intéresse beaucoup la ministre des Sports, Rama Yade qui avait envoyé son conseiller parlementaire, Mathey Karasimeonov. Rama Yade avait d’ailleurs prévu (avant de l’ajourner) de venir aux Antilles fin octobre pour parrainer les premières signatures. Notons que pour cette présentation, un certain nombre de champions avaient fait le déplacement, comme Bernard Lama, Eunice Barber, Maguy Nestoret ou encore Marie-Claire Restoux.

FXG, agence de presse GHM

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 17:44

Une charte pour rentrer travailler « au pays »

Patrick Karam, le délégué interministériel pour l’Egalité des chances, Olivier Huygues Despointes et Ruddy Jean-Jacques, les présidents de deux associations patronales ont signé hier à Paris une convention cadre visant à rapprocher chefs d’entreprises et demandeurs d’emploi ultramarins.

Permettre aux ultramarins qui le souhaitent de rentrer travailler «  au pays ». Telle est l’ambition de la convention signée hier à Paris par Olivier Huygues Despointes, président de Contact-entreprises et Ruddy Jean-Jacques président du Groupement d’entreprises des Français d’outre-mer, sous l’égide de Patrick Karam le délégué interministériel pour l’Egalité des chances des Français d’outre-mer. « Il s’agit de donner un signal fort à la fois aux demandeurs d’emploi et aux entreprises », fait valoir ce dernier. En théorie, et conformément aux termes de cette convention cadre, les associations patronales signataires promettent de donner la priorité aux candidats ultramarins « à compétences requises » lors de leurs prospections d’embauche. Dans la continuité un portail web dédié à l’emploi verra le jour courant octobre. Il permettra de rapprocher demandeurs d’emplois et chefs d’entreprises ultramarins. « Il faut mettre en place un dispositif spécifique puisqu’à ce jour, 50 % des offres d’emplois sont relayées hors réseau Pôle Emploi », justifie Patrick Karam. Et une journée pour l’égalité des chances sera organisée. Par ailleurs, les signataires s’engagent aussi à financer les formations dites « d’excellence » sous forme de bourse d’études et faciliter les stages en entreprises. But de la manœuvre : « faire en sorte que les jeunes aient déjà une vision de l’entreprise le plus tôt possible », afin qu’il n’y ait pas de décalage entre la réalité et leurs ambitions.

Pas d’obligation

Bémol : en pratique, cette signature n’engage pas de fait les adhérents des organisations signataires. Il n’y a pas de sanctions prévues en cas de manquement des professionnels. « Nous restons dans une économie libérale », fait remarquer Patrick Karam. C’est aux présidents des organisations patronales qu’il revient donc aujourd’hui de tout mettre en œuvre afin d’éviter que ce « signal politique fort » tel que le qualifie le délégué interministériel ne soit qu’un coup d’épée dans l’eau. « Nous allons promouvoir cette convention auprès de nous adhérents et faire en sorte qu’ils suivent cet engagement », assure Olivier Huygues Despointes. Les signataires se retrouveront chaque année pour faire le point sur l’avancement de ce dossier.

Autre limite : seuls les chefs d’entreprises martiniquais se sont engagés à ce jour –via Contact Entreprises – aux côtés de ceux du Gefdom. Gageons que les chefs d’entreprises des autres départements et collectivités ultramarines leur emboîteront le pas.

Contact-Entreprises compte à ce jour 130 adhérents martiniquais. La Gedfom recense une cinquantaine de chefs d’entreprise ultramarins basés dans l’Hexagone.

Alicia Bellance (France-Antilles Martinique)

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 17:40

La restructuration de France Ô sur les rails

La réforme de France Télévisions en une seule société de l’audiovisuel public se précise pour France Ô. Ainsi le projet concernant la rédaction devrait être soumis au staff de France Télévisions, le 4 janvier prochain. Le coordonateur pour l’information de proximité est Jérôme Cathala. Il a nommé le 16 septembre dernier neuf chefs de projet. Pour la veille et l’expertise web : Frédérique-Marie Lamouret avec Pascal Menigoz ; pour l’ingénierie et le projet : Dominique Caillet ; pour la définition et la coordination éditoriale et Réseau régional : Olivier Loubet avec Patrice Elie-dit-Cosaque et Jérôme Poidevin ; pour l’agence et l’offre de contenu : Gilles Trenel avec Xavier Haglund et Max Adelise. Sur ce dernier point qui concerne l’avenir de la rédaction parisienne de RFO, il est question de créer une agence d’informations de proximité (qui serait la fusion de la rédaction de France Ô à Malakoff avec celle des Infos Vidéo 3, l’agence parisienne d’images de France 3).

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 17:36

Difé Kako en Martinique

Makak Janbé Croco, la dernière création de Difé Kako est accueillie en résidence de diffusion et de sensibilisation en Martinique pour une durée de quinze jours, grâce au soutien de la DRAC Martinique et du Centre Culturel de Rencontre du Fond Saint Jacques. Makak Janbé Croco est une réécriture contemporaine mêlant conte créole et conte congolais. La danse et la musique sont introduites avec une diversité d’expressions propre au métissage. Les compositions musicales et chorégraphiques peu usitées dans les formes traditionnelles du conte créole et africain occupent une place à part entière. La gestuelle développée croise la danse afro-antillaise et la gymnastique sportive. Pour cette résidence dite de sensibilisation, le jeune public devient acteur. Il est tour à tour répondè (chœurs), chantè (chanteurs), dansè (danseurs) et personnage de l’histoire. Des diffusions du conte sont pour le moment prévues au Centre Culturel de Rencontre du Fond Saint Jacques et au Théâtre de Fort de France; d’autres lieux sont toujours en négociation.


Difé Kako et les lycéens guadeloupéens

L’assocation Correspon’danse de Sainte Anne, avec laquelle Difé Kako travaille depuis maintenant dix ans, organise du 24 octobre au 4 novembre 2009, l’accueil de collégiens et lycéens guadeloupéens à Paris. L’occasion pour ces adolescents, au travers d’ateliers, de poursuivre et partager leur propre création chorégraphique, Parole je danse, Apprendre par corps avec la compagnie, et de travailler autour du spectacle Une identité peut en cacher une autre…, duo du Collectif Le Moindre Geste. Cet accueil constituera également un véritable moment d’échange entre ces jeunes et les différents artistes vers lesquels la compagnie de Chantal Loïal veut les amener. C’est au détour de visites, rencontres, ateliers et spectacles que la chorégraphe et ses danseurs tenteront de leur faire découvrir un panel intéressant du champ culturel actuel. Une soirée Carte blanche à la Compagnie Difé Kako et à l’association Correspon’danse est prévue le vendredi 30 octobre à 20 h 30 à la MJC Club de Créteil (94) et Samedi 31 octobre au Pin, en Seine et Marne.

Difé Kakao viendra ensuite en Guadeloupe avec son spectacle Makak Janbé Croco du 4 au 15 novembre pour une résidence de diffusion et de sensibilisation. A cela s’ajoutera une réponse au projet initié à Paris, c’est-à-dire une poursuite des ateliers avec le groupe de l’association Correspon’danse et des restitutions de ce travail. Difé Kako passera par le ciné-théâtre du Lamentin, le Centre culturel Robert-Loyson au Moule, l’auditorium de Basse Terre, ou encore en plein air, à Pointe à Pitre, dans la programmation décentralisée du Centre des Arts.

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 13:18
Gaston Flosse au bord de la chute
Ce sera au Conseil constitutionnel de se prononcer sur une eventuelle decheance du mandat de senateur de Gaston Flosse. La cour de Papeete l'ayant condamne dans l'affaire des sushis a une peine d'ineligibilite, un arret executoire. Il appartient desormais aux magistrats de Papeete de transmettre l'arret au garde des Sceaux pour qu'il saisisse le Conseil constitutionnel. Depuis le debut de la Ve Republique, les sages ont prononce la decheance de vingt parlementaires, le premier d'entre eux ayant ete le senateur polynesien Puvana. Mais cette fois, ce sera la premiere fois que les neufs sages auront a se prononcer sur un arret executoire alors que Gaston Flosse a interjete un pourvoi devant la Cour de cassation. L,article L108 precise toutefois que la decheance ne sera prononce que lorsque le jugement sera definitif. Pas sur donc que le Conseil n'ordonne l'execution de l'arret, meme s'il est dirige par Jean-Louis Debre, le grognard de l'ancien president Chirac, lui-meme grand ami de Gaston Flosse. Vendredi Me Jean-Yves Leborgne, conseil du senateur, ne voulait faire aucun commentaires "avant quelques jours, ici ou la-bas". Il devait, en principe accompagner son client a Tahiti, ce week-end. Par ailleurs, Gaston Flosse attend d'etre mis en examen par les juges Stelmack et Redonnet dans l'affaire de l'office des postes (celle qui lui a valu deux demandes de levee d'immunite parlementaire). Ce pourrait etre le 30 septembre. Sa compagne, Pascale Haiti a ete auditionnee a Paris jeudi avant d'etre placee en detention avec un mandat d'amener. Elle doit etre transferee a Papeete. Elle est soupconnee de destruction de documents dans l'affaire de l'office des postes.

Partager cet article

Repost0

Articles Récents