Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 12:02
Les sénateurs veulent casser les aberrations
Après deux mois de consultations, la mission sénatoriale outre-mer a présenté, hier au Sénat, son rapport reposant sur la refondation des relations entre les départements d’outre-mer et l’Hexagone. Une réflexion assise sur deux constats : la défaillance des outils administratifs et l’absence de démarche d’évaluation, et l’insuffisante prise en compte des spécificités des DOM aussi bien vis-à-vis de Paris que de Bruxelles.
Les sénateurs Odette Terrade, Bernard Frimat, Jean-Pierre Bel, David Assouline, Catherine Procaccia, Eric Doligé, Serge Larcher, Daniel Marsin et Lucienne Malovry ont participé à la mission outre-mer.

Un rapport de 462 pages (sans les annexes), de plus d’un kilo et dont il ressort 100 mesures ! « Est-ce un rapport de plus ? », demandait par anticipation le président de la mission, Serge Larcher, pour aussitôt réfuter : « Le combat continue ; le rapport répond à beaucoup d’attente et doit être pris en compte par le gouvernement. » Il sera remis incessamment au président de la République, au Premier ministre et à la secrétaire d’Etat à l’Outre-mer. L’idée c’est que cette réflexion menée par 42 sénateurs de tous bords politiques vienne en complément de celles menées autour des états généraux de l’outre-mer en amont du conseil interministériel de l’Outre-mer prévu pour la fin octobre. « Si on n’inspire pas, indiquait le rapporteur de la mission, Eric Doligé, c’est ou qu’on a été mauvais ou qu’ils n’ont rien compris. » « C’est une œuvre pédagogique », surenchérissait le sénateur du Diamant qui résume ainsi l’esprit du rapport : « Casser les aberrations. » Le rapport balaye l’ensemble des problématiques ultramarines à commencer par l’organisation institutionnelle des DOM. Ils défendent la collectivité unique mais proposent une campagne d’information sur les articles 73 et 74 en préalable. Ils regrettent le sous-dimensionnement du secrétariat d’Etat à l’Outre-mer rattaché au ministère de l’Intérieur pour proposer un ministère rattaché au Premier ministre.
Remise en cause des 40 %
Ils recommandent encore une meilleure formation et un vrai suivi des fonctionnaires dans les territoires avec une remise en cause des fameux 40 % et une redistribution des 720 millions d’euros que ça représente. La prorogation de l’octroi de mer au-delà de 2014 leur semble impérative, tout comme un moratoire, voire une annulation, des dettes sociales des collectivités locales. Face au problème du logement et du foncier, ils proposent un droit au foncier opposable ! Les sénateurs font encore des recommandations sur la fixation des prix, le coût de la vie, le développement endogène et les productions locales, la pêche, l’agriculture... « Il faut lever les verrous car les normes françaises et européennes ne sont pas adaptées aux tropiques », assène le sénateur Doligé. Ils développent encore un programme de formation des entrepreneurs, un accès facilité au crédit bancaire et une politique de coopération dite de « grand voisinage ». Enfin, outre un plan santé, une comparaison dès le premier semestre 2010 du RSA et du RSTA, la mission préconise la création d’une maison des richesses de l’outre-mer et une meilleure visibilité des territoires dans les média nationaux.
Reste que ce ne sont que des propositions et, comme les promesses, elles n’engagent que ceux qui les écoutent.


Un plan Marshall pour la jeunesse
La mission a encore accordé une place prépondérante à la jeunesse avec un « plan Marshall pour mes jeunes » : favoriser la scolarisation en amont, la faire en fonction du niveau et non de l’âge, lutter contre l’illettrisme, revoir le mode de recrutement des enseignants. En Guyane ; par exemple, le turn over des professeurs est de 80 % par an ! A la Réunion, sur 1000 professeurs, seuls 100  sont des locaux… « L’objectif est de favoriser la vie au pays », indiquait Serge Larcher. C’est au même titre qu’ils veulent des mesures pour retenir les jeunes diplômés, créer un statut de l’étudiant ultramarin.

Des mesures spécifiques à la Guyane
Moins peuplée et plus grande, la Guyane a fait l’objet d’une attention particulière (en sus des problèmes scolaires évoqués plus hauts). Ainsi, le point 17 propose la remise d’une étude par le gouvernement présentant « les différents scenarios permettant une augmentation de retombées financières pour les collectivités territoriales de l’activité spatiale, tout en préservant la compétitivité de Kourou ». Au titre 25, les sénateurs défendent l’obtention d’une dérogation aux normes européennes pour pouvoir s’approvisionner en pétrole chez les voisins. De même, le point 44 recommande la « réorientation du schéma minier afin de favoriser davantage le développement économique ». Il s’agit encore dans la proposition 82 d’obliger le gouvernement à fournir en 2010 « un bilan du plafonnement de la dotation superficiaire des communes de Guyane ».

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 16:19

Warm up chez Trace urban media

Pour fêter son déménagement dans ses nouveaux locaux de Clichy, Olivier Laouchez et l’équipe de Trace urban media avaient invité, le 8 juillet dernier, quelque 300 personnes. Reportage en images.

 

Vicelow de Saïan Supa Crew et Virginie Koné, attaché de presse de Trace

Autour de Gilles Catoire, maire PS de Clichy (qui part en Guadeloupe cet été voir Félix Desplan, le maire de Pointe-Noire, et Luc Adhémar, le maire de Gourbeyre qu’il a connu lorsque ce dernier s’est fait hospitalisé à l’hôpital Beaujon de Clichy), Anthony Mezaache Champion d'Europe de boxe des poids légers, Omar Zaouit joueur du Raja de Casablanca, meilleur buteur 2002-2003 de ligue 1, les trois rappeurs de Dailand, Jaco, Banks et Klepto, le directeur de cabinet adjoint du maire, Nadir  Mohamed, et Abdel Model, artiste et coordinateur de l'espace culturel  Henri-Miller de Clichy.

Sylvie Louis-Sidney et Malika Jean-François, les attachées de presse, entourent  Manuel Mondesir, producteur notamment d’Erik qui sera aux Francofolies de La Rochelle.

Benoit, Emilie, Thibault, Marine, Jérôme, Florent de France Télévision Publicité.

Nizard, directeur artistique chez Warner Music France, Beef, directeur d’Europacorp Urban, structure de Luc Besson, et Joseph Dunoyer alias Djoe, le producteur de stand up.

 

Jason Geromegnace, Guadeloupéen de Pointe a Pitre, stagiaire informatique à Trace et Frédéric Yang, webmaster chez Trace.

Jayane et les deux Martiniquaises, Mdy et Kayliss, du groupe de danse Blazin, autour du chanteur Tilenzo du groupe Queensy.

Lynnsha au milieu de ses amis, Nathalie de Real Prod Music, Jee L, comédien chanteur qui interprète le rôle du Roi Lion dans la comédie éponyme, et Tina qui chante en duo avec Lynnsha "Pa Ni Tan".

 

Shuga Shug chanteur du groupe Afrodiziac, Doudou Masta un rappeur, Daleh Karl, chanteur de reggae,  L.S, autre chanteur du binôme Afrodisiac, et Rachid Bentaleb, programmateur musical de Trace.

Géraldine, Martiniquaise du François, conseillère en image, et Anofela, Musicien.

Lynnsha et Djoe

Slyde Lomalakanne, Charly Chaplin des temps modernes, et Muss, réalisateur de clips vidéo.

Lucien Papalu, musicien, Doudou Masta, acteur et musicien et Eric Siar, producteur.

 

Tous les trois sont de Maison Mère Production : Marco, chef-opérateur, Adrien, acteur, et Peuca, qui a fait le logo et la charte graphique du film Les Lascars.

 

Valérie Gilles-Alexia directrice marketing chez Trace, et Claudy Siar, patron de Tropic FM.

Le chanteur guadeloupéen, Kamee, est avec Grand Poucet, réalisateur de clips vidéo, Emilie, attachée de presse, et le Martiniquais Emile, ingénieur du son.

Maïmouna, animatrice sur Trace et professeur de danse, avec Medhi, journaliste à Technikart.

 

Laura Beaudy, animatrice, Olivier Laouchez le chef de la famille Trace et Barbara Jean-Elie, directrice des programmes. Leur actualité, c'est le dossier ATV.

Dave compositeur, Singuilia, auteur compositeur interprète, Cédric Rosemonde loueur de véhicule de prestige, et Muss, réalisateur, artiste et chanteur.

DJ Wallace et Gkill de Bissau Na Bissau.

Jacob Desvarieux de Kassav et Jonna Bringtonn, choriste de la Compagnie  
Créole.

 Muriel Maurin, attachée de presse, Miss Dominique, et Xavier  Dollain, graphiste, directeur artistique et photographe.

 

Christel Laouchez, l’épouse du chef de famille, et Nathalie Fanfant que l'on ne présente plus.

Magaly Nicolas-Nelson Lenoir, responsable des zones outre-mer à Eutelsat monsieur et madame Laouchez et Laura Beaudy.Mokobé, chanteur du 113, Jacky des Neg Maron et animateur de TEPOK sur Trace, Nadège Tubiana, directrice Afrique de Trace, Gregory Guyot, directeur média de Sony Music, Karen Uguen de Média Post, filiale privée de La Poste et accessoirement fan de Fabrice Luchini, d'Alain Delon et de Johnny Halliday.

 

Xavier Maurane, réalisateur de l'habillage de Trace, Nadège Tubiana, directrice Afrique de Trace, et  Steeve Populo, attaché de presse de la maison de disque Polydor.

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 12:25

Paris New York en A 380 en novembre prochain

Le 1er Airbus A 380 d’Air France vient d’être peint aux nouvelles couleurs de la compagnie à Hambourg-Finkenwerder. Cet avion sera mis en ligne au cours du mois de novembre 2009 pour assurer un vol quotidien entre Paris-Charles de Gaulle et New York-JFK.

 A bord de l’A380, 538 passagers seront répartis en trois cabines : 80 sièges en Affaires et 106 en Voyageur (classe économique), au pont supérieur ; 9 en Première et 343 en Voyageur, au pont principal.

 Equipé de quatre moteurs GP7200 spécialement conçus par Engine Alliance, l’A380 d’Air France pourra transporter ses 538 passagers sur une distance maximale de 13 000 kms. Parmi les avions de sa génération, l’A380 présente, par passager, un des plus faibles niveaux de consommation de carburant. «Les performances de l’A 380, particulièrement bien adaptées au contexte économique actuel, permettront à Air France d’offrir à ses clients un niveau de service encore amélioré tout en maîtrisant ses coûts. D’autre part, ces performances sont parfaitement en ligne avec la volonté de l’entreprise de réduire ses émissions gazeuses. », précise Pierre-Henri Gourgeon, directeur général d’Air France. Air France a commandé 12 Airbus A 380, dont quatre exemplaires seront mis en ligne au cours de l’hiver 2009 et du printemps 2010.

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 17:27

Sommet France-Océanie : Kouchner joue au remplaçant

Faute de président de la République et de premier ministre volontaire pour se rendre au sommet France-Océanie, ce sera une troisième option, pour ne pas dire un troisième choix, qui a été retenue. Sauf événement dans l’actualité internationale, le ministre des Affaires étrangères présidera le sommet France-Océanie à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), le 31 juillet.

La venue de Nicolas Sarkozy n’a jamais été officiellement annoncée. Mais, elle était un secret de polichinelle. Il devait venir avec Carla et devenir ainsi le premier président de la République à faire un voyage officiel en Australie. Les élus calédoniens étaient convaincus qu’il viendrait. Et puis, patatras. « Il n’est pas disponible, il a d’autres contraintes », expliquait le conseiller outre-mer de l’Elysée, Olivier Biancarelli, le 29 juin dernier.

Le château a demandé à François Fillon de venir sur le territoire. Mais le premier ministre en aurait assez de jouer les seconds rôles et de remplacer Nicolas Sarkozy pour des événements « secondaires ». Le Premier ministre se rend déjà outre-mer ces jeudi et vendredi. Il est à La Réunion et à Mayotte. Le 29 juillet aura lieu le dernier conseil des ministres avant les vacances et il ne se voyait pas du tout partir pour le Caillou. Le report du sommet avait été envisagé, mais il aurait pu coûter très cher à l’Etat, billets d’avions, hôtel, interprètes etc, étant déjà réservés.

Le bébé a donc finalement été refilé à un Bernard Kouchner lui-aussi peu emballé par ce long, très long, trop long voyage. La secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, Marie-Luce Penchard sera, quant à elle, en Nouvelle-Calédonie quelques jours avant le sommet pour son premier déplacement dans le Pacifique depuis sa prise de fonction.

En 2003, la Polynésie et son super et omnipotent président Gaston Flosse recevait l’ami Jacques Chirac. En 2006, les représentants des nations océaniennes étaient invités à l’Elysée et inauguraient le Musée du Quai Branly, dédié aux arts premiers. En 2009, on retiendra qu’on s’est battu au plus haut sommet de l’Etat pour ne pas faire ce long déplacement programmé au début des vacances de l’exécutif.

Reste à savoir une chose : où sera Nicolas Sarkozy le 31 juillet ?

DM

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 17:23

L’élection municipale de Saint-Paul au conseil d’Etat

« Il y a 143 suffrages irréguliers. » Ces mots du rapporteur public, M. Da Costa, prononcés hier au Conseil d’Etat laissaient penser à Me Ricard, avocat de M. Bénard, que le jugement du tribunal administratif du 2 octobre 2008, annulant l’élection municipale de Saint-Paul de la Réunion, serait confirmé par l’instance administrative supérieure. Me Vier, défenseur d’Huguette Bello, avait commencé par rappeler que la ville de Saint-Paul avait une forte population « défavorisée, peu formée » et des électeurs ne sachant pas écrire « de façon régulière ». Car le problème de cette élection qui a vu, en mars 2008, la victoire de Mme Bello sur M. Bénard par 138 voix d’avance réside en l’existence de 155 votes irréguliers. Les signatures apposées lors des 1er et 2e tours sont différentes. « Si 18 votes sont rétablis, le majorité reste à Mme Bello », plaidait Me Vier qui, se rapportant à une expertise graphologique, soulignait que 93 de ces votes douteux ne seraient pas entachés d’irrégularité… Un avis que n’a pas partagé le rapporteur public qui a étudié lui-même les registres d’émargement ; il a pu constater que deux votes douteux avaient été confirmés puisque les intéressés n’étaient pas venus voter et, au total, il a retenu 116 votes litigieux. Ajoutés aux 27 signés d’une croix, ça donne 143 ce qui suffit à faire basculer le scrutin. « Vous avez le redoutable pouvoir d’annuler l’expression du suffrage universel, rappelait gravement aux juges Me Vier qui a insisté pour rappeler la jurisprudence, espérant que le doute profite à l’électeur : «  Les différences prises en considération doivent être totales, significatives ou manifestes. » Mais allant au-delà de cet argumentaire, M. Da Costa relevait qu’une grande partie de ces signatures sujettes à caution étaient regroupées dans quatre bureaux de vote… « Ces bureaux appartiennent à des zones urbaines sensibles, peuplées par des personnes défavorisées d’où cette concentration d’erreur », répliquait le conseil de Mme Bello. Qu’importe, le rapporteur public a persisté pour demander aux conseillers d’Etat de confirmer la décision du tribunal administratif. L’arrêt sera rendu dans un mois environ.


Cantonale partielle en perspective à Saint-Leu

Dans l’affaire opposant l’ancien maire de Saint-Leu, M. Poudroux à M. Robert (pour la mairie) et Mme Poudroux (pour le canton), le rapporteur public du conseil d’Etat a demandé le rejet de l’appel formé par M. Ppudroux et l’annulation partielle du jugement du 9 octobre 2008. Il considère que rien, y compris la folle rumeur l’accusant de pratiques vaudous au cimetière de la ville le jour du second tour,  ne justifie l’annulation de l’élection municipale de mars 2008 car la défaite de M. Poudroux était annoncée dès le 1er tour (40.26 % contre 46.28 % pour M. Robert). En revanche, il a considéré que pour l’élection cantonale, l’avance de M. Poudroux était telle (16 %) que la rumeur a pu avoir un impact réel. Là encore le con seil d’Eta rendra sa décision dans un mois environ.

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 17:20

Penchard en Guyane les 17 et 18 juillet

Le nouvelle secrétaire d’Etat à l’Outre-mer devrait se rendre en Guyane les 17 et 18 juillet prochains. Elle reprend ainsi la mission assignée par le président de la République à Yves Jégo en février dernier, c'est-à-dire d’aller y clôturer les états généraux de l’Outre-mer. Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeux sont allés aux Antilles en juin et Fillon à la Réunion, ce week end. Manquait plus que la Guyane.


Libéralisation du prix de l’essence après les vacances

Le dégel du prix du carburant dans les DOM devrait être programmé pour la fin août ou le début du mois de septembre selon une source au secrétariat d’Etat à l’Outre-mer. Car sans cela, l’Etat qui a déjà versé à la SARA 44 millions, devra encore sortir 100 millions d’euros à la fin de l’année. Pourquoi attendre alors ? Ce dégel provoquera inévitablement une hausse des prix à la pompe et ça aurait été du plus mauvais effet comme premier acte de Marie-Luce Penchard, secrétaire d’Etat.


LMC contre MLP

Marie-Luce Penchard a connu, mardi soir, sa première défaite parlementaire face au Sénat qui a rejeté massivement un amendement qu’elle proposait dans le cadre du projet de loi organique pour la Nouvelle-Calédonie. Parmi ses opposants, on comptait sa maman. Lucette Michaux-Chevry a voté contre elle.


Photo de famille indésirable

Impossible de prendre en photo Marie-Luce Penchard et Lucette Michaux-Chevry, mardi soir à la fin de la séance au Sénat. Le conseiller en communication de la secrétaire d’Etat s’est interposé entre elles et notre reporter qui voulait immortaliser cet instant.

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 17:09

Le lobby agricole antillais médaillé

Gérard Bally, le patron d’Eurodom, a été décoré, mardi dans un grand hôtel de Bruxelles, de la légion d’Honneur. Décernée au titre de son travail, depuis plus de vingt ans, pour la banane et l’agriculture dans les DOM, cette médaille lui a été attribuée sur le contingent réservé du président de la République. C’est le préfet, coordonateur des états généraux de l’Outre-mer et délégué général à l’Outre-mer, Richard Samuel, qui la lui a remise devant une importante et joyeuse délégation de planteurs venus des Antilles, de Madère et des Canaries. Ancien directeur de la SICABAM, Gérard Bally n’avait encore que 38 ans quand il est devenu en 1988, avec la création d’Eurodom, le premier lobbyiste antillais en direction des institutions  européennes. Selon le préfet Samuel, c’est Gérard Bally qui « dépisté l’effet néfaste de l’érosion des protections douanières ». Eurodom représente tous les secteurs agricoles des DOM et est devenu « l’interlocuteur incontournable » de la Commission européenne. Gérard Bally a déclaré qu’à travers lui, c’était Eurodom et l’association des producteurs européens de bananes (APEB) qui étaient honorés.

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 10:02

Air Caraibe sur Saint-Martin et Haiti

Le 1er vol Paris - Saint-Martin - Port-au-Prince - Paris décollera le 12 décembre 2009 d’Orly Sud à 11h20. Il desservira les aéroports International Princess Juliana à Saint-Martin, en partie hollandaise (arrivée à 14h50) et Port-au-Prince International (arrivée à 17h05).

Le départ de Saint-Martin est programmé à 16h30 et de Port-au-Prince à 18h35 pour une arrivée des passagers à Orly Sud à 09h25.

Les réservations sont ouvertes et accessibles dans les agences Air Caraïbes, sur le site Internet www.aircaraïbes.com, auprès des centres d’appels de la compagnie et dans les agences de voyages dès le 08 juillet 2009. La compagnie reliera toute l’année Saint-Martin et Port-au-Prince deux fois par semaine en Airbus A330, le mardi et le samedi.


Partager cet article

Repost0
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 08:33
Herelius s'impose encore face à Monrose
Steeve Herelius est devenu champion intercontinental WBA des mi-lourds en s'imposant samedi 27 juin lors de la réunion du Cannet-Côte d'Azur face à Jean-Marc Monrose. Le combat a été arrêté sur blessure lors du quatrième round. De fait, Monrose a été ouvert très sérieusement à l'arcade sourcillière de l'oeil gauche dès la première reprise. Pour la deuxième fois en deux oppositions, Herelius est donc venu à bout d'un Monrose qui était encore champion d'Europe de la catégorie il y a un an.

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 19:21
Carnaval bancal à Paris
Carnaval oblige… le défilé a commencé avec une bonne heure de retard. RFO avait sorti le grand jeu avec des caméras partout pour un direct de deux heures. Pendant que le public et les jurés installés place Léon Blum, devant la mairie du 11e, attendaient les premier groupes Franky Vincent, juré, faisait  l'animation sur le gradin avec des mots sympathiques pour tout le monde. Enfin le premier groupe est arrivé et s’est fait conduire devant le jury par les régisseur de RFO et le service de sécurité  (chronomètre en main). Les premiers groupes on vu leur prestation écourtée (sans doute pour les besoins du direct). Au bout d'un moment Franky Vincent est venu dire au chef de la sécurité, visiblement a bout de nerf (on l'a vu savater un photographe sous l’empire d’un état alcoolique) de ne plus interrompre les groupes avant la fin de leur chorégraphie. Des énorme trous temporels ont alors commencé  à se creuser entre chaque passage de groupe… Le  déroulé général de ce carnaval devenait, hélas ainsi, tout sauf tropical et rythmique. Puis il y a eu des pompiers, des policiers, des ambulances… Les nouvelles de l’arrière du front n’étaient pas bonnes : des tirs de grenades lacrymogènes avait occasionné un malaise à quelqu'un. Tout ça réuni ne contribuait pas à rendre sa dynamique au carnaval… Tant et si bien qu'avant la moitié du défilé, RFO commençait à démonter son matériel... Le temps imparti pour le direct étant écoulé. Claudy Siar, le président du jury, est alors intervenu pour demander d'accélérer le rythme. Il avait une réunion des états généraux de l’outre-mer après…
Rendre le Carnaval à la rue
Des groupes se sont succédés, très inégaux, certains à peine costumés, avec des chorégraphies inexistantes ou avec des sonos poussives et de très mauvaises qualité. Tout ça donnait l’impression que les présélections n’avaient pas été faites très sérieusement. La bonne surprise, ce fut l'Indonésie et la Colombie avec des musiques et des chorégraphies très surprenantes et les Guadeloupéens de Mas Moule Massif qui raflent trois prix !
Tous ces ratages semblent provenir de la distorsion existante entre les producteurs, la mairie de Paris et RFO, des acteurs institutionnels de poids, et le monde associatif qui constitue les groupes qui défilent. Peut-être que ce carnaval gagnerait à devenir plus festif, moins structuré et moins institutionnalisé, et donc rendu au public et aux  associations. A l’instar de ce qui se fait à Londres, avec le succès qu’on lui connaît.

Le palmarès
Coup de coeur : RACIN GINEN D'HAÏTI
Meilleur Char Invité : INDONESIE
Meilleur Char Francilien : DI FE KAKO
Meilleur Groupe à Peau : MIYO
Meilleur groupe à caisse claire : MAS MOUL MASSIF
Meilleure Ambiance groupe à pieds : MAS MOUL MASSIF
Meilleure Ambiance char : BATUC DU MANACA
Meilleur costume Dom Tom : EXPLOSION
Meilleur costume France : ETHIK 97
Meilleur groupe Dom Tom : MAS MOUL MASSIF
Meilleur groupe France : ETHNIK 97

En images (par RDG)Aïdé Gisler (originaire du Lamentin en Guadeloupe), Cristelle Baltyde (Haitio-Guadeloupéenne de Basse terre), Ulutuipalei Pio (originaire de Polynésie et Wallis et Futuna) et Adami Edilsiane (originaire de Rémire Montjoly en Guyane)Le groupe Woulib et ses caisses claires, tombasses, ti-bwa, cha-cha, cymbales,
toms, cloches et trompettes garantissent le meilleur des rythmes antillais.On connaissait le CIFORDOM pour son prix littéraire Fetkann et ses actions politiques engagées, cette fois ils ont arpenté le pavé parisien. Woulo !Les Colombiens étaient à l'honneur cette année. Pas de prix mais une reine du Carnaval !Les gesticulations spect-cul-aires de RFO !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Ti ka dan's, le groupe est venu tout expressément de Martinique.L'association Bagay Ka Brennen « B.K.B » originaire de l'Essonne a pour ambition, depuis 1997, de promouvoir la culture antillaise et favoriser les rencontres interculturelles.Racin Guinen, spécialistes des danses et musiques inspirées d'Haïti, a décroché le coup de coeur du jury.Mass Moule Massif, groupe venu du Moule en Guadeloupe, s'est vu décerné trois prix : meilleur groupe à pied, meilleur groupe à caisse claire et meilleur groupe DOM TOM.Siguines, créée en mars 1983 par un groupe d'amis Guadeloupéens et Martiniquais, promeut le folklore antillais à travers l'Europe et le monde. Les rythmes joués sont les 7 de la Guadeloupe et les 3 de la Martinique, avec la logistique de musiciens instrumentistes. Siguines peut faire entendre de la biguine ou de la mazurka créole. Pour présenter les chorégraphies, le madras est très présent, la cotonnade fleurie, mais aussi le satin, le broché, le lamé tandis que l'incontournable broderie anglaise garde la vedette. Les chorégraphies sont présentées selon un ordre chronologique des événements de l'Histoire.Encore Woulib...Karib K, cette association antillaise basée à Grigny partage avec ses consoeurs le plaisir de la fête, les costumes chamarrés et les sons entraînants et fait depuis longtemps vibrer la capitale.Ambiance chaude avec le groupe invité, Ethnick'97. Issu de la région parisienne à Maisons- Alfort., il compte neuf musiciens et quatre danseuses, qui vont faire bouger tout le monde au son des rythmes antillais.

Tropic Groove de Strasbourg. Cette jeune association strasbourgeoise mêle danse et musique traditionnelle.Les Indonésiens, invités spéciaux de cette édition 2009. Ce groupe rassemble des étudiants d'origine indonésienne. Prix du meilleur char invité.L'association « Trinis in France » rassemble les ressortissants de la République de Trinité et Tobago. Ils cherchent à créer des liens avec les autres communautés Trinbagonéennes en Europe, notamment en partageant le plaisir populaire et culturel du carnaval.Le char de Tropic FM... et un policier !Groupe n° 5Groupe N° 3Groupe N° 14Groupe N° 15Groupe N° 18Groupe N° 20 (de Guyane)Groupe N° 23Groupe N° 31 (de Guyane)Groupe N° 32Groupe N° 33Claudy Siar, patron de Tropic FM et président du jury, et Franky Vincent, armé de son sourire de star !Joseph dunoyer, organisateur du défilé, Firmine Richard et Janine Maurice-Bellay, jurées.

Partager cet article

Repost0

Articles Récents