Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 16:53
SORTIE AU SALON DU LIVRE
Une histoire de la Guadeloupe aux temps des bombes...

Des bombes ont sauté en Guadeloupe, Martinique, Guyane et à Paris, dans les années 1980. Des personnes ont été blessées, kidnappées, tuées, emprisonnées… Le silence recouvre encore les mémoires sur cette période trouble. La population a été partagée, quelque fois déchirée. Et dans l’ombre, des négociations ont été menées… Pourtant, cette histoire politique et sociale récente n’a jamais été racontée. (In)dépendance créole reconstitue ces événements, qui malgré leur énorme retentissement dans la société antillaise, n’ont pas encore fait l’objet d’une recherche historique. Celui-ci n’a pas la prétention de l’analyse, mais celle de rappeler des faits. Pour que l’on sache aussi qu’en Guadeloupe, la France n’a pas toujours été claire.
Repost 0
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 16:50

CHIFFRE

17 euros

L’action Outremer Télécom est mise à prix dans une fourchette de 17 à 19,75 euros. L’ouverture de l’offre public a lieu aujourd’hui (27 février). Aux 5 200 000 actions existantes, vont s’en rajouter 1 768 530 nouvelles. Le 13 mars, le prix de vente sera fixé et le même jouyr, l’action sera cotée pour la première fois sur Euronext/Eurolist. Cette estimation actuelle fixe la valeur de l’entreprise Outremer Télécom entre 120 et 137 millions d’euros.
Repost 0
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 13:06

la Conférence nationale du logement outre-mer se tient aujourd’hui à la Défense

Villepin l’avait promis lors de son déplacement aux Antilles (en plus de 120 millions d’euros et du paiement de la dette  !), c’est Borloo et Baroin qui s’y collent. Le premier inaugure la conférence nationale pour le logement outre-mer à la Défense par un discours le matin, le second la clôturera par un discours en fin d’après-midi.

Les associations régionales des maîtres d’ouvrage sociaux Antilles Guyane (ARMOS) s’y déplacent en nombre, accompagnés d’élus et de parlementaires ultra-marins. Ils entendent débattre des points qu’il leur paraissent « incontournables pour assurer l’avenir du logement social en Outre-Mer ».  Il s’agit de la disponibilité et du coût du foncier et des modalités de financement. Selon les trois ARMOS Antilles-Guyane, les subventions de l’Etat ne reflètent plus la réalité concernant l’équilibre des opérations de construction, les augmentations de prix incessantes des matières premières, le coût des transports internes à la Guadeloupe, l’évolution des normes réglementaires qui induisent des surcoûts de construction et l’évolution du coût du foncier représentent le cœur des difficultés.

Les ARMOS recommanderont lors de la Conférence nationale « une augmentation de l’assiette de subvention à hauteur de 20% permettrait un équilibre financier des opérations dès la première année de son exploitation » et bien sûr « que l’aide de l’Etat soit en corrélation avec les coûts de construction actuels ».

 

Les acteurs
Sont attendus
Jean-Paul Fischer, président de l’ARMOS Guadeloupe et directeur général de la Semsamar, Loïc Petit, Directeur Général de la SIG, M. Hopital, Directeur Général de Sikoa, Jacques Gillot, sénateur et président du Conseil Général Guadeloupe, Eric Jalton, Député, Blaise Aldo, Maire de la Ville de Sainte-Anne (Guadeloupe), Hilaire Brudey, Conseiller Régional Guadeloupe, M. Arcade, président de l’ARMOS Martinique, Claude Lise, sénateur et président du Conseil Général Martinique, Louis Manscour, député, Philippe Edmond-Mariette, député, M. Oberle, Responsable Outre-Mer Fédération Sem, M. Chauvier, président de l’Armos Guyane.
Repost 0
24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 00:16

Dans les coulisses du pôle Outremer de Ségolène

Victorin Lurel, dans la roue de Ségolène Royal


Ils se réunissent tous les mardis ou mercredi matin au siège du PS, rue de Solferino à Paris. Il y a Victorin Lurel, quand il est en métropole, Louis Lepensec qui fait l’interim en son absence, Alain Chrisnacht, l’ancien conseiller de Jospin, deux ou trois personnes tenues au devoir de réserve dont deux Antillais de Paris. Ils sont sept ou huit, selon un collaborateur du député Lurel. C’est le pole outre-mer de la campagne de la candidate socialiste. « Quand Ségolène m’a demandé de prendre en charge le pôle outre-mer de sa campagne début janvier, j’ai accepté tout en lui précisant que je serai la plupart de temps en Guadeloupe. Je lui ai donc proposé Louis Le Pensec pour coanimer ce pôle. » Face à ceux qui murmurent que Lurel a été écarté au profit de Le Pensec, Lurel rappele que c’est lui qui a imposé Le Pensec, « un ministre de l’Outre-mer très apprécié ». Selon un collaborateur de Lurel,  « la veille du déplacement aux Antilles de Ségolène, c’est encore lui qui a obtenu que Le Pensec les accompagne ». Victorin Lurel a rallié l’équipe de Ségolène bien avant l’université d’été du PS de la Rochelle quand elle s’est déclarée.

En avril 2006, lors d’un voyage de 15 présidents de Région à Bruxelles, elle l’accueillait déjà, à la gare du Midi à Bruxelles, par un chaleureux : « Victorin, tu es là ! » Lors de la finale de la coupe du monde à Berlin en juillet, on les a vus côte à côte regarder jouer « l’équipe nationale… de la Guadeloupe ». Il sait qu’il est la caution outre-mer de la candidate. « Elle a besoin d’un peu de couleur café au lait dans son équipe », s’amusait à dire Victorin, lors du Grand pavois de la Rochelle en septembre. Victorin Lurel sait que Ségolène n’a pas toujours été très au fait des affaires de l’outre-mer et de la diversité et admet qu’elle peut « être loin de ça ». Il entend profiter de son rôle pour lui faire partager ses vues. « Je suis dans sa roue », disait-il encore à La Rochelle. Alors Toto, ministre ? Lui, il affirme être mieux à la Région. Mais enfin si on lui proposait le Budget, alors peut-être… « Mais pas un sous-ministère, ni celui de l’Outre-mer », lâchait-il le 29 octobre dernier, à Saint-Malo. Peu après, il accompagnait Ségolène Royal au Sénégal…

Mais Lurel traîne l’affaire Casimir dans laquelle il est mis en examen pour emploi fictif, comme un boulet : « Si je suis jugé et blanchi après les élections par la gauche, on dira que ce sont mes amis qui m’ont aidé. » S’il n’est pas jugé avant, le mis en examen sera obligé de refuser un maroquin ministériel, même le Budget…

Quoiqu’il en soit, Victorin assure qu’il n’est là que « pour faire élire Ségolène à la présidence de la République ». Son passage éclair à Paris, hier, pour 24 heures, n’est pas anodin. La réunion qu’il a présidée à Solférino a été l’occasion d’évoquer le lancement du site internet Desirdoutremer.com, lundi 26 février. Un site chargé de « valoriser les propositions propres à l’outre-mer de Ségolène Royal ». Victorin proposera un rendez-vous pour tchatter avec les internautes, le 2 ou le 3 mars. Le 7 mars, il viendra animer un forum participatif en région Ile de France, « peut-être dans le XXe, à Sarcelles ou à Bondy »… Et puis le 24 mars, à confirmer – Sarkozy fait le sien le 31 mars ‑, un meeting avec Ségolène, pour le 5e DOM. Ce meeting, c’est Victorin qui l’a voulu. « Ca fait un moment que je l’ai proposé », explique-t-il. Le staff de Ségolène Royal semble convaincu, mais il faut trouver une date dans son agenda et un devis acceptable… Victorin a repris l’avion hier. Il sait qu’en Guadeloupe aussi, on est en campagne !

Repost 0
23 février 2007 5 23 /02 /février /2007 18:30

PRESIDENTIELLES

La social-économie de François Bayrou déclinée outre-mer

François Bayrou n’a pas été prolixe sur ce que pourrait être la place des départements français d’Amérique dans la social économie qu’il propose aux Français et qu’il a présentée hier. Tout au plus, a-t-il évoqué un « plafonnement des niches fiscales », sans préciser ni qui, ni quoi, ni où, ni combien. Mais l’acquiescement du sénateur Jean d’Arthuis, champion de l’anti-défiscalisation, a suffit pour semer le doute.

Jean-Christophe Lagarde, député maire UDF de Drancy, chargé de l’Outre-mer auprès de François Bayrou, a explicité son projet pour les DFA : « Il y aura des zones franches globales et la défiscalisation sera maintenue, mais elle sera évaluée… » L’idée du candidat UDF est d’ouvrir le dispositif aux petits défiscaliseurs par la mise en place de fonds communs de placement. « La plupart des gens défiscalisent une somme moyenne de 98 000 euros. On pourrait plafonner cette somme et permettre à chacun de pouvoir défiscaliser 1000 ou 2000 euros ». Selon M. Lagarde, François Bayrou doit se rendre en Guyane et aux Antilles dans la deuxième quinzaine de mars.

Repost 0
22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 17:20

Présidentielles

Le CRAN interroge cinq candidats à la présidentielle sur les Noirs, l’Afrique et l’outre-mer

« Etes-vous prêts à vous engager en faveur d’un grand centre international des cultures noires en France ? » Patrick Lozès et Louis-Georges Tin, président et porte-parole du comité représentatif des associations noires (CRAN), ont présenté, hier après-midi à Paris, les réponses que cinq candidats à la présidence de la République, ont apporté à leur questionnaire. 16 questions sur les discriminations, les statistiques de la diversité, le logement et l’insertion sociales, le statut des DOM-TOM, la continuité territoriale, le transport aérien, la place du créole, les relations de la France avec ses anciennes colonies, l’immigration, le racisme, la mémoire, la jeunesse. Si Arelette Laguiller, Olivier Besancenot, Nicolas Dupont-Aignant n’ont pas retourné leur formulaire, Jean-Marie Le Pen n’a pas été jugé digne d’être consulté. Après la présentation des réponses de Dominique Voynet, Marie-Georges Buffet, Ségolène Royal, François Bayrou et Nicolas Sarkozy.

Le CRAN choisit son candidat le 7 avril

Patrick Lozès a salué le projet de Ségolène Royal du bilan de l’égalité, sorte de bilan social annuel du recrutement dans les entreprises, mais a regretté son opposition aux statistiques de la diversité, craignant le risque de fichage. Il retient de Marie-Georges Buffet son idée de décréter la lutte contre les discriminations grande cause nationale, « mais pour combien de temps et avec quelles mesures ? », s’interroge le président du CRAN. François Bayrou a « des propos flous », selon le CRAN. Le candidat UDF s’oppose à la création d’un centre culturel noir. Nicolas Sarkozy semble trouver meilleur grâce, Patrick Lozès remarque avec intérêt « la richesse et la diversité » de ses propositions, mais il se demande à qui ressemblera le Sarkozy président. Au « ministre très peu à l’écoute » ou au « candidat à l’écoute » ?
Le CRAN prononcera son choix le 7 avril à l’occasion des Etats généraux des populations noires qu’il organise à la salle de la Mutualité, à Paris.

Patrick Lozès et Louis-Georges Tin, présentant les réponses de candidats à la présidentielle sur la « question noire ». (Photo : R.D.G)

L’irruption du Collectifdom

Informés par les proches de certains candidats que le questionnaire du CRAN comportait tous les thèmes de combat du Collectifdom depuis 4 ans, les responsables du Collectifdom ont envoyé leur secrétaire général, Daniel Dalin, à la conférence de presse du CRAN, protester contre « une usurpation » et surtout réfuter au CRAN le droit de parler au nom des Antillais. Louis-Georges Tin, non sans avoir rappelé qu’il était Martiniquais, a répliqué : « La question des DOM n’appartient à personne, ni au CRAN, ni au Collectifdom. » Incident clos. Pas tout à fait, Léon Karomon, journaliste de Radio France multimédia, originaire du Congo-Kinshasa, a pris la parole pour enfoncer le clou : « Il y a un vrai problème entre les Antillais et les Africains. Il faut crever l’abcès. Comment faire du lobbying pour les Noirs, si au sein des Noirs, il y a des problèmes. Comment le CRAN peut-il faire pour fédérer les Antillais ? » « C’est la couleur de notre peau, discriminante, qui nous unit Antillais et Africains », a rétorqué Louis-Georges Tin.

Repost 0
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 19:16

STAND UP

Djoe Joseph Dunoyer emmène Mamane, Djal, Delphine II et Phil Darwin en tournée aux Antilles

Djoe, alias Joseph Dunoyer, débarque aux Antilles et en Guyane du 10 au 15 avril avec son Assemblée de l’humour. Au programme de la stand up et encore de la stand up ! Six artistes, une MC qui dépote, Sylvie Servant de Médiatropical et un DJ qui sera proposé par ses tourneurs, sur place. « Une heure trente de show et trois heures de rire ! » Mais plus que « ce cyclone de rires », « c’est un show qui nous parle et des comédiens qui nous ressemblent… »

Djoe reçoit dans ses bureaux de Montreuil au studio Carnot, à l’endroit même où Bruno Solo tourne Off prime qui sortira sur M6 en septembre. Là où Stommy Bugsy et la MC Malcriado ont tourné leurs derniers clips. Mis à part Messe et Bastaro, il connaît encore peu d’Antillais qui ont osé la stand up. « Ca va venir ! Je peux déclencher quelque chose aux Antilles… » Il débarque chez nous avec ses artistes phares, ses « comédiens », préfère-t-il dire : Mamane (chroniqueur chez Laurent Ruquier), Phil Darwin, « le futur Eddy Murphy », Djal (passé lui aussi par le Djamel comedy club, Comic street show et Barres de rire), Delphine II (prof de slam qu’on a vue sur Canal +, dans la peau d’un Noir)… « Tous veulent venir aux Antilles, mais je ne peux pas emmener tout le monde. Pour deux places qu’il me reste, j’ai 6 à 8 candidats ! » Pour déterminer qui accompagnera Mamane, Delphine II, Djal et Phil Darwin, il demandera à Katia Doris (sa caution blanche), Alain Butigier (venu de chez Kad et Olivier) ou Delo d’être « marrants, au top ». Basile Boli coproduit avec Djoe Phil Darwin et Mamane. La tournée, c'est en partenariat avec France Ô et l’association Réseaux d’outre-mer) Djoe espère prolonger cette virée antillaise par l’ouverture de lieux dédiés à la stand up. « J’ai envie de trouver un lieu où je puisse organiser des soirées aux Antilles, des scènes ouvertes », comme il en produit à Paris, au Réservoir ou à la Bellevilloise (l’ancienne Maroquinerie). Enfant, il a « baigné dans Ti Fabrice »… Aujourd’hui, comme producteur, il puise ses forces dans ses racines. « J’ai besoin du soutien des gens de la communauté afro-antillaise et, à Paris, je le ressens très fort. » Harry Roselmack, Basile Boli, Mouss Diouf, Admiral T, Stommy Bugsy sont tous venus voir l’Assemblée de l’humour. « Il y a des ti messages pour les Antillais, les Africains, les Blancs, les Chinois… Tout le monde en prend et les comédiens sont tous talentueux ! » Pour Djoe, avant la question de la diversité, il y a celle du talent : « la vérité, c’est le public ! »

L’Assemblée de l’humour remplit les salles en Suisse, en France, au Maroc, à la Réunion (avec Thierry Jardinot)… Les Antilles ne passerons pas à côté : « On ne va pas leur faire de cadeau ! Ca va être chaud, chaud, chaud ! »

Au centre des Arts de Pointe-à-Pitre, le 11 avril

A l’Atrium (lieu à confirmer) à Fort-de-France, le 13 avril

Au Zéphyr, à Cayenne, le 14 avril.

Et le 3 mars, à la Bellevilloise, 19, rue Boyer, Paris 19

 

Ki moun ou yé Djoe ?

Joseph Dunoyer est né à Sainte-Anne en 1967. A la mort de sa mère et de sa grand-mère, il a alors 12 ans, il quitte la Guadeloupe pour s’installer aux Ulis. A 18 ans, il chante dans un groupe de zouk d’Evry, les Zodiac. Producteur indépendant depuis une quinzaine d’années, il a produit au début des années 2000 Daddy yod (Dance hall), Debby (Zouk) et encore Dj Srossy (Zouk dance hall). Il a aussi créé un magazine, Transactions Caraïbes, travaillé dans la communication, la téléphonie, l’immobilier et dans la nuit. « J’ai été gérant d’une discothèque, la Pyramide, à Brunoy. J’ai lancé les soirées du Palacio… » Il a créé West Indies Events en 2000 avec un copain Thierry Dorolle, mais c'est seul qu'il a lancé Patson, un Ivoirien qui prospère désormais au Djamel comedy club. Aujourd’hui, il imagine une suite télévisuelle à cette aventure et est en négociation avec Bruno Solo de Kalt Productions.

Repost 0
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 17:36

Lurel chargé d’organiser un meeting pour Ségolène

Le patinage de Ségolène Royal dans les sondages l’a poussée à revoir sa stratégie et la composition de son équipe de campagne. On avait remarqué, sans trop le souligner, une mise à l’écart de Victorin Lurel au profit d’un vieil éléphant du PS et ancien ministre des DOM, Louis Le Pensec. Cette fois, il semble que la candidate se tourne à nouveau vers Victorin. Il est question qu’il prenne en charge l’organisation d’un meeting de Ségolène pour les ultramarins de métropole. Louis Lepensec l’a évoqué, hier à Versailles, et le Collectifdom serait même prêt à lui donner la main !
Repost 0
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 17:29

Congrès des parlementaires à Versailles

Tous les parlementaires des DFA étaient à Versailles, hier, au congrès des parlementaires. Tous, à l’exception de trois d’entre eux : Jacques Gillot, Claude Lise et Victorin Lurel. Il semble que le pouvoir d’attraction du carnaval a été plus fort, pour ces élus, que celui du château de Versailles, le gel du corps électoral en Nouvelle Calédonie, le statut pénal du président de la République ou la constitutionnalisation de la peine de mort. Le député et avocat, Philippe Edmond-Mariette s’est dit, pour sa part, honorer d’introduire l’interdiction de la peine de mort  dans la loi fondamentale.
Repost 0
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 17:23

La table ronde sur les finances des villes centre reportée après les élections

Le ministre de l’Outre-mer avait proposé une vaste table ronde pour essayer de trouver une solution au financement des villes centre. Cette réunion était prévue pour ce mardi 20 février. Mais voilà, le maire de Fort-de-France s’est désisté, les maires de Basse-Terre et Pointe-à-Pitre n’étaient pas disponibles. Victorin Lurel avait d’ores et déjà signalé qu’il n’y serait pas, retenu pour les fêtes de Carnaval. En conséquence, le ministère a décidé de reporter cette réunion après les élections. « Il faut prendre le temps de balayer les hypothèses et faire retomber le soufflet », indique-t-on rue Oudinot. « Mais il y a un vrai problème et il faudra bien le régler ! »

Repost 0

Articles Récents