Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 15:45
Jégo consulte et compte sur la fin de la grève des stations-service
Yves Jégo a débarqué en Guadeloupe, poussé par Olivier Biancarelli, conseiller du président de la République, après une dizaine de jours de conflit. Montrant profil bas, le secrétaire d’Etat qui a annoncé s’installer sans limite de temps a précisé que, dans une première phase, « il s'exprimerait peu » et que son programme de travail « ne serait pas rendu public pour éviter la pression que pourrait exercer l'oeil des caméras » . Jégo a reconnu qu'il s'agissait là d'une « méthode de sortie un peu exceptionnelle ». «  J'ai bien conscience que, après quinze jours de blocage, il faut que nous apportions des réponses au Collectif »
Depuis son arrivée, le ministre multiplie les entretiens individuels et rien ou fort peu ne filtre.
Le ministre a reçu les présidents des Conseils général et régional, de l’association des maires, les socioprofessionnels, les patrons des grandes surfaces, entre autres. Que leur a-t-il dit ? Sûrement ce qu'il a dit sur France Info : « Il faut aller au fond de tous les sujets. Il faut que chacun ressorte gagnant de ce conflit. Il faut que le Medef ouvre des négociations salariales sinon il n'y a pas de solutions possibles. Regardez les prix dans les supermarchés, qui ont augmenté de façon considérable sans qu'on puisse l'expliquer. » Hier après-midi, les socioprofessionnels ont fait le point de ce qu'ils pouvaient envisager. Mais, Yves Jégo l'a dit et répété : « Je veux des engagements. Je veux que le patronat envisage des relèvements des bas salaires. » Elie Domota, leader de LKP, s’en prenait encore hier « au patronat local, véreux et réactionnaire qui ne veut rien lâcher ». Lundi soir, le ministre a dîné avec les grands patrons de la distribution. « Moi, je ne céderai sur rien. Le commerce, la distribution, doivent redonner du pouvoir d'achat aux Guadeloupéens » , nous a-t-il dit au soir de son arrivée. C'est clair.
« La méthode est bonne », déclarait hier Elie Domota, sur France Inter. Yves Jégo distille les mesures. Il annonce le RSA dès 2009 avec les chiffres :61 000 personnes et 30 millions d’euros et une baisse de l’octroi de mer (la Région et le Département ont déjà annoncé 54 millions d’euros)… Il a annoncé la mise à disposition des plus démunis de 40 000 billets d’avion à 340 euros. Mais surtout, il est parvenu à sceller un accord sur les stations-service. Les gérants cessent leur mouvement entamé le 19 janvier dès ce mercredi, moyennant un gel des nouvelles implantations. Car, c’est sans doute là que se trouvent les marges de manœuvre d’Yves Jégo. Elie Domota a indiqué que les stations ne rouvriraient pas car leurs salariés participaient à la grève générale. Si les stations ouvrent et que les gens peuvent retourner travailler, ce sera plus difficile pour LKP de maintenir la pression. Elles devraient donc faire l’objet d’une âpre bataille dès ce mercredi en Guadeloupe.

Partager cet article

Repost0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 19:48
Christophe Caresche, pressenti au secrétariat national à l’outre-mer du PS
Le PS était réuni, ce week-end à Paris, à la salle de la Mutualité pour évoquer entre autres les têtes de liste aux Régionales. Martine Aubry, première secrétaire, a cité à eux reprises le nom de Victorin Lurel. Durant le même week-end, Mme Aubry s’est entretenue avec le président de la région Guadeloupe pour évoquer le problème de sa succession au secrétariat national à l’outre-mer. Martine Aubry lui a parlé de Christophe Caresche, député et adjoint au maire de Paris, proche de Bertrand Delanoë. Une proposition que n’a pas rejetée Victorin Lurel qui, à vrai dire, à d’autres choses à faire en ce moment, selon un de ses proches.

Partager cet article

Repost0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 19:47
L’Elysée derrière Jégo
Tout le monde a noté le ton nouveau du secrétaire d’Etat à l’Outre-mer depuis son arrivée en Guadeloupe, dimanche. « Il n’y a plus trace de son arrogance habituelle », note un proche de Victorin Lurel. En décidant de venir en Guadeloupe au 12e jour de grève et après un déplacement à la Réunion qui a fait grincer des dents, Yves Jégo a mis de l’eau dans son vin. La décision semble avoir été prise à la suite d’une réunion qui s’est tenue vendredi à l’Elysée autour d’Olivier Biancarelli et Marie-Luce Penchard. Laisser pourrir la situation présentait le risque de se retourner contre le président de la République. D’où ce nouveau volontarisme affiché du secrétaire d’Etat qui semble très satisfait de « s’installer » en Guadeloupe.

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 21:51
Faible mobilisation à Paris
Jean-Jacob Bicep et Alain Lascary, coordonnateurs pour la région parisienne du mouvement Lyanaj kont pwofitasyion (LKP), avaient donné rendez-vous aux Antillais d’Ile de France, samedi, place des Antilles à Nation, dans le XXe arrondissement, à 14 heures. Malgré le soutien de l’association des élus de métropole originaires d’outre-mer (AMEDOM), du Collectifdom, du CIFORDOM, de nombreuses associations antillaises et d’un bon soleil (froid), seule une petite centaine de personnes est venue manifester son soutien aux revendications des Guadeloupéens contre la vie chère. Il est vrai que l’autre manifestation organisée par Choukaj mas Pari qui devait démarrer place de la République à 15 h 30 avant de faire jonction avec les troupes de Bicep, n’a pas défilé. Ils sont restés à République, estimant qu’ils n’auraient pas le temps de rejoindre leurs camarades à Nation avant 17 heures, heure à laquelle la manifestation de Nation devait prendre fin…
Mais ce n’est qu’un début, a martelé Jean-Jacob Bicep. Celui-ci s’en est pris aux média qui ne relaient pas assez à son goût ce qui se passe en Guadeloupe, mais surtout à Yves Jégo dont le déplacement à la Réunion a été fort mal perçu. Lutte Ouvrière a profité du rassemblement pour vendre son journal et Marie-Georges Buffet du PCF avait mandaté Marie-France Astegiani-Merrain, élue communiste de Joinville et vice-présidente de l’association des descendants d’esclaves noirs pour représenter le Parti. Jean-Pierre Passe-Coutrain, élu socialiste de Sarcelles, Jeannine Maurice-Bellay, élue radical de gauche de la Région Ile de France ou encore Jean-Claude Cadenet, délégué général à l’Outre-mer de la mairie de Paris, représentaient la droite de la gauche. Evidemment, aucun représentant de la droite n’était là. Patrick Théophile et son fils Loïc ou encore Tony Mango et Colin Serin ont lancé un refrain repris en chœur par la foule : « komba la engagé, nou ké gannyé… » Une adresse e-mail a été mise en circulation pour tout connaître des suites du mouvement à venir : msguadeloupe@gmail.com. Prochain rendez-vous attendu, samedi prochain.

Et Jégo réunit son think tank
Pendant que les Antillais étaient à Nation, Yves Jégo réunissait son think tank (réservoir de pensées), le réseau NS (comprendre Nicolas Sarkozy) dans le XVIe arrondissement de Paris. Un club fondé en juin 2007 et réunissant selon Yves Jégo 12300 membres et une soixantaine de parlementaires et élus. Au programme de cet après-midi studieux, une introduction par Henri Guaino avant une première table ronde sur le thème « comment nous réconcilier avec le capitalisme ? », une intervention de Jean-François Copé et une deuxième table ronde : « Quel nouveau contrat social au XXIe siècle ? » Autour de cette thématique, Valérie Pécresse, Christine Boutin, Gabrielle Simon (CFTC), Marc Mulet (Ministère de la Justice), Julien Damon (Sciences po Paris) et Claude Ribbe (écrivain et ancien président du Collectifdom). Yves jégo a conclu les débats au moment où se dispersait la manifestation de Nation.

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 17:25
Manifestations de soutien à Paris
Pour marquer leur solidarité avec la Guadeloupe, la communauté antillaise de la région parisienne propose plusieurs rendez-vous, ce samedi après-midi. A 14 heures, Jean-Jacob Bicep, adjoint au maire (Vert) du XXe arrondissement et coordinateur de LKP à Paris avec Alain Lascary, donne un rendez-vous place des Antilles, à Nation. Le Collectifdom a appelé à soutenir cette initiative. « Le Collectifom ne cautionne pas les exactions qui ont pu avoir lieu en Guadeloupe, vu son combat contre les violences policières ou les discriminations, mais nous soutenons les Guadeloupéens sur les revendications pour une meilleure justice sociale », explique le président du Collectifdom, Daniel Dalin. Celui-ci compte profiter de l’occasion pour interpeller Yves Jégo et François Fillon et leur demander de se rendre en Guadeloupe.
A 15 h 30, une autre manifestation, presque un déboulé, partira de République pour rejoindre les premiers à Nation. « On a fait chacun de notre côté, on ne savait pas… », témoigne Samuel Féréol du groupe Choukaj mas Pari. Ce groupe à mas à Saint-Jean est composé d’anciens membres du mouvement culturel guadeloupéen Akyio. « En Guadeloupe, Akyio  soutient le mouvement, alors nous on a choisi aussi de bouger ici. » Choukaj, c’est 70 personnes dont 40 musiciens. Avec eux, les groupes Bwa bandé, Ka Fraternité et  Myo, soit une centaine de personnes. Tous ces groupes seront en blanc et rejoindront la manifestation organisée à Nation. « Le blanc signifie l’unité », justifie Samuel Féréol.

Yves Jégo ne viendra pas cette semaine
Le secrétariat d’Etat à l’Outre-mer a divulgué vendredi l’agenda
hebdomadaire d’Yves Jégo. Pas la trace d’un déplacement en Guadeloupe !
Lundi, il assistera au Comité interministériel d’aménagement et de compétitivité des territoires (CIACT) sur le plan de relance de l’économie à Lyon. Mardi, après sa réunion avec le groupe UMP )à l’Assemblée nationale, il présentera à la presse « Les chantiers de la relance pour l’outre-mer », avant de se rendre à la séance de questions d’actualité à l’Assemblée. Mercredi après le Conseil des ministres et une nouvelle séance de questions d’actualité, Yves Jégo sera auditionné au Sénat sur le projet de loi de développement pour l’outre-mer. Jeudi, il signera une convention de parrainage avec le comité d’organisation des expositions du travail – Meilleur
ouvrier de France. Et vendredi, il recevra le directeur de l’ODEADOM (Office pour le développement de l’économie agricole des départements d’Outre-Mer) avant une intervention à l’AFD (Agence française de développement).

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 14:02
Interview
Le love zouker gwada sort un nouvel album, Ouvrir mes ailes chez Up Music, Warner.
« Un Olympia le 22 mai et les Antilles dans la foulée »
Alors, ça y est l’artiste a pris son envol ?
Pas encore et je souhaite qu’avec cet album, l’envol se produise…
Ca ne s’était pas déjà produit avec Elle demande, 60 000 exemplaires vendus ?...
J’avais un peu plus d’attente, au niveau de l’album éponyme… Surtout en matière d’exploitation de titres. Elle demande et Ne dis à personne ont été les deux titres médiatisés de cet album et j’ai quelque regret car il y avait d’autres chansons que j’avais envie de faire découvrir pour mettre l’accent sur les autres sensibilités qui me sont propres et qu’on n’a pas pu découvrir avec l’album précédent.
Vue la crise du disque, vous sous en tirez plutôt bien !
Les places sont chères ! Et la diffusion est très difficile à obtenir surtout à l’échelle de la métropole. Effectivement, je ne suis pas le plus à plaindre.
D’où vient la recette de votre succès ?
Ce qui accroche, c’est la carte d’identité zouk, mais dans un profil qui n’est pas encombré mais qui a su trouver son public. Il y aussi une touche personnelle, une certaine originalité proposée par rapport à ce que je propose au niveau du look. Ca a un côté frais, neuf. Ca plaît aux jeunes et aux moins jeunes. Tout ça mis bout à bout explique que j’ai un peu plus de réussite que d’autres.
Que proposez-vous dans ce nouvel album ?
Ouvrir mes ailes… La Guadeloupe est un petit papillon. Ma volonté c’est que ce papillon puisse grandir et découvrir tout ce qui fait son essence. C’est pour ça qu’on a une forte empreinte de musique antillaise, zouk, gwo ka, reggae, dance floor.
Vous avez un morceau de pur gwo ka, Vini on gran nonm…
C’est la première fois que j’enregistre un titre dans ce style. C’est l’association Diambars de Guadeloupe qui me l’a commandé. Elle est rattachée à Diambars internationale en Afrique dont la vocation est d’aider les jeunes talents et de leur donner une possibilité d’évolution dans le sport. De cette académie sont ressortis des footballeurs mais aussi des ingénieurs… En Guadeloupe, l’association représente une deuxième chance pour certains. C’est un peu ce que raconte cette chanson, le parcours d’un jeune qui va se dépasser pour devenir lui-même. C’est un titre que j’ai travaillé avec Jean-Michel Hiersaud, il y a Mario Masse à la flûte traversière, Didier Davidas au piano…
Qui était avec vous pour cet album ?
J’ai une équipe de soldats avec Thierry Delannay, Grégory Custos, Jean-Michel Hiersaud, Cédric Louis, Mike d’Organized. Et puis, on retrouve Tiwony, Lord Kossity, Kamel Shadi qui m’a offert de chanter à mi-chemin entre la musique orientale et le zouk. Ca me permet de saluer la communauté arabe qui me réserve un accueil chaleureux au fil des albums.
Où pourra-t-on vous écouter ?
Un Olympia le 22 mai ! Et les Antilles dans la foulée. Une date est sûre, le 28 mai en Martinique et ce sera sans doute le week-end qui suivra en Guadeloupe et le 7 juin au Progt en Guyane. Il est prévu également une présentation de l’album aux Etats-Unis et bien sûr des prestations en Afrique et dans l’océan Indien.
Vous allez chanter en pleine commémoration de l’esclavage et de ses abolitions. Ca compte pour vous ?
C’est une symbolique incroyable ! Et je suis content que cette date symbolique puisse avoir un poids aussi sur mon actualité puisque je me considère comme un ressortissant de la communauté antillaise.
C’est un message que vous faîtes passer sur scène ?
Sur scène, dans les médias, lors de mes déplacements, partout, j’affirme cette appartenance à ma communauté et ma volonté de la représenter fièrement.

Des tubes et des hits
Né un 4 Juillet… Le natural born lover a goûté à la scène musicale dès l’âge de 6 ans à la MJC de Pointe-à-Pitre. Entre 1996 et 1998, il enregistre avec Kweebee deux maxi singles Magic dream et Annie.
En 2002, il réalise l’album Allianstars sur lequel on retrouve les tubes
A Jamais et le hit Pé pa oubliéw. En 2004, premier album solo Serial lover. Les titres Franc jeu, Pour te retenir,  Comme si et Dalo placent l’album parmi les meilleurs ventes. En 2005, ses premiers concerts rassemblent plus de 5000 personnes en Guyane, en Martinique et en Guadeloupe.
En 2006, il se fait remarquer en métropole en duo avec Jane Fostin sur le titre Pas de glace. En 2007, il sort un deuxième album, Medhy Custos chez Up Music, filiale de Warner Music France, sur lequel on retrouve   son mégatube Elles demandent et le hit national Ne dis à personne qui permettent à l’album de s’écouler à plus de 60 000 exemplaires.


Partager cet article

Repost0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 00:39
Tintin ek sé Picaros la
Après Asterix et Titeuf, l’éditeur Florent Charbonnier de Caraibeditions fait encore un super coup en sortant la première traduction de Tintin en créole. Il a choisi Tintin et les Picaros, qu’il faudra lire désormais, Tintin ek sé Picaros la. Pour la traduction, il a eu recours à un auteur qu’il a déjà pratiqué, Jean-Marc Rosier (traducteur en créole martiniquais) pour Gran kanal la, et Robert Chilin qui a déjà traduit Chimin Lavi de Titeuf. C’est un album qui a le mérite de ne pas trop s’éloigner de la zone créole puisqu’il se passe essentiellement en Amérique du sud dans lequel Hergé aborde de front les problèmes politiques. Les trois créoles y sont employés, celui de Guyane, de Martinique et de Guadeloupe. Cette nouvelle traduction de Tintin intervient 80 ans après la création par Hergé du personnage de Tintin, c’était le 10 mai 1929, dans le journal Le Petit Vingtième, un jeune reporte, Tintin, allait en Russie soviétique. Tintin et les Picaros est le dernier album d’Hergé avant Tintin et l’Alph’art publié inachevé en 1986, trois ans après sa mort.

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 19:12
Claude Lise auditionné par la commission Balladur
Edouard Balladur était retenu et c’est Pierre Mauroy qui a dirigé, hier après-midi à l’Assemblée nationale à l’audition du sénateur Claude Lise, en tant que représentant de la commission DOM de l’association des départements de France. Face au Martiniquais, outre Pierre Mauroy, le Pr Verpeaux, constitutionnaliste ou encore L’ancien ministre Perben. Le huis-clos a duré une heure. A sa sortie, Claude Lise a indiqué qu’il avait présenté les statuts institutionnels des DOM, en insistant sur la spécificité de chacun et les processus en cours à la Martinique et en Guyane. Selon lui, la commission n’a pas l’intention de bousculer les choses et de décider d’une évolution institutionnelle sans ouvrir une concertation avec les représentants politiques et la population. « Le discours est bien passé, on ne plaquera pas aux DOM le droit commun », a résumé en substance le sénateur.
Le député Lurel devait être lui aussi auditionné, mais les événements de Guadeloupe l’ont retenu.

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 19:08
Un bureau et conseil politiques à l’UMP
Une erreur s’est glissée dans notre dernier papier sur l’UMP et sa convention nationale qui a nommé les têtes de listes. Il y a bien un bureau politique, qui compte trente membres dont Didier Robert et Marie-Dominique Aeschlimann parmi ses membres. Mais le bureau politique a lui-même nommé seize conseillers politiques : Christian Estrosi qui était jusqu'alors secrétaire général adjoint, les ministres Rachida Dati, Eric Woerth, Christine Boutin, Hervé Novelli, Nadine Morano, Luc Chatel et Rama Yade, les députés chiraquiens François Baroin et Christian Jacob, le sénateur Gérard Longuet, les députés Laurent Hénart, Catherine Vautrin et Renaud Muselier ainsi que Fabienne Keller et Marie-Luce Penchard, les deux dernières étant les seules non élues.

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 17:59
N'Jie chante l'amour
Avec sincérité, son 6e album est sorti aux dernières grandes vacances. La chanteuse guadeloupéenne est en tournée. Elle est sur scène à Paris le soir de la Saint-Valentin.
« L’amour, ça se démontre tous les jours ! »
C’est quoi cette Sincérité qui donne son titre à ton album ?
C’est important pour moi, dans la vie, d’être sincère et c’est surtout l’expression de plusieurs sentiments ou situations qu’on rencontre et que j’ai essayé d’exprimer dans cet album à travers plusieurs thèmes. C’est un album engagé qui parle du respect des enfants envers les adultes. Un respect qu’on perd un peu, mais c’est aussi le respect à tous les niveaux, social, religieux… J’aborde aussi les dangers de la route qui nous touchent particulièrement aux Antilles. Je chante aussi sur la cupidité qui prend parfois le dessus sans qu’on ne s’en rende compte. Ca concerne tout le monde. Avec Sincérité est une chanson consacrée à Dieu.
Et puis, il y a Chui chui qui fait un buzz sur Internet…
J’y chante le comportement de certains hommes en soirée et ce que les femmes attendent d’eux…
Ca parle de l’amour ?
Souvent, les personnes se rencontrent dans un endroit public. Il y a de la musique, forte… Et quand un homme s’adresse à une femme, il est obligé de lui parler à l’oreille. D’où Chui, chui, chui, parce qu’on entend un chuchotement et on ne comprend pas vraiment ce qu’on nous dit. J’ai rencontré beaucoup de couples qui se sont rencontrés comme ça et qui me disent que maintenant ils ont des enfants ! La chanson, elle marche dans les deux sens, le positif et le négatif !
Que vous évoque la Saint-Valentin ?
Je me souviens qu’enfant, c’était important dans la famille. Mes parents ne nous excluaient pas de cette fête d’amoureux. La table, comment elle était mise ! Ca m’impressionnait, c’était joli… Dans ma curiosité d’enfant, j’ai soulevé un verre, regardé à travers en m’émerveillant de sa beauté…
C’est important de fêter la Saint-Valentin ?
L’amour, ça se démontre tous les jours ! J’ai écrit une chanson là-dessus. Elle s’intitule Tout se construit. Une chanson d’amour où je dis que c’est facile de dire je t’aime. Les mots sont faciles, mais le prouver, c’est autre chose. Le plus beau dans l’amour, c’est donner des preuves d’amour et pouvoir démontrer qu’on aime. Ca passe par une phase de construction. L’amour se construit, l’amour ne s’abîme pas. Le bel amour, c’est un amour qui évolue.
Que faites-vous à la Saint-Valentin ?
Je vais être dans une situation très intéressante où je vais pouvoir chanter des chansons d’amour devant le public parisien ! Je suis très sentimentale à la base et je vais me sentir dans mon élément. Il ne va s’agir que de ça, chanter des chansons d’amour. C’est merveilleux ! Sans amour, que serait le monde ? Sans l’amour, il y a la haine. L’amour, c’est la plus belle chose, la première.
Qu’offririez-vous à votre chéri ?
Un voyage ! On prend l’avion aujourd’hui pour telle destination… Une belle ballade !
Et vous, qu’aimeriez-vous qu’il vous offre ?
Je n’attends pas de cadeaux le jour de la Saint-Valentin, j’en attends tous les jours ! Mais je ne suis pas bijoux, pas vêtements… J’attends juste des sentiments sincères.

Ca buzze pour N’Jie
N’jie est en tournée avec son équipe conduite par Ronald Rubinel, réalisateur de son album sorti en juillet 2008, Avec Sincérité. C’est le sixième album de cette Guadeloupéenne, née à Neuilly sur Marne et grandie en Guadeloupe. De son vrai nom, Muriel Ako. Elle a décroché un BTS tourisme en 1992 et et un an plus tard, elle sortait Tempo 106 sur l’album Energy. 1996, son premier album solo sort, Dadoué. Sa première collaboration avec Ronald Rubinel remonte à 2004. Ensemble, ils ont travaillé sur l’album Jeu de dame, volume 4. Après Chui chui chui et Meringué, N’jie sort ce mois-ci le clip Avec Sincérité. Et puis pour ne rien rater du succès de N’Jie, il faut aller voir les pastiches de Chui chui chui sur Internet. Un phénomène, pardon, un buzz !

Partager cet article

Repost0

Articles Récents