Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

23 octobre 2006 1 23 /10 /octobre /2006 14:28

Les radicaux renoncent à la candidature Taubira

525 délégués se sont rangés derrière le patron du Parti radical de gauche et sa stratégie d’alliance avec le PS. 220 ont porté leur soutien à la candidature radicale autonome de Christiane Taubira, lors du vote, dimanche midi, à l'issue du congrès extraordinaire du PRG, à Paris. Il y a deux jours, Jean-Michel Baylet avait signé un accord électoral avec le PS, réservant 35 circonscriptions législatives aux radicaux contre un soutien à la candidature socialiste. Bernard Tapie soutenait l’option de ne décider qu’une fois le nom du présidentiable socialiste connu : « Où se situe l'espace radical? Il se situe au centre-gauche. Est-ce que Ségolène Royal remplit plus cet espace-là que Laurent Fabius ? La réponse est oui », a affirmé l'ancien ministre de la Ville. Emile Zuccarelli, poids lourd du PRG s’est posé contre la Guyanaise : « Pas plus qu'en 2002, je ne me retrouve, au plan des idées, dans la démarche de Christiane Taubira. » Les opposants à Christiane Taubira l'ont accusée d'instrumentaliser le PRG pour « asseoir sa carrière politique », d'avoir pour seul projet d' « être une nuisance » pour le PS. Ses partisans ont accusé les notables du parti de se laisser bercer par « la douce musique alléchante des sièges ou des portefeuilles ministériels ».

"Parole radicale"

« Elle doit être entendue cette parole radicale, parce que la responsabilité serait lourde, terriblement lourde dans quelques temps (...) d'assumer d'avoir renoncé », a argumenté la députée de Cayenne, regrettant que « le vote utile soit devenu le seul projet politique de leaders raisonnables ». « Si vous ne voulez pas exister, je ne vois pas pourquoi les autres vous feraient exister », a-t-elle lancé. Comme on lui rappelait l'échec du 21 avril 2002, elle renvoie le PS face à lui-même, affirmant que « 80% de son électorat n'aurait de toute façon pas voté pour Lionel Jospin ». Aujourd’hui, ses partisans n’ont pas l’intention de soutenir Royal « et ses solutions militaires » ou Fabius, « le populiste ». « On préfère que les électorats populaires viennent voter Taubira plutôt que de brûler leurs abribus », a déclaré le président de la coordination pour la candidature Taubira, et secrétaire général adjoint du PRG, Eric Montes. L'ancien président de SOS-racisme et adhérent de fraîche date au PRG, Fode Sylla, a fait valoir lui aussi que la candidature de Christiane Taubira attirait des gens, notamment dans les banlieues, qui « depuis des années ne font plus confiance à l'action politique ». Et il s'est étonné que M. Baylet ait signé un accord avec le PS, au demeurant incomplet, « à la veille d'un congrès ». Le PRG a concédé un comité directeur spécial une fois le nom du candidat socialiste connu. Un rendez-vous qui ne remettra pas en question cette « lourde responsabilité d’assumer d’avoir renoncé ».

FXG

Repost 0
20 octobre 2006 5 20 /10 /octobre /2006 23:11

La semaine très guyanaise de Léon Bertrand

Le ministre du tourisme sera les 25 et 26 octobre en Guyane. Il ratera le conseil des ministres mais remplacera aussitôt arrivé Dominique Perben pour la séance de question orale sans débat à l’Assemblée nationale. Il enchaîne avec un déjeuner avec Jean-Pierre Laflaquière, le préfet. A 16 h 30, les deux hommes, accompagnés d’Antoine Karam, se rendent chez le ministre délégué à l’Aménagement du territoire, Christian Estrosi, pour évoquer le pôle de compétitivité et la recherche médiale. Puis, à 17 h 30, Léon Bertrand rencontre seul à seul son collègue Estrosi pour parler de la route entre Saint-Laurent et Maripasoula. Jeudi, Léon Bertrand reçoit le président d’Air Caraïbe. Jean-Paul Dubreuil étudie actuellement la possibilité de lancer une liaison Cayenne Paris. L’après-midi, il accueillera encore une délégation guyanaise avant d’assister à un dîner de gala sur la mémoire partagée.

Repost 0
20 octobre 2006 5 20 /10 /octobre /2006 23:03

Décès d’un ami de la reine du Danemark, mis en examen en Guadeloupe

Christian Lillelund, le patron de la société franco-danoise, DFC, est mort d’une crise cardiaque, à la sortie d’un restaurant de Copenhague, le 5 octobre dernier. Depuis 2002, cet homme d’affaires danois, ami de la reine et marié à l’actrice Annette Sjoberg, était mis en examen dans l’affaire de la faillite de l’hôtel Callinago au Gosier. Christian Lillelund avait même été incarcéré un temps à Baie-Mahault et il avait raconté dans un journal danois comment il avait dû payé un détenu guadeloupéen pour veiller sur lui. Libéré rapidement après la paiement d’une caution conséquente, l’homme rentrait au Danemark et s’adjoignait comme défenseur, Roland Dumas. Avec sa mort, l’instruction de l’affaure, confiée au juge d’instruction Fabienne Karrouze ne s’arrête pas. Maurice Khardine, associé de Christian Lillelund dans la société d’exploitation du Callinago, est toujours mis en examen dans ce dossier. Pendant longtemps, il avait évité de rencontrer les hommes de la police judiciaire qui ont fini par l’arrêter en décembre 2003 à Paris. L’instruction de ce dossier vieux maintenant de cinq ans pourrait être clôturée d’ici la fin de l’année.

Repost 0
20 octobre 2006 5 20 /10 /octobre /2006 15:35

Jacques Gillot s'initie au foie gras

Ne cherchez pas Jacques Gillot les 26 et 27 octobre prochains, à Saint-Malo (le départ est le 29) ou sur les bancs du Sénat pour la discussion du statut des Iles du nord (le débat n’a lieu que le 30). Le sénateur de la Guadeloupe, membre de la commission des affaires sociales, va effectuer un « stage d’immersion » chez La Cuisine de Babeth, à Villeneuve sur Lot.

 

Après une présentation de l’entreprise, le sénateur Gillot visitera la conserverie et pourra observer la fabrication d’un produit et la mise en avant de la production du foie gras de canard. Le communiqué de presse ne dit rien sur une séquence de dégustation. L’après-midi sera consacrée au développement de l’activité de l’entreprise, notamment en matière de vente aux particuliers et de grande distribution. Le lendemain, Jacques Gillot visitera un hypermarché Auchan, dans le cadre de l’opération « Terroir Auchan », puis il participera à un débat sur le thème des synergies entre les entreprises locales et les réseaux de grande distribution. Ce « stage d’immersion » s’inscrit, selon la présidence du Sénat, dans la démarche voulue par Christian Poncelet, de « nouer un dialogue constructif et permanent entre le monde de la politique et celui de l’entreprise et de la recherche ». Et de la gastronomie !

Repost 0
20 octobre 2006 5 20 /10 /octobre /2006 15:30

9 semaines et un jour revient pour une nouvelle saison

TF1 et M6 ont leur télécrochet avec la Star Ac et la Nouvelle Star, RFO aussi ! Marie-Josée Alie, « grande prétresse », (dixit François Guilbeau, son patron) de ces neuf docu musique, préfère parler de « voyage musical autour du monde ». Et c’en est un. Pour cette deuxième saison, 74 artistes issus des neufs pays d’outre-mer sont passés sur scène. Choisis par des jurés sur place, les publics et un jury national présidé par Laurent Voulzy, ils ont passé les étapes éliminatoires pour se retrouver 9 à la Rochelle à travailler leur musique avec l’arrangeur Dominique Fillon et ses musiciens avant de se produire, le 17 juillet dernier sur la scène des Francofolies. En huit épisode, Morgane production, la société de Gérard Pont, patron des Francofolies, propose de vivre l’aventure de ces musiciens venus des neuf bouts du monde.

Avec ce premier épisode de 60 minutes, on retrouve la Réunionnaise Patricia Philippe (Choké) et son vocal incroyable, Slim Mawanan (Mawakuna), un fier Mahorais, jaloux de son histoire, le truculent Jean-Paul Vigneau (Est-ce que ça te manque ?) de Saint-Pierre et Miquelon. Le seul disquaire de l’île qui chante Maud Fontenoy, parce que, comme lui, elle rame ! A Wallis, on fait la connaissance avec Pasilio Tu’Auli (Salusalu Tama). Le crooner de Wallis (à quarante ans de carrière) est manchot. « C’est le Frédéric François de Wallis mais il est vieux », dit sa femme ! Les négropolitains de West Isle (Ailleurs) postulent pour la Martinique. « C’est la musique qui nous faisait le lien avec les Antilles », raconte la chanteuse, Chris. A Tahiti, on retrouve Léo Marais (Vaiho Mai), Breton, shampouineur, 300 spectacles à son actif et un tube ! En Calédonie, l’un des finalistes, le Kanak Wayo Wagada (Dokungo) qui joue la kaneka, la musique de l’île de Maré. A l’autre bout de la terre, en Guyane, le rappeur Négus (Comment t’expliques ?), animateur à RFO radio, déverse sa haine de Babylone avec un txte très politique. Plus au Nord, les Gwada de Zouk Look (Yeah). Filmés à Grand-Baie, au Gosier, ils se font passer pour ce qu’ils ne sont pas et achèvent cette première séquence. Neuf semaines et un jour, c’est tous les vendredis soirs à compter du 3 novembre sur les Télépays. La « finale » aux Francofolies sera diffusée le samedi 30 décembre et chaque finale locale sera diffusée le 23 dans chaque télépays.

 

Repost 0
19 octobre 2006 4 19 /10 /octobre /2006 23:00

ILES DU NORD

La commission des Lois du Sénat approuve la création des collectivités de Saint-Martin et Saint-Barth

Après avoir procédé à l’audition de François Baroin, ministre de l’Outre-mer, le 3 octobre dernier, et à un débat d’orientation le 4 octobre, la commission des Lois du Sénat, réunie le 18 octobre a approuvé la création des collectivités de Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Ces projets de loi (modifiés par 356 amendements) seront examinés la semaine prochaine par les sénateurs.

 

La commission préconise de nommer les assemblées délibérantes « conseil territorial ». Ces deux conseils territoriaux élus pour cinq ans exerceront non seulement des compétences municipales mais aussi les compétences dévolues aux départements et aux régions.

 

La commission des Lois ne s’étend pas sur le sort de Saint-Barth dont elle « entend compléter les compétences de la collectivité de Saint-Barthélemy », notamment « sur les règles applicables au régime des espaces boisés et lui permettre de participer à l’exercice des compétences de l’Etat en matière de sécurité et de police maritimes ».

 

A Saint-Martin, si la commission souhaite doter l’île de l’autonomie prévue à l’article 74 de la Constitution, elle recommande « d’étendre progressivement ses compétences à la voirie, la circulation routière et les transports routiers, la desserte maritime d’intérêt territorial, l’ immatriculation des navires, la création, l’aménagement et l’exploitation des ports maritimes », et préconise d’attendre « 2012, date à laquelle sera renouvelé le conseil territorial, pour lui confier les compétences en matière d'urbanisme, de construction, d'habitation, de logement et d'énergie ». Elle prévoit d’exclure du domaine de la collectivité de Saint-Martin « l'espace maritime, propriété de l'État, les parcelles terrestres classées en réserve naturelle et les parcelles terrestres relevant du conservatoire du littoral, afin d’assurer la protection du littoral ».

 

Saint-Martin aura la possibilité d’être associée à l'exercice des compétences de l'État en matière de droit pénal en vue de la répression des infractions aux règles qu'elle fixe et en matière de police et de sécurité maritimes. La collectivité pourra instituer un droit de préemption. Elle pourra aussi « définir les conditions dans lesquelles un enseignement complémentaire pourra être dispensé en anglais dans les écoles maternelles et primaires, pour faciliter l’apprentissage du français ».

 

Ces collectivités seront représentées chacune par un sénateur. Ils seront élus lors d’une élection partielle en 2007 jusqu’au renouvellement sénatorial de 2011.

FXG

 

 

Repost 0
19 octobre 2006 4 19 /10 /octobre /2006 22:57

Croisés à Paris

Jean Joachim chez Sarko, Benito Espinal à Ecopro

Jean Joachim et Edouard Benito-Espinal se sont rencontrés, par hasard, mercredi soir, sur les grands boulevards parisiens, devant le Printemps. Le secrétaire général des MPI, Jean Joachim, qui accompagnait l’architecte Luc Martz à une cérémonie de remises de prix sous la coupole du Printemps, venait d’être reçu au ministère de l’Intérieur, par le conseiller outre-mer de Nicolas Sarkozy, Olivier Biancarelli, avec Christian Viviès (Medef) et Colette Koury (CCI).Ils lui ont remis leur rapport sur les zones franches globales. Edouard Benito-Espinal allait à son hôtel. Il est à Paris pour participer au colloque Ecopro organisé par Eco-emballage, à la maison de la chimie, les 19 et 20 octobre.

Repost 0
19 octobre 2006 4 19 /10 /octobre /2006 22:54

BIOCLIMATISME

L’architecte du bâtiment de la DIREN récompensé à Paris

Luc Martz a reçu, mercredi soir, sous la coupole du Printemps, à Paris, le prix de l’Observatoire des énergies renouvelables (Observ’ER). L’architecte guadeloupéen a été récompensé pour le bâtiment qu’il a érigé à Basse-Terre et qui accueille l’antenne locale du ministère de l’Environnement, la DIREN. Le concours d’architecture Habitat solaire, habitat d’aujourd’hui a lieu depuis vingt ans, tous les deux ans. Il a pour finalité de montrer que l’architecture peut contribuer à diviser par 4 les rejets de gaz polluant, objectif affiché d’ici 2050. En privilégiant les matières sèches (bois et fer), en favorisant l’isolation extérieure et en recourant au concept des « bâtiments à énergie positive », l’architecture bioclimatique peut grandement contribuer à atteindre les objectifs fixés lors de la conférence de Kyoto sur le climat et l’environnement. La Diren de Basse-Terre a été distinguée notamment par une climatisation solaire avec capteurs sous vide et machine à absorption, une première en Guadeloupe.

Sur les 90 dossiers en compétition, 17 (soit 20 %) émanaient de Guadeloupe, Martinique et Réunion, mais aucun de Guyane.

 

 

Repost 0
18 octobre 2006 3 18 /10 /octobre /2006 18:19

Baroin inscrit les annonces de Villepin dans la loi

La commission des finances de l’Assemblée nationale a auditionné, hier après midi, François Baroin. Le ministre de l’Outre-mer a indiqué avoir présenté son budget. Il a rappelé les chiffres : 2 millards d’euros en autorisation d’engagement et autant en crédit de paiement. « L’Outre-mer gère 13 % de l’effort national » »,a-t-il précisé. Selon le ministre, l’Etat allonge 13 milliards d’euro pour l’outre-mer et 2 milliards supplémentaires en effort fiscal. Le ministre a confirmé que les annonces de Dominique de Villepin sur le logement social était inscrite dans la loi de finances. « L’effacement de la dette est un tournant décisif dans la politique de logement social. Ces 120 millions d’euros permettront d’accroître de 20 % la construction de logements sur les trois prochaines années. » François Baroin a, en outre, signalé que le texte organique sur les statuts de Saint-Martin et Saint-Barth seraient examinés au Sénat dans une dizaine de jours.

Repost 0
18 octobre 2006 3 18 /10 /octobre /2006 18:07

MUSIQUE ET MODE

Afrikasting dans les start up

Régis Cressan, l’entrepreneur de spectacle, associé de Patrick Coppet, est venu présenter à Paris la prochaine édition d’Afrikasting qui se déroule du 12 au 17 décembre en Martinique et à Saint-Martin. Autour de lui, dans les spacieux locaux du salon Paul Ricard, rue Royale, le styliste de Johnny, Jean-Claude Jitrois, son égérie, le mannequin Sarah Marshall, la petite fille de Michèle Morgan, ,Jean-Pierre Marty de la maison de couture Feraud, Magloire, héros du Morning live sur M6, la cuisinière Babette de Rozière et le styliste martiniquais Michel Denis. « On a voulu monter un produit à mi-chemin entre la musique et la mode », a expliqué Régis Cressan qui manage ce show depuis 2001. Après la rhumerie du Simon, la Pagerie ou le fort Saint-Louis, Afrikasting s’installe à Madiana cette année pour la grande soirée du 13. La grande salle du palais des congrès pourra accueillir 650 personnes. « C’est un coup de projecteur nouveau sur la destination Martinique », selon Pascal René-Adélaïde, directeur Europe du CMT. Sur scène les mannequins porteront les créations des maisons parisiennes Feraud, Jitrois, de Meiling (Trinidad), Miguel Pena (New York/Porto Rico) et Michel Denis (Martinique/Paris). La partie musicale sera assurée par Youth wave. Youth wave est le groupe saint-martinois qui a remporté le prix de la musique au dernier carnaval antillais de Paris. Ses membres jouent ensemble depuis 18 ans. Soca, kalipso et Rn’B… La soirée se terminera en after sur le parking de Madiana !

Pour la soirée de clôture, tout le monde se transporte à Saint-Martin. L’office du tourisme de Saint-Martin et Air Caraïbes sont partenaires. Une party, « pleine de surprises », sera donnée le 16 décembre au Domaine, un quatre étoiles à l’anse Marcel ! Marcel. Jazzie B viendra jouer sa soul made in London.

Babette de Rozière félicitée par Magloire

Babette de Rozière, la Martiniquaise dont la table a remplacé celle de Joël Robuchon, rue de Lonchamp dans le XVIe arrondissement, est dans les bras de l’animateur Magloire. Elle vient de décrocher le prix du design et de la création 2007 pour sa ligne de vaisselle Alizé. (Photo : Régis Durand de Girard)

Margareth Lahoussaye-Duvigny sera-elle la prochaine égérie de Michel Denis ? Ce styliste martiniquais installé à Paris viendra présenter pour la première fois ses créations au pays !

La petite fille de Michèle Morgan est l’égérie du styliste de Johnny Hallyday, Jean-Claude Jitrois (à droite). Elle portera ses créations à Fort-de-France.

Jean-Pierre Marty (maison Feraud), Olivier Louis (responsable promotion Europe de l’office du tourisme de Saint-Martin), Jean-Claude Jitrois et Pascal René-Adélaïde (directeur Europe du CMT) entourent une égérie martiniquaise à l’entrée des Salons Paul Ricard, rue Royale, à Paris.

Régis Cressan a monté Afrikasting en 2001 après avoir produit nombreux spectacles vivants. Il est associé à Patrick Coppet au sein de C2 Entertainment.

 

Repost 0

Articles Récents