Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 15:44
La banane en fête
L’Union des groupements des producteurs de bananes de Guadeloupe et Martinique sera fortement présente lors de la sixième édition nationale de Cuisines en fête, du 22 au 28 septembre.
Cette année encore, la Banane antillaise participera à la grande fête culinaire organisée par Francine, Cuisine en fête. On retrouvera notre banane le 26 septembre à Bercy village où des hôtesses antillaises proposeront une animation culinaire et des dégustations. Les 27 et 28 septembre, un jeu dégustation, un quizz et des cours de cuisine seront organisés tout au long de la journée. Jus à base de bananes, recettes salées et sucrées… Le dimanche 28 septembre, un stand gonflable aux couleurs de la banane antillaise sera disposé sur le marché de Wazemmes à Lille, toujours très fréquenté. Les étudiants de l’Ecole des marchés de Wazemmes proposeront au public de découvrir la banane grâce à une exposition et une dégustation de jus à base de bananes.
Dans le TGV et à rungis
Durant toute la semaine de Cuisine en Fête,  7 000 voyageurs de l’axe Paris-Marseille pourront découvrir la banane antillaise. Celle-ci sera à bord de l’iDTGV Paris-Marseille du 22 au 28 septembre. Au bar du train et dans les wagons, deux hôtesses antillaises proposeront aux voyageurs une dégustation et offriront des carnets de recettes. Un jeu- concours sera organisé pendant chaque trajet et permettra aux gagnants de recevoir le livre de recettes L’atelier d’Yvan aux Antilles – la banane dans tous ses états (les recettes du chef Yvan Cadiou). 
A Rungis, de nombreux restaurants du marché d’intérêt national seront aux couleurs de  Cuisines en fête. Leurs chefs réaliseront des menus dédiés à l’événement. Ceux-ci se composeront au minimum d’un plat à base de Banane antillaise. Des livrets de recettes édités spécialement à l’occasion de Cuisines en fête seront offerts aux clients. 

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 14:59
Le CTG à Top résa
Le Comité du Tourisme de la Guyane sera présent à Top Resa, le salon professionnel du tourisme à la porte de Versaille, du 16 au 19 septembre prochain, sur le stand C52, « parfumé aux senteurs de la forêt amazonienne ». A cette occasion, le président du CTG, Jean-Elie Panelle, donnera, sur son stand, un cocktail de l’amitié le 16, et recevra la presse le 17. L'office du tourisme de Saint-martin sera également présent au stand A54. Ida Zin-Ka-Ieu, la nouvelle présidente de l’office, et le tout nouveau directeur général, Yann Claeysen présenteront les nouveautés de la destination et les axes de développement touristique de la nouvelle collectvité d'outre-mer.

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 14:47
L’UICN négocie avec Jégo
L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) prépare son congrès mondial, qui se déroulera du 5 au 14 octobre à Barcelone. Elle discute avec le gouvernement français d’un nouvel accord cadre et des priorités à dégager. Celles-ci devraient être
Julia Martin-Lefebvre, directrice générale de l'UICN (à droite) a été reçue mercredi par Yves Jégo (Photo : DM)L'Outre-mer et l'environnement

l’Afrique francophone, l’outre-mer et les îles (micro Etats…) ainsi que la méditerranée.
La directrice générale, Julia Martin-Lefevre, a été reçue mercredi par Yves Jégo. Elle espère que le secrétariat d’Etat à l’Outre-mer rejoindra les ministères finançant l’organisation pour son programme des quatre années à venir.
« La France fait partie depuis trois ans des neuf pays qui nous financent d’une façon très sérieuse, elle nous donne également des assistants techniques », souligne Julia Martin-Lefévre. Les financements de ses trois dernières années se terminent en novembre. Ils se sont montés à 8 millions d’euros, en provenance des seuls ministère des Affaires étrangères et ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de l’Aménagement du territoire.
Yves Jégo se rendra à Barcelone pour l’ouverture du Congrès. La secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, sera elle aussi présente. Les financements de la France devraient être connus à cette occasion. Lors du congrès, l’UICN présentera un message « consolidé » de ses conclusions de la conférence de La Réunion des 7 au 11 juillet intitulée « L’Union Européenne et l’Outre-mer : Stratégies face au changement climatique et à la perte de biodiversité ».
DM (Les Nouvelles Calédoniennes, les Nouvelles de Tahiti)

Albert de Monaco pour la sauvegarde des récifs coralliens d’outre-mer
Le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer Yves Jégo va recevoir le 11 septembre son altesse Albert de Monaco. Ils devraient évoquer la mise en place d’actions communes pour la préservation des récifs coralliens dans les collectivités d’outre-mer.
Yves Jégo a déjà annoncé vouloir faire appel au mécénat pour préserver ces derniers. « Je vais dès la rentrée réunir des chefs d’entreprise en vue d’obtenir des financements privés pour la préservation des barrières de corail, avait annoncé Yves Jégo début juillet. L’Etat et les collectivités mettent de l’argent, mais on peut aussi faire appel à la générosité des grandes entreprises pour sauver ce patrimoine ».





Partager cet article

Repost0
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 16:44
Jego est-il prêt à quitter l’Outre-mer ?
Dans le Figaro du 3 septembre, Sarkozy fixe la règle du jeu pour les régionales en Ile de France. « Mécontent des rivalités » entre ses trois ministres, Yves Jégo, Roger Karoutchi et Valérie Pécressse, pour prendre la tête de liste en 2010 en région parisienne, l’Elysée suggère que les candidats quittent le gouvernement. « Ca permettra de voir qui est vraiment prêt à faire campagne… » Alors M. Jégo, toujours partant ?

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 16:08
MLP met en garde sa mère
« Si Lucette Michaux-Chevry se présente aux élections régionales, je demande son exclusion de l’UMP. » C’est la fille même de LMC qui a déclaré ceci, dimanche, à nos confrères guadeloupéens de Caribcréole www.caribcreole1.com), le blog d’informations de Danik Zandwonis. La secrétaire nationale de l’UMP chargée de l’outre-mer était venue en Guadeloupe avec le secrétaire général adjoint de l’UMP, Xavier Bertrand, pour tenter d’établir une stratégie de conquête et rétablir la paix entre le clan de sa mère et celui de Gabrielle Louis-Carabin, présidente de l’UMP Guadeloupe. Comme prévu, cette dernière n’est pas venue.

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 15:58
Taxe carburant chez Air France et Air Caraïbes
Le quotidien Libération épinglait dans son édition du 3 septembre le comportement d’Air France qui ne se presse pas de répercuter la baisse de la surfacturation carburant alors que le baril de pétrole est passé en dessous des 130 dollar (jusqu’à 104, le 2 septembre). Celle-ci peut atteindre 270 euros ! Dans le même temps Air Caraïbes qui s’apprête à inaugurer sa ligne Paris Cayenne, le 15 décembre prochain, propose une promotion visant à offrir la surcharge carburant à ses passagers, soit quelque 250 euros de réduction.

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 15:49
Des TAAF à la DGOM
Éric Pilloton, préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises (dans le jargon de la préfectorale : préfet pingouin !), a été nommé hier matin en conseil des ministres, directeur, délégué général à l’outre-mer au ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales. Il est désormais le patron de l’administration de l’Outre-mer en remplacement du DAESC (affaires économiques et sociales) et du DAPAF (affaires politiques, administratives et financières). Rollon Mouchel-Blaisot, sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye, est nommé préfet et remplace M. Pilloton dans les TAAF. Sa préfecture se trouve à la Réunion.

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 17:38

Le 30 août dernier, suite à la déclaration du Premier ministre italien Sylvio Berlusconi de vouloir indemniser la Lybie pour la période coloniale, Robert Flessel, porte-parole d'une Alliance nationale Guadeloupe, publiait le comuniqué ci-joint. L'ANG n'est pas sans rappeler l'ARC... et les indépendantistes guadeloupéens.

Ce samedi 30 août 2008, Mr Silvio BERLUSCONI, Premier Ministre italien a signé un Accord par lequel l'Italie versera 5 Milliards de dollars à la Lybie, en dédommagement de la colonisation du Pays entre 1911 et 1943, soit durant 32 ans. Selon Mr BERLUSCONI, cet acte constitue ''une reconnaissance concrète et morale des dommages que l'Italie a infligés à la Lybie pendant l'époque coloniale.'' En toute logique une pareille réparation devrait intervenir au profit de l'Ethiopie, qui elle aussi a été colonisée par l'Italie en 1935. Mais cet évènement constitue surtout pour nous guadeloupéens, l'opportunité de rappeler que notre Pays demeure une des dernières colonies au monde, et que la colonisation, loin d'avoir été positive ou porteuse de civilisation, a en fait constitué une spoliation des hommes et des richesses des pays dominés. Cet évènement constitue également un précédent historique, puisqu'il émane d'un pays de l'Union Européenne, dont les membres –à commencer par la France- ont pour la plupart pratiqué la Traite, l'Esclavage puis la Colonisation. Notre combat pour la Liberté, la Souveraineté et l'Indépendance de notre Pays la Guadeloupe s'en trouve renforcé et encore plus légitimé, s il en était besoin. Par la présente déclaration l'ANG entend attirer l'attention du Peuple guadeloupéen sur le fait que le combat pour notre émancipation est juste et fondamental, mais qu'il n'est pas achevé. Notre Nation doit être libérée de la présence française pour constituer un Etat souverain, à l'instar des peuples et pays voisins de la Caraïbe. Allons donc de l'avant, puisque c'est le sens de l'Histoire, n'en déplaise aux guadeloupéens assimilés ou aux exogènes nostalgiques de l'époque coloniale. L'ANG appelle donc les guadeloupéens à la mobilisation et à l'action pour que soient respectés leurs droits nationaux imprescriptibles. L'ANG prendra dans les prochains jours l'initiative d'une lettre ouverte élargie à d'autres entités et destinée aux politiques français -y compris à la présidence française- pour les interpeller sur notre droit à Réparations, politiques, morales et matérielles, au regard d'une situation coloniale anachronique qui dure depuis1635, soit  depuis 373 ans !

 

 

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 16:08
Antilles sur RhôneRose-Hélène Fontaine, Roger Turpin, Louisette Mathurin, à Lyon (RDG)
La région de Lyon rassemble quelque 10 000 Antillais. Les Réunionnais sont, loin devant, la première communauté d’Ultramarins. Le budget de la politique de la Ville à l’endroit des associations s’y élève à 16,3 millions d’euros. 630 associations sont financées mais aucune ne représente l’outre-mer alors qu’elles sont plus de cent. En juillet dernier, le délégué interministériel à l’égalité des chances, Patrick Karam est venu organiser une journée de formation à la politique de la Ville à la préfecture de Lyon. Une cinquantaine d’association étaient invitées, ainsi que des élus. L’occasion de découvrir la région lyonnaise côté Antilles.
« J’habite rue de l’Alizé à l’Isle d’Abeau… On s’y croirait ! » Rose-Hélène Fontaine, aide-soignante à 19 ans, venue du Robert, et débarquée pour une formation à Nantes, en 1974. « Je ne suis jamais rentrée… » L’amour l’a transportée jusqu’à Lyon. Depuis 29 ans, elle est dans la fonction publique hospitalière et vit à L’Isle d’Abeau. En 1982, elle a monté l’association pour l’aide aux originaires d’outre-mer, l’APAODOM. Elle a été élue la première fois en mars 1989. « J’ai été six ans conseillère municipale, puis douze ans adjointe au maire. » Elle est fière d’avoir réformé le bureau d’aide sociale et le CCAS. L’an dernier, elle est devenue vice-présidente de la Communauté d’agglomération des portes d’Isère après un combat homérique contre l’ancien maire. « Je me suis présentée contre lui parce qu’il ne voulait pas de l’agglo. Il m’a retiré toutes mes délégations fin 2006. En avril 2007, il a démissionné et s’est représenté. J’avais ma liste. J’ai fait 13 % ; il y avait quatre listes… Au second tour, on a fait fusion avec le PS et en mars dernier, je suis devenue vice-présidente de la CAPI, chargée de la petite enfance et des affaires sociales. L’APAODOM marche sans elle depuis le milieu des années 1990. « Ca continue mais seulement sur le plan culturel. La seule subvention est celle de 43 euros par adhérent… La réalité c’est qu’il n’y a pas d’aide et pas de formation pour les présidents. »
Associations d’intégration civique
« Je suis membre du comité consultatif des associations et je peux dire qu’il n’y a pas en Rhône-Alpes de représentation de la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane ou la Réunion à la hauteur », explique Roger Turpin de l’association réunionnaise de Villefontaine (70 adhérents) et organisateur de journées associatives pour représenter les DOM. « Je veux faire valoir nos atouts, mettre en valeur nos énergies. On ne doit plus se contenter de soirées accras boum boum ! Il nous faut faire du social, pas de l’assistanat. Il faut aider les gens à se responsabiliser. » « Nous avons besoin d’associations d’intégration civique », poursuit Rose-Hélène Fontaine. Le Martiniquais Michel Marajo, élu municipal à Firminy assure qu’il y a quelque 2000 Antillais autour de Saint-Etienne. Plusieurs associations les rassemblent comme Les amis d’outre-mer, Guadeloupe 42, Les petits soleils des îles… Ils ont organisé un match de gala, le 26 avril, pour les victimes de Dean. Les 3000 euros de recettes ont été versés à la Martinique et à Saint-Claude, en Guadeloupe. « Nous vivons uniquement des cotisations et on a un budget de 800 euros. On compte sur le dispositif de la politique de la Ville. »  Claudine Yoyo est présidente de Lyon Outre-mer (60 adhérents). Martiniquaise, elle fédère des gens de tous les outre-mers. Son objet est de renforcer les liens entre compatriotes et faire connaître les cultures du pays « surtout aux jeunes ! ». L’association s’occupe surtout d’entraide et de solidarité. Avant, elle touchait des subventions de la préfecture du Rhône. Jean-Bernard Louvès, son ancien président remarque que jusqu’à présent chaque association agit individuellement. « Là, on essaie de discuter avec les autres associations de ces questions. Et on est nombreux. »

L’intégration par la politique
Louisette Mathurin, venue de Petit-Bourg et débarquée à Villefontaine en décembre 2006. Rédactrice territoriale en disponibilité, elle a un projet familial et professionnel. « La venue de M. Karam est l’occasion de me lancer dans mes projets. Son mari, Guadeloupéen aussi, est entrepreneur en services à la personne. Elle est élue depuis mars 2008, à la communauté d’agglomération du pays d’Isère (CAPI à laquelle Villefontaine appartient. « Je me suis rapprochée de la municipalité pour me faire connaître. J’ai rencontré l’adjointe au maire et elle m’a demandé ce que je pensais de la politique… » En 1995, Louisette était employée au secrétariat de campagne du sénateur Larifla, en Guadeloupe ! « Elle m’a proposé de rejoindre leur équipe… » Elue en 18e place sur 33, elle devient conseillère municipale. « J’essaie de découvrir. La politique est un bon passeport. Je vais essayer de m’implanter assez pour reprendre une activité sur place. Sinon ce sera la démission ou le retour au Conseil général de Guadeloupe… »


Partager cet article

Repost0
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 18:00
Mike Ibrahim signe chez Polydor

Le chanteur martiniquais Mike Ibrahim a signé chez Polydor pour son prochain album. Après un premier album sorti en 2006, Nina Woz, Mike Ibrahim était resté discret. Il travaillait. Le 1er juillet dernier, il est venu jouer en première partie de Laure Milan à l’Olympia. L’occasion de découvrir quelques nouvelles compositions de l’artiste. Escorté par Jean-Luc Alphand à la basse et Jérôme Castry aux percus, Mika Ibrahim a dévoilé un répertoire qui sonne politique, amour et même coquin ! Toujours nanti de sa guitare sèche, Mike Ibrahim semble s’être éloigné d’un côté fleur bleu, léger, pour balancer des paroles qui claquent : « L’égalité des chances descend à la première correspondance pour la France qui se lève tôt… » Une chanson sur le voyage compare l’esclavage à l’immigration clandestine ! C’est de la soul caribéene, du groove et de la ryrhmique. Mike Ibrahim est reparti et il a remonté le public de l’Olympia même s’il n’a eu que cinq chansons pour le faire. Ce n’était pas inutile, puisque dans la foulée de ce concert, le label Polydor l’a engagé. Son album devrait sortir en novembre.

Partager cet article

Repost0

Articles Récents