Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 15:17
Les investitures UMP
La commission nationale d’investitures de l’UMP s’est réunie, mercredi à Paris. Elle a passé en revue les villes de 30 000 habitants et les chefs-lieu. Dans les DFA, il s’agit des Abymes, de Basse-Terre, de Fort-de-France, du Lamentin et de Cayenne. La commission n’a rien entériné en ce qui les concerne. « Les discussions se font encore localement », explique Marie-José Sainte-Rose-Rosemont, cadre de l’UMP. Samedi, le conseil national de l’UMP se réunit à la porte de Versailles. Yann Monplaisir, Gabrielle Louis-Carabin et Georges-Michel Phinéra-Horth représenteront les fédérations antillo-guyanaises. Au programme, entre autres, la validation des investitures pour les grandes villes.

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 18:38
Sarko sans un mot pour l’outre-mer
voeux-sarko-t--l--.jpgLors de ses vœux à la presse au palais de l’Elysée, le 8 janvier, le président de la République a fait une explication de texte de ce qu’il a appelé sa « politique de civilisation ». Nicolas Sarkozy a évoqué tour à tour la politique intérieure, internationale, les grands projets (le Grand Paris, la rénovation universitaire, les chantiers du Grenelle de l’environnement, l’école primaire, l’audiovisuel public…), mais pas une seule fois, il n’a prononcé le mot outre-mer, même quand une journaliste réunionnaise l’a interpellé sur le concept de discrimination positive auquel, en tant qu’ultramarine, elle disait ne pouvoir adhérer. « J’ai porté cette idée, mais c’est le résultat qui m’intéresse. Quand on a une couleur qui n’est pas majoritaire, on a plus de difficultés que les autres. Je retire le mot si on reprend le fond. » Concernant la diversité, le président a indiqué qu’il souhaitait ajouter un nouveau préambule à la constitution « pour garantir l’égalité homme femme, pour assurer le respect de la diversité, pour rendre possible les véritables politiques d’intégration ou pour répondre aux défis de la bioéthique… » Le président a repris son antienne sur les préfets, les magistrats, les généraux… « Voyez-vous la diversité ? Elle ne s’exprime pas assez dans notre société. Mais le gouvernement de François Fillon représente la diversité ! »
Sur un autre terrain mais qui intéresse tout autant les Antilles et la Guyane, le président a prononcé un « oui » laconique mais ferme sur la fin des 35 heures.

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 16:25
Mine de Kaw : un rapport mitigé
Le rapport de l’inspection générale de l’agriculture, de l’inspection générale de l’écologie, des experts du british museum et de trois scientifiques français sur le projet de mine d’or à Kaw, en Guyane, a été rendu à ses commanditaires, les ministères de l’Intérieur et de l’Ecologie, peu avant la fin de l’année dernière. Ce rapport, classé confidentiel, serait selon des sources proches du dossier, mitigé quant au projet minier avec des aspects favorables mais aussi des objections. Le 25 octobre dernier, lors de la clôture du Grenelle de l’environnement, Christian Estrosi, le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, laissait entendre qu’après le rapport de la mission d’expertise, la décision serait sans doute prise par le président de la République lui-même. Or, on parle d’une prochaine visite de Nicolas Sarkozy en Guyane pour les 11 et 12 février prochains.

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 15:06
MARIANNE-GERTY4664.jpgGerty Archimède et Angela Davis victimes de leur succès
La pièce du Guadeloupéen Alain Foix, Pas de prison pour le vent (créée en 2006 à la scène nationale de Martinique) a connu un tel succès cet automne à Paris que la petite salle Paradis du théâtre du Lucernaire n’a pu accueillir tout son public. Antoine Bourseiller, le metteur en scène, revient donc à compter du 23 janvier avec ses comédiens salués par la critique, la presse nationale et régionale, Marie-Noelle Eusèbe, Sonia Floire, Mariann Mathéus et Alain Aithnard. Cette pièce traite de la rencontre exceptionnelle et réelle qui eût lieu en Guadeloupe, entre Angéla Davis, égérie des Black Panthers, et Gerty Archimède, première femme noire parlementaire, pionnière des avocates caribéennes et  ardent défenseur de l’égalité des droits sociaux entre les Antilles et la France métropolitaine. Alain Foix en a tiré un texte sobre, inventif et émouvant qu’il a d’ailleurs publié aux éditions Jasor.LES-TROIS4754.jpg
Du mardi au samedi, à 19 h précises au Lucernaire, 55 rue ND des champs -75 006  Paris - Tél : 01 45 44 57 34.

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 13:52
Estrosi annonce la dissolution « des bureaux de barbouzes »
Christian Estrosi a déclaré dans une interview au Parisien de samedi dernier, qu’il avait décidé de dissoudre le cabinet militaire du ministère de l’Outre-mer. Cette décision fait suite au départ du général Duburg, chef de ce cabinet militaire. Un départ qui n’a pas paru paisible aux oreilles de ses voisins de bureau… « On s’est rendu compte que c’était un bureau de barbouzes dont les préfets se plaignaient beaucoup », confie un collaborateur de Christian Estrosi qui ajoute que le général n’était pas admis aux réunions de cabinet. Le cabinet militaire existe depuis 1959. Dirigé ces dernières années par le général Fernandez, puis le général Duburg (un artilleur qui venait de la direction des affaires stratégiques au ministère de la Défense), il a des correspondants dans les territoires et départements d’outre-mer. Ce sont les bureaux d’études. Hébergés dans les préfectures, ils rassemblent généralement un officier et deux sous-officiers spécialistes du renseignement. Selon les déclarations de Christian Estrosi à notre confrère Le Parisien, « la mission de ce cabinet militaire était de faire du renseignement politique, visant les élus ou même des journalistes pour le compte du ministre. J’ai considéré que cette mission, que les renseignements généraux n’ont plus le droit d’exercer depuis plusieurs années, n’avait aucune raison d’être aujourd’hui. » Dans les préfectures, les intéressés ont été avisés par mail des déclarations du secrétaire d’Etat, mais rien d’officiel. Rue Oudinot, on assure que « si techniquement l’affaire n’est pas faite, le cabinet militaire sera bien dissous. Le ministère de l’Intérieur est d’accord ».

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 13:45
undefinedLa phrase
Sur la rumeur de démission de Patrick karam, Christian  Estrosi : « Patrick Karam ne sera pas toujours délégué interministériel comme je ne serai pas toujours secrétaire d’Etat à l’Outre-mer. Pour l’heure, je n’ai pas entendu parler de remise en cause de quoi que ce soit. »

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 13:43
Aucun Antilais encore inscrit au Webdesign international de Limoges
Les dossiers de présélection sont reçus on line jusqu’au 18 janvier, mais pour l’heure, les Antilles et la Guyane sont les grands absents parmi les candidats au prix du meilleur webdesigner du WIF, Webdesign international festival de Limoges qui aura lieu au mois d’avril. Quinze nations ont participé à l’édition de l’an passé. Le 18 janvier, le sujet sera connu et les équipes de deux à quatre personnes auront vingt-quatre heures pour donner leur copie Ensuite un jury international basé à Limoges selectionnera les quarante meilleures équipes au monde, soit cent cinquante candidats sur huit cents participants. Cette année, 28 pays sont d’ores et déjà représentés, mais selon Aude Bourliataux, chargée des relations publiques du WIF, « il semble que nous n'ayons pas encore d'équipes antillaises... ». Avis aux amateurs, inscription on line jusqu’au 18 janvier sur le site www.webdesign-festival.com

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 17:17
Les retrouvailles de Juliette Jean-Baptiste et de Patrick Karam
juliette-jean-baptiste-verticale-RDG-.jpgLa Martiniquaise Juliette Jean-Baptiste entre au cabinet de Christian Estrosi au plus fort de la crise opposant Patrick Karam au secrétaire d’Etat.
Juliette Jean-Baptiste, ex-présidente du Collectifdom, vient d’être nommée chargée de mission au cabinet de Christian Estrosi. La Martiniquaise vient apporter une nouvelle touche ultramarine dans un cabinet que Charles Apanon, seul collaborateur du ministre originaire d’outre-mer, avait quitté à la mi-décembre. Juliette Jean-Baptiste aurait dû, dans un premier temps, assurer le suivi des relations du  secrétariat d’Etat à l’Outre-mer avec la délégation interministérielle à l’égalité des chances des Français d’outre-mer. Finalement, ses fonctions auraient été recentrées sur le logement et les associations. Quand sa nomination a été décidée, il n’était alors question dans le landernau ultramarin de Paris que de la rumeur autour de la démission de Patrick Karam et sa mission devait s’organiser avec le futur délégué...
Une option sur le 5e DOM
En ce début d’année, en dépit du silence général, le délégué s’appelle toujours Patrick Karam. Et après l’entretien que ce dernier a eu avec Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée, le 31 décembre dernier, personne n’a communiqué autour d’une quelconque démission. Il semble que l’Elysée n’ait pas envie de voir partir son délégué et n’ait envisagé encore aucune hypothèse de remplacement. Patrick Karam continue sa stratégie du silence. Il veut des garanties qu’on lui laisse développer son programme, y compris avec les ultramarins de l’outre-mer, un des objets du litige qui l’oppose au secrétaire d’Etat. Outre la présence rue Oudinot,  de Juliette Jean-Baptiste l’ancienne collaboratrice de Patrick Karam, cette entrée remarquée d’une ultramarine de la région parisienne, qui plus est ancienne présidente du Collectifdom, au cabinet du ministre signifie aussi que Christian Estrosi a décidé de ne pas laisser le 5e DOM aux seules mains du délégué. Commentaire du nouveau président du Collectifdom, Daniel Dalin : « C’est de bonne guerre ! » Ca nous promet une année 2008 riche en rebondissements… Au moins jusqu’aux municipales.

La présidente éphémère
Membre du bureau depuis les débuts de l’aventure du Collectifdom, Juliette Jean-Baptiste avait été choisie pour succéder à Patrick Karam à la tête de l’association quand celui-ci est parti, en novembre 2006, pour s’engager dans la campagne électorale aux côtés de Nicolas Sarkozy. Très rapidement Juliette Jean-Baptiste avait été évincée au profit de Claude Ribbe. A peine nommé délégué interministériel en juillet 2007, Patrick Karam avait reçu Juliette Jean-Baptiste… Si le calcul de Christian Estrosi est d'utiliser leur différent en les confrontant,  rien n'assure que ces deux là ne jouent dans la même catégorie.


Partager cet article

Repost0
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 13:32
François Fillon est en Guadeloupe et en Martinique les 4 et 5 janvierPortrait-officiel-de-M.-Fran--ois-Fillon.jpg
Attendu ce soir en Guadeloupe, le Premier ministre avait indiqué lors de son précédent déplacement aux Antilles, les 22 et 23 août 2007, suite au passage du cyclone Dean, qu’il reviendrait pour vérifier que les engagements d’aide et de reconstruction, pris par l’Etat ont été tenus.
-Le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer ne ménage pas ses efforts et s’est rendu fréquemment aux Antilles, vous-même êtes de retour chez nous quatre mois seulement après votre précédent déplacement. Mais les Antillais ont le sentiment que votre gouvernement a plus le sens des effets d'annonce que des réalisations concrètes. Pouvez-vous infirmer cette désagréable impression ?
-Le respect des engagements, c’est la marque de fabrique du Président de la République et du Gouvernement. De la réforme des universités à celle des régimes spéciaux, de la défiscalisation des heures supplémentaires à la mise en place d’une politique d’immigration choisie, nous appliquons notre programme. 2008 sera l’année des grandes transformations économiques et sociales. Nous allons accélérer et approfondir le mouvement de réformes. Et je veux que l’outremer soit dans cet élan. J’avais dis que je reviendrais aux Antilles. Je tiens parole ! Les mesures annoncées après Dean ont été prises en un temps inégalé, dont 60 M€ dégagés pour le fonds de secours. Les bénéficiaires ont pu juger que ce n’était pas des annonces, mais bien du concret. Autre exemple : la mise en place des nouvelles collectivités de Saint-Martin et Saint-Barthémémy qui est effective avec des transferts de compétences bien engagés.
-Cyclone, séisme… La Martinique et la Guadeloupe ont connu une année 2007 singulière.  Le député Serge Letchimy vous a demandé, récemment quelques précisions  concernant le plan séisme aux Antilles.  Y aura-t-il  une plus grande  implication de l'Etat dans la prise en compte de ces phénomènes  naturels touchant les DFA ?
- C’est vrai qu’avec la conjonction des risques sismique, volcanique ou cyclonique, les Antilles sont très vulnérables. Le séisme du 29 novembre, sans faire de dégâts majeurs, nous l’a rappelé. Un plan séisme spécifique pour les Antilles est en place depuis un an, en complément du plan national. Il s’agit de conforter le bâti existant, notamment les écoles et le logement social. Je confirme bien sûr l’engagement de l’Etat sur un plan qui implique aussi l’Europe et les collectivités. Le plan est ambitieux et il faudra tenir les engagements financiers, ce qui dans le contexte de maîtrise des dépenses n’est pas évident. Mais l’enjeu est là.
-Les élus de la Martinique ont adopté, le 18 décembre dernier, des  orientations stratégiques pour le développement de l’île. Michele Alliot-Marie et Christian  Estrosi présenteront dans quelques semaines la loi de programme pour l'outre-mer. Le projet législatif est axé principalement sur des  zones franches globales d'activité, le schéma de développement régional repose sur la maîtrise des leviers de décision. Pensez-vous pouvoir concilier  les  philosophies des deux ?
-La volonté du Gouvernement, c’est de doter les départements d’outre-mer d’une plus grande capacité de développement autonome, que leurs économies ne soient plus exclusivement liées à la métropole ou dépendantes des transferts financiers. Comment ? En faisant le pari de la formation, de la recherche et de l’innovation : la loi-programme que le Gouvernement prépare y contribuera, avec des zones franches globales, mais pas uniquement. En faisant aussi le pari de l’ouverture régionale : l’accord signé par l’Union Européenne avec les pays du CARIFORUM concerne aussi les services, et il ouvre des perspectives intéressantes. Les documents de prospective adoptés par la Région et le Département de la Martinique rejoignent ces ambitions de l’innovation et de l’ouverture régionale. Je m’en félicite.
-Pour la période 2007-2013, 60 % des dépenses européennes doivent être consacrées à l’économie de la connaissance, or la Guadeloupe accuse un retard dans les infrastructures, notamment dans le traitement des déchets qui nécessite un investissement de 260 millions d’euros. L’Europe apportera 39 millions, les communes endettées ne pourront investir et le budget d’investissement de la Région ne dépasse pas 150 à 200 millions. Dans ces conditions, comment la Guadeloupe pourra-t-elle régler son grave problème de traitement et d’élimination des déchets ?
-Le traitement des déchets, c’est la compétence historique des collectivités. Il faut donc qu’elles s’entendent pour développer une véritable politique de prévention et mettre en place les outils de traitements dont la Guadeloupe a besoin pour préserver son environnement et la santé de ses habitants. L’Etat accompagnera les collectivités. Mais il ne peut pas faire à la place des élus locaux.


Partager cet article

Repost0
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 17:40
Le réveillon à Tropiques FM
studio-tropic-FM.jpgPour la nouvelle année, l’équipe de Claudy Siar a invité les amis de Tropiques FM à venir souhaiter la bonne année sur ses ondes. Kareen Guiock, Rio Marie-Magdeleine, Jean-Jacques Seymour Logan, Hortense Assaga et l’équipe du Café des sports ont ouvert leur antenne à des personnalités politiques, artistiques ou littéraires pour une émission spéciale fête de fin d’année. Le gratin était au rendez-vous !

Agir ensembleagir-ensemble.jpgAu centre, la fondatrice et présidente de l’association Agir ensemble, Jennifer Pelage, son vice président (à gauche), Johan Alphonso et le conseiller économique et social José Vatin, également membre d’honneur d’Agir ensemble.

Les comédiensAissatou-Tian--doudou-Masta.jpgAissatou Tian, l’une des vedettes de la série Tropiques amers, pose avec Doudou Masta, chanteur et comédien (qu’on a pu voir récemment sur Canal dans La Commune).

Politique et littératureGPL--Alain-Mabankou--patrick-lozes.jpgGeorge Pau-Langevin, la députée de Paris, et Patrick Lozès, président du CRAN, entourent la nouvelle coqueluche littéraire, Alain Mabankou.

L’organisatrice et le chanteur
Gwladys-Pallas-Yann-selo.jpgGwladys Pallas vient du Gosier en Guadeloupe. Elle est organisatrice de soirées, avec Jojo au Balisier ou le dimanche sur la péniche Alizé pour les midi-minuits. A côté d’elle, Yann Sélo. Ce Guyanais est à Paris depuis deux ans et s’apprête à sortir un album, A livre ouvert. Yann est chanteur, auteur, compositeur.

Les candidats parisiensJC-Beaujour--Angele-Louviers--Firmine-Richard.jpgJean-Claude Beaujour, tête de liste UMP, dans le XXe arrondissement de Paris, Angèle Louviers, 4e de liste PS, dans le XVIe et la comédienne Firmine Richard, 8e de liste PS dans le XIXe.

Le son et l’imagejean-michel-cauchois-gerard-theobald.jpgLe producteur Jean-Michel Cauchois (Gabriela Mendes) est avec le documentariste guadeloupéen Gérard Théobald. Le producteur et réalisateur indépendant a été encore une fois sélectionné au FIPA pour son film, Illégitime caution.

La choriste et l’écrivainJessica-parker-et-Fran--ois-Durpaire.jpgLa Guadeloupéenne Jessica Parker a été choriste pour Johnny Hallyday. Elle pose avec l’écrivain François Durpaire, auteur d’un ouvrage sur le chalenger d’Hillary Clinton à la présidentielle américaine, Barrack Obama.

Justicekabyle-et-Durimel.jpgThierry Kabile, fils de feue Eliane Kabile, raconte à Me Jean-Claude Durimel, l’histoire de la mort de sa mère et de la supposée disparition de son corps.

Les ambassadeskaram-la-guigneraye.jpg
Johan Karam est l’ambassadeur du tourisme de la Guyane à Paris. Dominique de la Guigneraye donne aussi dans la diplomatie parisienne, mais pour les rhums Clément, JM et Damoiseau.

Christine Lawrence et ses fansmanuella--thierry--Lawrence--Gwladys.jpgA gauche, la guyanaise Manuella tient un salon de coiffure à Paris. Thierry séraphin, guyanais aussi, préside l’association Montabo soleil. Christine Lawrence, mi Guyane, mi-Martinique, chante. Son album, The killer, vient de sortir. Et à droite, Gwladys Pallas, organisatrice de soirées antillaises.

Albanne…Paco--ti-makrel--et-albanne.jpgPaco, l’un des deux piliers du journal des spectacles afro-antillais à Paris, Ti Makrel, pose avec le sculpturale Albanne. Albanne, la Foyalaise, vient de sortir un album chez fandezouk, Reminiscence

Les saltimbanquesphil-darwin--kalaghan--jo--Bob--Luc-St-Eloi.jpgPhil darwin, l’Africain qui règne en maître du stand up, son complice Kalaghan, leur producteur Guadeloupéen, Joseph Dunoyer, alias Jo, Bob Fousse, ex animateur de Médiatropical et futur animateur de Tropiques FM et le comédien Luc Saint-Eloi.

Cuisine et modulation de fréquencesiar--babette.jpgClaudy Siar, l’hôte de cette soirée, accueille la grande Babette de Rozière, à l’entrée du studio.

40 000 exemplairesthierry-Seraphin-frederic-ferge.jpgA côté de Thierry Séraphin, de l’association Montabo soleil, Frédéric Fergé. Ce guadeloupéen sort, fin janvier, un magazine généraliste gratuit tiré à 40 000 exemplaires que l’on trouvera en région parisienne dans les magasins de sports, la FNAC et les salles de concert.

Partager cet article

Repost0

Articles Récents