Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 17:42
La défisc oubliée du Grenelle de l’environnement
Selon l’Union mondiale pour la nature (UICN) le secrétariat d’Etat à l’Outre-mer a mis son veto à une demande des Organisations non gouvernementales (ONG) liée à la défiscalisation. Celles-ci souhaitent que des conditions environnementales soient liées à l’attribution de la défiscalisation. « L’agrément à la défiscalisation est donné à des projets qui ont un impact majeur sur l’environnement, que cela soit pour les complexes hôteliers sur le littoral antillais, les projets de mines de nickel en Nouvelle-Calédonie ou celui de mine d’or en Guyane », explique Sébastien Montcorps, directeur UICN France. Il demande que soit « favorisée une activité économique respectueuse de l’environnement ».
L’UICN s’étonne de mise hors jeu de l’environnement sur ce sujet en plein grenelle de l’environnement : « On ne peut pas dire qu’on va faire un pôle d’excellence sur le développement durable, les énergies renouvelables et la biodiversité et ne pas prendre cela en compte ».
Interrogé par nos confrères des Nouvelles Calédoniennes sur la question, le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer n’a pas réagi. L’Elysée s’étonne pour sa part qu’un veto ait été posé puisque « les discussions ne sont pas terminées ». Selon la présidence, il n’y a « pas de décision arrêtée à ce stade ». Elle rappelle que l’Etat travaille actuellement avec l’UICN sur l’organisation en 2008 d’une rencontre sur l’outre-mer européen.

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 21:56
Marie-Dominique Aeschlimann intègre la direction de l'UMP
Conseillère régionale d'Ile de France, adjointe au maire d'Asnières (son époux), Marie-Dominique Aeshlimann avait été nommée en décembre 2005 secrétaire nationale UMP à la présence ultra-marine en métropole. Cette fois, c'est Patrick Devedjian qui l'a promue au poste de secrétaire nationale à la francophonie et aux droits de l'homme. Par ailleurs, elle intègre la direction nationale de l'UMP et assiste désormais aux réunions de direction du parti du président.

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 21:51
Commission d’enquête sur la pollution des sols antillais
le Parti socialiste dénonce une décision « grenellement » incompatible
"En refusant d’accepter la demande des 204 députés du groupe socialiste de créer une commission d’enquête parlementaire sur la pollution aux pesticides des sols antillais, le gouvernement et la majorité parlementaire refusent la transparence sur une question sanitaire et environnementale essentielle, alors même que se conclut le Grenelle de l’environnement (...) Ainsi, la ministre de la Santé se veut rassurante dans les différents média, le 17 septembre, mais conseille aux Antillais de ne manger des fruits et légumes produits localement que deux fois par semaine ! Le même jour, le ministre de l’Agriculture juge la crise « très grave ». Si le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer déclarait le 18 septembre qu’il souhaitait toute la transparence sur ce sujet et était donc favorable à la création d’une commission d’enquête parlementaire, sa collègue ministre de la Justice, en revanche, fait manifestement traîner toutes les actions judiciaires entamées en la matière : la recevabilité des quatre plaintes déposées est systématiquement contestée par le parquet, celui-ci n’hésitant pas aller jusqu’à la Cour de cassation pour s’opposer à l’une de ces actions ! Enfin, la ministre de l’Economie et des finances annonce, la semaine dernière, la nomination à son cabinet d’un journaliste d’un quotidien parisien ayant médiatisé à outrance, début septembre, le rapport Belpomme, rapport qualifié de particulièrement léger par le gouvernement lui-même ! A l’heure du Grenelle de l’environnement, enfouir la vérité à laquelle ont droit les Antillais sur ce sujet est inadmissible et « grenellement » incompatible."


Partager cet article

Repost0
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 21:32
La famille Kabile reçue au ministère de la Justicemanif-kabile.jpgDepuis 2001, les proches de feue Eliane Kabile veulent savoir qui repose dans le cercueil de leur mère et sœur. Après moults pérégrinations judiciaires, la justice a estimé que le cadavre reposant au cimetierre de Sarcelles (95) est bien celui d’Eliane Kabile. Une décision contestée par la famille qui a fait appel du non-lieu rendu par le juge d’instruction. Cette fois, ils se sont rendus devant le siège du ministère de la Justice dans le but de manifester. Ils n’ont guère eu le temps de déployer leur pancarte puisque, à peine arrivés sur la place Vendôme, on leur a fait savoir qu’ils seraient reçus par le cabinet de Rachida Dati. Christiane Daugimond, Laurent Kabile, Antoine Orsatti et Charles-Louis Roche ont rencontré plus d’une heure, hier après-midi, M. Bayard, chef du bureau du cabinet du garde des Sceaux. Laurent Kabile et Christiane daugimond ont longuement rappelé leur affaire. « Ca l’a secoué », confiait M. Orsatti à la sortie de l’entretien et il a dit qu’il rendrait compte de tout à M. Imbert, le chef de cabinet. « Il nous a fait comprendre qu’il avait le cul entre deux chaises… Il a dit qu’il avait confiance dans la justice, je lui ai dit : moi non plus ! », témoigne M. Roche. Finalement, le conseiller de Rachida Dati a indiqué qu’il saisirait la police criminelle pour l’interroger… « J’espère que vous serez sans peur et sans reproche », lui a répondu Mme Daugimond. Mais la justice étant indépendante, c’est la cour d’appel de Versailles qui doit examiner l’appel de la famille Kabile, le 9 novembre prochain.

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 21:21
Le volet outre-mer du Grenelle de l’environnementEstro--biancarelli-sortie-medad.jpgChristian Estrosi à la sortie de la dernière réunion du Grenelle. En arrière plan, Olivier Biancarelli.
Hier après-midi, à l’issue des rencontres du grenelle de l’environnement, Jean-Louis Borloo et Chrisitan Estrosi ont fait part de leurs intentions environnementales pour l’outre-mer. « Mettre fin aux dérives du passé et renforcer le meilleur de l’outre-mer. » . Huit domaines stratégiques sont concernés l’énergie, les déchets, les risques naturels, la gestion des ressources naturelles et de la biodiversité, les activités extractives, l’eau et les pollutions, la santé et la gouvernance. Chacun de ces domaines a été décliné en un objectif stratégique défini à l’horizon de 2020, puis en plusieurs axes d’intervention, qui eux même se déclinent en propositions d’actions.
"On a été négligents"Borloo.jpg

Christian Estrosi a rappelé que la part des énergies renouvelables ne représente que 9 % en Métropole, contre 16%  en Guadeloupe, 18 % en Guyane et 36 % à La Réunion. Fort de ce constat, il a affirmé sa détermination à soutenir les collectivités ultramarines dans cette voie. Le secrétaire d’Etat souhaite que l’outre-Mer soit un exemple pour la Métropole.
« L’environnement, a précisé Christian Estrosi, sera l’un des secteurs retenus pour les zones franches globales d’activité. » Jean-Louis Borloo a concédé quelques mots à la presse d’outre-mer : « L’outre-mer, c’est 80 % de notre biodiversité et il doit être une vitrine du développement durable français. Il a toutes les potentialités même si on a été négligents jusqu’à présent. La priorité ira aux transports publics, à la gestion des déchets, à la biodiversité et à l’autonomie énergétique… » Pas le temps d’en dire plus, il était attendu à l’Elysée pour conclure ce premier Grenelle de l’environnement. Les journalistes présents sont repartis avec une écharpe verte et un petit arbre en pot.
Le problème des déchets en Guadeloupe
Le secrétaire d’Etat a rappelé que la gestion des déchets relevait du conseil général. « La situation en Guadeloupe est inacceptable. Le préfet Brot a dit aux collectivités les vérités que l’Etat devait dire… »
Estro-et-Caroline-Marie--lasse--.jpgLes problèmes des pesticides en Martinique et en Guadeloupe
Les propositions du Grenelle disposent de réduire de 50 % des pesticides à l’échelle nationale. Sur la situation de la Guadeloupe et de la Martinique, Christian Estrosi, a indiqué que tous les pesticides n’avaient pas les mêmes conséquences sur l’environnement et la santé humaine. « Ce Grenelle est important pour veiller à ce que, désormais, tous ces pesticides soient interdits. » Il a encore plaidé pour que les territoires non touchés par les pesticides bénéficient d’un label propreté qualité. Visiblement mal informé, le secrétaire d’Etat a cité le cas de Marie-Galante alors que la chambre d’agriculture y a découvert une première parcelle de 15 hectares contaminés…
Les problèmes de l’orpaillage en Guyane
« Le dossier de la mine de Kaw a été évoqué, a assuré Christian Estrosi. Tout le monde est d’accord pour dire qu’il fallait un minimum d’expertise. Une mission composée d’experts se rendra en Guyane et, après, nous prendrons une décision définitive… » Le ministre considère que le problème de la Guyane, c’est l’orpaillage illégal avec le cyanure et le mercure déversés dans la nature. Il a insisté sur la volonté de l’Etat de le combattre, en collaboration avec le Brésil et la Guyane. « Les ressources minières seront exploitées dans le strict respect de la richesse de la biodiversité en Guyane. » Reste que cette question sera tranchée sans doute par le président de la République lui-même.

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 21:14
La CGPME des DOM s’inquiète des réels effets des zones franches globalescgpme-reunion-medetom.jpgProfitant de la réunion nationale de la CGPME, Planète PME, les représentants de la CGPME des DOM et de la Polynésie française ont tenu, hier au ministère de l’Outre-mer leur première réunion « inter COM ». Au programme, les zones franches globales d’activité mais aussi l’environnement financier des entreprises. Ils ont rencontré les responsables des organismes financiers d’Etat (AFD, CDC et OSEO BDPME) à qui ils ont proposé d’améliorer et d’adapter les dispositifs proposés par ces organismes, comme la garantie des fonds DOM. « Nous avons proposé que les fonds de garantie SOFARIS soient complétés par un fonds OSEO DOM piloté par les Régions pour renforcer des domaines d’activité choisis par les collectivité qui n’ont pas de pouvoir décisionnel actuellement », explique Joëlle Prévot-Madère, présidente de la CGPME Guyane. Les dirigeants d’OSEO BDPME semblent partager ce constat car il y a un risque réel d’épuiser le fonds. « Le problème de l’insuffisance des fonds commence à se ressentir en Martinique… », ajoute-t-elle.
Zones franches ou LOPOMjoelle-pr--vot-madere-cgpme-Guyane.jpg
Le sujet des zones franches globales d’activité a été évoqué en présence d’Yves Dassonville qui les a mis en garde : « On a déchanté un peu car on nous a fait comprendre qu’il ne fallait pas exagérer dans nos demandes si on veut que le ministère tienne compte de nos propositions. On est sur nos gardes. » Autrement dit, quel que soient les propositions des socio-professionnels, l’enveloppe n’est pas extensible et, ce qui ira dans le processus des zones franches globales ne sera pas dans les dispositifs de la LOPOM. « On nous avait certifié le contraire, maintenant c’est clair. » Le directeur de cabinet du secrétaire d’Etat leur a encore indiqué que les zones franches globales ne seraient pas opérationnelles au début 2008 en raison d’un retard de calendrier et que si ses effets seront bien rétroactifs au 1er janvier, « on ne le sentira qu’en 2009 quand nous paierons la fiscalité 2008… » Les dirigeants domiens de la CGPME regrettent finalement que la question de l’amélioration de l’environnement bancaire, pourtant essentielle, soit brouillée par le dispositif des zones franches globales. « En partant d’ici, on n’a aucune

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 21:12
Richard Didier pressenti comme directeur de cabinet à l’Outre-mer
Le conseil des ministres a officialisé la nomination d’Yves Dassonville comme haut-commissaire en Nouvelle Calédonie. L’ancien préfet de Martinique cessera d’exercer ses fonctions de directeur de cabinet le 6 novembre prochain. Tandis qu’on avait évoqué les noms de Pierre Breuil (en poste dans le département d’origine de Christian Estrosi) et même celui d’Olivier Biancarelli, conseiller outre-mer du président, la personne dont le nom est le plus cité  est un ancien des réseaux Chirac, très bon connaisseur du Pacifique, Richard didier, ancien conseiller du président Chirac pour l’outre-mer et actuellement préfet de Wallis et Futuna.

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 19:58
La rencontre Lula-Sarkozy pourrait avoir lieu en janvier à Cayenne
Les chefs d’Etat français et brésilien pourraient se rencontrer à Cayenne en janvier, selon l’Elysée. Initialement programmée pour la seconde quinzaine de décembre, la rencontre entre Lula et Sarkozy a été reportée. Pour l’heure, la date n’est pas confirmée, mais on s’orienterait sur le mois de janvier 2008. « Lula et le président sont sur la même longueur d’onde, mais on n’a pu tenir le créneau de décembre », indique la présidence. Il avait été question de choisir Saint-Georges de l’Oyapoque pour tenir ce sommet, mais il semble que cela pourrait se passer aussi bien à Cayenne. Le conseiller outre-mer du président, Olivier Biancarelli doit se rendre à Cayenne, « en repérage », en décembre.

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 16:30
estrosi-dassonville.jpgYves Dassonville quitte le secrétariarat d'Etat à l’Outre-mer pour la Nouvelle-Calédonie
Au conseil des ministres de mercredi matin, la nomination d’Yves Dassonville, actuel directeur de cabinet de Christian Estrosi (et ancien préfet de la Martinique), pour le poste de haut-commissaire en Nouvelle-Calédonie devrait être officialisée. Il remplacerait ainsi le haut-commissaire Mathieu qui a tout récement démissionné de ses fonctions. Le successeur d’Yves Dassonville pourrrait aussi être nommé lors de ce même conseil des ministres. Cependant, mardi encore, rien n’était fixé quant au nom du titulaire du poste. Celui d’Olivier Biancarelli a bien été évoqué tout comme celui d’un haut fonctionnaire des Alpes Maritimes (mais il ne s’agirait pas du préfet Vian). « Ca discute encore… » pouvait-on entendre dans les milieux concernés, mardi. Pour l’heure, les hommes forts du cabinet du secrétaire d’Etat à l’Outre-mer sont François-David Cravenne, le conseiller politique, et Anne-Charlotte Varin, chef de cabinet.

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 16:27
Une rencontre-débat est organisée jeudi 25 octobre à 18 heures, au CMAI, 25, rue  Léon Frot dans le 11e arrondissement de Paris. elle sera animée par Philippe Verdol, auteur du "Chlordécone en Guadeloupe" aux éditions Jasor.

Partager cet article

Repost0

Articles Récents