Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 18:36

Dans les backstages de la Cigale avec Medhy Custos

medistage-rignt-300.JPGPour son premier grand concert parisien, Medhy Custos a draîné beaucoup de pipols à la Cigale. Tous n’ont pu, comme Admiral T, Jean-Claude Naimro ou Jane Fostin, échapper à notre photographe. Reportage en image.

Photos RDG







Les gagnantes des ondesWeena-Kanga-et-Mariel-Cefber--gagnates-Concours-radio.jpg

Weena Kanga, de Pointe-Noire, en Guadeloupe, et Mariel Cefber, du Gros-Morne en Martinique, ont toutes les deux gagner un concours NRJ : un billet d’avion, une place à la Cigale et… Un accès aux backstages !

Johan et Tracy, fans !Tracy-Singamalon--MC-et-Johan-delannay.jpg

Autour de la star de la soirée, Tracy Singamalon, collégienne en région parisienne, originaire de Guadeloupe et Martinique, et Johan Delannay, ancien du commissariat de police de Basse-Terre, désormais en poste à la place Beauvau à la direction centrale de la police aux frontières.

Les sonorisateurssonorisateur.JPG














Patrick Jacquet et Christopher Troudart, les deux Gwadas qui ont assisté l’ingénieur du son pour ce concert parisien de Medhy Custos.

De vieux amissiar-maryse-ewanje-epee.JPG




Claudy Siar, l’animateur de RFI et Canal Horizon, patron de la nouvelle Star Ac Africa et nouveau patron de Tropique FM à Paris qui remplacera en septembre Médiatropical. Il pose avec l’ancienne championne olympique montpelliéraine, Maryse Ewanje-Epée.


Un album en courspanol-et-akila.JPG









Dominique Panol et Akila, choriste kabyle découverte par Jacob Desvarieux en 1995 (Depuis, elle a chanté pour toute la scène antillaise !) préparent un album pour remettre en valeur le funk de Panol. A surveiller !


Les copinesobidol-graziella.JPG













Christiane Obydol, la machine zoukeuse, lors de son arrivée à la Cigale. Elle est avec sa copine Kimsé et… Elles sont en retard !

Thierry, Vincent et Medhymedhy-mac-doom-Thierry-Jean-Pierre.JPG

Vincent Mac Doom, toujours fâché avec nos princes de la dancehall, a trouvé le soutien de Medhy. Thierry Jean-Pierre, le bassiste émérite était aussi partant pour poser avec lui.


M6 et les soirées KalbassKareen---west-serre-bis.JPG




Kareen Guyoc, originaire de Guadeloupe et Martinique, travaille pour l’émission Turbo sur M6. Elle pose avec Jean-Philippe Selbonne, alias West, l’organisateur des soirées branchées parisiennes, dites soirées Kalbass.


Les choristesK-Rolyn-et-B--n--dicte.JPG













K-Rolyn, de son vraie nom Caroline Loïal, la Guadeloupéenne, et Bénédicte Jolly, mélange des îles, ont assuré les chœurs pendant le show de Medhy.

Partager cet article

Repost0
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 18:29
3,343 millions d'euros pour les communes de la Guadeloupe
Le Conseil régional a réparti les 3 342 303 euros provenant de l'octroi de mer. Traitement équitable pour les communes, selon la communication du Conseil régional "en fonction de leurs besoins exprimés dans le cadre des chartes de développement local, et en tenant compte des difficultés financières qu’elles rencontrent".

La répartition votée prévoit :

 

Ø     200.000 euros pour Pointe-à-Pitre

 

Ø     200.000 euros pour Basse-Terre

 

Ø     150.000 euros pour Morne-à-l’Eau

 

Ø     75.000 euros pour Capesterre de Marie-Galante

 

Ø     75.000 euros pour Terre de Bas

 

Ø     75.000 euros pour Vieux-Fort

 

Ø     67.303 euros pour Saint-Louis de Marie-Galante

 

Ø     50.000 euros pour Deshaies

 

Ø     50.000 euros pour la Désirade

 

Ø     50.000 euros pour Saint-Barthélemy

 

Ø     50.000 euros pour Terre de Haut

 

Ø     et 100.000 euros pour les 23 autres communes de l’archipel.

Le 10 octobre 2006, le Conseil régional avait déjà fait "ce choix sans précédent d’une répartition du produit de l’octroi de mer à destination des 34 communes". Un choix sans précédent pour  des villes comme Capesterre-Belle-Eau, Le Moule ou les Abymes !

Partager cet article

Repost0
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 17:23

Medhy Custos donne du zouk à la Cigale !scene-ensemble.JPG

 

Samedi soir, le chanteur de zouk Medhy Custos a fait son premier concert dans une grande salle parisienne : la Cigale dans le XVIIIe arrondissement. La communauté antillaise et le public métropolitain n’ont pas boudé l’évènement. (Photos Régis Durand de Girard)

medi-capuche-1.JPGLe vol emmené par le commandant Medhy Custos a effectué un magnifique atterrissage à la Cigale samedi soir, pour le plus grand bonheur d’une salle comble. Des Antillais bien sûr, mais beaucoup de métropolitains et tous ont en commun la jeunesse ! Le serial lover les a emmenés en voyage, « …et le véhicule, c’est l’amour ! ». Tout en douceur et en sensualité, l’homme a débuté son show par la chanson « Pour te retenir ». Les femmes et les fans ont, à peine le premier couplet entamé, succombé au charme de l’artiste. Dans la salle, un mélange onctueux de joie et d’hystérie. Difficile de rester insensible à un show aussi sexy et à d’aussi suaves paroles…
Sa musique se déconnecte du monde réel pour ouvrir une sphère féerique, remplie de tendresse et de douceur. Medhy sait séduire, captiver et emmener son public dans son univers. Pas le temps de se remettre de ses émotions, la machine à lover est lancée. « Pincez-moi si je rêve… Soignez-moi de ma fièvre », le public connaît par cœur les paroles de toutes ses chansons. Le décor et la mise en scène se prêtent à un rendez vous romantique. Pour ce premier grand concert parisien, France Télévisions qui est son coproducteur, a lâché quelques moyens supplémentaires : miroirs, nuage de fumée, lâchés de ballons en forme de cœur, pluie de bulles et de confettis, et un énorme cœur scintillant transpercé d’une flèche. Les filles ne tiennent plus en place « Medhy ! Medhy je t’aime » hurlent-elles.

 

 

La sensualité pour cheval de bataillescene-jaune.JPG
A bord de son véhicule, il remonte le temps avec son tube, « Pé pa oubliyew ». Grand moment d’émotion et de fusion avec le public. « Kon flèch en kè an nou, Lenbé piké tout’ moun ». L’auteur compositeur et interprète a su envoûter la salle en transe pendant plus d’une heure et demi, poussant l’amour à son paroxysme dans chacune de ses chansons. De « A jamais » à « Comme si » en passant par les titres de son nouvel album tels que « Vivre », « Tant de nous », « Quand même », le public s’est fait transpercer par la flèche embrasée de ce Cupidon. L’artiste a eu droit à une double ovation lors de l’interprétation de son hymne à l’amour, « Franc jeu ». Servi par des musiciens (Thierry Jean-Pierre, Grégory Louis, Didier Davidas), et des choristes de talents (K-rolyn et Bénédicte Jolly), le zouklove a transcendé. Jane Fostin, l’ex membre des Zouk Machine était du voyage. Seul duo de ce concert, avec pour cheval de bataille la sensualité, les deux acolytes ne nous ont pas laissés de glace !
La traversée touche à sa fin : « je suis très, très content, je ne m’attendais pas à autant de monde » confie t-il. Et c’est parti pour un « Ne dis à personne », suivi de son tube national « Elles demandent ». Sous les applaudissements, la star disparaît, puis revient pour un a- capella de « Cette nuit ». Le public est conquis, il ne lui en fallait pas moins. Et c’est sur un petit nuage, sûrement celui de l’amour, que chacun s’en est allé.

 

Melinda Boulai

medi-seul.JPG« C’est grâce à vous si je suis là aujourd’hui »

Quelles sont vos impressions après votre premier concert dans une grande salle parisienne ?

 

« Je suis très, très, très, content. Très satisfait de voir qu’autant de personnes se soient déplacées. La communauté antillaise mais aussi un public très large. Cela me fait plaisir. »

 

Des dates pour les Antilles ?

 

« C’est prévu, pour le mois de juillet, le projet est en cours. Mais ce sera différent de ce que j’ai déjà fait. En tout cas, ce qui est sûr c’est que je serai en Guyane le 26 mai prochain. »

 

Les projets de Medhy Custos ?

 

« Je souhaite mettre en place une tournée dans la Caraïbe, mai aussi à Miami et en Afrique ou notre musique est très écoutée et très appréciée »

 

Le mot de Medhy pour la communauté Antillaise ?

 

« Merci de me soutenir. L’histoire a commencé avec vous il y a quelques années. Je vous remercie d’être aussi présents. Je ne vous oublie pas. C’est grâce à vous si je suis là aujourd’hui ».
Propos recueillis par Melinda Boulai

Partager cet article

Repost0
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 15:42

Ministère de l’Outre-mer :
retour à la case croupion

Michèle Alliot-Marie (MAM), a quitté hier matin le ministère de la Défense pour prendre en main l’Intérieur, les Collectivités territoriales et l’Outre-mer. Hervé Mariton, éphémère titulaire du portefeuille de la rue Oudinot, est reparti dans sa circonscription législative de la Drome qu’il lui faudra reconquérir.le-bisous.JPG

Mis à part les cas de Jean-Jacques Queyranne et Christian Paul, tout deux secrétaires d’Etat, dépendant du ministère de l’Intérieur sous le gouvernement Jospin, depuis 1985 et Edgar Pisani, l’Outre-mer était redevenu un ministère, plein ou délégué, mais un ministère. Cette fois, retour à la configuration jospinienne : Michèle Alliot-Marie est titulaire du ministère de l’Outre-mer, mais un secrétaire d’Etat occupera l’hôtel de la rue Oudinot dès les législatives achevées. On murmurait hier matin le nom de l’ancien ministre, le très Sarkozyen Estrosi, la règle tacite « pas d’ultramarin à l’Outre-mer » semblant toujours d’actualité. Adieu donc Marie-Dominique Aeschlimann (qui pourrait tout de même se voir proposer un secrétariat d’Etat…)allez-a-plus-tard.JPG

 

 

Un passé à l’Outre-mer sous Bernard Stasi
Hier, c’était donc le départ pour Hervé Mariton, « un peu triste de partir » mais heureux de voir que le choix se soit porter sur MAM « pour développer l’Outre-mer ». Celle-ci vivait un retour : « J’ai vécu un moment d’émotion en franchissant la porte de ce ministère où j’ai été en charge des problèmes juridiques au cabinet du ministre (Bernard Stasi, 1974-1976, NDLR). » C’est là, en effet, que l’actuelle ministre a préparé les actes d’indépendance des Comores et de Djibouti. « On ne ressort jamais indemne de l’Outre-mer, a-t-elle lancé à son prédécesseur, on y laisse des morceaux entiers de soi. C’est un grand ministère car il est régalien et car l’Outre-mer, c’est la France au cœur de la France. » Michèle Alliot-Marie devait repartir aussi vite pour le ministère de l’Intérieur, et même si elle a confirmé qu’elle aurait un secrétaire d’Etat, elle a assuré qu’elle avait bien l’intention de ne pas lui laisser le monopole des déplacements.

Partager cet article

Repost0
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 08:51

Cette rubrique est habituellement publiée dans le supplément mensuel Sports France-Antilles
Admiral T : « Une 206 orange avec un moteur naze »admiral-T-solo.JPG

« Je n’ai pas eu beaucoup de voitures. J’en suis à ma deuxième ! Ma première voiture, c’était une Peugeot 206 orange d’occasion. Elle était très belle vue de l’extérieur, mais au niveau du moteur, c’était de la m… J’avais absolument besoin d’une voiture et ça commençait à être difficile. J’ai donc acheté cette occasion... Je me suis retrouvé dans des situations désagréables, de véritables galères… Ca me prenait une heure et demi pour aller à Basse-Terre. Le moteur tournait tellement mal que dans les faux-plats, je devais rouler en première ! J’étais dégoûté. Je ne l’ai même pas revendue. Elle marchait tellement mal que j’ai dû en acheter une autre du jour au lendemain. Dans l’urgence, dans le speed, j’ai finalement racheté une autre occasion, une Seat, chez Auto Guadeloupe qui m’a repris la 206 en l’état, pour 3 ou 4 000 euros… Mais celle-là c’est la deuxième et elle marche bien ! »

Partager cet article

Repost0
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 17:47

Létchimy fait campagne à ParisVal--re-Serratan-et-public.jpg

Serge Létchimy, candidat de la circonscription du centre Martinique pour le PPM, a dépêché deux camarades du parti pour porter sa parole dans la communauté antillaise de la région parisienne. Néphélie Serratan, éducatrice spécialisée et membre du Balisier au Lamentin (la section locale du PPM), et Erick Valère, avocat et membre du comité national du PPM, ont donné à Saint-Denis, hier, une conférence-débat devant un public invité par l’association des ultra-marins de France, présidée par Bruno Serratan. Les deux conférenciers ont présenté Serge Létchimy et Catherine Conconnes, les deux candidats du PPM comme les dignes successeurs et héritiers d’Aimé Césaire. Aimé Césaire, « leader fondamental », « père spirituel de la négritude » est le « grand maître » qui a « un fils spirituel », Serge Létchimy ! « Depuis Aimé Césaire et Camille Darsière, la Martinique n’a plus de voix forte, explique Me Valère. La Guyane a Taubira, la Guadeloupe avait Lucette, elle a Lurel. Marie-Jeanne est devenu silencieux et commence à s’affirmer autonomiste ; il réalise que c’est la voix de Césaire qui triomphe ! » Dans le public, peu nombreux, le musicien Roland Pierre-Charles écoute. « Ce n’est pas une démarche électoraliste, mais une démarche innovante qui consiste à porter l’info et à faire savoir que la réalité des ultra-marins de Paris préoccupe Serge Létchimy, tout comme le bulletin de vote de ceux qui sont restés inscrits au pays !ensemble-profil.JPG

Partager cet article

Repost0
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 17:15

Prospectives gouvernementales et ultramarinestaubira-poing-en-l-air1.JPG

Dans la journée, le nouveau Premier ministre, François Fillon, doit annoncer la composition de son gouvernement et les titulaires des quinze ministères. Il faudra attendre encore pour connaître les secrétaires d’Etat… Qui sera à l’Outre-mer ? L’Outre-mer sera-t-il toujours un ministère plein ? Dans la communauté antillaise de Paris, on a évoqué les noms de Marie-Dominique Aeschlimann, de Patrick Karam… Si la première sait qu’on a prononcé son nom (et elle doit avoir Claude Guéant, le secrétaire général de l’Elysée, au téléphone ce jour), le second refuse de participer à toute danse du ventre et de réclamer quoi que ce soit même si le poste lui plaît !

 

L’arrivée annoncée de Bernard Kouchner aux Affaires étrangères et même celle, évoquée sur les ondes, de Christiane Taubira comme secrétaire d’Etat, surprend ! Sale coup pour Léon Bertrand… Jeudi, Christiane Taubira aurait pris les attaches du maire de Fort-de-France, du président de la région Guyane et du premier fédéral socialiste guadeloupéen pour choisir une posture et déterminer si elle doit ou non y aller. La députée guyanaise était injoignable et sa messagerie vocale pleine… Taubira au gouvernement, cela sauverait sa réélection à Cayenne et la propulserait aisément pour prendre la tête de la Région Guyane à terme. Les récentes déclarations de Jean-Michel Baylet, patron du parti radical de gauche, sur la fin de l’union de la gauche, devrait l’encourager à accepter la proposition de maroquin si elle est confirmée. Mais le fidèle Léon Bertrand, chiraquien pur jus passé sans encombre au sarkozysme, devrait en prendre ombrage. D’autant que celui qui fût le ministre du Tourisme pendant cinq ans pourrait voir son ancien ministère se transformer en super agence d’Etat. Ca ferait partie des projets du président Sarkozy.

Partager cet article

Repost0
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 15:26

Face à face

Tropique FM remplace Média tropical

LE CSA a attribué, le 10 mai dernier, la fréquence parisienne de Média tropical (92,6 MgH) à la SARL Tropique FM. L’appel à candidature clos le 7 novembre dernier, avait révélé que l’animateur Guadeloupéen, Claudy Siar postulait pour récupérer la fréquence détenue depuis quinze ans par Daniel Valminos et Alice Cathoire, Media tropical.

 

claudy_siar_4__fxg_.jpg
Claudy Siar, gérant de la SARL Tropique FM

 
« Je m’attends à une réaction de la part de Daniel Valminos, ce qui serait vraiment dommage. Il n’est pas mon ennemi, nous avons été rivaux, malgré les insultes dont j’ai été victime sur son antenne et même ailleurs. Ca n’a pas d’importance. Ce qui en a en revanche, de l’importance, c’est que les gens de l’outre-mer dispose d’une radio qui réponde à nos attentes. En quinze ans, Daniel Valminos a réussi à faire évoluer ce média du stade associatif au stade commercial… Mais les choses changent… Quand tu sais que ça fait des années que tu travailles pour ça… J’ai proposé à Daniel de travailler avec lui. Il ne l’a pas souhaité et c’est peut-être légitime. Maintenant je fais cavalier seul. Le CSA a jugé les projets. Maintenant je vois l’ampleur de la tâche. Je vais mettre en place une collaboration avec RFO pour les infos… J’ai déjà les commandes de ma radio. Nous sommes prêts. Tropique FM est un projet ambitieux et les moyens qui vont avec.
valminos_rdg_.jpg
Daniel Valminos, pdg de Média tropical
« J’ai appris avec consternation que le CSA n’a pas renouvelé son autorisation à Média tropical. Maintenant qu’ils connaissent la nouvelle, nos auditeurs vont se manifester. 100 000 auditeurs nous écoutent chaque jour ! Media tropical n’est pas une radio de quartier ! Des petites radios sous administration judiciaire ont été reconduites, c’est le dénigrement qui a favorisé cette chose. Nous allons nous battre. Nous avons déposé notre dossier en novembre et nous sommes rentrés travailler, nous n’avons pas cherché à influencer le CSA. On ne peut accepter qu’un projet qui n’a pas vécu vienne prendre la place d’un média qui a su capter un public de 100 000 personnes selon médiamétrie. On s’interroge et les auditeurs avec nous. Nous allons utiliser toutes les possibilités légales. La radio ne s’arrête pas. La nuit bleue, c’est pour septembre. »

 

 

Partager cet article

Repost0
14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 11:19

INTERVIEW. Jean Yoyotte, Egyptologue, professeur au collège de France

tr--s-serr--.JPG

 

 

Martiniquais par son père, Jean Yoyotte est un égyptologue émérite qui a été responsable du site de Tanis. Il enseigne au collège de France.

 

 

Cheikh Anta Diop (1923-1986), s'est appuyé sur des citations d'auteurs anciens comme Hérodote et Strabon pour démontrer que les Égyptiens anciens présentaient les mêmes traits physiques que les Africains noirs d'aujourd'hui. Sur le plan linguistique, il considère en particulier que le wolof, parlé aujourd'hui en Afrique occidentale, présente de nombreuses similarités avec la langue égyptienne antique.

« Cheik Anta Diop était un imposteur »emport--.JPG

Comment êtes-vous venus à l’égyptologie ?

J’étais élève au lycée Henri IV et l’abbé Vandier m’a fait entrer par dérogation à l’école du Louvres. A 15 ans, j’apprenais l’égyptien ! Le Pr Montet s’est intéressé à moi et en 1965, il m’a demandé d’y aller. Tanis est un site royal qui a fourni une cinquantaine de chefs d’œuvre au musée du Caire. Nous avons trouvé peu de statues, mais nous cherchions les traces de destruction qui permettent de reconstituer plus amplement les édifices.

 

 

avec-la-pierre.JPGQuel regard portez-vous sur les intellectuels Antillais ?

 A l’âge de l’enseignement supérieur, comme beaucoup d’étudiants à l’âme à gauche, j’ai lu Franz Fanon. Je connaissais Aimé Césaire comme un écrivain français. Dans les anthologies de poésie française, les Antillais et les Africains doivent avoir leur place, comme les Bretons ou les Provençaux. La francophonie est quelque chose d’admirable… Mon père était un parfait produit de la colonisation par ses bons aspects. J’avais le même talent que lui.

 

Egyptologue vous-même, vous avez-pu confronter vos idées à celles de Cheik Anta Diop ?

Cheik Anta Diop était un imposteur. Un égyptologue incapable de lire le moindre hiéroglyphe. Dire qu’une partie de l’Egypte… Comme si quelqu’un avait civilisé le monde ! La vision la plus bête d’un instituteur colonialiste et inculte, il l’a retournée ! Les Egyptiens représentaient les hommes en ocre rouge et les femmes en ocre jaune. Cheik Anta Diop n’y voyait qu’une convention esthétique et refuser de voir des Noirs dans les esclaves marrons. Oui, c’étaient des conventions, mais ils représentaient rouge et jaune ! D’autres représentations montrent les Egyptiens rouges, les Canaanéens jaunes, les Lybiens roses et les Nubiens noirs…

 

Vous l’avez rencontré comment ?lumineux.JPG

Il était employé à la bibliothèque du Collège de France et il habitait en bas, dans la rue, entre la Bibliothèque et Présence africaine. D’un point de vue scientifique, son œuvre est nulle, c’est une série d’erreurs. Moralement, on peut déplorer que cet homme pacifique ait des successeurs tels que la tribu Ka qui s’appuient sur son ignorance des sciences humaines. Il ignorait qu’il y a des langues sémitiques et non pas des peuples sémitiques. Les Soudanais parlent une langue sémitique… Je lui ai dit : « Assez de ce classement avec pigmentation. Je suis Blanc et mes sœurs sont noires ! » Il acquiesce. «  Tu insultes ma mère ! », lui ai-je dit en le prenant par le col. Il sous-entendait que ma mère se serait mal conduite…

 

Que représente pour vous le devoir de mémoire ?

Il ne se pose pas pour moi et je ne comprends pas très bien. Je connais ma mémoire, celle de mes maîtres, de mon père et de ma tante, celle des grands égyptologues. Revendiquer que l’histoire mondiale ne soit pas toujours exposée du point de vue du pouvoir central français est une protestation légitime. Un historien a le devoir de reconstituer des faits du passé mais pas d’opter sur une version ou une autre. On retrouve cela chez Glissant : pas de jugement qualitatif,  a fortiori sur les histoires nationales. Il y a du beau et de l’affreux, il faut l’admettre.attentif.JPG

 

Les lobbyings afro-français et Antillais ont inquiété les historiens. Qu’en pensez-vous ?

Que veulent le CRAN ou le Collectifdom ? Que l’on tienne compte de l’enseignement de Pétré-Grenouilleau dans l’enseignement scolaire ? Mais nous allons nous mettre les Arabo-musulmans à dos car ils ont été plus esclavagistes en données numériques.

 

Partager cet article

Repost0
13 mai 2007 7 13 /05 /mai /2007 11:49

Dissidence dans la diversité au PS

Jeannine-Maurice-Bellay.jpgJeannine Maurice-Bellay, conseillère régionale PS d’Ile de France, originaire de la Martinique, a décidé d’entrer en dissidence de son parti. Elle se présente sans étiquette aux législatives dans la première circonscrption de Seine-Saint-Denis, dont le sortant socialiste est le secrétaire national chargé des élections… . « C’est de l’audace et j’en ai ! », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse, samedi à Paris. Jeannine était candidate à Argenteuil, mais le PS y a parachuté Fauzi Lamdaoui. Jeannine n’est pas seule à partir en guerre contre l’appareil du parti. L’affaire Georges Frêche lui reste en travers aussi. Severine Tessier, venue les soutenir au titre du réseau monté par le juge Halphen, Anticorps, a démissioné de la commission des conflits au PS au moment de l’affaire Frêche. La Martiniquaise n’est pas seule. Avec elle, Chafia Mentalecheta qui se présente dans le Puy de Dôme, Djamel Yalaoui qui se présente à Trappes contre Sofia Otokoré, parachutée depuis la Bourgogne ou Sofia Choukourou, suppléante de Michel Charzat qui a décidé de se représenter dans le XXe arrondissement alors que le PS a investi la Guadeloupéenne George Pau-Langevin… « Mme Pau-Langevin a été cooptée ! répond Chafia Mentalechela. Nous ne voulions pas le gel des circonscriptions. Nous l’avons accepté à condition de tenir compte du vote des militants. Or ils ont gelé les circonscriptions pour des personnes : Malek Boutih en Charente, Sofia Otokoré à Trappes, Lamdaoui à Argenteuil, Pau-Langevin à Paris… On a l’impression de voir se rejouer la pièce du deuxième collège électoral ! » Pour Jeannine Maurice-Bellay ; il s’agit que « l’assemblée nationale ressemble à la société française du XXIe siècle ». « Et c’est nous ! », lance-t-elle avec audace. Ces candidats trublions se présenteront au nom de « l’audace à l’Assemblée nationale ».

A Sarcelles, deux candidats issus de la diversité se retrouvent eux aussi en concurrence, le Guadeloupéen Claude Ribbe (qui revendique une investiture UDF) et la Martiniquaise Sophie Jacquet (qui revendique celle du Mouvement démocrate). Ils vont disperser leurs forces face à DSK.

Djamel-Yalaoui--Chafia-Mentalechela--Jeannine-Maurice-Bellay--severine-Tessier--Neigette-Asni-et-un-soutien.jpgJeannine Maurice-Bellay (la 3e à gauche) et ses camarades partent aux législatives sans l’étiquette de leur parti, pour représenter la diversité. (photo : FXG)

Partager cet article

Repost0

Articles Récents