Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 17:53

Damoison chez Anne de Villepois

 

 

35-RDG-.jpgTroisième et dernier vernissage de la série 3X3 qui a offert au public parisien de découvrir trois artistes caribéens sélectionnés par Florent Plasse de la fondation Clément et Simon Njami. 36-RDG-.jpgAprès Bruno Pédurand et Ernest Breleur, c'est David Damoison qui expose ses photos jusqu'au 31 juillet à la galerie Anne de Villepois, rue de Montmorency à Paris. Retour en images...Anne-de-Villepois-Jean-de-Rosen.jpg

Anne de Villepois, la galeriste, et l'un de ses habituels clients, le collectionneur d'art Jean de Rosen.Audrey-Phibel-Raphael-Cuir-orlan-Apourou-copie-1.jpgAudrey Phibel, plasticien, Raphael Cuir, historien de l'art, Orlan, la sculptrice qui est exposée en ce moment au centre Georges-Pompidou et au musée Bourdel, et le plasticien Apourou qui expose du 11 au 30 juin à Baie-Mahault en Guadeloupe.Benoit-Lombriere-Bernard-Hayot.jpg

Benoit Lombrière, conseiller technique à l'Elysée, et Bernard Hayot.Damoison-Njami-copie-1.jpg

David Damoison et Simon Njami.Cathryn-Boch-Apourou-FXG.jpgCathryn Boch, Apourou et FXGCyntha-et-Aurelie-Phibel-Coline-Toumpson.jpg

Cynthia et Audrey Phibel avec Coline ToumpsonDorothee-Hayot-Mme-et-Gregoire-gueden.jpgDorothée Hayot, Maya et Grégoire Gueden.Franck-Ekre-cynthia-Phibel-Ernest-Duku.jpgFranck Ekra, commissaire des expositions sur les événements culturels du cinquantenaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire, Cynthia Phibel et Ernest Duku.Hayot-oeuvre-Damoison.jpgBernard Hayot face à une oeuvre cubaine de David Damoison.Helene-Brunetiere-Florent-Plasse-MC-Duval.jpg

Hélène Brunetière, Florent Plasse et Marie-Christine Duval.Helene-Brunetiere-Hayot-Dorothee-Damoison-Villlepois-Njami.jpgHélène Brunetière, Bernard Hayot, Dorothée Hayot, David Damoison, anne de Villepois, Simon Njami.Laurent-de-Meilhac-Lavil-gueden.jpg

Laurent de Meilhac, Philippe Lavil et Grégoire Gueden.Marc-Andre-Jean-Jose-Clement-et-Mme-MT-Lacombe.jpgMme Jean-José Clément et son mari, Marc-André Clément et Marie-Thérèse Lacombe.Nathalie Hainaut Coline Toumpson

Nathalie Hainaut, critique d'art et commissaire d'expositions en Guadeloupe, avec Coline Toumpson.Gregoire-Gueden-Florent-Plasse-Apourou.jpg

Gregoire Gueden, Florent Plasse, Jimmy ApourouNath-Fanfant-B-Hayot.jpg

Nathalie Fanfant de Tous Créole et de l'agence de com Maditerra, Bernard Hayot, et Lyne B. de BSIP productions.Orlan-Apourou.jpgOrlan et Apourou.M-et-Mme-Gueden.jpg

Maya et Grégoire Gueden.Galerie-Anne-de-Villepois.jpg

 


 

L'exposition de Cathryn Boch

Katryn-boch.jpgAux cotés des oeuvres de David Damoison, la galerie Anne de Villepois accueille les oeuvres d'une Strasbourgeoise, Cathryn Boch. Interview.

 

" A la machine à coudre "

 En regardant vos œuvres, on dirait des cartes ? Quelles sont vos inspirations ou objectifs ?

Mais ce sont des cartes ! J’utilise notamment des cartes routières. Tout est histoire de trajectoires, de nomadisme, d’errance…

Oeuvre-Boch.jpgOn a l’impression que vous effacez les cartes ?

Oui bien sûr il y a quelque chose de l’effacement, de la disparition. Il y a quelque chose devant, derrière, mais ça va avec la couture. La couture trajectoire qui traverse le papier, qui donne des pistes.

Vous peignez depuis longtemps ? Quelles sont vos inspirations ?

Je ne me suis jamais vraiment posée la question, j’ai toujours dessiné. Il y quelque chose de naturel, comme une évidence qui pousse, qui tire… Et qui n’est pas toujours dans le bonheur. Ca a été beaucoup de souffrances, de difficultés. Et en même temps énormément de bonheur et de liberté. Ce qui me semble important,  ce sont vos lectures à vous. Qu’il y ait suffisamment d’ouverture pour que vous puissiez vous sentir bien avec mon travail.

Expliquez-nous comment vous travaillez ?

Tout est fait à la machine à coudre, sur du papier. C’est très important que le support soit du papier, le dessin c’est du papier. Donc je passe mes papiers sous le coude de ma machine et je m’invente des parcours.

Oeuvre-Boch-2.jpgOn peut assimiler vos œuvres à des road-movies ?

Oui très certainement, ça doit l’être ! j'invente des formes à partir de trajectoires très précises... je sais où je veux mener mon fil. Mes plans sont en tête, chaque dessin c’est un endroit très précis, un chemin très précis qui mène à un endroit nommé.

Ce sont des endroits qui signifient quelque chose pour vous ?

Oui, tous ces lieux ont un sens… Tous ces lieux ont un sens par rapport à mes propres parcours, mes propres errances, à ma vie…

 Propos recueillis par FXG

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents