Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 06:53

 

Beblack TV, une nouvelle chaine sur Mediaserv, Alicebox et la FreeboxBBLK-TV-dimension-totale-photo-A--Jocksan.jpg

Le Guadeloupéen natif de la Guyane, Sébastien Gadjard, 30 ans, a réuni ses partenaires et amis, mercredi soir au Mint, un club parisien, pour présenter son équipe et sa chaîne de télévision dédiée aux art et culture noires, BeBLack TV (BBlk). Elle a été lancée jeudi soir à 20 h 45 sur Alicebox et Freebox dans l’Hexagone et sur Mediaserv aux Antilles, Guyane et Réunion. le-decompte-photo-A-Jocksan.jpg« Ce média, attendu par tous, va montrer à l’écran une représentation ambitieuse et moderne pour tous les amoureux de la culture black, pour tous ceux qui ont soif de découverte et d’ouverture au monde. Ils pourront se retrouver dans BBLk », promet Sébastien Gadjard (photo). La chaîne a  la prétention de s’adresser à la famille et aux jeunes adultes dans la nouvelle offre de télévision numérique « avec une exigence de ton et  d’esthétique ».

Laurence Maquiaba, chargée de la promotion, des partenariats et des relations extérieures a pris le micro pour présenter les animateurs. Maud est journaliste présentatrice  pour la culture et les hits musicaux du samedi matin. Johan Daijardin (photo) est un présentateur qui fait la fouine dans les coulisses des événements culturels ou sportifs pour l’émission Backstage. Benali Mounir présente BBlk ciné et BBlk movies, des soirées  pailletées. Johann-Burel-de-Backstage-photo-A-Jocksan.jpgPascal, l’homme des défis, absent de la soirée de lancement, ne sera visible qu’à l’écran avec Pascal contre tous. Le video jockey, VJ Lou, anime Vidéo mix, avec Tropical mix party et Friday night pour se préparer avant la sortie en boite de nuit...  L’identité sonore de la chaîne  a été confiée au chanteur guadeloupéen Freepon. BBlk est une chaine sans star qui veut être portée par son public. L’équipe de production est dirigée par Ingrid Cesto et Benjamin, le beau gosse, ainsi que Marvel. L’équipe des diffuseurs est conduite par Hervé Sales et Sylvain Renard de SAV Broadcast et Jaleh Bradea de Mediaserv, partenaires et conseils.

La nouvelle chaine est à découvrir sur la Freebox et sur les canaux 78 et 145 de la AliceBOX dans l’Hexagone, et sur le canal 33 de Mediaserv en outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion).

Alfred Jocksan (agence de Presse GHM)

 


Sebastien-Gadjar-photo-A--Jocksan.jpgITW Sébastien Gadjard

" Une télévision francophone qui revendique une culture black "

Quels sont vos ambitions pour imposer votre média dans le paysage audiovisuel  aujourd’hui ?

Ma seule envie est de montrer ce que mes compatriotes savent faire. Dans cette fenêtre ouverte, nous allons parler de cultures, d’échange, de partage, c’est ca toute l’ambition de BBlk. C’est ni plus ni moins une fenêtre qui s’ouvre aujourd’hui pour tout le temps. Je lance un appel à tout le monde, tous  ceux qui ont une connaissance, un savoir-faire économique, financier, marketing, artistique. Ils ont leur place sur cette chaine. Nous sommes là pour révolutionner le PAF.  Il faut y aller fort.

Comment allez-vous vous positionner ?

Evidement, c’est un format qui n’existe pas. Nous arrivons sur un marché qui est vierge. On arrive sur un paysage audiovisuel qui n’a pas eu, jusqu’à ce jour, cette fenêtre ouverte. Notre défi est de nous imposer comme une télévision plus que nationale, une télévision francophone qui revendique une culture black. On a tous quelque chose de métissé… Tout le monde à sa place sur BBlk, qu’il soit Chinois, Suédois… Ce qui est important, c’est de se diriger vers l’avant, vers l’avenir.  Le passé est le passé, malheureusement on ne peut pas le refaire. La télévision est une passerelle et un chemin qu’on indique.

Une passerelle pour qui et pour quoi ?

Ce n’est qu’un biais. Ça rentre dans un schéma qui est beaucoup plus grand qu’une simple télévision. Mais, il fallait un début… Commençons déjà par là, entrons dans les  foyers, entrons dans la vie de tous les jours, montrons ce que nous savons faire. Car nous savons faire des choses.

Le choix du lancement de votre télévision concorde avec l’année des Outre-mer français. Est-ce quelque chose de pensé, de réfléchi ?

C’est une pure coïncidence, mais qui tombe bien.  Nous avons un peu précipité les choses pour que ca tombe dans ce créneau. Nous ouvrons l’année et c’est l’année des outre-mer en France, il fallait ça et ça tombe à pic.

Propos recueillis par Alfred Jocksan (agence de presse GHM)

 


Alex J. Uri  de France TV

  « La  télévision publique a laissé du champ libre et ces jeunes répondent à une demande. La culture noire est une pate feuilletée avec des rameaux différents qui ne sont pas uniques, afro-américaine, afro-indienne...  A mon avis, ces jeunes ont un créneau qui ne peut déranger personne.  C’est un créneau qui a été laissé libre par la télévision publique. Ils vont dynamiser le PAF et ca va stimuler la télévision publique qui aujourd’hui essaie de répondre à ce type de demande. »

 


En images (Photos Alfred Jocksan)Dominique-Panol-S-Gadjar-photo-A--Jocksan.jpg

Sébastien Gadjard et Dominik PanolFreepon-Laurence-Maquiaba-et-Florence-Naprix-qui-sera-a-la.jpg

Freepon, Laurence Maquiaba et Florence Naprix (qui est ce vendredi à la Scène Bastille)Alex-Uri-et-Franck-Zami-d-Espace-FM-photo-A-Jocksan.jpgAlex Uri de France TV et Franck Zami d'Espace FMBarbara-et-ses-amies-photo-A--Jocksan.jpgBarbara Jean-Elie et ses amiesFatou-NDiaye-redactrice-en-chef-de-Ghubar-Eningel-cartooni.jpgFatou N'Diaye, rédactrice en chef de Ghubar, Eningel, cartoonizer, et SadioJohann-Burel-et-Sebastien-Gadjar-photo-A-Jocksan.jpgYYohan Daijardin et Sébastien GadjardJuliette-de-rfi-et-maud-de-BBLK-TV-photo-A-Jocksan.jpgJuliette de RFI et Tropiques FM et Maud de BeblackLe-monsieur-cinema-de-BBLK-TV-Benali-Mounir-et-la-chanteu.jpgLe monsieur cinéma de BBlk TV, Bénali Mounir, et la chanteuse Joby SmithLeilla-et-Cindy-les-photographes--photo-A--Jocksan.jpgLeïla et Cindy, les photographes de la soiréeLynnsha-et-Sebastien-Gadjar-photo-A--Jocksan.jpgLynnsha et Sébastien GadjardSandra-Bisson-et-Florence-Naprix-photo-A--Jocksan.jpgSandra Bisson et Florence NaprixRhodnay--Thomas-Pinet-FXG-et-Regis-dyrand--photo-A--Jocksa.jpgRodney, Thomas Pinet, FXG et RDGLynnsha--Sebastien-Gadjar--Dominique-Panol-et-Laurence-Maq.jpgLynnsha, Sébastien Gadjard, Dominik Panol et Laurence MaquiabaL-equipe-de-diffuseurs-SAV--Sylvain--Audry--Sylvain-Renard.jpgL'équipe de diffuseurs de SAV, Sylvain, Audry, Sylvain Renard et Hervé SalesSir-Wesley-avec-son-producteur-et-son-manager-thomas-pinet-.jpgSir Wesley entre son producteur et son manager Thomas PinetSebastien-Gadjar-et-Jalen-Bradea-photo-A--Jocksan.jpgSébastien Gadjard et Jaleh Bradea de Mediaserv

Partager cet article

Repost0

commentaires

apazafew 11/02/2011 19:51



Bonjour à tous.


J'ai bien lu tous les commentaires et, bien que n'ayant pas encore pu voir les programmes de la chaine, puisque je n'ai pas la freebox HD, je crois réellement que toute initiative de ce genre est
à saluer et que, comme tout est perfectible, il y a toujours moyen de rectifier les choses pendant qu'elles ont cours !


Une chose est sûre : on parle systématiquement de communautarisme et de ghetto dès que des NON Blancs se réunnissent pour faire quoique se soit !! C'est une anamyse et un esprit proprement
français qui devient insupportable !!


Sans être professionnel des médias, on pourrait aisément utiliser les mêmes qualificatifs pour toutes les chaines françaises qui existent actuellement.


Aucune d'elles, n'estime aujourd'hui qu'un Noir ou un originaire du Maghreb - communément et de manière incorrecte appelé Arabe ou Beur- ou encore un Asiatique Chinois ou Indien serait capable de
présenter n'importe quel type d'émission. Ce n'est pas une vue de l'esprit : je fais partie de ce milieu, donc je sais parfaitement de quoi je parle et de ce qui se dit en coulisses !


Ce que je veux dire c'est que depuis la création de la télévision en France, même si personne, comme dans le reste de la société n'a réellement dit clairement que la télévision est un ghetto de
Blancs, il n'en demeure pas moins que dans la réalité les Non Blancs n'y ont pas de grandes possibilités de carrière !


Pour terminer, laissons faire les choses et comme pour les autres médias, ne jugeons pas sur les ambitions, les perspectives et les intentions -celles de TF1 ne sont pas très nobles dans le fond
: vendre du temps de cerveau disponible n'est pas extrèmement valorisant pour les téléspectateurs !!!! celle des producteurs de télé réalité non plus !- jugeons sur des réalisations concrètes,
une qualité artistique et le pouvoir de distraction qu'apporte Beblack... et revoyons nous dans un temps suffisant pour en tirer des instructions.


Les autres chaines ne s'appellent certes pas : Antenne Blanche ou WFTV (White Frenche TV) ou que sais-je dans ce style, néanmoins, l'intention en est clairement affichée depuis des lustres !


Fichons un peu la paix aux gens dès qu'ils ne sont pas Blancs.... nous sommes tous humains, point !



Laurence MAQUIABA 24/01/2011 19:23



@ Thierry:


Merci de noter et de lire: MAQUIABA



Laurence MAQUIABA 24/01/2011 19:22



Le réseau de distribution de la Chaîne s'entendra progressivement: nous n'émettons que depuis une semaine.


 



thierry 24/01/2011 12:42



 


@Mme MAKIABA


Je regrette que cette chaîne ne soit pas (pour l'instant ?) sur Orange ou autres Numéricable/Darty, bbox....


"un animateur d'origine maghrébine peut se reconnaître dans ces cultures." faut-il l'affirmer ?


" Et le fantasme du juif caché quelque part.... faut-il vraiment commenter?"


Les fantasmes ne se réalisent pas et pourtant cette chaîne s'est réalisée :) Dans ce genre de suppositions mon flair me trompe rarement.


J'espère que cette chaîne sera politiquement correcte dans la diversité de ses animateurs. "les noirs et les arabes" cela doit rester dans l'affectif,
comme les "noirs et les blancs" les "arabes et les blancs" et toutes les autres compositions, mais une communication professionnelle vu sous un angle "politique" doit inclure (surtout si l'on
vise les antilles) Chinois,blancs,METIS,noirs, etc...quelque soit l'origine ou la religion. à mon avis.


Parce que pour faire, il faut partager les compétences, ECHANGER et surtout démontrer.



Laurence MAQUIABA 24/01/2011 11:17



Don Lexo, le point de départ de ton analyse montre que tu n'as pas compris le leitmotiv de la Chaine. Il s'agit de mettre en avant la culture et pas la couleur. La culture ce sont des valeurs
communes, des passions communes, une Histoire qui ne concerne pas que les noirs. Je dis bien NOIR parce que ce n'est pas un mot qui fait peur. 


Les cultures noires, de plus, ne sont pas qu'urbaines et ne sont pas que musique donc il reste encore de la place dans le PAF pour en parler. Et pour finir quand Phill Collins sort un album de
reprise de la Motown, quand Jean-Paul Gaultier fait de la mode ethnique, quand la fondation Cartier ouvre ses portes aux graffeurs cela prouve que les cultures ont encore de beaux jours devant
elles ... si on arrête d'avoir peur des mots et de tout confondre.


Ainsi donc Thierry, un animateur d'origine maghrébine peut se reconnaître dans ces cultures. Et le fantasme du juif caché quelque part.... faut-il vraiment commenter? A tes yeux, nous sommes si
incapable de faire?


Cela étant dit, allumez la télé... et jugez sur pièce!



Don lexo 22/01/2011 10:06



On espère pour eux qu'ils ont bien fait leur étude de marché parce qu'en France beaucoup de personnes ne se reconnaissent pas dans cette terminologie de "Black". Défendre une culture black comme
représentation d'une communauté afro francophone est plus que contradictoire ! Il y a de quoi s'interroger sur le positionnement identitaire, en plus faire rimer "blackitude" et métissage est un
contresens en soi, car la "Black fierté" suppose une pureté de race : "I a blackman" comme l'envisageait Malcom X, c'était sans présence de sang "blanc". Dans le cas de porter le métissage, il
aurait plutôt fallu incarner une BeCréoleTV ; après tout c'est une cible de près 9 millions de locuteurs (si ce n'est pas plus). Contrairement à ce qui est dit le créneau est déjà occupé par M6
Music Black et Trace TV qui utilise ce vocable sur plusieurs émissions bien qu'ils ont choisi d'être une urban TV, choix plus large et judicieux ! Personnellement, je ne me reconnaîs pas dans ces
identités Black ou noire. Il me semble aussi que l'année de L'Outre-mer ne sera pas forcément le tremplin attendu car ça va vite tourner à la définition identitaire : qui sommes nous ? où allons
nous ? Et c'est plus l'affirmation patrimoniale, donc des particularismes identitaires, donc de l'esprit créole qui va sans doute s'imposer et non la globalisation ambivalente de Black !



thierry 22/01/2011 09:33



ce n'est que mon avis parmi d'autres, il y a tellement de chaînes (et surtout Internet) de nos jours que chacun est libre de regarder, d'écouter etc, ce qui l'intéresse. Quand même ! C'est plus
du regret que de la haine, en voyant la bande annonce avec d'autres échos que j'avais eu de ce projet. souvent une amélioration est possible.



totalyj 22/01/2011 00:25



En réponse à Thierry:


Ton analyse pseudo philosophique pseudo intelligente est en fait ridicule et n'a ni queue ni tête (juste pour que tu le saches).


Longue vie à Beblack!



thierry 21/01/2011 13:06



     


BeBlack c'est un peu une adaptation française de TV anglosaxonne. Avec les yeux de "concepteurs franco-européens". Seulement être "black" en France, ce n'est pas
ressembler aux américains. Pour avoir vu de près des concerts Zouk par exemple, il s'y dégage, travail, perfection, précision, professionnalisme malheureusement souvent les salles ne sont pas
pleines, par manque de médias. Etre Black en France c'est aussi être africain...Où peut-on entendre, "voir" de la vraie musique africaine sur des médias. La musique black, c'est aussi le reggae,
le Jazz, où peut-on les entendre en suffisance dans une thématique "black" ? sur quels médias.


Il n'y en a pas...encore en suffisance. Par ailleurs le désir de communautariser par l'image amène a des situations d'exclusion ou de hiérarchisation racistes. Un blanc, disons une face de craie
(j'aime bien l'expression) peut-il présenter une émission sur une chaîne black. Il y-a-t-il en haut dans l'ombre, le juif discret associé au blanc et en dessous le noir avec au milieu le
maghrébin dans les tâches d'intermédiation intellectuelles?


Cette chaîne est un outil de mensonge destiné à nos compatriotes des antilles pour mieux altérer leur "Négritude créole", mais il en faudra plus. Bonne chance a elle quand même, il lui en faudra.


http://www.beblack.tv/


PS: c'est l'année de l'outremer les productions à base de DOMOTA recommencent à faire parler d'elles, c'est un volume 2 en préparation pour casser l'Outremer.



Articles Récents