Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

25 janvier 2019 5 25 /01 /janvier /2019 09:39
La Martinique et ses forêts d'exception

Les forêts des volcans de Martinique labellisés "Forêt d'exception"

Le label "Forêt d'exception" a été attribué hier à l'unanimité du jury aux forêts des volcans de Martinique.

C'est une pierre de plus dans le dossier de candidature de nos volcans au patrimoine mondial de l'UNESCO qui s'apprête à vivre une finale difficile.

Le Comité national d’Orientation Label Foret d’Exception a validé mardi la candidature des forêts des volcans de Martinique au label "Forêt d’exception" à l’unanimité du jury. Louis Boutrin, président du parc naturel régional et représentant du président de la CTM, accompagné du directeur de l'ONF, Pierre Verry. Pour décrocher ce label pour lequel la Martinique a déposé sa candidature depuis 2012, un contrat de projet a été signé en octobre dernier par le président du conseil exécutif, celui du parc naturel et l'ONF, et les communes et communautés d'agglos concernées et autres partenaires institutionnels. Le label concerne les forêts de volcan du nord de la Martinique, principalement la montagne Pelée et les pitons du Carbet qui sont en soi des monuments naturels exceptionnels à titre géologique et historique, mais également biologique par son niveau d'endémisme et la qualité de sa forêt primitive "La Martinique, a argumenté Louis Boutrin devant le jury d'experts dont le Pr Paul Arnould, des hot spots de la biodiversité au niveau mondial." Il a encore parlé d'exception pour souligner que 91 % de l'eau consommées en Martinique proviennent de ces deux massifs qui, en plus, structurent les paysages du nord de l'île.

Hier à Paris, l'audition a duré quatre heures avec la présentation du dossier de candidature, la lecture des deux rapports (ONF et ministère de la Transition écologique) et un feu de question des experts, la bonne nouvelle est tombée.

Richesse patrimoniale et bonne gouvernance

Ce label "Forêt d'exception" est outil national de valorisation qui n'en recense que 17 à son catalogue comme la forêt de Rambouillet en Ile de France. La Martinique est désormais le seul territoire labélisé en outre-mer. "Cela témoigne, souligne Louis Boutrin, d'une richesse du point de vue patrimoniale mais également d'une gestion concertée entre les collectivités et l'ONF, donc d'une bonne gouvernance." Car ce label couronne nos forêts d'exception du point de vue biologique, géologique et historique, mais également du point de vue social puisqu'il y a des sites d'accueil, des itinéraires de randonnée... "Nous avons été beaucoup interrogé, ajoute le président du parc, sur le développement de la sylviculture, notamment  les essences comme le mahogany, le gaillac qui est en voie de disparition et le gommier dont le coup est interdite depuis 1946." Sans parler de l'arboriculture et l'agroforesterie puisque le café arabica typica qui a été réintroduit, le développement du cacao et bientôt de la vanille, trois cultures de niche à haute valeur ajoutée. Une délégation  viendra en avril en Martinique pour remettre au président Marie-Jeanne le label "Forêt d'exception". "Ca va venir enrichir, conclut Louis Boutrin, notre projet d'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO qui avance indépendamment."

FXG, à Paris

Les sites des volcans de Martinique en finale pour l'Unesco

La candidature de la Maison carrée de Nîmes a été délaissée par le ministère de la Culture, au profit de celle du phare de Cordouan. Désormais, il n'y plus que deux candidats en lice pour le 'inscription au patrimoine mondial, le phare de Cordouan et les forêts et volcans de la Martinique, dossier présenté par le ministère de la Transition écologique. C'est à la fin du mois de ce mois que le président Macron  choisira entre les deux projets et c'est début février que la candidature unique de la France sera déposée devant les instances de l'UNESCO. Pour autant, la partie risque d'être ardue. Le phare de Cordouan dans l'estuaire de la Gironde est chargé d'histoire. Il a guidé tous les navires négriers au moment du commerce triangulaire, lequel commerce a fait la richesse de Bordeaux. "Si ce dossier passe l'étape nationale française, prévient Louis Boutrin, il trouvera face à lui des pays comme ceux de la Caraïbe et de l'Afrique qui sont membres du jury international de l'UNESCO..." Or, il est largement soutenu par Dominique Bussereau et Alain Juppé. "Le choix de Macron sera-t-il seulement politique", s'interroge avec quelques craintes Louis Boutrin.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents