Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 18:45
La garden party de l’Outre-mer« On va s’attacher à rendre aux Ultramarins la garden party de l’Outre-mer », indiquait peu avant les festivités du 14 juillet le chef de cabinet de Mme Penchard au SEOM, Grégory Kromwell. Il est vrai que la garden de l’année passée avait un goût très Seine-et-Marne. Yves Jégo, alors titulaire du poste avait pris soin d’inviter « tout son village », ironisait alors les nombreux Ultramrins qui n’avaient pas reçu leur carton. Alors cette année, la garden la plus courue du Tout-Paris était bien à l’image de l’outre-mer. 3 500 invités, un bar abondant, mais un buffet un peu chiche. « C’est la réduction générale des budgets », soulignait une source du SEOM. N ‘empêche que la mise en place était pratique et qu’on ne s’est pas battu pour décrocher une coupette ! Beaucoup de ministres étaient là aussi pour accompagner Marie-Luce Penchard. Brice Hortefeux, bien sûr, le ministre de tutelle (escorté de Michel Gaudin, préfet de police, mais aussi Christian Estrosi, l’ex d’avant, Charles de Raincourt, ministre chargé des relations avec le Parlement, Eric Besson, ministre de l’Immigration et du Codéveloppement, Michel Mercier, ministre de l’aménagement rural, deux anciens ministres, Lucette Michaux-Chevry et Pierre-André Wiltzer…
Hortefeux et les "Ultramalins"
Avec Lucette, Anne-Marie Payet, sénatrice de la Réunion, Alfred Almont, député de la Martinique, et Jacques Rémiller, député de l’Isère, marié à une Martiniquaise, complétaient l’aréopage des parlementaires. Serge Dassault, tranquille, est monté à la tribune sans y être invité. L’habitude des hauteurs, sans doute ! Marie-Luce Penchard s’est fendue d’un discours dans lequel elle a réaffirmé le caractère  historique de sa nomination. « Nicolas Sarkozy a osé mettre un terme à un préjugé en confiant ce portefeuille à une Ultramarine. Cette nomination est aussi la vôtre. Je n’ai pas le droit de vous décevoir… » Revenant sur les processus d’évolution institutionnelle, elle a déclaré : « Evolution ne veut pas dire abandon. » Brice Hortefeux, dont la langue a fourché, quand il a parlé des « Ultramalins » s’est voulu lyrique : « Nos histoires se confondent, nos sangs se mêlent et nos destins se conjuguent ! » Il a eu un mot pour le délégué interministériel avec un nouveau lapsus puisqu’il a parlé de « Patrice Karam ». Il a conclu en indiquant que le premier conseil interministériel de l’outre-mer du mois d’octobre serait « une étape fondatrice. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents