Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 00:00

Interview. Axel Urgin, secrétaire national à l’outre-mer du PSphoto-006.jpg

" Empêcher une droite minoritaire de faire main basse sur la seule région socialiste de l’outre-mer "

Le divorce est prononcé entre les socialistes de Guadeloupe avec deux listes concurrentes aux régionales, quelle est votre sentiment en tant que secrétaire national chargé de l’outre-mer ?

Un sentiment de déception et d’échec. Déception, parce que l’unité des socialistes guadeloupéens est aujourd’hui compromise. Il y a deux députés socialistes en Guadeloupe et chacun des deux va se retrouver à la tête de listes concurrentes. Et un échec, voire un échec personnel, parce qu’en charge à la direction nationale de l’unité du parti socialiste outre-mer, force m’est de constater une situation anormale et préjudiciable à tous les socialistes.

Que comptez-vous faire ?

Puisque la médiation que nous avons conduite, avec de nombreux contacts avec les uns et les autres, a échoué, je ferai deux remarques. D’abord, que le désaccord entre les deux leaders socialistes de la Guadeloupe n’a pas pour origine de médiocres ambitions personnelles. Il y a là – reconnaissons-le - une vraie divergence politique entre Victorin Lurel et Eric Jalton, qui porte essentiellement sur deux choses : l’évolution institutionnelle et le rapport au mouvement social. Ce sont donc des désaccords de fond. Ensuite que, malgré tout, il faudra que les retrouvailles de la famille socialiste se fassent et le plus tôt sera le mieux, ce qui – je le concède – ne sera pas forcément simple.

photo-005.jpgVous allez être obligé d’entériner le divorce et d’attendre qui sera le vainqueur ? Quelle est la stratégie du PS ?

Ne rien faire qui envenimerait les choses sachant que la fédération de la Guadeloupe ne souhaite pas – semble t-il – s’engager dans une démarche de sanctions vis-à-vis de ceux de ses membres qui suivraient Eric Jalton. Je crois comme eux qu’on ne règle pas un problème politique par des mesures disciplinaires. Cela dit, soyons clairs. La liste socialiste en Guadeloupe est celle qui sera conduite par le chef de file qu’ont désigné, à une très large majorité, les militants de la fédération, désignation qui, de surcroit, a été ratifiée par les instances nationales.  Il y aura peut-être des socialistes sur une autre liste, mais la liste socialiste en Guadeloupe sera la liste conduite par Victorin Lurel.

Eric Jalton n’est-il pas un peu trop coutumier du fait ? En 2004, il a rompu avec le PS pour être 4e sur la liste de Lucette Michaux-Chevry avant de rentrer au bercail du PS…

C’est Victorin Lurel lui-même qui, lorsqu’il était à ma place, a souhaité tourner cette page. Donc, je ne commenterai pas le passé. Ce qui m’intéresse, c’est que continue de se bâtir en Guadeloupe un grand parti socialiste, et ce parti a besoin de tous. Une des difficultés que nous avons au PS, c’est que les rapports de force au sein d’une fédération se font nécessairement à partir des motions nationales, lesquelles n’intègrent jamais des débats qui sont pourtant majeurs outremer comme la question institutionnelle ou la stratégie d’alliances avec des organisations politiques locales. Reste qu’il vaut toujours mieux que les socialistes règlent leurs désaccords au sein de la famille, et par des votes. Eric Jalton n’a pas jugé possible de le faire dans le cadre de la fédération. J’en prends acte mais pour le regretter.

Vous parliez d’un échec. En tirerez-vous les conclusions ?

J’ai déjà rendu compte de la situation à la 1re secrétaire. On avait réussi à éviter de justesse les menaces de scission à la Réunion. En Guadeloupe, il y a aujourd’hui deux listes malgré les efforts de la direction fédérale qui n’a pas ménagé sa peine pour l’éviter et que je veux ici saluer. C’est maintenant au secrétaire national à l’outre-mer d’assumer sa part de responsabilité et je le ferai. A commencer par tout mettre en œuvre pour que les socialistes, et plus généralement la gauche, se rassemblent en Guadeloupe avec un objectif unique : empêcher une droite minoritaire de mettre à profit nos divisions pour faire main basse sur la seule région socialiste de l’outre-mer.

Propos recueillis par FXG, agence de Presse GHM

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents