Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 06:57

Che Guevara par Alain Foix

Encore un livre sur le Che, c'est une commande de Gallimard pour sa collection Folio Biographies à l'auteur guadeloupéen Alain Foix. Celui-ci a déjà publié dans cette collection un fort bon Toussaint Louverture.

Le sujet du Che a tellement été brassé qu'il semblait risqué. Alain Foix s'y colle et avec bonheur. Rapidement, il vient rappeler qu'Ernesto Guevara descend directement par son père du juge virginien Charles Lynch de sinistre mémoire... Et que c'est Ernesto Guevara qui, au lendemain de la prise du pouvoir par Castro, eût la charge de signer les centaines d'ordres d'exécution capitale. Manière d'éviter ainsi toute complaisance avec une icone qu'il nous révèle asthmatique, infidèle et auteur de "vers de mirliton". Mais on sent l'empathie qu'Alain Foix ressent pour cet homme que Fidel Castro a rendu par décret "cubain de naissance". Par tropisme naturel, Alain Foix, neveu de Gerty Archimède, révèle dans cet ouvrage ce que la Caraïbe et ses hommes ont apporté dans la construction du Che. Ainsi, il relate longuement ses relations avec l'Haïtien René Depestre, chargé alors d'ouvrir un foyer de guérilla à Saint-Domingue et monter une opération commando pour prendre le pouvoir à Port-au-Prince. L"opération sera un désastre, mais Depestre resté à Cuba y demeurera dix-neuf ans, d'abord auprès du Che. "René perçut immédiatement ce qu'il voyait rarement dans les yeux d'un blanc : il ne le regardait pas comme un noir. René, en retour, n'avait pas l'impression d'avoir un blanc en face de lui." Guevara a été séduit par un article de Depestre sur la révolution cubaine. Le nom de Toussaint Louverture est prononcé. Le Che précise : "Il avait compris qu'une révolution s'accomplit par la possession et la gestion de la terre." Guevara comme Toussaint rêvait de réunir Haïti et Saint-Domingue.

Depestre et le Che ont lu aussi la lettre de Césaire à Maurice Thorez, annonçant avec fracas sa démission du parti communiste français. "L'heure de nous-même a sonné..." "Mais comment faire exister ce nous-mêmes entre le paternalisme colonial de l'Amérique du nord et le fraternalisme de l'URSS..."

L'autre apport de René Depestre, c'est l'Afrique. "Depestre lui donné chair et vie alors qu'elle n'était qu'une abstraction (pour le Che) comme les Indiens de la Cordillère des Andes avant qu'il ne les rencontre (...) Nul doute que cette découverte de l'Afrique et de ses descendants caribéens pèsera plus tard dans sa décision d'impulser au Congo une tentative de soulèvement." A la conférence tricontinentale de la Havane en 1966, Che Guevara adresse un message pour allumer des foyers insurrectionnels dans la Caraïbe, "des dizaines de Vietnam". Alain Foix explique ainsi l'attitude du pouvoir français en Guadeloupe après l'émeute du 26 mai 1967 : "Un complot castriste antifrançais." "L'histoire, écrit l'auteur, démontre que ce ne fut pas le cas (...) Mais les Caraïbes et notamment la Guadeloupe étaient des foyers insurrectionnels possibles, en accord avec l'idée d'une véritable alliance anti-impérialiste avec Cuba." Il ajoute que depuis Victor Hugues, les Cubains ont toujours été attentifs à l'histoire révolutionnaire de la Guadeloupe...

Ce n'est pas aux Antilles en mai 67, mais en Bolivie en octobre suivant que Che Guevara va rencontrer la trahison et trouver la mort. L'ouvrage puise beaucoup à sa fin dans son journal bolivien pour parachever "la légende dorée du Che".

FXG, à Paris

Che Guevara, Alain Foix, Folio Biographies

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents