Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 06:15

La diversité à la télé bien représentée dans les activités marginales ou illégales

La vague 2016 du baromètre du Conseil supérieur de l'audiovisuel montre une faible progression de la représentation de la diversité à la télévision : 16 % en 2016 contre 14% en 2014. Les personnes « perçues comme blanches » sont toujours largement majoritaires à la télévision, 84% et ce taux atteint 86 % dans les programmes d’origine française. La tendance est un peu plus accentuée avec les programmes dont le sujet est français (90%).

Parmi les 16 % de personnes « perçues comme non blanches », les personnes « perçues comme noires » sont 45%) et  celles « perçues comme arabes » 25%. Ce sont dans les programmes de sport qu'elles sont le mieux représentées (22%), puis les fictions (21%). En revanche, dans les programmes d’information, elles ne sont plus que 11%. "Considérant que les programmes d’information devraient refléter justement la diversité de la société française, le résultat très faible observé fait de cette question un point central du baromètre de 2016", souligne le CSA.

Dans la fiction, 10 % des comédiens noirs et maghrébins incarnent des rôles de héros et 44 % des rôles secondaires, contre 16% et 39 % pour les comédiens blancs.

La proportion de ces comédiens issus de la diversité a augmenté sur les rôles à connotation négatives (25% en 2016 contre 20% en 2015) mais aussi sur les rôles à connotation positives (23% en 2016 contre 14% en 2015).

En fait les mieux représentées sont les CSP+ blanches (87% contre 13% des CSP + non-blanches). Seules les professions intermédiaires ainsi que les agriculteurs exploitants sont significativement plus représentés par des personnes « perçues comme non blanches » (21%).
Quant aux CSP- et aux inactifs, respectivement 16% et 17% d'entre eux sont noirs ou maghrébins.

Mais au final, ce sont dans les activités marginales ou illégales qu'ils sont le mieux représentés puisqu'ils représentent globalement 34 % des 16 % de personnes issues de la diversité à la télévision. Le CSA estime que cela "présente un risque important de stigmatisation".

Mais les Noirs et les Arabes ne sont pas les plus mal lotis puisque ce sont les handicapés. "Si l’on occulte les programmes sportifs, indique le CSA, le taux de représentation du handicap à l’écran tombe à moins de 0,6%."

FXG, à Paris
 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents