Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 12:03

Quel ministre pour la rue Oudinot

Le temps qu'ont pris l'Elysée et Matignon pour laisser les autorités compétentes vérifier qu'aucun membre du gouvernement en formation n'ait d'éventuels conflits d'intérêts est une fenêtre jusqu'à 15 heures, ce mercredi, pour revenir sur les potentiels locataires de la rue Oudinot. Le cas Thierry Robert qui se disait prêt à faire son devoir a été vite expédié. Ary Chalus, président de la Région Guadeloupe, s'est défendu jeudi dernier sur facebook de toute velléité : "Il y a une forte intoxication sur les réseaux sociaux. Mais je tiens à préciser qu'à l'heure actuelle, personne ne connaît la formation du prochain gouvernement. J'ai soutenu Emmanuel Macron en plein accord avec mes convictions, avec le coeur, il est condamné à travailler et à oeuvrer pour réussir la France..."

Autour d'Emmanuel Macron, durant la campagne, Max Dubois a été son délégué national pour les outre-mer. C'est un métropolitain qui vit avec une Guadeloupéenne, famille Forier. Il connaît bien le milieu artistique et compte parmi ses amis le bassiste Michel Alibo ou Michel Reinette. Il a beaucoup fréquenté les Antilles et la Réunion dans sa vie professionnelle qui s'est déroulée dans le milieu événementiel. Cet autodidacte, inventeur d'un système d'accrochage de panneaux, est très doué pour la communication et a organisé les déplacements du candidat outre-mer. Il est une sorte de Marc Vizy (ex-conseiller Outre-mer de François Hollande nommé depuis ambassadeur de France au Togo), le côté haut fonctionnaire en moins. Il détonne un peu au milieu des énarques de la macronie,. En dehors de Max Dubois et des soutiens Chalus et Robert, aucune autre figure de l'outre-mer n'a réellement émergé dans l'entourage du président élu.

Emmanuel Macron a évoqué pour la rue Oudinot un profil "compétent" et pour qui "l'outre-mer n'est pas une découverte". Un nom revient dans les coulisses du pouvoir, celui d'Arnaud Leroy. Après avoir voté oui au traité Européen, il a quitté les Verts en 2005 pour rejoindre les socialistes. Proche de Montebourg, il a a été élu député des Français de l'étranger en 2012. Il a rejoint En marche ! avant même la primaire des socialistes. Mais Arnaud Leroy semble s'intéresser davantage à la commune d'Andernos-les-Bains en Gironde où il a été candidat aux municipales et aux Régionales plutôt qu'aux Outre-mer.

Enfin, reste une possibilité, la reconduction d'Ericka Bareigts, à l'instar de celle pressentie de Le Drian à la Défense. Le président Macron a félicité son ancienne collègue au gouvernement Valls pour son travail, notamment pour la Guyane. Il ne lui a pas mis de candidat d'En marche ! dans les pattes à Saint-Denis. Elle est Réunionnaise, femme et elle connaît le job. Seule hic, il faudrait qu'elle accepte de redevenir secrétaire d'Etat ou ministre déléguée, car avec un gouvernement resserré à quinze ministres, ça ne laisse pas beaucoup de place à un ministre plein des Outre-mer. Ca va faire grincer des dents. Il faudra surveiller le nom du futur coordinateur des assises des outre-mer qui dépendra directement de l'Elysée ou de Matignon, le vrai boss quoi.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents