Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 04:58

Kevin Prone, "the high voice"

A 24 ans, Le Peléen Kévin Prone boucle une nouvelle fois sa valise. Après Paris, Londres ! Kevin veut faire décoller sa carrière professionnelle de contre-ténor. Son modèle, celui qui lui a donné envie de faire de l'art lyrique, c'est le plus grand contre-ténor français, Philippe Jaroussky. Mais Kévin est un autodidacte et en France, c'est difficile pour ceux qui ont un cursus comme le sien. "Si vous n'êtes pas passé par le conservatoire, vous ne pouvez pas faire grand chose de pro. A Londres, aux USA ou au Canada, c'est plus facile... Je collabore à des projets de films et des pubs au Canada." A Londres, Kévin va démarcher des labels. "Il faut des moyens pour se produire."

Après son bac au lycée de Bellevue, il y a cinq ans, Kevin se destinait à travailler avec ses parents. Ils sont agriculteurs et livrent aux grandes surfaces de l'île le produit de leur maraîchage. Il part donc faire un DUT gestion logistique et transport à Cergy-Pontoise. Mais Kévin a déjà la passion du chant. Les télespectateurs martiniquais ont ainsi pu le voir quand il avait 12 ans dans une comédie musicale de Gilles Denis Delage et Bruno Adin, en direct de l'Atrium... A Cergy, il a bien obtenu son DUT, mais il a surtout rencontré l'équipe de New Gospel family. Et c'est le déclic ! Lors d'une représentation de la troupe, une amie belge, professeur de conservatoire, détecte le potentiel de contre-ténor du jeune Kevin. Il prend des cours même s'il redoute un peu ce monde lyrique qu'on lui fait mitoiter come un temple de l'excellence. "J'avais peur que ce soit un monde vieux, suranné... C'est faux, rectifie-t-il aujourd'hui. Les artistes recherchent des émotions, ils ont un message de sensibilité et de paix..."

Depuis deux ans, Kevin travaille sa technique vocale avec des professionnels, et prépare de nouveaux programmes lyriques pour le printemps. En février dernier, il a échoué avant la phase des battles dans The Voice 4 sur TF1. Pour mettre en valeur sa "high voice", il avait choisi "Lascia Ch'io Pianga", tiré de l'opéra Rinaldo du compositeur allemand Georg Friedrich Heandel, et il a vraiment réussi un sacré numéro. Impossible de déterminer s'il s'agissait de la voix d'un homme ou d'une femme !

FXG, à Paris

https://plus.google.com/+worshiperKP/posts

https://fr-fr.facebook.com/kevinproneoff

Le magicien de Florence

Kevin a passé quelques jours à Florence en Italie au mois de septembre. Il a observé un SDF qui occupait toujours la même place, non loin de son hôtel. Kevin est venu le voir et il s'est mis à chanter son répertoire : Scherza Infida (livret Ariodante et musique Haendel), Ombra Mai Fù (Prone) et encore Lascia Ch'io Pianga... Il a si bien chanté, les gens ont tellement aimé l'écouter, tellement donné que le SDF a eu les moyens de quitter la rue. "Définitivement, assure le jeune contre-ténor. L'artiste peut aussi être utile aux gens."

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents