Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 09:19
Egalité réelle Outre-mer : pourquoi Chalus s'est abstenu

L'abstention d'Ary Chalus sur la loi égalité réelle outre-mer

L'abstention d'Ary Chalus lors du vote de la loi égalité réelle outre-mer mardi en a surpris plus d'un dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale dans la mesure où son groupe politique (Radical, républicain, démocrate et progressiste) qui appartient à la majorité présidentielle, l'avait choisi pour être porte-parole lors de l'explication de vote. Il est en effet le seul de son groupe à s'être abstenu. Mais Ary Chalus a eu au moins le mérite de s'expliquer clairement devant la représentation nationale. Tout d'abord, le président de Région regrette que "l’État entende rester au centre de la programmation" et il ajoute : "Il ne faut pas confondre consultation et concertation !"

La loi étant assise sur les plans de convergence, il se demande comment "différencier ou qualifier les avantages de ces nouveaux plans de convergence avec les grands Schémas Directeurs actuels à l’instar du schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation et avec les missions récemment confiées aux établissements publics de coopération intercommunale". Selon lui, cela "semble contradictoire avec le choc de simplification, un temps voulu par le président de la République".

Néanmoins Ary Chalus reconnaît que "des mesures sociales reprennent beaucoup de revendications récurrentes (...) en matière d’accès à la mobilité et de lutte contre l’illettrisme, problèmes prégnants dans nos outre-mer"... S'il admet que "des apports ont été effectués avec l’insertion, en plus des dispositions sociales, de dispositions relatives au désenclavement numérique, en faveur de l’école et de la formation professionnelle", il "déplore le rejet de (son) amendement

(...) pour mettre en place un centre de l’établissement public d’insertion de la défense (EPIDE) en Guadeloupe, afin de permettre l’insertion sociale et professionnelle des jeunes sans diplômes ou sans titres professionnels en voie de marginalisation".

Ary Chalus avait pourtant vu son amendement déjà rejeté en commission car il tombait sous le coup de l'article 40 qui interdit aux parlementaires de créer des dépenses supplémentaires...

La guerre Lurel-Chalus se pursuit

Qu'importe, Ary Chalus estime "difficile de ne pas y voir une manoeuvre opportuniste et précipitée" : "Le calendrier d’un texte affichant une telle ambition intervient quatre ans trop tard ; ce texte aurait dû, dès 2012, accompagner l’élan ultramarin qui a porté le candidat François Hollande à la présidence."

C'est à l'issue de ce développement qu'Ary Chalus a annoncé que le groupe RRDP voterait dans sa grande majorité le projet de loi avant d'ajouter : "Pour ma part, je m’abstiendrai sur ce texte car il est très en deçà de l’attente des citoyens résidant dans les outre-mer." Et c'est là qu'il y a un hic. En effet, dans le texte de son intervention, fourni aux journalistes dans la soirée qui a suivi ce débat, un passage a été retranché. C'est le moment où il dit, sans citer personne, mais sans doute en pensant fortement au rapporteur de la commission des lois, Victorin Lurel : "Car certains ont préféré leur carrière à l'avenir des Outre-mer."

Interrogé sur les raisons du choix d'Ary Chalus, le président du groupe RRDP, Roger-Gérard Schwarznberg, a indiqué pour toute explication : "C'est lui..."

Il semble donc que la guerre locale qui opppose l'ancien et le nouveau président de Région se poursuive dans l'enceinte de l'Assemblée nationale.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents