Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

10 avril 2018 2 10 /04 /avril /2018 07:09
Le groupe réunionnais Ravate replante 10 000 arbres à La Possession

Reforest'Action à la Réunion

Une soixantaine de personnes, pour la plupart des collaborateurs du groupe Ravate, seront mobilisés le 10 avril prochain pour procéder à un e opération de reforestation sur le domaine du conservatoire du littoral à La Possession. Ce jour-là verra l'aboutissement de la collaboration du groupe réunionnais avec la société Reforest'Action. Cette entreprise basée en région parisienne a pour vocation de restaurer des espaces forestiers dégradés  un peu partout dans le monde. Elle intervient dans 15 pays, aussi bien en Californie, après les terribles incendies de forêts, en Afrique, en Haïti, en Guyane, en Europe et, pour la première fois cette année, à la Réunion.

"Depuis qu'on existe, en 2010, explique son président fondateur, Stéphane Hallaire, on a planté 2 millions d'arbres, ce qui représente à peu près 2000 hectares. On a mis sept ans à planter le premier million et un an à planter le 2e million !" Ses partenaires habituels, ce sont de grosses sociétés comme Axa, Carrefour, Crédit agricole et désormais le groupe Ravate. "Ce sont des entreprises, poursuit M. Hallaire, qui veulent avoir une action concrète dans l'environnemental et qui financent des plantations dans le cadre de leur démarche développement durable ou leur politique de responsabilité sociale de l'entreprise (RSE) comme c'est le cas du groupe Ravate. La plupart du temps, elles souhaitent intervenir au plus proche de chez elles ou sur leurs chaînes de valeur."

Le bois, métier historique du groupe Ravate

Conscient de l’impact de l’homme sur l'écosystème forestier et du déclin de la forêt sèche réunionnaise, le groupe Ravate a choisi de s'engager dans une opération de reboisement qui fait écho à son histoire. puisque la première entreprise fondée par Issop Ravate en 1939 faisait du négoce de bois péï. Alors quand les actuels dirigeants du Groupe ont rencontré, il y a plus d'un an, le président de Forest'Action au salon international des acteurs de l'environnement et de l'énergie au service de la performance économique (Pollutec) à Lyon, ils se sont aussitôt entendus. "On a identifié pour eux, raconte Stéphane Hallaire, un projet dont nous nous sommes assurés qu'il était de qualité." Ce projet, c'est l'opération financée par l'Union européenne "Life + forêt sèche". Il s'agit de replanter à la Réunion 80 à 100 000 essences locales sur une parcelle classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sur une cinquantaine d'hectares, il s'agit de recréer un véritable continuum écologique : bois de senteur blanc, bois de chenille, ti bois de senteur, bois de senteur bleu, bois d'huile, bois puant, bois blanc rouge, mahot rempart, bois de sable, bois d'ortie, bois de prune, tanguin péï, bois de lait... Le groupe Ravate a décidé d'y participer en finançant la replantation de 10 000 arbres. Reforest'Action est venue lui apporter son ingénierie et son savoir faire.

300 arbres le 10 avril

"Nous ne sommes ni pépiniéristes, ni planteurs, ni gestionnaires ou exploitants  forestiers, explique Stéphane Hallaire, mais nous préparons le projet en lien avec les acteurs locaux, que ce soit le pépiniériste, les planteurs et bien sûr le mécène local que nous aidons ensuite à valoriser son action en organisant un événement sur place qui aura lieu le 10 avril." Ce 10 avril, ce sont 300 arbres sur les 10 000 qui seront plantés à l'occasion  d’une activité de Team Building où seront présents les membres et les collaborateurs de Ravate. L'événement d'entreprise mais néanmoins ouvert va mobiliser une soixantaine de personnes qui vont planter les arbres par petits groupes. "On en profitera pour faire de la sensibilisation à l'environnement", poursuit M. Hallaire.

La plantation des 10 000 arbres nécessitera plusieurs jours de travail et devrait être un peu étalée dans le temps. "Pour l'heure, conclut Stéphane Hallaire, contrairement à la plupart des projets que nous développons dans l'Hexagone, et qui ont évidemment une dimension de biodiversité, une dimension paysagère mais également une dimension de production, là c'est une action purement environnementale qui n'a pour seul but que de restaurer la forêt sèche et son biotope."

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents