Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 05:32

Apourou expose en Gironde

extrait_regard_regalonoctilien.jpgLe peintre guadeloupéen Jimmy Apourou est l’hôte de Castillon-la-Bataille en Gironde du 18 au 25 septembre.

Les Journées Européennes du Patrimoine à Castillon la Bataille (Gironde) célèbreront le Guadeloupéen Apourou, un artiste plasticien, inspiré par les maîtres de la figure humaine tels que Picasso, Basquiat et Bacon, et dont l’oeuvre se définit souvent au travers d’une des réalités du visage humain. Selon Apourou, « l’essence de l’humain se traduit par les expressions mouvantes du visage ; ses mouvements, ses couleurs, ses déformations, ses malformations ne sont que le reflet d’un réel à saisir ».

Apourou marie les mots et les matières, les mots et les formes, les mots et les couleurs… Victime de l’incendie de son atelier parisien en novembre 2008, Apourou a dû recomposer presque l’intégralité de son œuvre avant de pouvoir à nouveau exposer. « Je peins désormais avec ce drame qui a approfondi mon interrogation de la tragédie. » Après un retour remarqué en juin dernier à la biennale d’art contemporain de la Caraïbe à Baie-Mahault (Artbémao), le voici désormais présentant son nouveau travail sous le vocable de Nihiloscopie. Une œuvre proche de l’expressionnisme lyrique qui résulte « d’une part de maîtrise et d’une part de surprise »... D’où ce rien (nihil), ces restes (os) et cette présentation (copie). Apourou ne joue pas avec les mots que sur la toile ! En fait Apourou ne joue pas, il veut toucher. extrait_la_separation.jpg« Je me souviens de ma première visite dans l’atelier d’Apourou, le 19 avril 2010, raconte le commissaire de l’exposition, Christophe Rivière. La lumière était légère, mon regard s’est d’abord posé sur des peintures représentant des figures blessées, voir tourmentées, que certains jugent comme étant laides avec une forme d’agressivité. Apourou me demande mon ressenti. Je réponds : « Ça ne correspond pas uniquement à ce que j’aime, mais c’est encore plus fort, ça correspond à Moi ». Il était surpris de ma réplique. Mais il fallait bien se rendre à l’évidence : la fusion avait opéré. »

FXG (agence de presse GHM)


BIO

Juin 2010 : ARTBEMAO - Biennale d’art contemporain de la Caraïbe à Baie-Mahault

Novembre 2008 : Incendie de l’atelier situé 21 rue sainte Marthe Paris 10e

Janvier 2007 : Exposition au Japon avec publication d’un catalogue (Musée d’Art Moderne des villes d’Osaka, de Tokyo et de Kyoto)

Décembre 2006 : « Attention Travaux » Exposition collective, Galerie Art Studio, Paris

Septembre 2006 : Exposition collective au sein du collectif O’BUN TU

Juin 2006 : GMAC, Paris Bastille

Mai 2006 : Koi Nabori, oeuvres exposée à l’Hôtel de ville de Vincennes

Mars 2006 : Exposition, Galerie Garcia-Laporte, Paris

Novembre 2005 : Exposition, Galerie Code 3, Paris

Octobre 2004 à mai 2005 : Exposition collective au Japon (Musée d’Art Moderne d’Osaka, de Tokyo et de Kyoto) avec publication d’un catalogue

Juin 2005 : Exposition collective, Maison du Japon (en collaboration avec l’UNESCO), Paris

Avril 2005 : Galerie Reg’Art Plus, Paris 11

Août 1971 : Naissance à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents