Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 08:43

Shell a dépensé 2 millions € en Guyane depuis septembre

Patrick Roméo, président de Shell France, a été auditionné hier au Sénat pour la deuxième fois depuis le mois de mai. Face aux sénateurs de la délégation outre-mer, dont MM. Patient et Antoinette, le patron de Shell est d’abord revenu sur l’échec du 2e forage en décembre dernier à 6200 mètres de fond. « Le forage a été une réussite technique, a-t-il indiqué, mais le réservoir cible était vide. Il y eu des hydrocarbures mais ce réservoir n’était pas étanche. » Le puits a été rebouché et, depuis le 27 décembre, le troisième forage a commencé à 11,6 km du deuxième. La tête de puits a été installée comme le bloc obturateur. Contrairement à ce que nombre de personnes lui disent, Patrick Roméo assure que ce n’est pas parce qu’ils forent qu’ils ont des certitudes. « A une telle profondeur, nous devons forer pour savoir. » Y compris quelle quantité… Le forage revient à 1 million de $ par jour.

Au point de vue des retombées économiques, Patrick Roméo a avancé le chiffre de 2 millions d’euros dépensés depuis fin septembre au bénéfice de 150 entreprises et organismes (logistique, transport, carburant, maintenance, restauration...). Shell a créé 19 emplois direct et vient de recruter 5 stagiaires qui seront amenés à travailler à Paris et à Cayenne. La compagnie a encore collecté 170 CV dans l’idée de recruter une dizaine de CDI qui seront formés, notamment à l’anglais.

Par ailleurs, depuis le 1er janvier, le port de Degrad des cannes est devenu grand port maritime. « Il a désormais vocation à devenir notre port principal », a indiqué M. Roméo. A condition que certains investissements soient faits comme un quai flottant et que le pétrole devienne sa principale activité.

Si le forage est positif, on peut imaginer une exploitation commerciale du pétrole de Guyane d’ici 2018.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents