Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 07:24

Aide à la Continuité territoriale

ITW George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer

"Priorité aux jeunes étudiants, salariés et chômeurs en formation"

A partir de 2015, le dispositif de continuité territoriale tous publics va être raboté (un billet tous les trois ans et baisse de la prise en charge...). Quelles sont l'enveloppe prévue, les nouvelles règles actées et pourquoi ?

Avec + 50% d’augmentation en 4 ans, nous allions droit dans le mur ! Le Gouvernement a donc pris des décisions courageuses pour sauver l’Aide à la Continuité territoriale. Très concrètement, nous avons décidé de donner la priorité à ceux qui en ont le plus besoin, c’est-à-dire les jeunes étudiants et les salariés ou chômeurs en formation pour les aider à trouver de l’emploi. Ils bénéficieront comme aujourd’hui d’un billet par an.

Mieux, un jeune ayant bénéficié d'un billet annuel pour passer un concours en métropole n'est aujourd’hui pas éligible à une formation en mobilité la même année, s'il a échoué à son concours notamment. Cela sera désormais possible.  
J’insiste tout particulièrement sur la volonté du gouvernement de préserver cette faculté à la mobilité des jeunes dans un parcours de formation alors même que sans modification du régime actuel, la dérive constatée par l’octroi de billets tous publics menaçait l’existence même de cette mesure.

Didier Robert, le président de la Région Réunion, vous défie. Pour contrebalancer le désengagement de l'Etat qu'il chiffre à 4 ou 5 millions d'euros pour sa seule Région, il veut faire payer au gouvernement les loyers des fonctionnaires d'Etat hébergés dans les lycées. Que répondez-vous ? 

Le président de Région fait le choix politique d’abonder de manière substantielle le dispositif d’aides pour un public de plus en plus large. Il s’agit d’une stratégie généreuse mais qui a une incidence très forte sur les finances publiques. J’ai découvert, en lisant la presse, le souhait de la région Réunion de supprimer des avantages accordés aux personnels de l’Education nationale. C’est un autre débat. Je rappelle en premier lieu que le bénéfice des logements accordés aux fonctionnaires d’Etat obéit à des règles strictes qui n’intègrent la gratuité que dans des cas très limités. En second lieu, je m’étonne que la région Réunion envisage des mesures de rétorsion budgétaire à l’encontre d’une population qui n’a aucune responsabilité dans cette histoire !

Le budget de l'Outre-mer est en hausse, mais vous avez dû faire des choix dont celui de sacrifier la continuité. Comment les justifiez-vous ? 

Je souhaite être bien claire et donc vous donner quelques chiffres : le ministère affiche des moyens en progression de 2,6% en 2015 et de 7,8% pour les 3 ans qui viennent.

La politique d’exonérations de charges sociales sera préservée et renforcée par l’augmentation de l’aide aux entreprises que constitue le CICE.

La poursuite de l’effort en faveur l’insertion des jeunes sur le marché du travail avec la montée en puissance du SMA, la priorité accordée au logement social ou encore l’effort majeur consenti en termes d’investissement public dans le cadre des contrats de projet Etat-Région sont des preuves de la volonté politique du gouvernement. Ce n’est pas rien dans le contexte actuel ! L’outre-mer est une priorité du gouvernement, cela me paraît clair.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents