Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice
  • Contact

Recherche

30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 06:31
Bareigts et GPL réunies au moment où la rumeur fait de la première un possible successeur à la seconde

Bareigts et GPL réunies au moment où la rumeur fait de la première un possible successeur à la seconde

GPL veut donner un nouveau souffle à la loi contre la vie chère

La ministre des Outre-mer a annoncé hier matin avoir retenu une dizaine de recommandations inscrites dans le rapport parlementaire que lui a remis la député PS de la Réunion, Ericka Bareigts. Celle-ci et son collègue LR du Pas de Calais Daniel Fasquelle se sont penchés trois après son adoption sur la loi de régulation économique outre-mer sensée combattre la vie chère et connue sous le nom de loi Lurel. Les rapporteurs saluent l'efficacité du bouclier qualité prix. "45 % des produits inclus dans le bouclier qualité prix sont issus de la production locale", a noté Mme Bareigts. De même les prix des produits concernés ont baissé de 5 à 16 %. Les rapporteurs reconnaissent encore le rôle positif de plateforme de négociations que représentent les observatoires des marges et des prix. Enfin, ils saluent les dispositions "pro-concurrence" de la loi, toutes applicable depuis trois ans et notamment le pouvoir d'injonction de l'Autorité de la concurrence. Ainsi, quatre industriels que l'Autorité de la concurrence avait en ligne de mire, ont préféré négocier et ouvrir à la concurrence leur filière de distribution outre-mer. "Le bilan est satisfaisant, a conclu la députée Bareigts, mais le sujet reste préoccupant au quotidien." Et c'est pour répondre à cette préoccupation que la ministre a fait savoir qu'elle entendait donner suite à certains points de ce rapport pour "donner un nouveau souffle" à la loi Lurel. "C'est une loi courageuse qui a peut-être joué dans les échéances électorales récentes", a-t-elle glissé.

GPL veut agir sur le bouclier qualité prix, mieux le promouvoir avec plus de production locale de qualité, une meilleure signalétique et un accès plus grand y compris dans le petit commerce. Elle propose encore de renforcer l'action du consommateur dans le contrôle de la chaîne du prix en renforçant les observatoires des marges et des prix. Elle les dote de 50 000 euros supplémentaires pour de nouvelles études et permettra à leurs présidents de se voir à Paris une fois par an.

La ministre s'est avancée sur quelques points précis sur lesquels elle entend favoriser la concurrence : l'accès aux cuves de la SARA aux Antilles et la SRPP à la Réunion pour pour permettre à d'autres fournisseurs d'alimenter nos territoires, et les matériaux de construction dont pourrait se saisir prochainement l'Autorité de la concurrence.

FXG, à Paris

Ericka Bareigts se refuse à tout commentaire sur l'Inde et Taubira

Ericka Bareigts, présente au ministère des Outre-mer pour présenter son rapport sur la loi de régulation économique des Outre-mer mercredi, n'a pas voulu parler de son déplacement en Inde avec le président de la République pour, a-t-elle justifié, ne pas dévoiler encore ce qu'elle racontera vendredi devant la presse réunionnaise. Elle n'a pas voulu non plus commenter la démission de Christiane Taubira de son poste de garde des Sceaux. Mais là, la raison était plus en lien avec les dernières rumeurs de remaniement ministériel toujours d'actualité, qui font de la députée socialiste de la 1ère circonscription de la Réunion une remplaçante plausible à George Pau-Langevin au ministère des Outre-mer. Si tant est que cette dernière s'en aille, ce qui ne semble vraiment pas certain.

Réaction de GPL à la démission de Taubira

"Christiane Taubira est une femme extrêmement brillante qui a imprimé sa marque au ministère de la Justice, mais en démissionnant, au fond elle est assez cohérente avec elle-même. A partir du moment où elle n'était pas tellement d'accord avec le texte de loi sur la réforme de la Constitution, c'était quelque chose d'un peu particulier soit de le présenter en n'étant pas d'accord, soit de ne pas être présente sur le banc des ministres... Donc, je crois que la décision qu'elle a prise en accord avec le président de la République est une position raisonnable et je sis persuadé qu'elle pourra exercer de nouvelles responsabilités, mais dans des conditions qui soient moins inconfortables pour elle que dans le contexte de cette loi qu'elle devait présenter en étant perplexe."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents