Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

19 mars 2018 1 19 /03 /mars /2018 06:25
Adam à l'Elysée

Lénaïck Adam reçu à l'Elysée

L'équipe du président de la République a tenu à recevoir Lénaïck Adam mercredi parce que c'est le seul candidat de la République en marche à être sorti vainqueur d'une élection partielle. Emmanuel Macron lui avait téléphoné dimanche soir pour le lui dire et c'est son conseiller politique, Stéphane Séjourné, qui l'a reçu mercredi soir. « J'ai  tenu à lui dire qu'il y avait un certain nombre d'engagements qui ne sont pas appliquées clairement et précisément sur le territoire et que je me devais de faire respecter la parole de l'État sur mon territoire. » Le député de la deuxième circonscription s'est donc chargé d'établir la liste de ce qui n'avance pas. Dès son retour, ce jeudi, le député Adam tiendra une réunion avec le préfet, le recteur, l'ARS, afin qu'ils puissent répertorier toutes les choses qui sont administrativement au ralenti. Comme il le signifiait

déjà mardi au Premier ministre à l'Assemblée nationale, le député veut absolument éviter que l'on revienne aux barricades.

Lénaïck Adam et Stéphane Séjourné,  se sont aussi entretenus de la mission dont doit le charger le premier ministre au sujet de la réforme constitutionnelle. «Il s'agira de voir quelles adaptations sont nécessaires. Le président a accepté que nous ayons un droit à la différenciation pour valoriser les particularismes de la Guyane. » Reste que cette question, si elle est du ressort des états généraux, n'est pas qu'une affaire d'élus, mais de toute la population. Lénaïck Adam s'est par ailleurs engagé auprès de Stéphane séjourné à se rendre à Saint-Martin pour voir quelles sont les facilitations qui ont été faites pour que la lourdeur administrative  pèse moins. « Si des choses ont marché là-bas, autant les utiliser chez nous. J'ai répété que les Guyanais veulent voir les choses changer dans le paysage. L'État doit prendre ses responsabilités et mon rôle de faire lever tous les freins c'est ce que j'ai précisé à l'Élysée et au gouvernement »

Le député avait tenu à interpeller le premier ministre mardi dans l'hémicycle, quand bien même il s'était entretenu auparavant avec son groupe politique et le ministre des relations avec le Parlement; Christophe Castaner.  « Il faut que la population comprenne qu'un parlementaire de la majorité a plusieurs voix, plusieurs outils pour pouvoir travailler et faire passer les messages. J'ai parlé de parlementarisme du couloir, aujourd'hui nul ne peut remettre en question ma capacité à mobiliser un réseau. Je crois qu'avec ce gouvernement, toutes les portes me sont ouvertes et je pèse différemment aujourd'hui. »

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents