Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 04:27

Lancement de la 3e Bouvet-Guyane à Brest

Depart-prologue.jpgLe prologue de la 3e édition de la course transatlantique à la rame en solitaire ralliant Dakar à Cayenne a eu lieu samedi à Brest (Finistère).

Jean-Jacques Gautier a fait le meilleur temps et Henri-Georges Hidair, seul de la « légion guyanaise » sur l’eau s’est classé 10e.

Pierre-Verdu-Jose-Bleses.jpg« C’est pas un 100 m qu’on va courir, c’est 45 marathons ! » Pierre Verdu, l’un des six skippers guyanais engagés dans la Bouvet-Guyane 2012 était prolixe avant le départ, samedi dans la rade de Brest, du prologue de la 3e Bouvet-Guyane. « Pour faire une chose répétitive comme ramer, il faut se transcender. Chacun a son truc pour oublier qu’on n’est plus qu’une crevette sans carapace… » Certains écoutent de la musique, comme le favori, Jean-Jacques Gautier qui a passé la ligne d’arrivée en 1 heure 11 minutes et 24 secondes en écoutant chanter Johnny Hallyday ! Pierre Verdu, c’est à l’oreille qu’il comprend la mer… Mais cette fois, il n’a pas ramé. Comme ses camarades venus exprès de Guyane pour ce prologue, ils ont été dispensés de course. Leurs bateaux sont restés chez nous et puis, ils ont déjà couru leur prologue fin septembre, concédant une belle victoire à Jean-Emmanuel Alein sur Sapro Point Bois, l’embarcation qui a gagné l’édition 2009 avec Patrick Hoyau.  Jean-Emmanuel pense que « tout le monde peut gagner cette course », mais il sait aussi qu’il ne vaut mieux pas être le favori ! Henri-Georges-Hidair.jpgSeul Henri-Georges Hidair, sur le bateau de l’organisation (Montsinnery-Tonnegrande est encore en Guyane), s’est battu, et bien ! Il est resté dans le peloton et s’est classé 10e, le dernier des classés, mais classé ! « C’est ma deuxième sortie sur ce type de bateau, raconte le Guyanais après l’épreuve. Il y avait un vent contraire, mais je me suis amélioré, j’ai progressé ! » Henri-Georges remet ça car il veut arriver en Guyane, chez lui ! Il a trouvé ses concurrents plus physiques qu’en 2009, « moins marins, mais plus forts ! » »Même pas peur ! », s’est amusé Rémy Dupont, le 6e Guyanais engagé après avoir assisté à la course. « Il y a des costauds, mais ce n’est pas sur un prologue qu’on peut se rendre compte. » Rémy a remplacé au pied levé Jean-François Taddéi, blessé, alors il espère d’abord arriver en Guyane. Il sait qu’il peut compter sur son « Brigandin », le bateau qui a donné une 3e place à Charles Bergère en 2009.L-equipe-de-54-w-et-les-skippers.jpg

Casse de rame et… arrestation d’un rameur

Jean-Jacques-Gautier-vainqueur.jpgComme d’habitude, c’est Jean-Jacques Gautier sur Echo-Mer qui s’est très vite échappé, laissant 5 minutes derrière Remi Alnet sur Areva, malgré une rame brisée en plein effort, au bout d’une demi-heure de course. Son changement de pagaie s’est fait aussi rapidement qu’un changement de pneus de Formule 1 au stand ! Didier Torre, Christophe Dupuy, Jean-Christophe Lagrange et le Marseillais Pierre Mastalski se sont succédé dans un mouchoir de poche. La seule femme engagée dans la course, Olivia La Hondé, est bien partie, mais un puissant courant l’a emmenée trop loin, trop à l’écart de la route pour tenter de décrocher une place. Mais quelle rameuse, quelle grâce dans sa façon de ramer ! Le facteur Frédéric Devilliers, pour sa première participation, y est allé plutôt tranquille. « Ce n’est pas comme une lettre à la Poste », a ironisé le journaliste sportif de Guyane 1ère, José Blézès… Pierre-Verdu-sur-bateau-accompagnateur.jpgPierre Verdu a fait deux lots : « Une bonne moitié bien affûtée, une bonne moitié qui découvraient leur bateau et un ensemble content d’être là et qui fait une belle famille ! » « Il y a de très bons concurrents, dit Julien Besson, ça va être difficile de rivaliser avec autant de personnes aussi bien préparées que nous ! Mais au départ à Dakar, on sera tous à zéro et vraiment sur la mer ! » Tout le long du prologue, un grand dauphin noir solitaire a accompagné les rameurs. Seul hic au tableau, Christophe Dupuy, officier de marine quand il ne rame pas sur D.O.C, s’est amusé à détailler sur la VHF, pour tous les concurrents, le détail des installations militaires autour de l’Ile longue, base des sous-marins nucléaires… A l’arrivée, il a été escamoté par l’amirauté pour y subir une réprimande. Ca ne l’empêchera pas d’être à Dakar en janvier 2012 !

FXG (agence de presse GHM) Remi-alnet-vient-de-casser-une-rame.jpg

 

 


ITW Jean-Jacques Gautier, troisième participation (deux naufrages) et vainqueur du prologue

24-septembre-2011-8822.JPG"La Guyane, je veux la voir !"

Comme aux deux précédentes éditions vous prenez tout de suite la tête de la course…

Je suis un rameur d’aviron classique donc sur une rade comme celle-là, c’est plus simple pour moi, forcément…

Vous repartez pour la troisième fois. Cette fois-ci, pensez-vous être paré pour arriver ?

On ne peut jamais dire… Le risque zéro n’existe pas mais on a changé le bateau complètement. J’en ai acheté un tout neuf. On l’a fabriqué, modifié des choses sur la sécurité ; on a amélioré les postes de rames. On a fait attention au poids pour qu’il soit très en bas et pour m’éviter de chavirer. Et que si ça m’arrive, le bateau puisse faire le culbuto assez rapidement. On a fait les stages de sécurité… Et puis là, mon bateau n’est pas tout vieux ! Il sort du chantier, il y a une semaine… Et maintenant que le prologue est passé, on va aller faire des tests en mer pour bien le régler et me faire plaisir. Le but pour moi, c’est de me faire plaisir et d’aller jusqu’au bout, là-bas.

A quatre mois du départ, il vous reste des choses à faire ?

Non, il y a deux petits trucs ridicules à voir pour la jauge… Moi, je vais aller en mer pour régler le bateau, de façon un peu voileux. C’est pas mon métier et c’est là où est mon défaut. Donc il faut que je m’améliore.

Et si je vous dis la Guyane ?

J’ai envie d’y aller. Je veux la voir !

Propos recueillis par FXG

 


Pascal Vaudé, 2e participation

"L'essentiel est d'arriver entier chez nous"

Mastalski-Vaude-Besson.jpgComment avez-vous trouvé la flotte et vos concurrents ?

Il y a beaucoup plus de monde que lors de la précédente édition. On était 22 dont six ou sept Guyanais ; là on sera 26 au départ… On retrouve des anciens donc des concurrents sérieux dont Jean-Jacques Gautier, Rémi Alnet ou Eric Lainé des menuiseries Bouvet. Ce sont des gens dont on sait ce qu’ils valent sur l’eau. Il y a Didier Lemoine qui en est à sa troisième participation et on sait qu’il y va plus pour le plaisir qu’autre chose. Après les autres, on ne sait pas trop. Ce n’est pas un prologue comme celui qui s’est déroulé à Brest qui permet de se rendre compte des potentiels de chacun… Parmi les métropolitains, il y en a qui rament bien, d’autres qui ont ramé pour la première fois. Il y a de tout dans cette course, c’est ce qui fait son charme.

Après votre première traversée, vous avez pris de la bouteille…

Oui… J’ai grandi. J’ai trois ans de plus aussi !

Alors quel est votre objectif cette fois ?

Toujours la même chose. Je crois que ce qu’a dit Patrick Bouvet résume bien les choses : l’essentiel est de participer et d’arriver entier chez nous.

Propos recueillis par FXG

 


Bouvet-Patrick.jpgPatrick Bouvet, président de Bouvet SA, co-sponsor avec la Région Guyane de la course

Une course comme ça transforme un homme !"

Votre entreprise a donné la moitié du nom de cette course. Comment est-ce arrivé ?

On a connu la course comme concurrent. On avait trouvé cette course intéressante pour l’entreprise. L’idée de faire traverser l’Atlantique à un salarié, c’est une aventure formidable pour toute l’entreprise. On s’est inscrit pour la 2009 en disant qu’on construirait un bateau et qu’on enverrait un salarié sur l’océan. Ca a été Eric Lainé qui a fini 4e. Puis, on a rencontré Michel Horeau et Antoine Coyère. Ils cherchaient un second sponsor ; le premier, c’était la Guyane. Voilà comment on est devenu sponsor de la course…

Vous recommencez en envoyant un nouveau salarié, Christophe Letendre, mais en plus Eric Lainé repart…

Une course comme ça, ça transforme un homme ! Et quand il est rentré, Eric n’a eu qu’une envie, c’est de repartir. Nous, on avait de décider de construire un nouveau bateau parce que ça fait partie de notre engagement. Les 20 salariés qui participent bénévolement à la construction viennent assister au départ… Donc le bateau d’Eric Lainé restait disponible, alors on lui a dit de trouver des sponsors, ce qu’il a fait…

Dans la situation de crise économique et financière mondiale, comment une entreprise telle que la vôtre arrive à sponsoriser un tel événement ?

La crise économique est récente même si on commence à la sentir… Les choses sont plus difficiles mais notre engagement était pris depuis longtemps donc pas question de faire marche arrière. Et puis, dans des moments comme ça, c’est toujours intéressant d’amener une réflexion dans l’entreprise, que les gens discutent entre eux d’autres choses que de problèmes économiques. La course est un bon vecteur. Dans l’entreprise, quand on parle de la course, ça fédère les gens. Ca permet de s’écarter un peu des problèmes économiques, c’est plutôt bien.

Peut-on espérer qu’en 2015, Bouvet sera encore sponsor de la course ?

Je ne peux pas le dire. Il faut qu’on laisse passer 2012… Ce qui est important pour moi, c’est qu’ils arrivent tous de l’autre côté et que ça soit une belle course. Après, on verra !

Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)


En imagesAlain Pinguet

Alain PinguetBenoit Soulies

Benoit SouliesChristophe-Dupuy.jpg

Christophe DupuyDidier-Lemoine.jpg

Didier LemoineDidier-Torre.jpg

Didier TorreEric-laine.jpg

Eric LainéFrancis-Cerda.jpg

Francis CerdaFrederic-Devilliers.jpg

Frederic DevilliersGuillaume-Bodin.jpg

Guillaume BodinJean-Christophe-Lagrange.jpg

Jean-Christophe LagrangeLionel-Lucyk.jpg

Lionel Lucykmarc-Chailan.jpg

Marc ChailanOlivia-la-honde.jpg

Olivia La HondéPascal-Teniere.jpg

Pascal TesnièresPierre-Mastalski-copie-1.jpg

Pierre Mastalskirenaud-Mesnil.jpg

Renaud MesnilSaid-Ben-Amar.jpg

Saïd Ben Amar

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents