Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 10:21
Alain Marleix pressenti à l’Outre-merAlain-marleix.jpg
C’est désormais Alain Marleix, député du Cantal, qui semble tenir la corde pour le secrétariat d’Etat à l’Outre-mer. Christian Estrosi pour qui le poste semblait réservé, n’en veut pas. Il brigue la présidence de l’Assemblée nationale. Même si la concurrence est rude (François Baroin, Bernard Accoyer et Patrick Ollier le visent aussi), il s’est répandu dans l’Express, Le Point et Challenge de cette semaine, hebdos dans lesquels il dit ne pas aimer les voyages, être claustrophobe en avion…  Bref, ça ne l’intéresse pas !
Alain Marleix, membre de la commission des finances à l’Assemblée et responsable de la commission des investitures à l’UMP, serait partant. Ancien journaliste (comme François Baroin), il semble être prêt à s’adapter au poste.

 

Repost 0
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 11:49

En répétition avec PSEPatrick-Saint-Eloi-Portrait.jpg
« Ce sera mon premier Zénith solo ! » A quelques jours du concert des 25 ans de carrière, le 16 juin, Patrick Saint-Eloi et ses musiciens ont investi le studio Planet live à Bondy pour répéter un show qui devrait durer 2 h 30. « Mais ça dégénère en 3 heures assez rapidement », reprend le crooner Saint-Eloi. Il promet les nouvelles chansons du best off, les incontournables comme Eva ou An ba chenn’la, des chants plus traditionnels, comme Dévèn ou Eloi. « Il y a un truc positif : on reste dix jours à Bondy et on répète grandeur nature. Les deux derniers jours , on fera un filage. Surtout pas de public ! »
 Le Zénith est un challenge personnel. J’avais envie de le faire et j’avais aussi envie pour mes 25 ans de carrière de remercier les gens qui m’ont soutenu, même après mon départ de Kassav ! Mon public est resté le même sauf qu’ils ont eu des enfants qui ont eu des enfants ! Ce sont trois générations confondues qui viennent à mes concerts ! » Saint-Eloi aime le Zénith qu’il a bien connu avec Kassav, « une salle de proximité, juge-t-il. C’est important pour se retrouver. Le public ne m’a pas vu depuis deux ans ! » Pour parvenir à créer l’atmosphère et l’esprit, il a organisé son show en trois phases : « On va retrouver les morceaux qui ont marqué ma disco, puis il y aura un moment très culturel, très roots, un moment de ballades créoles et enfin les morceaux de zouk qui déménagent ! »


PSE-Band-en-repet.jpg« Ce cher Patrick »
La répétition n’a pas encore commencé. Jean-Philippe Fanfant n’est pas là, retenu à la Nouvelle Star. Fred Caracas, le bassiste, fera avec : « On va travailler les ballades ! » Patrick s’est mis à la batterie, mais c’est uniquement pour faire quelques réglages. Aux claviers (il en a trois à disposition, un pour les effets, un pour le piano et le dernier pour les petits sons), Gilles Voyer. Ce Martiniquais joue avec Patrick Saint-Eloi depuis qu’il est parti de Kassav (mais il joue aussi avec Taxi créole). « On avait déjà fait des choses ensemble et il a bien voulu que je l’accompagne, ce cher Patrick ! » Martial, le backliner venu de Baie-Mahault, occupe une place de confiance. La guitare Godin et la Stratokaster de Thierry Delannay, la Takamine de Patrick, ou la basse Music man de Fred Caracas, c’est lui qui les place ! Aux percus, le petit frère du maire de Pointe-Noire, Fred Desplans. Il est encore occupé à recopier sa liste de titres. Il sait s’économiser pour préserver sa force de frappe ! « A la fin d’un concert, on sent les doigts. Mais c’est le métier... C’est sûr que ça engourdit, mais dans l’euphorie, on oublie les douleurs ! » Selon Fred, « le batteur et le percu ont les places les plus physiques, mais pour le chanteur, c’est beaucoup de stress et une fatigue nerveuse. » ¨Pour Gilles Voyer, « le clavier n’est pas une promenade. Il faut beaucoup de concentration car Kassav, c’est beaucoup de petits sons, d’événements et Patrick vient de l’école Kassav. J’essaie de reproduire fidèlement ce style avec mes deux petites mains et mon cerveau ! » PSE-et-la-Godin-de-Delannay.jpg
L’un des claviers qu’il a amené est mort. « Il a fallu que j’en trouve un tout de suite. Je l’ai loué sur place ! » Thierry Delannay apprécie de jouer les compositions de Patrick : « C’est un guitariste et je m’éclate sur tous les titres. Deux amis arrivent : le Martiniquais de Dillon, Natone, qui fait dans la Dance hall avec Ghetto sound, et Domyx, le cousin du guitariste. Il fait du zouk et se revendique comme un enfant de Patrick Saint-Eloi. Il sort un album le 15 juin chez DX prod, sa boite ! Schultz, le saxo arrive enfin. Les instruments sont en place. Les 38 pistes de la console de son sont ouvertes… Que le spectacle commence !

Photos : Régis Durand de Girard

On stage
Batterie : Jean-Philippe Fanfant
Claviers : Gilles Voyer
Guitare : Thierry Delannay
Percu : Fred Desplans
Basse : Fred Caracas

Choeurs : Claudine Penon et Béatrice Poulot
Cuivres : Hamid Belhocine, Fabrice Adam et Schultz
Ka : l’équipe de Toliot
Les guest : Fred Deshayes (Mo lanmou), Salï (Son tambou la) et (sous réserve) Perle Lama

Les dates
Concert au Zenith de Paris, le 16 juin
Concert en Martinique les 18 et 19 juillet
Concert en Guadeloupe le 21 juillet
Concert aux Saintes, le 15 août

 

Repost 0
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 19:15

Jean-Luc Silo, Ymalde et Martine Sylvestre, lauréats de 9 semaines et 1 jour
Jean-Luc-Silo.jpgMartine-Sylvestre.jpgYmelda.jpg

Le jury de l’opération 9 semaines et 1 jour, présidé par Laurent Voulzy, s’est réuni hier à Paris pour désigner les lauréats du télé-crochet de RFO. Les DFA seront représentés par Jean-Luc Silo pour la Guyane, Ymalde pour la Martinique et Martine Sylvestre pour la Guadeloupe. Avec les six autres lauréats (Loïc Painaye, Réunion, Hmej Wenehoua, Nouvelle Calédonie, Latheral, Mayotte, Vaitiare Tuhoe, Polynésie et FelakikoTakazy, Wallis et Futuna), ils seront en tournée en métropole à l’occasion des grandes vacances. Ils seront aux Francofolies de La Rochelle, le 15 juillet, pour un concert qui sera retransmis en fin d’année, le 17 juillet à Paris, et le 19 juillet, aux Francofolies de Spa en Belgique.

Repost 0
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 19:11
 France Télévisions condamnée à payer
10 000 euros à Serge Bilé

Hier, le tribunal de grande instance de Paros a donné raison à Serge Bilé contre France
Télévisions dans l’affaire du prix littéraire dont il s’estimait floué, en 2005, pour son
livre Noirs dans les camps nazi. Le tribunal de grande instance de Paris a admis que
l’équipe de Bernard Pivot avait faussé le déroulement du Prix France Télévisions lorsqu’
elle a expliqué au jury de téléspectateurs, sans la moindre preuve, après le premier tour
de scrutin où le présentateur du JT de Télé Martinique était sorti en tête, que son livre
pouvait comporter des erreurs et qu’une expertise (jamais publiée) était en cours,
réalisée par des historiens allemands.
Le tribunal a souligné que ces réserves, non fondées, avaient influencé les jurés comme
l’avaient d’ailleurs admis certains d’entre eux qui ont témoigné au cours de la procédure.
Les organisateurs du Prix France Télévisions sont condamnés à lui verser 10.000 euros à
titre de dommages et intérêts.
Repost 0
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 15:57

INTERVIEW. Jean-Jacques Seymour, auteur de Une obsession nommée Hugo
Le journaliste Jean-Jacques Seymour publie chez Menaibuc un livre de réflexion autour du président Hugo Chavez et de sa révolution bolivarienne.
« Hugo Chavez est un révolutionnaire »repro-livre.JPG

Pourquoi vous être intéressé à Hugo Chavez ?

Après huit ans au pouvoir, le président vénézuélien Hugo Chavez a été réélu à une écrasante majorité en décembre 2006. Face à un nouveau mandat de six ans, riche des revenus pétroliers du pays et enhardi par une forte cote de popularité, il se dit confiant pour l’avenir de ce qu’il appelle sa révolution bolivarienne et compte bien établir son socialisme du 21ème siècle, encore mal défini. On s’inquiète pourtant que, pour arriver à ses fins, l’ancien colonel, autrefois instigateur d’un coup d’État, soit prêt à sacrifier les principes démocratiques. Il n’est pas encore un dictateur et n’a en général pas tenté de se conduire comme tel mais il a montré une forte tendance à l’autocratie.

Quelle est l’incidence du phénomène Chavez sur la politique régionale et dans l’hémisphère ?

Chavez s’est attelé à reconstruire le Venezuela depuis sa première élection en 1998. Un an plus tard, il a fait adopter une nouvelle constitution mettant fin au condominium des partis traditionnels qui avait dominé le pays depuis plus de deux générations pour le remplacer par une démocratie participative fondée sur une relation directe entre le président et le peuple. Le Congrès bicaméral est devenu une seule Assemblée nationale qui, depuis qu’une opposition fortement divisée a eu l’imprudence de boycotter les élections législatives de décembre 2005, ne compte que des membres pro-Chavez.

Et l’opposition ?

Les traditionnels contre-pouvoirs qui équilibrent l’exécutif ont disparu à mesure que les principales institutions de l’État, comme le bureau du procureur général, la Cour suprême, le Conseil électoral national et les forces armées, sont progressivement passés sous le contrôle du président et de ses fidèles, des officiers et militaires en service actif et des réservistes occupant des postes normalement tenus par des civils. D’importants programmes de services sociaux ont été lancés dans les quartiers pauvres sous le nom de missions et ont aidé le gouvernement à acquérir un soutien populaire

JJ-SEYMOUR.JPG
                (Photos RDG)

Il a pourtant été fortement contesté …

Durant ses cinq premières années au pouvoir, Hugo Chavez a dû faire face à plusieurs tentatives visant à le renverser, que ce soit par des moyens constitutionnels ou non. En avril 2002 et à la fin 2003, il a essuyé d’abord un coup d’État puis une grève nationale prolongée ; en août 2004, il est sorti victorieux d’un plébiscite. Stimulé par ce vote et des prix du pétrole élevés, il agit depuis sur un mode offensif. En janvier 2007, l’Assemblée nationale a adopté après un court débat une loi accordant au président de larges pouvoirs législatifs pour une période de dix-huit mois.

La prolifération des groupes armés ne pourrait-elle pas devenir un problème ?

De nombreux groupes chavistes, notamment à Caracas, ont accès à des armes tandis que d’autres groupes formés par le gouvernement comme le Front Francisco Miranda, une organisation civile qui regroupe des jeunes envoyés depuis Cuba pour suivre une formation idéologique, devraient en recevoir. La Garde territoriale et l’armée de réserve récemment créées sont en dehors de la chaîne de commandement militaire et répondent directement au président. On craint que certains des groupes armés se transforment en mafia criminelles. Chavez devra par ailleurs combler les fissures qui sont apparues au sein de son propre camp sur la question de savoir quelle direction donner à sa révolution.

Peut-il bousculer l’ordre établi ?

Hugo Chavez est un révolutionnaire. Depuis son accession au pouvoir en 1999, il est dans une logique de rupture tant dans sa façon de gérer l’Etat que dans ses relations avec le monde capitaliste. C’est un pays qui avait été mis sous coupe réglée par les multinationales. Un pays plongé pour une grande partie de sa population, dans la pauvreté, dont Chavez hérite. D’un côté, il y a la misère du peuple et de l’autre, les multinationales qui pompent les richesses du pays.

La Banque du Sud peut-elle apporter des solutions ?

Quelques semaines après avoir fini de payer sa dette aux institutions financières iknternationales, le Venezuela est sur le point de se retirer de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international. La manne pétrolière a permis de solder, avant terme, la dette du pays et l’un des premiers pays producteurs de pétrole n’entend plus se laisser dicter sa politique par quiconque. C’est donc une affirmation de son indépendance politique et économique. La Banque du sud financerait désormais les chantiers du développement des Etats membres à partir des revenus du pétrole.

Y a-t-il un front international anti-Chavez ?

Les mesures de rétorsions, les intimidations, le chantage et même la subversion ne manqueront certainement pas. Les enjeux sont énormes et il faudrait avoir du cran pour tenir. Les alter mondialistes et les pays du tiers-monde tiennent là un moyen d’affaiblir le système néolibéral en élargissant le cercle des émules du projet Chavez. La défiance prendrait alors une nouvelle ampleur et crédibiliserait ainsi les alternatives des alter mondialistes face à la déferlante néolibérale.

 

 

 

Repost 0
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 16:52

France Télévisions présente sa grille d’été

 
 

carolis-serre.jpgPatrick de Carolis et Patrice Duhamel ont assuré, lundi dernier, depuis l’auditorium du Trocadéro à Paris, offrir une grille « spectaculaire et audacieuse, avant goût de celle de la rentrée de septembre » pour la période des grandes vacances. Tempo qui, à défaut que nous puissions recevoir France 2, France 3, France 4 et France 5, nonobstant une redevance égale à celle versée en métropole, retransmettra le meilleur de ces audaces : Du foot, avec France 2 foot, une émission de résultats sur la ligue 1 et 2, programmée à la même heure que l’émission de Pascal Sevran ! Patrice Duhamel, interpellé sur la suite de la carrière de l’homme qui a incriminé le sexe des Noirs dans la famine en Afrique, s’est voulu rassurant : « Pascal Sevran termine la saison à son heure et des discussions sont en cours pour la saison 2007-2008. » Mais il a eu ce mot, juste derrière : « L’ampleur du virage éditorial de septembre sera significatif autour de la culture, des événements exceptionnels et de la création. ». Le tour de France sera l’objet d’une grande retransmission. Sans Henri Sannier, « écarté du prochain tour de France », selon Patrice Duhamel. Henri Sannier a reproché à Daniel Bilalian, chef des sports « son aveuglement et sa surdité ». Ecarté sans état d’âmes par Carolis et Duhamel qui ne partagent pas ses vues ! En revanche, Patrick de Carolis qu’on pouvait penser en froid avec le nouveau pouvoir politique, n’a abordé à aucun moment sa possible mise à l’écart puisque, évoquant « le financement de la télé publique dans les prochaines années à venir et la possibilité d’introduire une coupure publicitaire dans les programmes », a indiqué « être en phase avec son actionnaire ».

Les Yoles et les tours cyclistes

France Ô sera la vitrine des grands événements de l’outre-mer. Le Carnaval tropical de Paris sera retransmis le 7 juillet en direct.  Le 23e tour des yoles sera proposé tous les jours du 29 juillet au 5 août. Les sept étapes seront retransmises en direct.
La petite reine sera à l’honneur avec la retransmission des tours cyclistes. On démarre avec le 26e tour de la Martinique, du 7 au 16 juillet. Un différé de trente minutes chaque jour. Vient ensuite le 57e tour de la Guadeloupe, du 3 au 12 août (une heure par jour en différé) et on boucle ces tours avec celui de la Guyane (le 18e), du 17 au 27 août. Deux éditions spéciales sont prévues les 18 et 28 août, en complément du journal quotidien du tour, trente minutes en différé.
Côté musique, des concerts (James Brown, Tina Turner, Prince, Rockia Traoré, Amadou et Mariam et, en live, à l’occasion des Vieilles charrues et de Rock en Seine, les Saïan Sup Crew ou encore Diam’s. Et puis, France Ô, n’étant plus seulement la chaîne de l’outre-mer, mais la chaîne de la diversité et du multiculturalisme, s’ouvrira sur l’Inde et l’Afrique à travers une nouvelle fenêtre documentaire. Enfin, sur l’arrivée de France Ô sur la TNT, François Guilbaud, directeur général de RFO, a indiqué que le multiplex occupé par France 4 serait libéré le 15 septembre pour laisser la place à France Ô. Et France 2, France 3, France 4 et France 5 sur le hertzien aux Antilles et en Guyane ? Ca n’est pas prévu.guilbau-duhamel.jpg
Patrice Duhamel, directeur général de France-Télévisions, et François Guilbeau, DG de RFO, lors de la présentation de la grille des programmes d’été, au Trocadero. (Photo : RDG)

Repost 0
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 18:08

Mediatropical fait de la Résistancemanif-soutien-mediatropical.jpg
Le week-end dernier, à Sarcelles (95), des auditeurs de Média tropical ont organisé une petite manifestation de soutien à Daniel Valminos et Alice Catoire, les dirigeants de la fréquence de la communauté antillaise à Paris. Le 10 mai dernier, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a attribué leur fréquence à Claudy Siar avec son projet, Tropique FM. Selon les textes, le 4 septembre, Média Tropical n’existera plus au profit de Tropique FM. A Média Tropical, on dénonce une sanction injustifiée du CSA et on diabolise Claudy Siar
... « Je souhaite que Daniel Valminos parte avec élégance et dignité. il ne faut pas que cette décision nouvelle nous monte les uns contre les autres, des Antillais contre d'autres Antillais et les Noirs contre les Blancs. Que chacun respecte la décision du CSA. » Daniel Valminos a fait savoir qu’il avait saisi le cabinet d’avocats Lyon-Caen pour faire un recours auprès du CSA contre cette attribution. Freddy Loyson a pris la tête d’un collectif de défense de la radio et Patrick Karam et le Collectifdom ont choisi de le soutenir. « Je n'accorde que peu d'importance aux divagations notoires de Patrick karam, a déclaré Claudy Siar, nous savons qu'il est coutumier de ce genre d'attitude et je ne souhaite pas perdre mon temps à lui répondre. En revanche, le responsable d' association qui m'a prévenu de cette intervention radiophonique souhaite porter plainte contre lui pour incitation à la haine raciale. » Les suporters de Valminos ont décidé d’aller manifester devant le CSA avec des tambouyés le 9 juin prochain et de faire une opération escargot le 13. C’est chaud pour la fréquence !

Repost 0
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 18:06

Ca grenouille à l’Elysée
Mercredi, vers 19 heures, le président Sarkozy recevait à l’Elysée. Il avait convié ses amis qui l’ont aidé à conquérir la présidence. A cette occasion, on a vu Olivier Biancarelli, conseiller outre-mer de l’ancien ministre de l’Intérieur, qu’on croyait parti dans le privé. Eh bien non ! Il semble même qu’il s’est d’ores et déjà atteler à une des « cinq priorités du président », la délégation interministérielle à l’égalité des chances et à la cohésion sociale pour les ultramarins. Il n’y a pas eu de décret de nomination, mais on le pressent conseiller élyséen. Marie-Dominique Aeshlimann a été vue aussi. Il semble qu’elle ait négocié quelque chose avec le président lundi dernier… L’ancien directeur de cabinet de François Baroin à l’Outre-mer, le Guadeloupéen Richard Samuel a été vu aussi. Il reprendrait le chemin d’une préfecture. Et puis – on l’avait presque oublié – Patrick Karam que le président a interpellé par un chaleureux : « Patrick ! » Il lui aurait demandé de l’appeler.

Repost 0
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 19:47

En forme

Alain Foix attire les médias avec son Toussainttoussaint-louverture.JPG

Foix-portrait--rdg-.JPGAlain Foix, le dramaturge guadeloupéen, petit neveu de Gerty Archimède, est un homme qui a le privilège d’écrire sur commande. Passage en revue.
Avec Gallimard, Galaade et Jasor, Alain Foix affiche huit ouvrages au compteur ! L’homme de théâtre s’est lancé dans le roman et son dernier, Venus et Adam, est un bijou du style polar poétique. «  Mon écriture est un blues », dit-il au sujet de Ta Mémoire, petit monde, un livre sur l’enfance, la sienne, à Pointe-à-Pitre. Le 10 mai, il a sorti Toussaint Louverture chez Gallimard. « C’est une biographie sous la forme d'un roman vrai du héros de la révolution haïtienne », précise l’auteur. Pas facile de passer derrière Victor Schoelcher, Lamartine, Aimé Césaire, Edouard Glissant, Pierre Pluchon ou Jean Metellus. « J’ai apporté une incarnation au personnage. Toussaint est un héros de tragédie et je suis romancier et dramaturge… Tony Morrisson disait que l’écrivain a cette supériorité sur l’historien dans les biographies de pouvoir apporter une dimension romanesque, la vérité du personnage ! » En une semaine, on a entendu Alain Foix sur France Inter, dans l’émission littéraire du dimanche, Cosmopolitaine, chez Paula Jacques, et vu sur France 5, dans Le bateau livre, l’émission de Frédéric Fernet, avec Gary Victor.
Au festival d’Avignon
Alain Foix a sorti simultanément Histoires de l'esclavage racontées à Mariannehistoires-de-l-esclavage.JPG (Gallimard jeunesse), « un conte citoyen destiné à raconter aux enfants cette période (qui persiste dans des mémoires douloureuses) de manière à la fois amusante, imagée et précise, avec des repères historiques », selon son auteur. L’ouvrage est accompagné d'un disque qu’il a co-dirigé avec Mariann Mathéus. La fable y est mise en ondes sous la forme d'une fiction radiophonique et musicale. On y entend des comédiens tels Bruno Raffaëlli (de la Comédie Française) ou la grande Jenny Alpha… En octobre, Alain Foix publiera Je danse donc je suis, un ouvrage de philosophie grand public chez Gallimard (collection Chouette pensée) et en janvier 2008, un docu-fiction sur la Guadeloupe, toujours chez Gallimard. En septembre, Antoine Bourseiller monte sa pièce, Pas de prison pour le vent, au théâtre du Lucernaire à Paris. Ses dernières pièces, encore inédites, Rue Saint-Denis (un oedipe créole dans la célèbre rue parisienne), et Le ciel est vide, qui met en scène Shylock, le Juif, et Othello, le Noir, seront lues au festival d’Avignon, entre le 17 et le 20 juillet. C’est ce qu’on appelle avoir le vent en poupe !

 

Repost 0
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 16:57

Laguerre décroche la timballe
La commune de Goyave est sous observation de la Chambre Régionale des Comptes depuis 1999. Afin de poursuivre le redressement de sa situation financière, Le maire, Jean Laguerre, a demandé le soutien de l’Etat dans le cadre du dispositif COCARDE (Contrat d’Objectif Communal d’Aide à  la Restructuration et au Développement), en place depuis 2003. L’agence française de développement lui a attribué 5,5 millions d’euros pour le refinancement partiel des dettes à court terme.
Le Ministère de l’Outre-mer a ajouté une subvention exceptionnelle de 400 000 euros.Laguerre-cigare.jpgJean Laguerre, lors d’un dîner au restaurant du Sénat, en novembre dernier. Le maire était déjà en lobbying ! (photo : RDG)

Repost 0

Articles Récents