Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 04:31

Les adaptations institutionnelles de la Guadeloupe devant le Conseil d’Etat

le Président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, a accédé à la demande de Victorin Lurel de saisir le Conseil d’Etat au sujet de la constitutionnalité des demandes d’adaptations institutionnelles formulées par le Congrès des élus départementaux et régionaux de la Guadeloupe du 28 décembre 2010 reprises dans une proposition de loi déposée par le groupe socialiste. Le 15 juillet, le gouvernement n’avait jugé utile de donner suite à cette démarche visant à préciser le cadre juridique dans lequel pouvait s’inscrire une évolution des institutions en Guadeloupe.

La proposition de loi déposée par le député Lurel avec le groupe SRC reprend les demandes des élus locaux en termes d’adaptation institutionnelle. Il sera examiné par l’Assemblée nationale le 6 octobre prochain. L’éclairage préalable du Conseil d’Etat dira si les propositions du Congrès sont juridiquement valables ou si son projet institutionnel doit être modifié. Cette affaire fait l’objet d’un bras de fer politique entre le gouvernement et le président de la Région Guadeloupe. Le premier souhaitant appliquer au second la réforme territoriale telle qu’elle a été votée pour l’Hexagone.

FXG (agence de presse GHM)

 

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 14:18

 

La CGT perd un des ses piliers du Collectif des originaires d’outre-mer

pierrot-judith.jpgPierrot Judith est décédé dans la nuit de vendredi à samedi dernier, a-t-on appris de Monique Vatone du Collectif outre-mer de la CGT. « C’est avec lui que nous avons remis en marche le collectif des originaires de l’Outre-mer de la CGT pour donner aux Ultramarins les moyens de prendre leurs affaires en main… » Depuis 2006, il avait contribué à former quelque 300 ultramarins au sein des diverses instances syndicale de la fonction publique. Il faisait partie de ceux qui suivaient le dossier des congés bonifiés entre autres ; c’est dire s’uil était connu dans le milieu ultramarin de la fonction publique dans l’Hexagone.

Jocelaine-Chipotel--Pierre-Judith--Casimir-Largent.jpg.jpg« Pierrot (entouré de Jocelaine Chipotel et de Casimir Largent sur la photo) était notre frère, partageant nos joies, nos fêtes, mais aussi le mal être, les souffrances devant la multiplication des discriminations, du racisme, conséquences d'une volonté manifeste du gouvernement de nier l'histoire pour ne pas assumer ses responsabilités. Sans lui je n'aurai pas pu relancer l'activité confédérale en direction des originaires des DOM », écrit encore à son sujet Monique Vatone.  Les obsèques de Pierrot Judith auront lieu le mercredi 27 juillet à 10 heures, au crématorium du cimetière du Père-Lachaise à Paris. 

L'UGFF, le Collectif d’outre-mer de la CGT et sa famille prendront la parole.

FXG (agence de presse GHM)

 

 

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 11:29

trempage-Creole-couv.jpgTrempage kréyol d’Alexandre Tellim (Orphies)

Alexandre Tellim a passé son enfance en Martinique et vit désormais dans l’Hexagone. Trempage kréyol est son premier roman, « né de l’envie d’amener un nouveau souffle à la découverte de la jeunesse antillaise ». Son livre, publié aux éditions Orphies, a été présenté en avant-première au salon du livre de Paris, fin mars. L’histoire qu’il raconte révèle « le quotidien épicé » de quatre étudiants Martiniquais. Yann, le leader de la bande, aime les histoires sombres de l’île et s’intéresse aux « cadavres dans les placards de sa famille ». Flora est à la recherche de son père biologique. Maëlle subit la maltraitance de son oncle et la malveillance des mulâtres de sa famille. Lionel, apprenti cinéaste, veut échapper à un destin d’artisan promis à une fille du quartier, mais rêvé par son père. Tous sont dans la quête des secrets de famille… L’intrigue semble attrayante et nous entraîne dans les travers de la société créole que les jeunes héros voudraient mettre à mal pour ancrer leur monde dans la modernité. Mais l’ouvrage pêche par plusieurs aspects. Les secrets se dévoilent sans réelles surprise. Et puis, le jeune écrivain ne peut s’empêcher, souvent en début de chapitre, d’énoncer des généralités sur la Martinique qui trouveraient mieux leur place dans un guide de voyage, voire dans un essai ethnologique (« l’ancienne génération voudrait faire comprendre à la nouvelle que toute fête culturelle ou religieuse fait l’objet d’une célébration… »). Ensuite sa langue n’arrive pas à se libérer de lourdeurs de style et d’erreurs de langage (« rassure-toi qu’on te dise toute la vérité » au lieu de « assure-toi… », et encore l’emploi du mot « attraction » au lieu de « distraction »…). Quant à l’intrigue, si au début, elle a de quoi séduire, on a l’impression en lisant l’ouvrage d’être plongé dans la bibliothèque verte et de lire un épisode du Club des cinq. Pourtant le sujet était bon, l’envie était là… Et au final, on a du mal à venir à bout des 350 pages. L’éditeur n’a pas fait son travail.

FXG (agence de presse GHM)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 11:26

Le Parc Astérix hisse les couleurs de l’Outre-mer

Le Parc Astérix propose des festivités sur le thème des cultures de l’outre-mer afin de valoriser tous les talents et les richesses de ces régions.

Chaque samedi de l’été, depuis 16 juillet et jusqu’au 20 août, on peut découvrir de façon ludique et interactive des animations musicales et culturelles (spectacles musicaux, démonstrations de danses traditionnelles, expositions d’artisanat et d’arts, contes et légendes d’outre-mer et concerts pour clôturer les nocturnes de l’été au Parc Astérix...).

Chaque samedi, dès 10 heures et jusqu’à 18 heures, les visiteurs pourront découvrir, non loin de Lutèce Plage, une région d’outre-mer mise à l’honneur. De nombreux ateliers feront la promotion des savoir-faire culturels ultra-marins et des artisans proposeront leurs spécialités. Durant les nocturnes du Parc Astérix, des concerts d’artistes venus de tous horizons clôtureront la journée sur des rythmes ensoleillés.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 05:41

picouly-alie-en-plateau.jpgFrance Ô et sa grille de rentrée

Il ne faudra plus lire seulement dans le Ô de France Ô le O d’outre-mer, mais plutôt le O d’ouverture. Claude Esclatine, directeur général de la 5e chaîne de France Télévisions, n’a d’ailleurs pas hésité à faire référence ouvertement à Edouard Glissant et au Tout-monde pour expliquer la nouvelle ligne éditoriale. Elle « revendique ses racines ultramarines comme autant de vigies planétaires (…) et remplit sa mission de service public d’ouverture sur le monde ». On retrouvera donc Goral Patel dans 10 minutes pour le dire, Marijosé Alie dans un nouveau rendez-vous le week-end, Entre nous, avec concert et entretien façon Pascale Clark, Elyas Akhoun dans Archipel, Thierry Moncontour dans Couleurs sport (avancé sans doute au dimanche soir), Maeva Schublin jusque Ô bout de la nuit, Laure  Adler dansTropisme… On retrouvera encore Outremer ou Toutes les France (qui passe d’un format « cheap et quotidien », selon le boss de France Ô, à un format hebdomadaire enregistré depuis le musée du quai Branly. Des émissions vont disparaître comme Ô rendez-vous ou Studio M, et des visages vont apparaître comme ceux de Laurent Bignolas (Exploration produit par Olivier Chiabodo sur la biodiversité), Sébastien Folin pour la nouvelle émission d’accueil (Ô Mix), Daniel Picouly (pour des interviewes politiques), Emmanuel Maubert (Les Ôndes du monde sur toutes les télés du monde), Aline Afanoukoé (Ô top sur les hits du monde depuis le cockpit d’un avion), ou encore Fred Musa aux côté d’Audrey Chauveau (Dance street qui passe à 90 minutes sur 40 semaines)…

Côté fiction, la chaîne mise sur les séries avec son concept Série Mix : des télénovelas l’après-midi et une nouveauté made in Bresil et Mexique, des narconovelas en seconde partie de soirée. On trouvera aussi une émission de cinéma hebdomadaire, Ciné Mix, autour de grandes figures, des « biopics » comme Malcolm X ou Invictus… On retrouvera Baie des Flamboyants pour une saison 4 mais aussi la dernière. France Ô va chercher à développer une nouveau soap une fois ses obligations avec Azoulay productions remplies.

Info Tout-monde

Claude EsclatineCôté informations, de vrais changements sont annoncés. Les amateurs des JT d’outre-mer pourront toujours les voir in extenso entre 4 et 7 heures ou sur Internet. A 7 h 30, une première édition produite à Paris offrira un best off des infos importantes d’outre-mer. Un tout en image de 12 à 15 minutes intitulé 1ère Info (clin d’œil aux chaînes 1ère). A 12 h 30, un journal présenté par Nadia Lacroix donnera pendant une quinzaine de minutes les infos fraîches remontées des JT d’outre-mer de la veille et les dernière nouvelles du matin. Benoît Saudeau sera aux commandes et on nous promet des sujets très « anglés ». On retrouvera Nadia Lacroix à 13 h 30, mais aussi sur F3 qui a déplacé l’affreux créneau dévolu à l’outre-mer jusqu’alors à 10 h 50. Elle donnera le meilleur du 12 h 30 après le journal des régions de F3. Enfin, à 18 h 30 (Claude Esclatine indique que la chaîne a joué à fond la contre-programmation), sera l’heure du JT (de 25 à 28 minutes). Il pourrait s’appeler Tout-monde si l’institut du Tout-monde en est d’accord et il pourrait être diffusé 7 jours sur 7 au lieu de 5 jours sur 7 si les personnels et la technique en sont d’accord… Présenté par Elyas Akhoun, ce JT proposera des informations ultramarines par bassin avec des correspondances sur place et des informations d’Afrique voire d’autres continents selon nos proximités ultramarines. « Comment la France voit le monde et comment le monde voit la France », résume le décidément très glissantien Claude Esclatine. Ce JT sera rediffusé en 3e partie de soirée. La chaîne se prépare aussi un nouvel habillage.

FXG (agence de presse GHM)

 


Une meilleure place sur la zapette et des mesures d’audience

 

Gilles-Camouilly.jpgIl y a quelques jours, Le Monde indiquait, en citant Gilles Camouilly, que France Ô serait généraliste et nationale. On s’attelle donc du côté de Malakoff à être intégré dans les mesures d’audience. « On y entre peu à peu et on y sera à plein temps en 2012 », indique Claude Esclatine qui rappelle que ça coûte 2 millions d’euros par an. « L’audience frémit, se contente-t-il de dire pour l’heure. On pense que la chaîne ne faisait guère que 50  à 100 téléspectateurs fin 2010 et qu’elle effleurerait quelque fois les 2 à 300 000… Mais avec un public jeune, âgé de 25 à 35 ans. « On va engager des négociations avec les opérateurs des Box et des bouquets satellite pour mieux positionner France Ô sur les télécommandes.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 03:17

L’ancien patron du CRAN vise la présidentielle

Patrick-Lozes.jpgPatrick Lozès, fondateur et ex-président du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) annoncera le 22 septembre prochain sa candidature aux élections présidentielles d’avril et mai 2012. Il en a fait un livre intitulé Candidat et pourquoi pas ? (aux éditions du Moment, 208 pages, 16,5 €). « Provocation, coup de pub ? demande l’auteur. Non, une véritable urgence ! Car l’égalité, pourtant au centre du triptyque républicain, a disparu du spectre politique, de même que la question sensible de la condition des minorités. »

Patrick Lozès veut mettre ces thèmes au cœur de la réflexion démocratique. « A contre-courant de la pensée dominante, l’auteur défend le formidable potentiel économique, culturel et humain que représentent les Français différents, les Noirs, les Arabes et les Asiatiques, aujourd’hui abandonnés aux discours démagogiques », signale son éditeur. Patrick Lozès veut mettre au cœur du débat politique « ces sujets qui fâchent » : la discrimination, la diversité, le communautarisme. Dans cette perspective, il structure son équipe et a nommé David  Pendant en qualité de directeur de campagne à la Martinique (David Pendant à été finaliste lors de la dernière élection du président du comité départemental de l'UMP Martinique en 2010). Patrick Lozès devrait se rendre aux Antilles dans la deuxième quinzaine de septembre.

Patrick Lozès est fils d’un ancien sénateur de la IVe République et ancien ministre du Bénin (Alors encore Dahomey). En 1979, sa famille s'installe en France à Creil (Oise) puis à Villepinte (Seine-Saint-Denis). Diplômé en pharmacie et diplômé de l'École supérieure de commerce de Paris, il rejoint l'UDF en 1988. Lors des élections législatives de 2002, il est candidat (malheureux) de ce parti dans la première circonscription de Paris. En 2003, il fonde le Cercle d'action pour la diversité (CAPDIV) qui milite contre les discriminations touchant entre autres les noirs, mais aussi les homosexuels et les juifs. En 2005, il fonde le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN), dont il est élu président (réélu en 2008). Il a publié Nous les Noirs de France (2007) et Les Noirs sont-ils des citoyens à part entière ? (2009).

FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 05:57

 

Bernard Lagier, directeur général de l’Atrium (Martinique)

« Ca fait du bien de voir et d’entendre les autres »

Bernard-Lagier.jpgVous êtes au Théâtre des outre-mer en Avignon. Pour quoi ou pour qui êtes-vous là ?

Pour Glissant, pour le théâtre, pour la culture de façon générale. J’ai déjà vu le spectacle de danse de la Réunion, Les songes de la horde et j’ai aussi vu le spectacle des Coréens, The chaser par le group Pocha. J’ai déjà vu les Sauveurs qu’on avait programmé à l’Atrium et j’espère voir Congre et homard.

Avez-vous envie d’acheter certains de ces spectacles pour l’Atrium ?

On est toujours tenté de faire des courses supplémentaires, mais généralement une saison se prépare bien en avance.

Vous ne préparez pas la saison prochaine ?

La programmation est déjà presque terminée et je suis en train de réfléchir à des choses. Mais il ne faut pas oublier que je suis aussi dramaturge et que ça fait toujours du bien de voir et d’entendre les autres.

Vous écrivez en ce moment ?

Je viens de terminer une pièce, La carte, dont la création sera faite par Alougbine Din ; il souhaite vivement venir en Martinique faire cette création… Ca s’étudie.

Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 06:51

Gaël Octavia, auteur de la pièce Congre et homard à l’affiche de la chapelle du Verbe incarné

Gael-Octavia.jpg« Avignon, ça sert à préparer la suite »

Que représente le fait d’avoir une de ses œuvres à l’affiche au festival d’Avignon ?

C’est la première fois que j’ai une pièce créée, a fortiori c’est la première fois que j’ai une pièce jouée à Avignon, donc évidemment c’est formidable. C’est l’occasion de montrer mon travail mais aussi de voir sur la très jolie scène de la chapelle du Verbe incarné l’aboutissement du travail de Dominik Bernard et Joël Jernidier.

Quel est l’accueil du public ?

On a de très bons retours. Avignon brasse un public divers et les gens aiment beaucoup le spectacle et le texte. La pièce avait déjà tourné en Guadeloupe et c’est une belle surprise que de voir, dans un environnement non antillais, les réactions d’un autre public…

C’est un public de festivaliers. Avez-vous l’impression que votre texte passe les frontières culturelles ou communautaires ?

Le public de Congre et homard que j’ai vu n’est pas spécialement caribéen et la pièce est tout à fait comprise. Je ne sais pas si je suis universelle ou non, mais la pièce, elle, touche une problématique qui est complètement universelle. Elle est complètement intégrée et appréciée par le public.

Qu’attendez-vous de cette vitrine avignonnaise ?

Se confronter à un nouveau public, c’est toujours intéressant. Avignon, c’est aussi une vitrine pour les professionnels donc on voit leurs réactions… Je sais qu’il y a déjà eu des approches, des contacts qui vont compter pour la suite. Donc évidemment, c’est très important de faire vivre le spectacle. Avignon, ça sert à préparer la suite.

Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 06:48

ITW Greg Germain à Avignon

« Pour la première fois un homme politique a risqué le off »

G-Germain.jpgVous avez été très sollicités par les hommes et femmes politiques…

J’ai été effectivement très courtisé cette année. J’y vois deux raisons : peut-être que d’un seul coup, ils sont découvert le off ou peut-être que d’un seul coup, ils savent que l’année prochaine, il y a une élection présidentielle. Je penche pour la seconde solution mais je peux me tromper…

Qui avez-vous vu alors ?

Le président Hollande… Le président du conseil général e la Corrèze est venu rendre visite au off. Il m’avait déjà téléphoné depuis quinze jours pour me dire qu’il voulait rencontrer des jeunes et « je sais que c’est sur le off que je vais en voir », m’a-t-il précisé. J’ai trouvé ça bien de sa part et, surtout, j’ai constaté que pour la première fois, un homme politique risquait le off. C’est bizarre à dire mais le off existe depuis trente ans et depuis trente ans, aucun homme politique de gauche ou de droite n’était passé sur le off. Il a été le premier.

Aussitôt suivi par Frédéric Mitterrand…

Je ne considère pas Frédéric Mitterrand comme un homme politique mais c’était la première fois aussi qu’un ministre de la Culture passait sur le off.

Hollande, Mitterrand et…

Et puis, j’ai eu la surprise, le jour même, de voir Mme Aubry. Je lui ai simplement dit que je trouvais un petit peu dommage qu’elle n’ait pas annoncé sa présence qui m’aurait permis de la recevoir à sa juste valeur.

Et ces hommes politiques se sont-ils intéressés au théâtre des outre-mer en Avignon, votre théâtre ?

François Hollande a rencontré les artistes qui interprètent Vénus de la compagnie Les arts en sac. La ministre de l’Outre-mer, Marie-Luce Penchard, devait être là pour le midi-minuit en hommage à Edouard Glissant, mais l’hommage aux soldats français tués en Afghanistan l’en a empêchée. Laure Adler a dit : « C’est encore dans le off et pas dans le in qu’on rend hommage à un grand auteur contemporain. » Moi aussi, je déplore ça.

Propos recueillis par FXG (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost0
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 04:51

Festival d’Avignon

Glissant au carnaval d’affiches et au bal des échassesGeorges-Francois-Hirsch-Sylvie-Glissant-Greg-Germain.jpg

Georges-François Hirsch, Directeur général de la création artistique au ministère de la Culture et de la Communication, Sylvie Glissant et Greg Germain devant la chapelle du Verbe incarné, mardi 19 juillet (photo : RDG)

Rendez-vous incontournable de l’été dans l’Hexagone pour les Ultramarins, le Théâtre des outre-mer en Avignon (TOMA) à la chapelle du verbe incarné organisait le 19 juillet une veillée diurne en hommage à Edouard Glissant, disparu le 3 juillet dernier.

Maryse-Conde.jpgDans le dédale des rues de la cité des papes, au milieu d’un « carnaval d’affiches et des bals d’échasses », la chapelle du Verbe incarné est depuis bientôt 15 ans, le lieu où les compagnies d’outre-mer peuvent participer au plus grand festival mondial du théâtre. Comme chaque année, une journée était dédiée à l’œuvre du poète de la relation, le  Martiniquais Edouard Glissant. Pour honorer sa mémoire, des intellectuels comme François Noudelmann ou Maryse Condé, des personnalités comme Christiane Taubira ou Françoise Vergès et encore des journalistes comme Edwy Plenel sont venus en débattre mardi dernier dans la salle qui, depuis 2007, porte la marque d’Henri Guédon et le nom d’Edouard Glissant. La journée était rythmée par des projections de film (Le tremblement du monde et le droit à l’opacité et le brocoli, Frontière et muraille, de Mantiah Diawara, La créolisation du monde, d’Yves Billy et Mattthieu Glissant, Les hommes livres, de Jean-Noël Christiani), des lectures (par Marianne Basler, Dominik Bernard et Joël Jernidier, et Greg Germain), des scènes ouvertes (Sophie bourel, Nicole Dogué et Dominique Laba), des témoignages (Federica Matta), et s’est achevée par la représentation unique de l’opéra poétique, Le sel noir, de Matthieu Prual sur un livret d’Edouard Glissant, avec Denis Lavant et l’ensemble Phoenix. Francoise-verges.jpg« Il n’était pas étonnant qu’un tel effort, écrivait Edouard Glissant, fût mené en Avignon, où les théâtres de vrai se bousculent, s’interrogent et s’insurgent et où les fumées montent de partout, parmi les carnavals d’affiche et les bals d’échasse. Ces fumées des flambeaux, flambées de mots qui brûlent en chacun, sont un autre lieu de mise en scène du monde, comme le sont éternellement nos Baies et nos Anses, autour de leurs Rochers prophétiques. » Greg Germain, avant d’introduire Maryse Condé venue parler du « choc, de la stupeur, du bouleversement » qu’ont causé chez elle les poèmes d’Edouard Glissant qu’elle a découverts en 1955, a rappelé comment Glissant a découvert Avignon : « C’était en 1956, deux ans avant son prix Renaudot, il est arrivé avec Maurice Roche, en vélo, assis sur le porte-bagage, et on lui a présenté Jean Vilar (le fondateur du festival d’Avignon, ndlr). Ce dernier lui a demandé d’écrire pour Avignon. C’est ainsi qu’il a écrit M. Toussaint… » Puis, il a eu ce mot, tiré du long poème de Glissant, Les Indes (Lezenn) : « Nous sommes fils de ceux qui survécurent… »

FXG (agence de presse GHM)picouly-alie-en-plateau-copie-1.jpg

Cette journée consacrée à Edouard Glissant a fait l’objet d’une émission spéciale enregistrée le 19 juillet au square Agricol Perdiguier avec les animateurs Marijosée Alie et Daniel Picouly. Cette spéciale Edouard Glissant sera diffusée à l’automne sur France Ô.

 


En imageshall-de-la-chapelle-verbe-incarne.jpg

Le hall de la chapelle du Verbe incarnécyclo-affiches-TOMA.jpg

Au programme du TOMA...Taubira-Serge-Abatucci-Ewlyne-Guillaume.jpg

Christiane Taubira et les fondateurs de la compagnie guyanaise KS and Co, Serge Abatucci et Ewlyne Guillaume. ils sont dans l'Hexagone jusqu'au 1er septembre. Ils sont venus dénicher des spectacles familiauxpour être en phase avec les communes d'Awala-Yalimapo et de Mana avec qui ils ont passé des accords de programmation...Federica-mata.jpg

"Rien n'est vrai, tout est vivant", c'est la sentence de Glissant que son amie, l'artiste Federica Matta a peinte sur le fronton de l'entrée de la salle Edouard-Glissant à la chapelle du Verbe incarné.Bernard-Lagier-Dominik-bernard-Marie-Pierre-Bousquet.jpg

Le directeur général de l'Atrium de Fort-de-France, Bernard Lagier, le comédien Dominik Bernard et Marie-Pierre Bousquet, directrice d'Axe sud et poto mitan du TOMAGael-Octavia-et-Natalie-Coualy.jpg

Gaël Octavia, auteur de Congre et homard, et la comédienne Nathalie CoualySerge-Tranvouez-laetitia-guedon-Jonathan-Genet.jpg

Serge Tanvouez, metteur en scène, Laetitia Guédon, comédienne, metteur en scène et auteur de Pik et Pok (pas encore paru), et Jonathan Genet, comédien dans Venus (compagnie Les arts en sac)Greg-Germain-en-velo.jpg

Greg Germain, président du Off et directeur du TOMA, sur les traces d'Edouard Glissant et Maurice Roche dans la Ville-Art...Taubira-et-Rolande-Banais.jpg

Christiane Taubira et Rolande Banais, principale adjointe de collège à Choisy-le-Roi (92)

 


 

Carnaval d'affiches

affiches-Toma.jpg

La poursuite, les sauveursd et LucyCarnaval-d-affiches.jpg

L'anarchie visuelle et murale du Offaffiche-Cannibales-de-J-Martial.jpg

Présence de Jacques Martial, de José Plyia, de Marie-Noëlle Eusèbe, de Martine Maximin et de Yumi Fujimoriaffiches-conte-creoles.jpg

Les contes créolesdenis-marechal.jpg

Denis Maréchal et sa cascade de rires...incurable-avec-Fani-Carenco.jpgUn petit tour chez le keupon avec la fille du préfet Jean-François Carenco. Ne pas lire : The Cure sont (M)inables !

Partager cet article

Repost0

Articles Récents